Aller au contenu


Héméra

Inscrit(e) (le) 04 août 2008
Déconnecté Dernière activité 13 juil. 2017 11:28
****-

Sujets que j'ai initiés

[Projet AS] Projet sur les rêves lucides thérapeutiques.

13 janvier 2012 - 10:35

Projet sur les rêves lucides thérapeutiques

Bonjour à toutes et à tous,

Suite à l’initiative de Lilly (Projet Lilly), nous lançons ici un projet à durée non déterminée, en espérant qu'il se développe au long cours, sur les rêves lucides thérapeutiques. Le projet débutera officiellement le vendredi 13 janvier 2012 et se poursuivra tant que durera la motivation des participants !

Comme base de référence, il y a le chapitre 13 de l’ouvrage « Lucid dreaming : Gateway to the Inner self » de Robert Waggoner (traduit en français par Zia et disponible sur le site ici).

Concernant les détails de l’organisation, nous en discuterons par MP pour éviter d’envahir cette section dédiée directement à nos rapports d’expérimentation.

A noter que les expériences concluantes seront ensuite archivées dans un nouveau fil « explorations permanentes » consacré à ce sujet, ce qui permettra de créer une base de données claire et utile sur le sujet. :)

Voici donc les modalités de participation telles que proposées par Lilly :


Citation

Seront postés :

- Les expériences de RL dans lesquels ont été utilisées des techniques de guérison, même si vous n’avez pas pu les mener à terme, et que les résultats de soin soient concluants ou non.

- Les « échecs constructifs » (qui permettent d’en apprendre davantage sur le phénomène, qui peuvent éviter aux autres participants de faire certaines "erreurs" etc).

Pour les raisons déjà évoquées d’éthique, de contrôle des biais, et pour éviter de compliquer une tâche déjà complexe, les participants devront s’attacher à traiter leurs propres troubles.

Par souci de clarté, les participants débuteront leurs posts par :


Date :

Titre du rêve : (pour faciliter les possibles références ultérieures à un rêve en particulier)

Problème à traiter :

Technique utilisée : par exemple, pénétrer dans le corps de rêve et le manipuler, rechercher un docteur onirique / un homme médecine, émettre des affirmations ou tout autre fantaisie qui vous convienne.

Résultats thérapeutiques : pas d’amélioration constatée (les résultats pouvant peut-être se manifester quelques jours après, préciser le moment auquel vous faites ce constat : pas d‘amélioration constatée à J + 3 par exemple ), légère amélioration, amélioration légère et temporaire ou légère et pérenne, amélioration moyenne, guérison, etc.

Si vous constatez une amélioration ultérieurement, vous pourrez ajouter un autre post portant le même titre suivi d’un * et " amélioration à J + 4 " par exemple.

Bon projet à toutes et à tous ! :excitation:


Liste des expériences notables :


RLT d’Anduril

RLT de Medou

RLT de Viviane

RLT de Lilly

RLT de Lulub

RLT de Lilly   

RLT de Lulub

RLT d’Anduril


RLT d’Héméra   

RLT de Jolan  


RLT d’Anduril

RLT de Dragonbreath

RLT d’Anduril

RLT de Lulub

RLT de Dragonbreath

RLT de Lilly

" L'espace noir "

13 juillet 2011 - 15:01

Bonjour,

J'ai vécu ce matin une expérience dans ce que plusieurs ici ont nommé espace noir : une sorte de zone où l'on se retrouve parfois entre les différents états que l'on peut expérimenter durant le sommeil (rêve lucide, projection astrale, réveil, entre autres). De mon côté, il y avait longtemps que je ne m'étais pas retrouvée dans cet endroit (si on peut l'appeler comme ça) et surtout, alors qu'avant je me retrouvais à flotter dans cet état tel un point de conscience sans qu'il ne se passe rien de précis jusqu'à mon réveil quelques instants après, cette fois-ci, il s'est passé quelque chose d'assez différent pour moi.

Pour ceux qui auraient de la peine à voir ce dont je parle, voici quelques liens sur le forum où il est fait référence à ce fameux espace :

http://forum.astrals...dpost__p__90558

http://forum.astrals...dpost__p__91014

http://forum.astrals...dpost__p__90717

http://forum.astrals...dpost__p__91530

http://forum.astrals...dpost__p__91548

http://forum.astrals...dpost__p__92069

Et voici mon expérience... Je ne sais pas si c'est très clair vu de l'extérieur, disons que je me comprends en tout cas^^.

« Mes souvenirs sont confus mais en gros, j’ai pris conscience que je rêvais et suis devenue lucide dans un rêve. J’ai tout de suite pensé au fameux objet mystère et à la projection astrale mais avant, j’ai tenté de faire deux-trois trucs inintéressants dont je ne me souviens plus. Je sais que je me suis retrouvée à voler et que soudain, j’ai clairement ressenti mon corps astral qui se déplaçait, c’était étrange car j’étais encore dans mon rêve et je sentais mon corps astral en même temps. Je n’arrive pas à mieux l’expliquer, j’ai senti une poussée d’énergie et ensuite, la sensation très nette de mon corps astral. Puis, je me rappelle m’être retrouvée dans l’espace noir, ce qui ne m’était pas arrivé depuis très longtemps. Pour la première fois, j’ai aperçu mes mains, j’imagine que j’ai dû avoir envie de les regarder alors que d’habitude, je suis juste un point de conscience qui flotte dans cet immense espace noir. Mais c’était étrange car je les voyais mais comme s’il y’avait de la brume noire devant mes mains, comme si l’espace noir constituait une sorte de filtre perceptif entre ma vision et mes mains. Comme il ne se passait rien et que je n’étais pas forcément hyper à l’aise, j’ai commencé à scruter l’espace (noir) en face de moi et soudain, je me suis aperçue que je pouvais voir au travers, comme avec mes mains, l’espace formait un écran entre mon champ de vision et… Le reste. Le reste en question m’est apparu comme étant ma chambre vue d’un certain point, je voyais mon lit à l’autre bout de la pièce. Assez étonnée, j’ai essayé de dissoudre cet espace qui faisait écran et dans lequel j’étais coincée mais je n’ai pas réussi. Ensuite, je crois que j’ai basculé en rêve plus ou moins lucide, je ne me souviens pas bien. J’ai dû tenter de ressortir mais sans résultat probant. Je me demande si le fait d’avoir été dispersée mentalement avant de partir en rêve lucide n’a pas eu un impact sur ma mémoire des faits et sur ma capacité de contrôle… »

Est-ce que d'autres ici ont noté que cet espace noir pouvait être une sorte de bulle (en lien avec la bulle onirique ?) qui travestirait en quelque sorte une projection astrale ?

Le centre Noêsis à Genève.

05 mai 2011 - 11:39

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens de faire l'acquisition du livre récemment paru sous l'égide du centre Noêsis localisé à Genève, ETATS MODIFIES DE CONSCIENCE, NDE, OBE et autres expériences aux frontières de l'esprit. Je ne l'ai pas encore lu mais je l'ai feuilleté et je suis vraiment très enthousiaste par son contenu : une analyse scientifique et ouverte des EMC, sans parti pris, avec une quantité non négligeable de témoignages parfois très déroutants (pour vous donner une idée, un des témoins qui a une facilité déconcertante à faire des OBE - même au bureau en train de travailler ! - raconte s'être retrouvé à plusieurs reprises dans le corps d'un autre lors de fréquentes OBE réparties sur un mois environ. Je vous laisse imaginer les problèmes éthiques que ça a dû lui poser :ninja: ) Le but des auteurs étant avant tout de donner un espace de parole à tous ces gens qui vivent des EMC et qui en ressortent forcément changés. J'ajoute que je trouve la couverture très jolie. ^_^


Image IPB


Voici le résumé du livre :

"Sortie hors du corps, immersion dans un bain de lumière, plongée au cœur de l’extase, modification de l’espace-temps, accès à d’autres dimensions…: depuis plus de dix ans, des témoignages d’expériences extra-ordinaires sont recueillis et étudiés à Noêsis, Centre d’Etude et de Recherche Noétiques. NDE, OBE, réveils de Kundalini, expériences mystiques, ne sont que quelques exemples des nombreux états modifiés de conscience (EMC), parfois inclassables, toujours singuliers, auxquels sont confrontés quotidiennement Sylvie Déthiollaz et Claude Charles Fourrier.

Comment définit-on un EMC? Pourquoi et quand surviennent ces états particuliers? Quelles parts de fantasme et de réalité véhiculent-ils? Comment vivre après avoir vécu des expériences aussi bouleversantes? Peuvent-elles contribuer à l’épanouissement personnel? Sont-elles le produit d’une modification dans le fonctionnement du cerveau ou suggèrent-elles que la conscience existe en dehors de celui-ci? Autant de questions abordées par les auteurs, qui rectifient également quelques idées reçues à propos de certains EMC très médiatisés. Non, vivre une NDE n’est pas toujours un cadeau, mais peut aussi être à l’origine d’une souffrance et d’une détresse profondes. Pourtant, loin d’être considérés comme des pathologies, les EMC sont ici présentés comme un outil puissant sur le chemin qui conduit à la connaissance de soi, mais qui, mal compris, peuvent également constituer un piège et une entrave au développement et à l’évolution de l’être.

Fruit du travail passionné et complémentaire d’une biologiste et d’un psychothérapeute, cet ouvrage fait le point sur les principales théories et l’état actuel de la recherche sur les EMC et compare les points de vue occidentaux et orientaux sur l’énigme de la conscience. Les auteurs présentent de nombreux témoignages saisissants et nous font partager, dans un langage simple et accessible, leurs observations et réflexions sur ces expériences éminemment complexes qui touchent aux fondements même de l’être et de l’identité humaine, au grand mystère de la Vie, de la Mort et de la Conscience. Un enjeu si intime et existentiel ne peut que souligner toute l’importance d’aborder ces phénomènes, avec attention, rigueur et dans un esprit d’ouverture scientifique.

Ce livre s’adresse aussi bien aux « expérienceurs » d’EMC, qu’aux professionnels de la santé ou aux profanes en quête de réponses et de sens."


Je précise que le livre ne propose pas de technique, c'est un ouvrage visant avant tout à donner un aperçu des multiples EMC vécues par Monsieur et Madame Tout-le-Monde, en mettant l'accent sur les impacts psychologiques de telles expériences.

Le livre est disponible sur amazon.fr et à la fnac, notamment.

Je vous mets le lien du site internet du centre Noêsis, on y retrouve des témoignages et la présentation du centre. Je trouve très intéressant qu'ils proposent un soutien psychologique aux personnes ressentant le besoin de parler de leurs EMC (car elles ne sont pas toujours vécues de manière positive, vous vous en doutez) :

Mon lien

Pour finir, quelques informations sur les auteurs, toujours tirées de leur site internet :


Citation

Sylvie Déthiollaz a obtenu en 1997 une thèse de doctorat en biologie moléculaire à l’Université de Genève. Elle part ensuite effectuer ses études post-graduées dans le département de Biologie Moléculaire et Cellulaire de l’Université de Californie à Berkeley. Depuis toujours fascinée par le phénomène de la conscience, elle découvre les expériences de mort imminente (EMI) en 1995, à travers lesquelles elle entrevoit le moyen de concilier au quotidien questionnement existentiel, démarche scientifique et relation d’aide. Après plusieurs années de recherche personnelle sur le sujet, elle décide à son retour des Etats-Unis de créer en 1999 à Genève Noêsis, en parallèle d’une activité de rédactrice scientifique. Depuis janvier 2005, elle se consacre uniquement à Noêsis, au sein duquel elle développe plus particulièrement la recherche scientifique.

Claude Charles Fourrier exerce en tant que psychothérapeute depuis une vingtaine d’années. A l’âge de 25 ans, le vécu problématique d’une expérience d’état de conscience modifié le conduit à la nécessité d’un suivi thérapeutique et analytique, puis à une démarche de développement personnel continue pendant 15 ans. A l’issue d’une longue période de découvertes, ponctuée de divers stages de perfectionnement, ainsi que d’autres expériences d’états de conscience modifiés, il en vient « naturellement » à la relation d’aide. Pendant une douzaine d’années, il exerce en cabinet privé à Paris, puis vient s’installer dans la région lémanique il y a 7 ans où il exerce depuis une activité thérapeutique en cabinet privé. Il a également créé avec un médecin genevois une méthode thérapeutique qu’il appliquera dans un centre au cours d’une soixantaine de séminaires sur une période de quatre ans. Depuis 2002, il anime chaque semaine à Genève des séances de groupe de relaxation et de méditation. Après sa rencontre avec Sylvie Déthiollaz en 2003, il intégre Noêsis à l’automne 2004 en qualité de psychothérapeute.

Inutile de vous dire que je le recommande fortement. :)

[Expérience] Mon expérience avec la technique de la corde

19 février 2011 - 10:30

Bonjour tout le monde,

Ca fait quelques temps que j'essaie de sortir avec la méthode de la corde de Robert Bruce. Cette technique se révèle très efficace sur moi, à ceci près que jusqu'à maintenant, je me retrouvais systématiquement en projection onirique (avec le niveau de conscience d'un rêve lucide moyen) juste après la sortie. J'avoue que ça en devenait un peu frustrant même si les expériences n'en étaient pas moins relativement intéressantes. Ceci dit, j'ai réussi ce matin à dépasser ce stade et à faire une projection consciente de A à Z. J'avoue que je suis contente, ça relance ma motivation surtout qu'en ce moment, je n'ai pas vraiment l'énergie de me consacrer à ça. Mais finalement, ça demande très peu d'efforts en soi... Il faut surtout avoir l'envie de sortir plutôt que de tomber dans le sommeil. ^_^

Je mets ici une copie de mon journal avec mes réflexions. Il est clair que ce n'est pas forcément passionnant pour les habitués mais pour les novices, ça peut être intéressant.

«  Je suis dans mon lit parfaitement réveillée et hésitant à tenter une projection. Je rêvasse un peu quand j’entends ma mère en bas qui a l’air contrariée. Peu après, j’entends de la musique style Michael Jackson et je me dis que c’est bizarre car j’ai fermé ma fenêtre avant pour ne pas être trop dérangée par le bruit des voisins matinaux. Je me dis que c’est l’ado qui vit quelques portes plus loin qui écoute trop fort sa musique, ce petit con ! En même temps, ce n’est pas logique que je l’entende jusque dans ma chambre. Soudain, je prends conscience de la bizarrerie de la chose et je me dis ‘Mince, je suis sûrement dans la phase vibratoire !’ C’est juste hallucinant, je n’ai rien vu venir, ça a dû venir hyper vite. Au même moment, je sens des mouvements d’énergie et, prenant mon courage à deux mains, je commence la corde. Je le fais avec application en restant bien concentrée et en me disant que si j’entends une voix ou quoi que ce soit qui fait peur, je l’ignorerais du mieux possible. Je sens que je m’élève d’abord par les jambes et je me retrouve un peu coincée au niveau de la tête (pas la première fois que ça m’arrive). Je continue à grimper et finalement, je suis poussée doucement sur le côté, j’ai réussi ! A ce moment, je commence à voir mais ma vision est mauvaise, je ne vois que de mon œil gauche, le droite a un champ de vision très restreint et flou. Ceci dit, je vois clairement le plafond, en m’attardant sur son angle, là où les deux parties des murs se rejoignent. Ensuite, j’ai l’impression de voir partout à la fois, c’est déroutant car je n’arrive pas bien à me situer. Je pense à la vision sphérique dont parle Bruce, ça doit être ça. J’ai l’impression de dériver au milieu de ma chambre mais je n’en suis pas sûre. J’entraperçois un truc rose flashy que je n’identifie pas. J’ai l’impression de flotter sur le dos et j’ai envie de tester un petit truc : je me concentre pour couper ma vision et m’intérioriser, ce qui marche. Puis, je récite un Om. J’entends clairement ma voix sous forme de pensées, ma foi, ce n’est pas si étrange que ça, ça ressemble à ma voix intérieure en rêve lucide il me semble. Je décide de rentrer ne pouvant pas faire grand-chose et préférant garder ma sortie courte. Je me concentre sur mon corps physique en répétant ‘Corps physique, corps physique…’ et je me sens attirée vers mon lit mais relativement tranquillement (ça, ça m’a surprise alors parce que la rentrée a pris du temps et pendant le processus, je me suis dit que si je me faisais attaquer une fois, j’aurais le temps de la sentir passer avant de m’échapper ^_^). J’ai clairement senti l’aspiration dans mon corps, avec un bourdonnement sourd et je me suis retrouvée dans mon corps physique, parfaitement consciente de toute l’expérience de A à Z. La rentrée a dû durer une vingtaine de secondes, dont 10 bonnes le temps de la réaspiration. Le truc rose flashy que j’ai vu m’intrigue, je me tourne vers mon bureau pour voir si je n’ai pas laissé trainer un foulard sur ma chaise, nada, j’inspecte ma chambre et mon regard se pose sur… Mon tapis de yoga. Ledit tapis est rose, exactement le même que j’ai vu pendant ma projection. Je suis assez satisfaite, du coup. »

Notes :

  •  Je pense que le fait de ne pas avoir basculé en projection onirique est dû au fait d’avoir pris conscience de l’état vibratoire à son commencement, à savoir, d’avoir identifié la musique comme étant un astral noise.
  •  Pour mon problème de vision, j’y ai réfléchi après et je me suis rendue compte que c’était toujours du côté gauche que je voyais, le côté droite étant amputé d’une grande partie de son champ de vision. Or, je porte des lunettes et mon œil droit est assez myope. Je pense que ce n’est pas une coïncidence. En revanche, je n’arrive pas à déterminer pour le moment si le fait que ça se traduise dans l’astral est dû à un mécanisme relevant de mon subconscient (ce dont je doute un peu tout de même étant donné que d’une part, je n’y ai pas du tout pensé durant la projection mais surtout, quand j’enlève mes lunettes, je vois quasi normalement du fait que mon œil gauche compense la vision de mon œil droit) ou alors, à un mécanisme purement énergétique, la contrepartie astrale de mon corps éthérique pouvant être défectueuse à ce niveau (ce qui me semble plus fiable comme explication).
  •  La question de la vision m’intéresse car je me rends compte que sans vision stable, pas d’expérience stable et que même si la pensée fonctionne parfaitement indépendamment de la vision, le fait d’être pareillement désorienté ne favorise pas la capacité de centrage et de concentration. De ce côté, je trouve qu’il y a une nette correspondance avec le physique, quand on est désorienté (après être allé sur des montagnes russes par exemple, il est difficile de rassembler ses esprits tant que nos sens ne se sont pas réadaptés à un fonctionnement en milieu normal). Après, c’est peut-être parce que je suis très visuelle, j’imagine que pour un aveugle, ça ne poserait pas de problème à ce niveau…
  •  Je constate une évolution dans les ressentis durant les phases de sortie et de rentrée, notamment la sortie qui est quand même bien moins longue et remuante qu’il y a quelques années en arrière.

The Science of Psychic Healing

08 janvier 2011 - 14:03

Bonjour !

Récemment, je me suis intéressée aux écrits de Yogi Ramacharaka. Outre son célèbre Science of Breath, il a écrit d'autres ouvrages fort intéressants dont The Science of Psychic Healing. Je l'ai un peu parcouru et je dois dire que ça me fait furieusement penser au livre de Robert Bruce sur son système New Energy Ways. Pour ceux que ça intéresse, voici deux liens pour trouver un pdf de cette ouvrage (en anglais par contre, il n'a pas été traduit en français manifestement) qui date de 1906 quand même !

Mon lien

Mon lien

J'ai une préférence pour le format du deuxième personnellement (le premier est un scannage du livre et il est plus difficile de passer d'une page à l'autre).

J'ai hésité à demander à l'équipe avant de mettre les liens mais étant donné la date d'édition, il devrait plus ou moins être libre de droit maintenant (ce qui est le cas pour Science of Breath en tout cas).