Aller au contenu


Jeûne d'une semaine


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
18 réponses à ce sujet

#1 belinor

belinor

    Membre éthérique

  • Membre
  • 65 messages
  • Sexe:Femme

Posté 15 juin 2012 - 06:58

N'ayant pas trouver de billet très récent sur le sujet, j'en profite pour partager mon expérience.

Je n'ai jusqu'à présent pratiqué que des jeûnes hydriques courts (2-3) jours.
Ma motivation étant différente aujourd'hui (mon environnement également), j'ai démarré un jeûne plus long planifié sur 8 jours.
Ce premier message vise à établir la liste de ce que j'ai appris, les suivants relaterons mes impressions sur mon jeûne actuel (je démarre le 3ème jour).

Par mes expériences précedentes, j'ai déjà pu "déblayer" un peu sur ma relation à la nourriture, l'aspect social et psychologique, ainsi qu'être convaincue de l'opportunité d'apaisement corporel et mental que cela représente.

Lessons apprises personnelles
Jeûner est facile physiquement (sans faire d'activité physique intense, travail ou sport)

Le plus dur est au niveau mental pour plusieurs raisons
  • les habitudes: mon corps et moi-même sommes "programmés" pour recevoir de la nourriture (3 à 4 fois par jour). En enlevant les repas, je "déséquilibre" mes journées.
  • la pression social qui peut être importante vis à vis de la famille (conjoint, amis etc.). Personnellement, étant végétarienne depuis longtemps, je fais face avec plus d'aisance.
  • l'envie et le plaisir. Manger est une expérience gustative et agréable renouvellée plusieurs fois par jour. Je me suis rendue compte que l'envie (mental) de manger était plus forte que le besoin (physique).
  • Pour moi, en plus de contribuer à un apport énergétique, manger m'apporte aussi un autre type d'énergie -> ressentie plus fortement lorsque par exemple je mange dans l'instant un fruit cueilli sur l'arbre.
  • La reprise est très importante et une reprise très rapide est "mauvaise". Ce fut mon point faible lors de mes précédents jeûnes qui étaient plutôt expérimentaux. Encore une fois le mental est important. Au final je considère que les périodes de pré-jeune et de reprise sont tout aussi importantes que le jeûne lui-même.
Points positifs
Le temps: au lieu de manger, je me retrouve à faire des activités spirituelles et/ou artistiques.
Le questionnement induit par la période de jeûne révèle beaucoup de choses (souvent inconscientes) intéressantes.
Le calme apporté par le repos global.
Une plus grande lucidité
Plus de rêves et d'énergie

...

A suivre
PS: je vais travailler -> ramassage de fraises pour le marché et sans en manger ;-)

#2 belinor

belinor

    Membre éthérique

  • Membre
  • 65 messages
  • Sexe:Femme

Posté 15 juin 2012 - 16:11

Voici comment j'ai débuté:
2 jours de pré-jeûne en ne mangeant que des fruits accompagnés de jus et tisanes.
Comme je cours régulièrement, je suis allée courir comme prévu en temps normal. Cela tombait la veille du jeûne. J'avais beaucoup d'énergie mais peu en fait de courir j'avais plus envie de danser.

2 premiers jours de jeûne au jus dilué (et filtré) et tisanes.
Au lieu d'aller courir j'ai juste marché. Pas de problème particulier. Quelques baisses de tension de temps en temps, plus souvent le matin.

Entre le 2ème et troisième jour, j'ai beaucoup rêvé la nuit mais pas très bien dormi. Finalement, au matin je n'étais pas fatiguée.
J'ai eu froid pendant la nuit ce qui est surprenant. Au début je croyais que c'était à cause du jeûne mais je n'en suis pas certaine car il faisait vraiment froid ce matin dehors (Note: je dors dans une caravane d'où le fait que je ressente plus le froid éventuel la nuit).
Comme c'est souvent le cas, j'avais très envie de manger sans en ressentir le besoin physique.

Aujourd'hui, 3ème jour du jeûne, et 1er uniquement à l'eau (pas de jus ou tisanes).
J'ai travaillé dehors et je n'ai eu que des étourdissements d'une poignée de seconde dans la matinée.

Je ressent beaucoup d'énergie dans mes pieds, un peu dans mes mains et légèrement dans le dos.

Sinon je n'ai plus envie de manger et je suis plus "stable" mentalement, "apaisée" et je trouve aussi que je dispose d'une meilleure concentration.
Ce week-end je vais marcher, je verrais si je me sens toujours bien.

#3 prana

prana

    humain

  • Membre
  • 108 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Vaucluse

Posté 16 juin 2012 - 21:25

Salut belinor!

J'ai testé le jeûne il y a 1 mois et demi, et j'ai vraiment adoré!
J'ai tenu 2 jours et demi la 1ère fois, et après un repas j'ai prolongé de deux jours de plus..
Je te passe les effets secondaires bizarres de la 2èmes nuits, c'était vraiment spé!
Par contre le reste du temps c'est génial au niveau de la perceptions que l'on à de soi même!

Je te souhaite bonne chance et merci pour ce partage =)

les humains c'est des singes sans poil, en moins cool

#4 belinor

belinor

    Membre éthérique

  • Membre
  • 65 messages
  • Sexe:Femme

Posté 17 juin 2012 - 20:18

4ème jour
J'ai peu dormi et pas très bien mais très bien récupéré.
Au matin j'avais beaucoup d'énergie dans tout les bras. Normalement, il me faut un peu de temps avant de faire monter l'énergie à partir des mains.
J'ai eu moins soif que les premiers jours (2,5 litres d'eau dans la journée au lieu de 3,5-4 l. les premiers jours).
La matinée j'ai toujours moins d'énergie que l'après-midi.
Apparition de courbatures dans les jambes, plus spécifiquement fesses et cuisses.

Longue nuit avec beaucoup de rêves "de qualité" (long, sans trop de coupures et changements, et intenses). Aussi je me suis bien souvenu de mes rêves au réveil et j'ai été surprise par leur nombre, leur contenu et leur diversité.
D'ailleurs dans l'un des rêves, je me suis retrouvée à manger par pression sociale. J'ai vraiment culpabilisé. Mais ce n'était qu'un rêve. J'ai été soulagé de ne pas avoir mangé "pour de vrai", bien que bizarrement j'ai eu la sensation d'avoir vraiment été nourrie.

5ème jour
Très bonne récupération. Moins de fatigue pendant la journée. Des courbatures à l'arrière des cuisses uniquement qui s'estompent avec des étirements, que je n'ai pas beaucoup pratiqué car j'ai principalement marché.
Contrairement aux jeûnes courts que j'avais réalisé, je trouve que je n'ai pas autant mauvaise haleine et que ma sudation n'est pas désagréable non plus.
Je m'explique ça par le fait que lorsque j'ai réalisé les autres jeûnes il me semble que je mangeait encore de la viande. C'est une supposition.
Pas de manque de concentration, au contraire. Et enfin, énergie présente dans le dos et la nuque

Je n'ai pas eu de malaise jusqu'à présent, juste des baisses d'énergie, des faiblesses et pas d'étourdissement depuis les premiers jours.

En cette fin de journée, je suis étonnée de terminer le 5ème jour sans manger.
Je trouve cela assez facile surtout en ayant suffisament de volonté.

...

#5 madcine chun

madcine chun

    Membre éthérique

  • Membre
  • 22 messages

Posté 18 juin 2012 - 18:38

méthode radicale pour faire des économies d'argent

#6 Enkum

Enkum

    Metatron

  • Membre
  • 26 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Pas loin de Brest

Posté 19 juin 2012 - 07:43

Bonjour Belinor, tout d'abord félicitation pour l'effort que tu fais, ayant pratiquer nombre de fois des jeûnes, je trouve vraiment que tu as une facilité d'adaptation assez surprenante. Personnellement je ne pouvais pas tenir sans des méditations/transes de plusieurs heures, mais au final j'ai eu les mêmes résultats que toi. Je pense cependant que le jeûne doit être utilisé a bon escient et pas seulement pour " essayer " ou " gagner de l'énergie ", je pense qu'il doit être pratiqué lors de périodes bien spécifiques, en cas de besoin de réflexion ou autre. Enfin, je m'égare, je te souhaite bonne chance pour les quelques jours qu'il te reste, avec la hâte de lire ton prochain compte-rendu ! :)
   Image IPB


                                                                                        L'alpha, ou l'oméga ..?

#7 Papillon empathe

Papillon empathe

    Membre causal

  • Membre
  • 667 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Là, car là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté

Posté 19 juin 2012 - 09:32

Salut Belinor,
superbe expérience, et j'aime  bien que tu nous raconte ton expérience, je n'ai jamais jeûné comme ça intentionnellement (souvent j'oublie de manger par contre).

Mais je suis "effarée" quand j'entends :

Citation

Je n'ai pas eu de malaise jusqu'à présent, juste des baisses d'énergie, des faiblesses et pas d'étourdissement depuis les premiers jours
faiblesses ? baisse d'énergie ?
Pas d'étourdissement heureusement.

C'est normal, ça ?
Tu n'y vas pas un peu fort pour un début ?

Modifié par Papillon empathe, 19 juin 2012 - 09:34.

C'est dingue, tout ce qu'on peut faire avec son corps !

#8 -PoSKa-

-PoSKa-

    Visiteur

  • Membre
  • 6 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:35

Posté 19 juin 2012 - 19:06

Namasté Belinor.
Et merci de partager cette expérience avec nous.
Ca me donne d'ailleurs des idées, ayant besoin d'une réflexion assez profonde ces temps-ci.
Je n'ai jamais essayer et vais peut-être m'y employé.

Bon courage à toi.

#9 belinor

belinor

    Membre éthérique

  • Membre
  • 65 messages
  • Sexe:Femme

Posté 19 juin 2012 - 20:48

Merci à vous pour ces encouragements.

Je me suis rendue compte que j'ai oublié de mentionner le but de ce jeûne.
Celui-ci avait pour but de m'apaiser et de me recentrer mentalement en m'accordant un repos corporel. L'idée du jeûne m'est "apparue" comme la solution dans ce cas là et j'ai suivi mon instinct. L'occasion aussi d'effectuer un nettoyage intérieur bienvenu.

6ème jour Les courbatures à l'arrière des cuisses sont vraiment intenses et pénibles. J'ai eu de sérieuses baisses d'énergie et besoin de dormir pendant la journée. Ma motivation était au plus bas et je n'avais pas de concentration. Energie intéressante au niveau du premier chakra. J'ai vraiment ressenti la faim durant cette journée et j'ai décidé de mettre un terme au jeûne le lendemain afin de pouvoir travailler et remédier à ces courbatures.
Durant ces 6 jours j'ai atteint ce que je recherchais par ce jeûne et je ne ressent pas le besoin de continuer quelques jours de plus.
Cela me permet aussi de planifier les repas de reprises pendant la semaine et d'être plus libre le week-end.

7ème jour
J'ai démarré la journée par une tisane et un jus de tomate dilué.
Pour mon premier repas je me suis préparé une salade mi-sauvage (salade, feuilles diverses dont plantain (les chatons du plantain ont un goût de champignon c'est délicieux), radis, oignons, ail, graines de tournesol) accompagné de quelques cuillères d'huile, vinaigre et jus de citron. Un vrai régal et un regain d'énergie.
Il est probable que je manquais de minéraux car les courbatures ont disparues dans l'après-midi. Je pense que j'ai bien fait de m'écouté et d'écourter la durer du jeûne.
Bien qu'ayant mangé, j'ai eu l'impression d'avoir le plus vibré aujourd'hui.
Le soir, soupe d'orties et de pommes de terres, pour le goût mais aussi pour l'énergie et les minéraux ainsi que l'apport en vitamine C.

Je ne sais pas combien je pesais au début du jeûne mais je n'ai pas trop mincie ce qui est rassurant pour moi. Je craignais surtout de perdre du muscle mais finalement je crois que je me suis juste alléger du surplus graisseux.
Ensuite j'ai emprunté une balance. A la fin du 2ème jour je faisais 65kg (pour 1m70) et à la fin du 6ème jour 63,5 (approximativement, cette balance à aiguille n'est pas très précise).

Le 6ème et 7ème jours étaient beaucoup plus contemplatifs et lents.
Une bonne expérience jusque là.

#10 Rémiclès

Rémiclès

    Membre mental

  • Membre
  • 252 messages
  • Sexe:Homme

Posté 20 juin 2012 - 19:30

C'est un truc bien pour les femmes (qui, par définition, pèsent toujours plus que ce qu'elle veulent [ok c'est misogyne]) mais, personnellement, je n'aimerais pas. Je meurs de faim quand je n'ai pas mangé depuis 2 heures. Les jeûnes de silence me paraissent plus intéressants.
On doit manger pour vivre, je ne vois pas trop l'intérêt.
Ceci dit, je précise que je suis végétarien.
:dots:

#11 prana

prana

    humain

  • Membre
  • 108 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Vaucluse

Posté 20 juin 2012 - 20:45

Comme tu dit Rémiclès, on doit manger pour vivre, et vivre pour manger. ^^
C'est rien dans une vie 1 semaine sans manger, et ça a des effet très bénéfique sur la santé.
Bien sur, libre à toi de ne pas être tenté =)

Par contre, est ce que tu as déjà testé l'abstinence de parole?
ça fait un moment que j'y pense sans me lancer...

les humains c'est des singes sans poil, en moins cool

#12 Rémiclès

Rémiclès

    Membre mental

  • Membre
  • 252 messages
  • Sexe:Homme

Posté 20 juin 2012 - 23:15

Ce que je veux dire, sans m'étendre sur le très très vaste sujet du végétarisme, quand on est végétarien, comme je l'entends, on a déjà une attitude responsable vis à vis de la nourriture, je boycotte tout ce qui peut faire souffrir et tout ce qui entraine la mort d'animaux. Je ne fais donc pas passer mon estomac en premier.
Jeûne ok, mais j'espère que c'est l'initiative de végétariens, parce que, au risque de créer la polémique, j'ai envie de dire: commencez par être végétariens!

Pour ce qui est du jeüne de parole, non, jamais tenté! Mais ça peut-être très intéressant.

Modifié par Rémiclès, 20 juin 2012 - 23:14.


#13 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 21 juin 2012 - 00:40

Super Bélinor!
J'ai fais un jeûne hydrique de dix jours il y a trois ans, c'était vraiment une expérience très intéressante.
Le plus dur ce sont les trois premiers jours, après la sensation de faim disparaît. Puis j'ai "dé-jeûner" quand la faim a réapparue.
Le jeûne est un processus qui a été et est toujours très étudié par les scientifiques, et dont les bénéfices à différent niveaux sont
indéniables notamment pour certaines pathologies.
Ce qui se passe dans le corps est tout simplement fabuleux!

Il y a des raisons très différentes qui peuvent pousser quelqu'un à entamer un jeûne....

Commencer par s'informer! ... :innocent:

#14 Viviane

Viviane

    Membre mental

  • Membre
  • 310 messages
  • Sexe:Femme

Posté 21 juin 2012 - 08:37

Voir le messageprana, le 20 juin 2012 - 20:45, dit :


Par contre, est ce que tu as déjà testé l'abstinence de parole?
ça fait un moment que j'y pense sans me lancer...

Bonjour Prana

Cela m'interpelle que tu parles d'abstinence de paroles car, pour moi, un jeune de plus de deux jours, impliquait cela.

Pour Bélinor dont j'ai trouvé les partages très intéressants, j'ai donc une question : ce jeune s'est-il fait dans la contemplation, le recueillement solitaire ?

J'ai fait deux quêtes de vision dans ma vie sur 4 jours et cela implique solitude et une préparation sur toute l'année qui précède.
dans la solitude, il n'y a plus comme compagnon que la nature, sa pipe, son tambour et son rattle. Un peu d'eau chaque jour.

C'est une démarche très personnelle et riche mais je ne l'inscris pas dans le jeune mais dans la quête et l'abandon de soi total aux éléments naturels, le dépouillement. L'idée n'est pas de détoxifier le corps.

Clin d’œil à Rémiclès, je ne suis pas végétarienne pour autant.

#15 belinor

belinor

    Membre éthérique

  • Membre
  • 65 messages
  • Sexe:Femme

Posté 23 juin 2012 - 19:16

Pour répondre à vos questions

Voir le messagePapillon empathe, le 19 juin 2012 - 09:32, dit :

Tu n'y vas pas un peu fort pour un début ?

Ce n'est pas vraiment un début puisque j'ai déjà jeuné à plusieurs reprises mais sur des périodes plus courtes.

Voir le messageViviane, le 21 juin 2012 - 08:37, dit :

ce jeune s'est-il fait dans la contemplation, le recueillement solitaire?

Lors de mon expérience récente, et des précédentes, le besoin de silence s'imposait de lui même et la contemplation également.
Cependant, le besoin de silence était moins présent cette fois-ci et j'ai aussi apprécié d'écouté des musiques "inspirantes".

Le repos n'était pas complet puisque je travaillais lors des premiers jours du jeûne. J'ai essayé de travailler aussi les derniers jours mais j'avais beaucoup plus besoin de repos et de ne "rien faire", d'être dans un état contemplatif entre autre.

Cette période de jeûne m'a permis de me recentrer et retrouver un calme intérieur recherché.
J'ai noté à partir du 5ème jour plus de créativité dont je bénéficie toujours après le jeûne, ainsi que des "éclairages" et/ou solutions pour ma vie courante.
Je me souviens davantage de mes rêves et je repositionne plus régulièrement lorsque je ne me tiens pas droite.
Encore quelques jours après le jeûne j'ai des montées d'énergie ou des picotements dans les membres. Je crois que le jeûne est intéressant pour (re)lancer une dynamique.

Par contre je n'ai pas accompagné ce jeûne de technique de respiration particulière bien que je pense que cela puisse avoir un effet global notable.
Pas de jeûne de parole non plus.

Il y a tellement de façon de jeûner que chacun peut trouver celle qui lui convient le mieux.

Personnellement cela m'a donné envie de jeûner plus régulièrement.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)