Aller au contenu


hortensia

Inscrit(e) (le) 09 juil. 2011
Déconnecté Dernière activité 02 oct. 2013 19:03
*****

Messages que j'ai postés

Dans le sujet : L'affinement de la conscience

02 septembre 2012 - 07:49

Bonjour,

Oui c'est exactement ça Kalonek, un festival d'images qui défilent à une vitesse qui peut être très rapide mais aléatoires. Ce changement permanent, les couleurs vives et les détails me font penser à certains rêves lucides que j'ai faits où le décor changeait en permanence sauf que j'étais carrément dans le rêve alors que là je vois le spectacle de l'extérieur. Ce qui est super agréable c'est la sensation de liberté, sans doute parce-qu'on ne sent plus son corps et qu'on a l'impression de voler, de faire le tour du monde sans changer de place.

Dans le sujet : L'affinement de la conscience

01 septembre 2012 - 12:38

Bonjour,

Je ressors ce sujet pour faire un bilan après plusieurs mois de pratique (pas trop assidue, mais quand même régulière) de "l'affinement de conscience" pour tenter une sortie astrale consciente. Je sais maintenant où placer mon point de conscience pour être la plus à l'aise et tenir suffisamment longtemps sans basculer dans l'endormissement (enfin, pour moi), bizarrement l'emplacement correspond à la glande pinéale et quand je citais, dans mes précédents posts, de placer ce point dans "rien", en réalité une fois le point de conscience stabilisé et affiné à un certain degré, la sensation physique se résume à ce point sans rien autour.

Je n'ai pas réussi à atteindre l'affinement suffisant pour faire une sortie du corps, par contre les images réelles en 3D, très précises sont devenus très vivantes, très lumineuses et stables comme si, sans bouger de place, je pouvais voir des espaces ou survoler des endroits magnifiques ou tout-à-fait banal, un véritable film mais que je ne choisis pas. Un exemple de scène : survoler une chute d'eau, zoomer jusqu'à l'eau, voir les détails de l'eau qui gicle, les couleurs vives. De plus en plus souvent, avant de m'endormir, j'atteins volontairement ce stade car la sensation de légèreté et de gaieté qui accompagne cet état est super agréable.

Dans le sujet : J'ai vu une grande lumière...

24 août 2012 - 16:24

Bonjour,
Tch'andra, j'observe également ces phénomènes lumineux au cours des exercices de respiration que je pratique. C'est variable suivant les jours, ça commence toujours par des points lumineux qui peuvent être bleus, rouges, verts, blancs et une fois bien installée dans la respiration, les yeux fermés mais en regardant devant, la lumière s'intensifie et devient générale. C'est comme si j'étais dans une pièce éclairée (plus ou moins vive selon les jours) alors que mes paupières sont fermées. C'est sans doute dû aux mouvements des yeux pendant la respiration, enfin je pense.

Dans le sujet : La méditation comme facteur de la lucidité onirique

24 février 2012 - 10:52

Bonjour,

Pour répondre à ton message Tchandra : non, je n'ai pas réussi à être lucide plus longtemps, le rêve est entrecoupé par des périodes d'intense lucidité mais pas très longues. C'est en fait comme dans la réalité car la pleine conscience est souvent hachée par les pensées, enfin pour moi, c'est seulement en me recentrant sur les perceptions et les sensations que je redeviens consciente dans l'instant et ensuite, hop, ça repart, le parasitage des pensées :)

Bizarrement dans mes rêves, pendant ces périodes de lucidité, tout se déroule au ralenti, l'observation décortique très lentement chaque détail vu.

Dans le sujet : Les Senoï et la maîtrise des rêves

27 janvier 2012 - 12:19

Oui c'est vrai, d'après ce que j'ai pu lire, le témoignage de Kilton Stewart sur ce peuple n'a jamais pu être vérifié ; en même temps ses défenseurs affirment que c'est au contact du monde moderne que les Senoï ont perdu cette transmission du rêve, ce qui expliquerait que les chercheurs qui ont enquêté, plusieurs années après Stewart auprès de cette tribu, n'ont pas retrouvé cette culture du rêve.

C'est vrai aussi, Corps Fluide que Bernard Weber s'est inspiré de cette histoire.

Justement ce qui me plait dans cet article, c'est que ce témoignage ou cette histoire est, en fin de compte, un rêve, on ne sait pas si c'est réel ou pas ;)