Aller au contenu


Esprit : Nouvelle vie ?


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
30 réponses à ce sujet

#1 electro

electro

    Membre éthérique

  • Membre
  • 22 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Partout

Posté 30 mars 2012 - 11:18

Bonjour,

Je suis en ce moment même en train de lire un vieu livre que j'ai retrouvé dans le grenier intitulé : "récits d'un voyageur de l'astral". Écrit par Daniel Meurois et Anne Givaudan.

Et depuis que j'en ai lu les premières lignes, une question me reste :
   En admettant qu'une nouvelle vie débute après celle dans laquelle je rédige ce message, je suis d'accord que notre corps physique, notre enveloppe charnelle n'est rien de plus qu'un sac d'os et de muscles que l'esprit peut utiiser, cela veut dire que l'esprit peut être indépendant du corps physique ; sous forme de pure conscience (projection astrale)

Je pense donc que les dégats physiques que nous pouvons subir tout au long de notre vie terrestre n'endommagent en rien l'esprit, la conscience. Mis à part la souffrance que nous pouvons ressentir sur le plan du corps durant la vie terrestre.
Mais qu'en est-il des maladies comme Alzheimer, qui détruit le cerveau à petit feu ? L'esprit, la conscience dans ce cas, sont endommagés et ne peuvent être réparés..

Je ne sais pas si je me suis bien exprimé..?
En gros je pense que l'esprit et le corps sont deux choses différentes, mais que seul l'esprit est indépendant. Le corps ne peut survivre sans. Mais l'inverse est possible. ("vie après la mort").
Jusque là on pourrait penser que l'esprit est "immortel", mais une maladie comme Alzheimer détruit autant l'esprit que le cancer n détruit le corps.

"Je ne sais pas comment sera la troisième guerre mondiale, mais je sais qu'il n'y aura plus beaucoup de monde pour voir la quatrième."
Albert Einstein"

"Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer."
Coluche

#2 Pat

Pat

    Membre mental

  • Membre
  • 360 messages
  • Sexe:Homme

Posté 30 mars 2012 - 11:57

Si l'on continue dans le sens que l'esprit est indépendante du corp, alors l'esprit est de ce fait indépendante du cerveau, qui est fait de matière comme notre corp. Et cette maladie n'affecterait que la matière de notre etre.
C'est la même chose pour les traumatisme crâniens si intenses qu'ils peuvent perturber la personnalite même de l'individue.
Pour illustrer mon propos, imagine que tu regarde ton émission favorite, et que ton téléviseur tombe par terre, l'abimant sérieusement. Tu continues d'avoir une image, mais celle-ci est fracturée et altérée.  

Alors ce n'est pas l'émission en elle même qui est altérée, mais le "récepteur" de l'émission qu'il l'est, te gâchant tout de même ton émission, pour l'instant.

Alors en changeant ta télé, tu retrouveras ton émission intacte... Ce n'est bien sûre qu'un point de vue comme un autre,

Modifié par Pat, 30 mars 2012 - 12:01.


#3 light

light

    Visiteur

  • Membre
  • 18 messages

Posté 30 mars 2012 - 15:00

Pour moi et avant tout, esprit = conscience.

La conscience est "quelque chose" qui est différent de la pensée, des souvenirs, de l'imagination, des représentations, de l'intelligence et des raisonnements, car elle peut exister sans tout cela. L'imagination, les souvenirs ou les représentations sont ce sur quoi se porte la conscience, c'est donc différent de la conscience, en tout cas pour moi.

Si des maladies ou les drogues peuvent altérer la mémoire ou  modifier la perception des choses, il semble que la conscience reste toujours présente même si elle "se trompe".

Modifié par light, 30 mars 2012 - 15:01.


#4 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 30 mars 2012 - 20:17

J'ai lu aussi ce livre de Daniel Meurois et Anne  Gevaudan. Dans mes projections astrales je n'ai pas retrouvé ce qui était écrit dans le livre d'où une certaine déception. Je ne réfute pas leur vécu pour autant.
Pour ce qui est de la conscience c'est quelque chose d'à part qui n'a rien à voir avec le cerveau qui n'est qu'une interface sophistiquée utilisée par la conscience ou entitée que nous sommes  qui se sert de de l'enveloppe corporel sans laquelle elle ne pourrait s'incarner dans la matière. De plus comme Jung l'admet, l'humanité est une conscience collective, formée par toutes les consciences, ce qui voudrait dire que nous communiquons tous entre nous sans nous en rendre compte.
J'ai expérimenté des tas de fois la télépathie notemment avec les personnes proches mais aussi avec des personnes inconnues physiquement mais connues par ordinateurs interposés. Si nous savions comment ça marche ce serait génial.

#5 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 31 mars 2012 - 09:19

Bonjour Electro

Je m'étais posé la même question... on dit que notre personnalité survit après la mort et se réincarne, d'ailleurs les médiums disent pouvoir contacter les défunts et obtenir des informations d'eux, les gens qui font des NDE ont le cerveau inactif (électro-encéphalogramme plat) et pour autant, ils peuvent percevoir plein de choses, obtenir des informations qu'ils n'avaient pas avant, etc ; et d'un autre côté, quand le cerveau est endommagé, on perd certaines facultés mentales, voire notre personnalité peut être altérée, et les scientifiques arrivent à établir les liens entre telles zones du cerveau et telle faculté mentale, etc.


J'aimais bien l'image que proposait Rupert Sheldrake, ça rejoint ce que dit Pat, qu'on pourrait voir le cerveau comme un récepteur télé. Si on observe avec un oscilloscope ce qui se passe dans les circuits et qu'on compare ça avec l'image et le son, on pourrait dire "ah telle carte sert à la gestion du son, telle autre mémorise les stations, celle-ci fournit une alimentation stable, telle autre gère l'image, ou les signaux reçus de la télécommande, etc. D'ailleurs nous avons observé une télé où la carte son était endommagée, et le son était très altéré, c'est bien la preuve que c'est la télé qui génère le son... Pareil, si on casse le transfo d'alimentation, tout s'arrête, vous voyez bien que l'image est générée par la télé et que cette théorie selon laquelle les émissions seraient crées à l'extérieur de la télé ne tient pas la route..."


Bon, dans cet exemple, la télé est purement passive, elle ne fait que mettre en forme un signal reçu. On pourrait aussi comparer le cerveau a un ordinateur dans lequel on vient installer un programme par Internet. Une fois le programme installé, il peut être modifié par l'utilisateur, et si on casse les circuits de l'ordinateur, ça marchera moins bien. Pour autant, le programme peut toujours être installé sur une autre machine en repassant par Internet, après être resté quelque temps dans l'ordinateur et y avoir évolué un peu.

Le problème dans cet exemple là, c'est qu'un programme ne peut pas tourner sans une machine, alors qu'il semble que l'intelligence puisse fonctionner sans cerveau...

Bon, voilà, ce ne sont que de images... difficile de dire ce qui est lié au cerveau et ce qui peut fonctionner sans...
Certains disent que le mental analytique et lié au cerveau mais pas l'intuition, qui est "télépathique", et que c'est pour ça qu'il faut faire taire son mental pour développer l'intuition. D'un autre côté, je me souviens d'un récit de NDE où le gars disait qu'une fois sorti de son corps, il comprenait tout, y compris les théories mathématiques, alors qu'il n'y comprend rien en général, il semblerait donc que le mental analytique soit aussi une capacité indépendante du cerveau...

Pour ma part, je pense que les ressentis conscients et l'intelligence sont indépendants du corps, mais qu'elles sont reliées à lui (peut-être par le corps énergétique ?) et qu'en quelque sorte, notre corps limite nos capacités, tout en nous faisant ressentir du plaisir et de la douleur, des émotions, en fonction de l'état dans lequel il se trouve.

Après on peut aussi se demander si nous avons une âme individuelle qui survit après la mort, ou si cela n'est qu'un assemblage de trucs qui existe chez d'autres. Par exemple, nous pensons tous en français, nous ressentons les même émotions, nous avons la même logique, le même sens du temps et de l'espace, etc. Bon, on a tous des personnalités différentes, mais pour autant on trouve toujours des gens avec qui on a des affinités, donc je pense comme Totem que l'humanité est une conscience collective, mais structurée en arborescence, avec des branches proches et des branches éloignées. Les mystiques disent que pour réaliser notre vraie nature, il faut déconstruire notre monde spirituel, en gros, il faut casser tout ce qui nous conditionne, donc remonter le long des branches de l'arbre jusqu'au tronc.
Caramba ! Encore raté !

#6 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 31 mars 2012 - 15:36

Voir le messageTchandra, le 31 mars 2012 - 09:19, dit :

Bonjour Electro

Je m'étais posé la même question... on dit que notre personnalité survit après la mort et se réincarne, d'ailleurs les médiums disent pouvoir contacter les défunts et obtenir des informations d'eux, les gens qui font des NDE ont le cerveau inactif (électro-encéphalogramme plat) et pour autant, ils peuvent percevoir plein de choses, obtenir des informations qu'ils n'avaient pas avant, etc ; et d'un autre côté, quand le cerveau est endommagé, on perd certaines facultés mentales, voire notre personnalité peut être altérée, et les scientifiques arrivent à établir les liens entre telles zones du cerveau et telle faculté mentale, etc.


J'aimais bien l'image que proposait Rupert Sheldrake, ça rejoint ce que dit Pat, qu'on pourrait voir le cerveau comme un récepteur télé. Si on observe avec un oscilloscope ce qui se passe dans les circuits et qu'on compare ça avec l'image et le son, on pourrait dire "ah telle carte sert à la gestion du son, telle autre mémorise les stations, celle-ci fournit une alimentation stable, telle autre gère l'image, ou les signaux reçus de la télécommande, etc. D'ailleurs nous avons observé une télé où la carte son était endommagée, et le son était très altéré, c'est bien la preuve que c'est la télé qui génère le son... Pareil, si on casse le transfo d'alimentation, tout s'arrête, vous voyez bien que l'image est générée par la télé et que cette théorie selon laquelle les émissions seraient crées à l'extérieur de la télé ne tient pas la route..."


Bon, dans cet exemple, la télé est purement passive, elle ne fait que mettre en forme un signal reçu. On pourrait aussi comparer le cerveau a un ordinateur dans lequel on vient installer un programme par Internet. Une fois le programme installé, il peut être modifié par l'utilisateur, et si on casse les circuits de l'ordinateur, ça marchera moins bien. Pour autant, le programme peut toujours être installé sur une autre machine en repassant par Internet, après être resté quelque temps dans l'ordinateur et y avoir évolué un peu.

Le problème dans cet exemple là, c'est qu'un programme ne peut pas tourner sans une machine, alors qu'il semble que l'intelligence puisse fonctionner sans cerveau...

Bon, voilà, ce ne sont que de images... difficile de dire ce qui est lié au cerveau et ce qui peut fonctionner sans...
Certains disent que le mental analytique et lié au cerveau mais pas l'intuition, qui est "télépathique", et que c'est pour ça qu'il faut faire taire son mental pour développer l'intuition. D'un autre côté, je me souviens d'un récit de NDE où le gars disait qu'une fois sorti de son corps, il comprenait tout, y compris les théories mathématiques, alors qu'il n'y comprend rien en général, il semblerait donc que le mental analytique soit aussi une capacité indépendante du cerveau...

Pour ma part, je pense que les ressentis conscients et l'intelligence sont indépendants du corps, mais qu'elles sont reliées à lui (peut-être par le corps énergétique ?) et qu'en quelque sorte, notre corps limite nos capacités, tout en nous faisant ressentir du plaisir et de la douleur, des émotions, en fonction de l'état dans lequel il se trouve.

Après on peut aussi se demander si nous avons une âme individuelle qui survit après la mort, ou si cela n'est qu'un assemblage de trucs qui existe chez d'autres. Par exemple, nous pensons tous en français, nous ressentons les même émotions, nous avons la même logique, le même sens du temps et de l'espace, etc. Bon, on a tous des personnalités différentes, mais pour autant on trouve toujours des gens avec qui on a des affinités, donc je pense comme Totem que l'humanité est une conscience collective, mais structurée en arborescence, avec des branches proches et des branches éloignées. Les mystiques disent que pour réaliser notre vraie nature, il faut déconstruire notre monde spirituel, en gros, il faut casser tout ce qui nous conditionne, donc remonter le long des branches de l'arbre jusqu'au tronc.

Tout à fait : il faut se déconditionner et remonter le long des branches de l'arbre jusqu'au tronc et c'est le but de l'humanité sur terre, sauf que peu le savent, tout le monde se demande la raison de sa présence ici bas, alors que la raison en est toute simple, on doit se construire individuellement pour accéder à un niveau supérieur d'humanité collectivement.

Modifié par Totem, 31 mars 2012 - 15:37.


#7 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 31 mars 2012 - 18:16

Totem dit :

il faut se déconditionner et remonter le long des branches de l'arbre jusqu'au tronc et c'est le but de l'humanité sur terre
Bonjour Totem

Tu es sûr qu'il s'agit d'une obligation ? ou simplement d'une possibilité ?
Caramba ! Encore raté !

#8 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 31 mars 2012 - 20:42

Voir le messageTchandra, le 31 mars 2012 - 18:16, dit :

Totem dit :

il faut se déconditionner et remonter le long des branches de l'arbre jusqu'au tronc et c'est le but de l'humanité sur terre
Bonjour Totem

Tu es sûr qu'il s'agit d'une obligation ? ou simplement d'une possibilité ?

Personnellement je pense que c'est la seule solution, ne plus avoir aucun attachement, l'éveil est arrivé chez moi après une longue période où je me détachais de tout, bon en cette période  la vie telle qu'elle était avec tous les conditionnements dans lequel nous vivions me sortait par les yeux, j'avais envie de vivre dans une autre société que celle qui nous est imposée, j'avais le sentiment qu'il existait autre chose, ailleurs. Aujourd'hui je sais que l'humanité est en plein bouleversement, et le changement qui se profile à l'horizon c'est une humanité qui va retrouver son chemin, c'est ce que je sens au plus profond de moi-même.

#9 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 01 avril 2012 - 10:31

Je suis assez d'accord avec toi pour dire qu'un déconditionnement mental général est nécessaire pour faire évoluer la société, qu'on ne pourra pas régler les problèmes écologiques, les problèmes de stress au travail, à l'école, les inégalités, etc, sans que les gens changent de mentalité. Pour autant, en faire le but de l'humanité sur terre comme tu le dis, c'est encore autre chose non ?

Dans la vision indienne, pour ce que j'en comprends, l'idée c'est que l'homme s'incarne pour assouvir un désir, ça peut être le plaisir (sexuel, intensité de l'action (combat, sport, etc)), l'accumulation de bien, la connaissance, le pouvoir, la reconnaissance (la gloire, etc), la création artistique, trouver le grand amour et fonder une famille, etc. Donc, il s'incarne pour vivre ça dans la matière, ce qui crée du plaisir et des souffrance, et puis fait naître d'autres désirs, qui créent une nouvelle incarnation, etc. C'est ce qu'ils appellent le samsara.

Jusqu'au jour où on en a marre de ce petit jeu, on recherche alors la libération (moksha). Mais de ce que je comprends (je peux me tromper), cette libération n'est pas le butde l'humanité, mais simplement la fin du niveau humain (pour passer à quoi... ?) ou le début du véritable niveau humain, bon peu importe les termes.

Il y a un proverbe tibétain que j'aime bien qui dit, "si tu es incarné en âne, apprécie le goût de l'herbe", ce qui veut dire que chaque "niveau" d'existence a son intérêt. Ca rejoint la structure de la bhagavad gita dans laquelle Krishna (vishnou) dit d'abord "suis ton dharma" (la loi de ta nature) et puis finalement "viens à moi".

J'ai l'impression aussi qu'il y a confusion entre deux types de conditionnements, ceux imposés par la société, qui peuvent nous empêcher de nous épanouir et de réaliser nos buts profonds, et puis le conditionnement qu'est ce désir profond lui-même. On peut vouloir se libérer de l'un mais pas de l'autre...

Et puis ça rejoint des craintes personnelles par rapport à l'éveil de kundalini. Bon, j'en suis loin, mais dans le yoga que je fais, les techniques sont très puissantes, alors il faudra bien que je me décide si je veux en passer par là ou pas... reste à savoir si c'est le bon choix pour moi...
Caramba ! Encore raté !

#10 DANBOSS

DANBOSS

    Membre mental

  • Membre
  • 260 messages
  • Sexe:Homme

Posté 01 avril 2012 - 13:36

Voir le messageelectro, le 30 mars 2012 - 11:18, dit :

Mais qu'en est-il des maladies comme Alzheimer, qui détruit le cerveau à petit feu ? L'esprit, la conscience dans ce cas, sont endommagés et ne peuvent être réparés..



Salut, Voila mon avis :

Aucune maladie ne peut "détruire" la conscience, ou l’âme, esprit.
L'Alzheimer détruit non pas la mémoire, vu que la mémoire n'est pas dans le cerveau (Living the Matrix, documentaire), mais les parties du cerveau qui interprètent la mémoire. C'est pareil le cerveau ne pense pas, il reçois les pensées, les interprète.  
Les maladies peuvent détruire que ce qui est physique comme le cerveau par exemple, encore que le mot "détruire" est assez extrême. Un jour la science trouvera un remède pour réparer tout ca, c'est certain.

"Oh, si seulement vous vous connaissiez!

vous êtes des âmes, vous êtes des dieux.

Si je me laisse aller au blasphème, c'est lorsque je vous appelle homme." Swami Vivekananda
"Vous êtes des dieux, des fils du Tres Haut." Psaume 82
« Celui qui adore un Dieu comme différent de lui, en pensant : " il est un autre. Je suis un autre", cet homme ne connait pas le Brahman: il est pareil à un animal pour les Dieux.»


#11 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 01 avril 2012 - 16:46

Voir le messageTchandra, le 01 avril 2012 - 10:31, dit :

Je suis assez d'accord avec toi pour dire qu'un déconditionnement mental général est nécessaire pour faire évoluer la société, qu'on ne pourra pas régler les problèmes écologiques, les problèmes de stress au travail, à l'école, les inégalités, etc, sans que les gens changent de mentalité. Pour autant, en faire le but de l'humanité sur terre comme tu le dis, c'est encore autre chose non ?

Dans la vision indienne, pour ce que j'en comprends, l'idée c'est que l'homme s'incarne pour assouvir un désir, ça peut être le plaisir (sexuel, intensité de l'action (combat, sport, etc)), l'accumulation de bien, la connaissance, le pouvoir, la reconnaissance (la gloire, etc), la création artistique, trouver le grand amour et fonder une famille, etc. Donc, il s'incarne pour vivre ça dans la matière, ce qui crée du plaisir et des souffrance, et puis fait naître d'autres désirs, qui créent une nouvelle incarnation, etc. C'est ce qu'ils appellent le samsara.

Jusqu'au jour où on en a marre de ce petit jeu, on recherche alors la libération (moksha). Mais de ce que je comprends (je peux me tromper), cette libération n'est pas le butde l'humanité, mais simplement la fin du niveau humain (pour passer à quoi... ?) ou le début du véritable niveau humain, bon peu importe les termes.

Il y a un proverbe tibétain que j'aime bien qui dit, "si tu es incarné en âne, apprécie le goût de l'herbe", ce qui veut dire que chaque "niveau" d'existence a son intérêt. Ca rejoint la structure de la bhagavad gita dans laquelle Krishna (vishnou) dit d'abord "suis ton dharma" (la loi de ta nature) et puis finalement "viens à moi".

J'ai l'impression aussi qu'il y a confusion entre deux types de conditionnements, ceux imposés par la société, qui peuvent nous empêcher de nous épanouir et de réaliser nos buts profonds, et puis le conditionnement qu'est ce désir profond lui-même. On peut vouloir se libérer de l'un mais pas de l'autre...

Et puis ça rejoint des craintes personnelles par rapport à l'éveil de kundalini. Bon, j'en suis loin, mais dans le yoga que je fais, les techniques sont très puissantes, alors il faudra bien que je me décide si je veux en passer par là ou pas... reste à savoir si c'est le bon choix pour moi...

La véritable quête de l'homme c'est de retrouver sa véritable essence, mais il ne le sait pas parce qu'il est encore endormi, c'est pour ça qu'il suit le cycle des renaissances jusqu'à temps qu'il sache le véritable but de son retour en incarnation. De plus l'humanité à subi beaucoup de changement depuis des millénaires, le corps et le psychisme ont évolué et le prochain stade c'est l'homme spirituel, mais il y a encore beaucoup de chemin avant d'en arriver là. Il y a beaucoup d'éveils indiviuels actuellement et le but visé est un éveil planétaire, c'est l'avenir de l'humanité car c'est une évolution obligatoire. Lorsqu'on étudie les mythes de tous les peuples existants sur la planète, il est question d'un déluge qui a tout détruit sur la planète, si on y regarde de plus près, cela voudrait dire que l'humanité était arrivée à une civilisation très avancée, peut être plus que celle d'aujourd'hui et qu'un coup de balai a fait disparaître. Il serait bon de savoir ce qui a causé le cataclysme planétaire. Peut être que l'homme de l'époque en était-il responsable. Quand on réfléchit à notre situation aujourd'hui, on est sur un baril de poudre et la moindre étincelle peut nous renvoyer à l'âge de la pierre.
Quand à l'éveil de la kundalini, il faut être prêt pychologiquement car une fois éveillée et  le processus commencé, le retour en arrière est impossible.

Voici un lien qui pourrait t'intéresser :

LES ÉNERGIES DE L’ÂME Séminaire sur le yoga de la Kundalinî donné en 1932 par C. G. Jung

#12 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 01 avril 2012 - 17:27

Bonjour à tous,

merci de ne pas oublier de garder une certaine distance vis-à-vis de tout ça. Il n'y a pas de souci pour donner votre avis, mais attention à ne pas tomber dans les affirmations pures et simples difficiles sinon impossibles à vérifier. ;)

:)
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#13 Anduril

Anduril

    Membre mental

  • Membre
  • 264 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Inner worlds

Posté 02 avril 2012 - 14:07

Je ne rajouterai qu'une chose: Quel que soit le choix que l'on fait, en conscience ou pas, c'est toujours le bon pour soi :yes:
En devenir permanent, créant mes réalités en pleine conscience

#14 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 03 avril 2012 - 20:25

Merci Anduril, ça fait du bien d'entendre ça... même si je ne suis pas sûr que ça soit juste :lol:


Totem dit :

La véritable quête de l'homme c'est de retrouver sa véritable essence, mais il ne le sait pas parce qu'il est encore endormi, c'est pour ça qu'il suit le cycle des renaissances jusqu'à temps qu'il sache le véritable but de son retour en incarnation
Bon, là encore tu poses : dernière étape = but à atteindre, ça ne va pas de soi...
On dit aussi, "le but est le chemin", enfin bon peu importe...

Concernant Jung... Il glose pas mal à partir des symboles en faisant plein de liens entre différentes civilisations pour leur faire dire un peu ce qu'il veut... et ça part un peu dans tous les sens, avec plein de blabla inutile, donc j'ai vraiment dû mal avec ce genre de texte...  Pour autant, je suis assez d'accord avec ce qu'il dit, mais je me méfie des lectures trop psychologiques, c'est sans doute un peu réducteur.

Son idée que le chakra de la terre représente notre état endormi, ok ; après que l'éveil de la kundalini soit lié à l'irruption de l'inconscient dans notre vie (sous une forme terrifiante représenté par la léviathan), je veux bien, par contre que le centre du feu représente un aspect solaire, parce qu'on a passé l'épreuve de l'étape précédente, que l'énergie se manifeste alors sous forme de passions bien vécues, ça me parait réducteur, mais ça se tient d'un point de vue intellectuel... En fait, dans cette lecture, la kundalini est la même chose que la libido, je ne suis pas sûr qu'on puisse ramener les symboles des chakras à ça, parce que ce genre d'évolution psychologique me semble somme toute assez banale dans une vie humaine, pas grand chose à voir avec l'éveil, mais c'est une lecture intéressante, ça rejoint un peu les descriptions de swami satyananda je trouve, mais lui associe ces événements psychologiques à l'éveil des chakras, pas à l'éveil de la kundalini, enfin bref.

Ensuite, il dit que le niveau du coeur est lié au fait de pouvoir prendre des distances par rapport à ces énergies de vie, de réaliser l'existence d'un centre conscient immobile. Bon, c'est vrai qu'on dit que l'atman réside dans le coeur et que l'amour véritable et les autres sentiments nobles ne peuvent naître que si on a un certain recul sur ses énergies animales, qu'on est une "personne". Pour vishuddha, il dit que ce phénomène se poursuit et qu'on devient capable de comprendre que le monde extérieur n'est qu'une projection de nos états psychiques, pourquoi pas... swami satyananda dit plutôt que vishuddha correspond à la capacité de sortir des dualités bien/mal, ce qui n'est pas encore le cas au niveau de anahata puisque c'est le siège de la personne, donc on est encore dans un point de vue particulier.

Bon, enfin, Jung, c'est assez pénible à lire, on dirait qu'il s'écoute parler :lol: c'est pas vraiment synthétique, il manque plein de choses, et il rajoute plein de choses qui n'ont rien à voir, donc, je préfère ne pas lire ses textes. J'avais essayé de lire "métamorphose de l'âme et ses symbôles" mais je n'ai pas réussi à le finir, et je ne crois pas que je lirai un de ses textes à l'avenir...
Caramba ! Encore raté !

#15 light

light

    Visiteur

  • Membre
  • 18 messages

Posté 03 avril 2012 - 21:27

j'ai pas vraiment d'opinions sur le pourquoi de l'existence terrestre. On dirait que les gens viennent ici  pour s'emprisonner dans la matière et perdre leur liberté. Quelque part, je suis d'accord avec les gnostiques qui cherchaient un moyen de se libérer de la matière. Il me semble que leur but n'était pas si mal.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)