Aller au contenu


Esprit : Nouvelle vie ?


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
30 réponses à ce sujet

#16 Pat

Pat

    Membre mental

  • Membre
  • 360 messages
  • Sexe:Homme

Posté 04 avril 2012 - 14:23

Certe Jung est dure a lire, je dois m'y reprendre a une deuxième lecture de ses écrits, pour tout saisir. Mais ses idées continuent de m'eclairer sur bien des points, il a vraiment révolutionné la psychanalyse et son conflit épique avec Freud est toujours d'actualité(théorie matérialiste versus spiritualité).
Pour ce qui est des raisons de l'existence humaine, j'ai parfois l'impression d'une vaste pièce de théâtre, on est là faire vivre des multitudes d'histoire, peut-etre bien par pure divertissement, qui sait?

#17 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 04 avril 2012 - 18:19

Voir le messagelight, le 03 avril 2012 - 21:27, dit :

j'ai pas vraiment d'opinions sur le pourquoi de l'existence terrestre. On dirait que les gens viennent ici  pour s'emprisonner dans la matière et perdre leur liberté. Quelque part, je suis d'accord avec les gnostiques qui cherchaient un moyen de se libérer de la matière. Il me semble que leur but n'était pas si mal.

Les gnostiques ne cherchaient pas seulement à se libérer de la matière, ils cherchaient à éveiller l'humanité pour qu'elle se protège d'un fléau, mais ils ont été éradiqués par l'inquisitions et leurs écrits brûlés presqu'en totalité. Ils représentaient un espoir réduit en fumée, pour l'humanité.

#18 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 avril 2012 - 07:35

Un espoir ? Tout dépend du point de vue, Totem. :) Personnellement je vois dans le gnosticisme un autre système très dualiste (considérant que le monde matériel a été créé par un démiurge néfaste et est donc exécrable) pouvant mener à tous les excès tant en état d'esprit qu'en actions.
Par ailleurs, l'inquisition est apparue environ 800 ans après la "fin" du gnosticisme (vers le 3ème-4ème siècle) et on possède une quantité non-négligeable d'évangiles apocryphes gnostiques aujourd'hui. :)
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#19 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 05 avril 2012 - 09:35

Moi, je trouve que la spiritualité aujourd’hui, c’est chercher à se libérer sans accepter les entrave (chaines) qui permette cette libération.
Pourtant, c’est extrêmement évolutif et enrichissant de se construire, de s’harmoniser par rapport à ce monde. C’est long, c’est sur.
Mais la libération à ce niveau, se fait plus en cassant ces chaines, mais en sachant les utiliser comme outil de construction de soi. :)

#20 light

light

    Visiteur

  • Membre
  • 18 messages

Posté 05 avril 2012 - 15:59

Voir le messageLorgel, le 05 avril 2012 - 09:35, dit :

Pourtant, c’est extrêmement évolutif et enrichissant de se construire, de s’harmoniser par rapport à ce monde. C’est long, c’est sur.

Je suis d'accord avec toi sur le principe, mais jamais tu ne peux être réellement libre dans cette société, avec toutes les contraintes et obligations qu'on à pour vivre. Je trouve que le mot harmoniser est utopique, ce ne sera jamais une harmonisation parfaite, tout au plus une harmonisation basée sur des compromis, mais peut on encore parler d'harmonisation?

Modifié par light, 05 avril 2012 - 16:03.


#21 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 05 avril 2012 - 17:32

Voir le messagelight, le 05 avril 2012 - 15:59, dit :

Je suis d'accord avec toi sur le principe, mais jamais tu ne peux être réellement libre dans cette société, avec toutes les contraintes et obligations qu'on à pour vivre. Je trouve que le mot harmoniser est utopique, ce ne sera jamais une harmonisation parfaite, tout au plus une harmonisation basée sur des compromis, mais peut on encore parler d'harmonisation?

Bonne remarque.
Enfaite, il faut voir cette harmonisation au niveau non duel, c'est-à-dire : l’individu non actif dans la société ou celui qui observe.
Pour être capable de faire un compromis, il faut être capable d’aimer en partie le compromis qu’on souhaite faire.
Cet amour on va le chercher dans l’individu non duel, capable de tout accepter et aimer.

Je ne sais pas, si cette réponse t’ira par contre. Dit moi, quoi.

Pour la liberté, ca reste aussi un aspect duel et mental. Pourquoi te trouve tu emprisonnés ? Chaque chose qu’on t’empêche de faire peut être vécus de deux façons.
:)

Modifié par Lorgel, 05 avril 2012 - 17:32.


#22 petit scarabée

petit scarabée

    Membre éthérique

  • Membre
  • 91 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 avril 2012 - 18:33

En matière de spiritualité, la liberté n'équivaut pas à pouvoir faire ce qu'on veut quand on veut, il ne s'agit pas d'une liberté au sein de notre société. A mon avis, il s'agit plutôt de la liberté de notre être profond par rapport à ses attaches avec le mental, ses pensées, ses émotions, etc... Se libérer de ces attaches pour devenir conscient de qui il est vraiment, une fois qu'il ne s'identifie plus à ce qu'on appelle le faux moi.

#23 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 05 avril 2012 - 20:47

Voir le messagepetit scarabée, le 05 avril 2012 - 18:33, dit :

En matière de spiritualité, la liberté n'équivaut pas à pouvoir faire ce qu'on veut quand on veut, il ne s'agit pas d'une liberté au sein de notre société. A mon avis, il s'agit plutôt de la liberté de notre être profond par rapport à ses attaches avec le mental, ses pensées, ses émotions, etc... Se libérer de ces attaches pour devenir conscient de qui il est vraiment, une fois qu'il ne s'identifie plus à ce qu'on appelle le faux moi.

C'est tout à fait cela, se libérer de son égo, faire en sorte qu'il ne soit plus le maitre à bord, mais plutôt le serviteur, mais c'est quelque chose de difficile car on doit sans arrêt faire attention à son comportement, mais à la longue ça devient  une habitude, une seconde nature et ça  change de beaucoup la vie.

#24 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 06 avril 2012 - 09:57

Je n’aime pas trop voir l’égo comme quelque chose qui doit être le serviteur ou comme un faux moi. Tout ca pour moi, cela reprend notre personnalité, notre façon d’être.

Si l’égo pose un problème, c’est parce qu’il n’est pas assez construit, évolué.
Donc, il est souvent négatif.
A force de le construire (mentalement-émotionnellement) il répond de plus en plus de manière positive, donc plus de raison de vouloir le supprimer.
Et on atteint le rayonnement de soi à travers l’égo qui est le centre de rayonnement.  

Exemple : on n’apprend plus à s’écraser, à simplement laissé l’autre exprimer son avis, aimer et respecter l’avis des autres.
Avec un égo négatif, on va râler de s écraser. Avec un égo positif, c’est un plaisir d’écouter l’autre s’exprimer. Au delà du fait que nous pensons différemment.

Donc pour moi, on ne supprime pas le négatif par refoulement mais par une profonde construction de soi.

Je pense, que je dévie du sujet initial. :)

#25 Papillon empathe

Papillon empathe

    Membre causal

  • Membre
  • 667 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Là, car là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté

Posté 06 avril 2012 - 11:04

Citation

jamais tu ne peux être réellement libre dans cette société, avec toutes les contraintes et obligations qu'on à pour vivre
La liberté est un leurre.
On ne peut pas être libre, quelles que soient les conditions, car on n'est pas maître de son corps - de soi.

On *croit* être le maître, mais il n'en est rien.

C'est du vécu : je pensais être libre et décider de ma vie.
Un nuage toxique est passé, et en quelques instants mes opinions ont radicalement changé.
Je veux dire : elles n'ont pas changé en réaction à ce qui m'est arrivé, non.
Elles ont changé parce que j'avais subi les effets d'un poison. Malgré moi.
Et c'est durable

Bref, une liberté qui ne résiste pas à un nuage toxique... c'est du pipeau.
Ça a été comme ça pour moi, et c'est comme ça pour tout le monde.
Un simple nuage toxique et tout ce que tu connais de toi-même, tout ce que tu considères comme bon ou mal, comme acceptable ou non etc, tout ça change radicalement.
Au point que je ne me reconnaissais pas.

Alors, ma soi-disant liberté...


En revanche, ce qui reste c'est le choix.
Nous avons toujours le choix.
Ce choix n'a rien d'objectif et c'est illusoire de faire un choix basé sur...
sur quoi ?
Sur ce qui change dès qu'un nuage toxique passe ?

On base son choix sue ce qu"on peut ou ce qu'on veut.
Le tarot ou le hasard sont aussi bons qu'autre chose.


On ne sait rien, on ne contrôle rien et on n'est pas libre.
Faut accepter, c'est comme ça.
C'est pas grave non plus. :)
On ne vit pas plus mal.

Mais le choix, on l'a, et on le fait ... ou pas.
Je fais blanc, ou je fais noir, ou rien : ça c'est mon choix et personne ne le fera à ma place.



Citation

Je n’aime pas trop voir l’égo comme quelque chose qui doit être le serviteur ou comme un faux moi.
Moi aussi.
Mon ego est mon ami. Il veille sur moi en faisant tourner la baraque au mieux pour moi si je peux dire.
C'est juste que je lui ai donné des responsabilités qui ne sont pas les siennes et alors forcément il stresse.
Il a du mal, le pauvre.

Pas d'instructions claires sur ce qu'il faut faire ou pas, il doit se débrouiller comme il peut.
Bon ben, il fait ce qu'il peut.

Mais c'est MOI et personne d'autre qui l'ai mis dans cette situation.
Je ne vais pas lui en vouloir en plus ?
Ce ne serait vraiment pas sympa. :)
C'est dingue, tout ce qu'on peut faire avec son corps !

#26 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 06 avril 2012 - 19:58

Il faudrait d'abord définir ce que chacun entend par liberté. Si c'est la liberté de faire ce qu'on veut dans la société actuelle, autant dire qu'elle n'existe pas, le conditionnement que tous les humains ont subi depuis des siècles en sont les principaux  responsables. Néanmoins la liberté existe, nous avons le choix de nous conduire bien ou mal avec nos semblables, de se laisser commander par nos désirs quels qu'il soient et c'est la toute la différence. Lorsqu'on permis à son être intérieur de prendre les commandes du navire, tout change, les choses s'agencent comme on le souhaite lorsqu'on émet un désir de manière désintéressée mais pour que ça marche, l'égo doit passer au second plan car à ce moment là lorsque le désir se  fait jour, l'instant d'après on n'attache plus d'importance à ce désir et dans les heures ou jours qui suivent le désir se réalise.  Il y a des lois universelles qu'on ignore mais je peux assurer que ces lois nous libèrent et facilitent la vie, j'en fais l'expérience tous les jours presque. Je pense que nous pouvons créer notre propre réalité par la pensée et par l'action à condition que ces pensées et actions soient justes et sincères. Le phénomène est assez compliqué à expliquer, mais je traque tous les indices que je peux trouver pour trouver une réponse. Pour l'instant je n'ai pas touvé mais j'ai fait plusieurs constats et c'est déjà pas mal.

Modifié par Totem, 06 avril 2012 - 20:00.


#27 light

light

    Visiteur

  • Membre
  • 18 messages

Posté 06 avril 2012 - 23:40

Citation

Cet amour on va le chercher dans l’individu non duel, capable de tout accepter et aimer.


J''imagine qu'aimer toutes choses d'une réalité, les bonnes comme les mauvaises, puisse signifier ne plus se battre contre la réalité et les événements, pour trouver une certaine forme de libération. Il n'y a pas de contraintes dans l'amour.
Peut être aussi une libération des illusions de maitrise de sa vie qui emprisonnent l'être dans des schémas de pensés et des comportements répétitifs. J'imagine que c'est un peut comme de se laisser porter par le vent.


Citation

Lorsqu'on permis à son être intérieur de prendre les commandes du navire, tout change, les choses s'agencent comme on le souhaite lorsqu'on émet un désir de manière désintéressée mais pour que ça marche, l'égo doit passer au second plan car à ce moment là lorsque le désir se fait jour, l'instant d'après on n'attache plus d'importance à ce désir et dans les heures ou jours qui suivent le désir se réalise. Il y a des lois universelles qu'on ignore mais je peux assurer que ces lois nous libèrent et facilitent la vie, j'en fais l'expérience tous les jours presque. Je pense que nous pouvons créer notre propre réalité par la pensée et par l'action à condition que ces pensées et actions soient justes et sincères. Le phénomène est assez compliqué à expliquer, mais je traque tous les indices que je peux trouver pour trouver une réponse. Pour l'instant je n'ai pas touvé mais j'ai fait plusieurs constats et c'est déjà pas mal.


J'ai vécu un peu la même expérience, dans le sens ou c'est lorsque j'ai réellement "abandonner" de maitriser les choses, que je me suis détaché de certaines croyances, et que je me suis vidé de moi même (au sens de la vacuité), qu'une série d'événements s'est produit dans ma vie qui entrait en raisonnance avec certain de mes désirs et de mes rêves. On dit parfois que la vacuité n'est pas le vide en tant que tel, mais une potentialité infinis. On dit aussi que l'observation influe sur la réalité, et que l'imagination de l'avenir est une forme d'observation.

Modifié par light, 06 avril 2012 - 23:45.


#28 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 07 avril 2012 - 19:47

Voir le messagelight, le 06 avril 2012 - 23:40, dit :

Citation

Cet amour on va le chercher dans l’individu non duel, capable de tout accepter et aimer.


J''imagine qu'aimer toutes choses d'une réalité, les bonnes comme les mauvaises, puisse signifier ne plus se battre contre la réalité et les événements, pour trouver une certaine forme de libération. Il n'y a pas de contraintes dans l'amour.
Peut être aussi une libération des illusions de maitrise de sa vie qui emprisonnent l'être dans des schémas de pensés et des comportements répétitifs. J'imagine que c'est un peut comme de se laisser porter par le vent.


Citation

Lorsqu'on permis à son être intérieur de prendre les commandes du navire, tout change, les choses s'agencent comme on le souhaite lorsqu'on émet un désir de manière désintéressée mais pour que ça marche, l'égo doit passer au second plan car à ce moment là lorsque le désir se fait jour, l'instant d'après on n'attache plus d'importance à ce désir et dans les heures ou jours qui suivent le désir se réalise. Il y a des lois universelles qu'on ignore mais je peux assurer que ces lois nous libèrent et facilitent la vie, j'en fais l'expérience tous les jours presque. Je pense que nous pouvons créer notre propre réalité par la pensée et par l'action à condition que ces pensées et actions soient justes et sincères. Le phénomène est assez compliqué à expliquer, mais je traque tous les indices que je peux trouver pour trouver une réponse. Pour l'instant je n'ai pas touvé mais j'ai fait plusieurs constats et c'est déjà pas mal.


J'ai vécu un peu la même expérience, dans le sens ou c'est lorsque j'ai réellement "abandonner" de maitriser les choses, que je me suis détaché de certaines croyances, et que je me suis vidé de moi même (au sens de la vacuité), qu'une série d'événements s'est produit dans ma vie qui entrait en raisonnance avec certain de mes désirs et de mes rêves. On dit parfois que la vacuité n'est pas le vide en tant que tel, mais une potentialité infinis. On dit aussi que l'observation influe sur la réalité, et que l'imagination de l'avenir est une forme d'observation.


Tout à fait d'accord avec toi pour ce qui est de la vacuité.  J'ai compris grâce à celà qu'il faut lâcher prise, ne pas se battre contre les évènement mais être à l'écoute et laisser notre être intérieur agir, il ne se trompe jamais. Avant je me demandais toujours quelle était cette petite voix intuitive qui me guidait lors de problèmes graves, je l'appelais mon ange gardien, et aujourdh'ui je sais que c'est mon être intérieur, et du coup je m'en remet à lui complètement, bon des fois je laisse mon égo me déborder, mais ça devient de plus en plus rare.
L'observation influe sur la réalité, mais la pensée aussi, c'est pour ça que plus il y a de pensée négatives sur la terre plus il y a de misères et de malheurs car nous sommes collectivement tous liés. Je suis sûre que l'on pourrait expliquer celà mathématiquement. Les pensées comme les paroles ne sont pas du vent, ce sont des ondes qui ne se perdent pas dans la nature, donc toutes les ondes négatives comme positives doivent s'agglutiner entre elles pour former une force quelconque. Bon c'est ce n'est que mon avis sur la chose.

#29 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 11 avril 2012 - 20:02

Voir le messageTotem, le 07 avril 2012 - 19:47, dit :

J'ai compris grâce à celà qu'il faut lâcher prise, ne pas se battre contre les évènement mais être à l'écoute et laisser notre être intérieur agir, il ne se trompe jamais.

Juste pour être précis et complet par rapport à ma façon de voir les choses.
Le lâcher prise pour moi, n’est pas laisser tomber les choses (tampis) ou du « je m’en foutisme » (pas grave, on s’en fou) ou alors du refoulement (ca m’énerve et je peux rien faire). Le lâcher, prise n’est pas non plus un rôle qu’on se donne comme on peut se donner par manque d'évolution un rôle de père quand on n'a des enfants.

Le lâcher, prise découle de la compréhension profonde des choses.
Exemple : personne ne m’écoutent.
-1-Tampis
-2-Je m’en fou, je parle qu’en même.
-3-Cela m’énerve.
Pourquoi les gens, ne m’écoutent pas ? Pourquoi, j’ai besoin, de parler ?
Etc.

Le lâcher prise est un état d’évolution constant vers une plus grand réel liberté de soi et non illusoire.
Comme, je le disais, on ne casse pas les chaines ou les utilises en outils d’évolution.  :)

Modifié par Lorgel, 11 avril 2012 - 20:03.


#30 light

light

    Visiteur

  • Membre
  • 18 messages

Posté 11 avril 2012 - 21:54

Tu m'apprends un truc là Lorgel,

C'est vrai que je suis du genre "je m'en foutiste" :innocent:   et dans ma tête, je me dis souvent tampis, c'est pas grave, je m'en fiche, avec un air résigné. Je pense que c'est une façon que j'ai trouvé pour ne pas souffrir quand je n'ai pas ce que je veux, ou quand les événements semble "contre moi",  et ils l'ont souvent été.


Citation

Comme, je le disais, on ne casse pas les chaines ou les utilises en outils d’évolution.

Je comprends mieux, merci.

Modifié par light, 11 avril 2012 - 22:41.






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)