Aller au contenu


Adele BlancSec

Inscrit(e) (le) 10 avril 2011
Déconnecté Dernière activité 17 avril 2011 17:39
-----

Messages que j'ai postés

Dans le sujet : Un lieu très lointain

17 avril 2011 - 12:55

View PostHéméra, on 14 avril 2011 - 22:10, said:

Mais une précision : tu étais donc bien en mouvement durant cette projection ? Avais-tu une conscience dédoublée (à la fois dans ton corps et dans cet endroit) ou as-tu perdu la conscience du corps pour ne ressentir que celle qui était dans cet endroit ?

Euh... en fait, cette question me trouble, plus j'y réfléchis, plus je trouve difficile de répondre juste... Quand il m'arrive ce que j'appellerais une projection de conscience, non je n'ai plus conscicence de mon corps au moment précis ou la vision se passe. Dans ces visions, je n'ai pas conscience d'habiter un corps... je vois des choses plus ou moins distinctement, en ayant souvent conscience que mon mental traduit sous une forme qu'il choisit, et que quelqu'un d'autre y mettrait une autre forme.

Si je me concentre très intensément sur quelque chose dans la vie de tous les jours (je pense à un problème à résoudre au boulot par exemple) c'est pareil, je perds la notion du temps et du corps pour entrer dans autre chose. Si une mouche passe, je l'entends et je reprends conscience de ce qui m'entoure, ma résolution de problème passe au second plan, mais je peux lui faire reprendre le premier plan. Il y a un effet de balance entre les deux. Pour les projections de conscience (du coup je ne sais plus si j'ai bien compris le topic ?) c'est pareil.

C'est la seule distinction que j'arrive à faire avec un rêve à vrai dire...

Qu'en penses-tu ?

Dans le sujet : Adele BlancSec

15 avril 2011 - 09:10

Hi hi, Salut Totem, j'adore ton second prénom et cette BD, j'ai utilisé une autre fois Adele comme pseudo, mais pratiquement personne n'a fait le lien avec l'héroine de Tardi...
Au plaisir de te connaitre mieux  :D

Dans le sujet : Un lieu très lointain

15 avril 2011 - 08:43

Salut Héméra,

J'avais conscience de mon corps et de ce qui m'entourait mais en apparté, comme en filigrane. Et je ne sais pas combien de temps ce moment a duré.

Concernant le lien avec mes doutes : Je crois que c'est simplement qu'après cette expérience, je me suis autocensurée parce qu'en effet, je n'arrivais pas à trouver de sens à ca.
Je suis capable aujourd'hui de vivre quelque chose sans forcément lui trouver une expication logique ou un prolongement direct dans la vie concrète, mais c'était pas le cas quand j'avais 18 ans   :)

C'est notamment en lisant vos expériences et surtout la facon d'aborder les choses dans ce forum que je vois que quelque chose cloche dans la mienne. La démarche d'analyse factuelle et de partage que vous proposez me plait beaucoup, d'un premier abord en porte-à-faux avec mes schémas. Jusqu'à maintenant je voyais les choses comme ca : Je "recoit" des images ou des rêves quand je ne les cherche pas. Quand j'essaie de les générer consciemment, je me perds dans le fantasme. Conclusion : ne pas mêler l'intellect à tout ca et laisser faire. C'est pas grave si n'a pas de sens).

Vous avez fait un grand pas de plus ici, et j'ai beaucoup à apprendre de vous...

Dans le sujet : Adele BlancSec

13 avril 2011 - 20:07

View PostManupiapia, on 10 avril 2011 - 23:19, said:

Hum... Oui, c'est assez déroutant, j'espère que tu nous donneras plus de détails... quelle(s) méthode(s) as-tu travaillé pendant ton adolescence ? A te lire, on dirait que ton fils et "l'ami retrouvé" ne font qu'un mais je suppose que ce n'est pas si simple que ça ?!
En tous cas, bienvenue !

Merci pour votre accueil !

pendant l'adolescence je m exercais beaucoup aux rêves lucides, en partant d'un livre de Castaneda "L'art de rêver" dans lequel il donne des exercices à faire (se donner pour objectif de visualiser sa main gauche dans un rêve par exemple et essayer autant de fois qu'il le faut pour que ça se produise) j'avais bien progressé en tenant un carnet quotidien, en pensant à mes futurs rêves avant d'aller me coucher...

Une autre méthode qui m'a fait avancer, ça semble idiot mais c'est la danse, que je pratiquais à haute dose, les entraînements consistaient parfois à répéter plus 150 fois les mêmes suites de mouvements. J'avais remarqué que ca me mettait dans un état que j'appréciais beaucoup, en transe, je crois.

Dans le sujet : Les raisons possibles des PA's involontaires .

12 avril 2011 - 20:11

Bonjour à tous,
Dans ma présentation je fais mention d'une PA durant laquelle j'ai été propulsée dans une dimension vraiment étrange (mon histoire de "géants bruns" entre guillemets parce que sur le moment, j'avais conscience que ce que je voyais était une sorte de traduction réductrice mais que je pouvais assimiler). Bien que je faisais des exercices régulièrement dans ce domaine à l'époque (mémoire onirique, rêves conscients, entrées en transes) cette sortie, la seule que j'ai fait dans cette période, était involontaire au sens ou je ne conduisais rien du tout. Je me suis retrouvée instantanément là-bas.

Je ne crois pas avoir subi de choc particulier, mais j'étais dans un état de fatigue avancée à ce moment-là, je marchais depuis un bon moment pour rentrer chez moi après 2 jours presque sans sommeil.