Aller au contenu


Cette musique dans ta tête : visualisation sonore (à compléter)


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
4 réponses à ce sujet

#1 Zadig

Zadig

    Membre éthérique

  • Membre
  • 58 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:paris

Posté 14 mars 2012 - 11:07

Bonjour à tous :D

J'aimerai vous faire part d'un phénoméne qui m'est arrivé à plusieurs reprises quand je commençais les expériences de transes avant de dodoter, l'an dernier, puis d'essayer avec vous d'en extraire une leçon qui pourrait s'averer utile pour les apprentis comme moi (si possible). :)

Voulant à tout prix faire des rêves lucides l'an dernier., j'essayais de résister à la perte de conscience la nuit, quand j'étais au lit.. bon en fait , ça n'a pas marché étant donné le fait que je m'endormais le plus souvent!!

Parfois, alors que je voyais défiler devant mes yeux pleins d'images onirique à la vitesse de la lumiére..je me mettais à fredonner dans ma tête un air simple de percussions ( trés basique du genre "poum..poum poum..poum ..poum poum" Oo) pour passer le temps ( oui je m'ennuyais un peu beaucoup :P ).. et alors, petit à petit, sans que je le contrôle, j'avais l'impression d'avoir une batterie à côté de moi..et l'air se transformait en un véritable concert improvisé par mon subconscien (guitare accompagnant..un air que moi, grand metalleux n'ait jamais entendu)!!!
Aussi ai je remarqué que accompagnant cette composition du tonerre , mon corps devenait instantanément beaucoup plus lourd et partait "en chute libre"., signe annonciateur de la transe profonde.
Ce phénoméne est assez destabilisant , MAis, elle permet de laisser libre cours au subconscient tout en restant assez conscient grâce au volume ( trés fort) de cette musique interne.

Je n'ai pas eu le temps d'explorer plus à fond cette technique.. quand ça m'arrivait, je sortais de ma transe trés rapidement de peur d'aller plus loin. Si vous avez eu ce même genre d'expérience, ou avez utilisé une technique de "visualisation sonore" pour entrer en transe, merci d'en parler ;)

#2 Ouate

Ouate

    Membre éthérique

  • Membre
  • 40 messages

Posté 21 mars 2012 - 23:34

Salut!
C'est très intérressant ce que tu racontes!
Il m'est déjà arrivé d'entendre de la musique au moment de l'endormissement, sans que je ne fasse aucun exercice de transe ou quoi que ce soit, c'était non voulu. Je rapprocherais ca des hallucinations hypnagogiques. Je ne sais pas à quel point c'est courant, mais je connais au moins deux personnes à qui ca arrive aussi de temps en temps. Ce sont des personnes qui écoutent/ font beaucoup de musique, je pense que ca joue! Quand ca m'arrivait, c'était le plus souvent dans des périodes où je passais pas mal de temps par jour à écouter aussi de la musique (surtout du metal symphonique). C'était plus fréquent quand j'étais ado.
Le son est très clair, on sent bien qu'il provient de notre cerveau mais on ne l'invente pas consciemment (une hallu, quoi). Il est peut-être possible de le modifier dans une certaine proportion. (ex: j'entend du piano, j'en prend conscience, donc je me réveille un peu, j'apprecie la musique et je me dis: je voudrais que ca fasses plus comme ca... au bout d'un moment, je me reveille complètement, le son s'évanouit, et bien sûr le lendemain je ne me souviens même pas de l'air)

J'ai l'impression que notre cerveau invente complètement des trucs mais je ne pourrais le certifier, en tout cas, il ne m'a jamais semblé reconnaitre une musique. Peut-être qu'il va chercher des trucs entendus il y a très longtemps, ou qu'il fait des mixtes des pleins de choses...
J'ai eu droit: à une sorte de métal symphonique, avec violons, chants, batterie, ect. Du piano. Le plus souvent: des sortes de choeurs de gospels ou du blues avec des voix de blacks... je ne sais pas trop pourquoi. Peut-être des espèces de chants lyriques d'opéra ou je ne sais quoi.. .

Bon, c'est vrai que nos deux expériences sont assez différentes sur la forme. (apparement, ca appronfondi ta transe..) Mais ce sont peut-être les mêmes mécanismes se sont mis en route, en ce qui concerne la musique?
Ce qui est interessant, c'est que d'après ton expérience, on pourrais provoquer cet état là, forcer notre inconscient à nous faire un petit concert improvisé... :)
Combien de fois a-tu renouvelé cet état ?

Modifié par Ouate, 21 mars 2012 - 23:37.


#3 Enkum

Enkum

    Metatron

  • Membre
  • 26 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Pas loin de Brest

Posté 27 mars 2012 - 22:22

Personnellement il m'arrive souvent d'écouter de la musique pour entrer en transe, surtout quelque chose qui repose sur des battements ( tambours chamaniques, Djembe africain... ) et d'essayer de caler mon rythme cardiaque dessus, ce qui permet en effet à certains d'entrer plus facilement en transe grâce à un support extérieur. Si besoin n'hésites pas à me contacter par MP je t'enverrais des liens de différentes musiques que j'utilise.
   Image IPB


                                                                                        L'alpha, ou l'oméga ..?

#4 Séraphin

Séraphin

    Visiteur

  • Membre
  • 5 messages

Posté 27 mai 2012 - 11:26

De mon point de vue la musique est née par et pour la transe. J'imagine une tribu d'hommes préhistoriques soufflant dans un os pour le nettoyer et entendre un son harmonieux comme jamais il n'y en a eu sur Terre, puis des percussions, et tout ça provient d'une dimension tellement grande, et nous aspire vers elle.
Même maintenant, observez des rites tribaux, musique, danse, chant, prière, dessins, sculpture, esprits, tout ça est parfaitement lié. Même dans une culture profondément occidentale, les discours des grands compositeurs et grands interprètes sont presque toujours liés à la spiritualité, la transe, et le dépassement de sa condition.

En d'autres termes si nous nous focalisons naturellement plus sur la vue que sur l'ouïe, je reste persuadé que la musique est le langage premier de l'âme. Ce sont juste des ondes, qui parlent à notre corps et à notre coeur, sans impliquer le mental, le sub/in/supraconsient, c'est juste notre être qui boit. J'ignore qui l'a dit mais "Chanter c'est prier deux fois"

Chanter est pour moi une façon agréable de me mettre en transe, le tambour chamanique ou les bols chantants tibétains sont également une  alternative qui porte généralement ses fruits, bien que ces pratiques soient nettement plus efficaces en groupe.
Sinon, se mettre en position (allongé ou assis selon les préférences de chacun), fermer les yeux et se concentrer sur son écoute. Combien de sons, comment sont-ils ? D'abord le particulier, puis tenter d'élargir, pour n'entendre plus qu'un son fluctuant dans lequel notre propre respiration et sons corporels font partie. La voix d'un oiseau, le bruit d'un avion et notre souffle sont produits de la même bouche.

J'imagine qu'en partant sur ces sensations, les hallucinations hypnagoniques auditives seront ancrées dans le réel, qu'elles transformeront en douceur sans attirer notre attention sur "Oh, une voix de bébé, mais où est ce bébé ?". Je ne sais pas si je me fais comprendre.

Concernant une musique rêvée ou entendue dans ces états, ça m'est arrivé deux fois à mon souvenir. Chaque fois c'était divin. Une fois je m'en suis souvenu et dès mon réveil je l'ai rejoué à la guitare puis l'ai enregistré. Je suis sur qu'il s'agissait de la même mélodie, mêmes accords etc, mais la résonance céleste et onirique avait disparu, et ce n'était plus "la plus belle musique au monde" hélas. A moins d'ouvrir son coeur aussi large que le monde par une méditation profonde qui nous ferait voir Dieu dans une tache sur un mur :D.

John Cage et Raymond Murray Shafer ont tous deux beaucoup pensé et écrit sur la musicalité des sons du monde. Pour Cage c'est l'intention d'écoute qui confère à un son sa valeur musicale, pour Shafer les lieux sont tous chargés d'une identité sonore particulière et propose d'écouter le monde comme une gigantesque symphonie cosmique dans laquelle nous avons également une part de responsabilité.

Je trouve pour ma part que la musique électroacoustique c'est déjà du rêve. La musique est souvent basée sur des enregistrement du réel, retravaillés, remis en contexte. Dans une écoute profonde (détendu, yeux fermés, son fort avec une stéréo bien perceptible), c'est déjà une forme de rêve lucide, dans lequel le trajet est déjà prétracé.
Puis l'habitude d'écoute des bruits comme musique et vecteur d'émotions et de sens développe, à mon sens, grandement la concentration et l'imagination, deux des clés pour les voyages de l'esprit.

Un exercice simple et agréable pour travailler la visualisation sonore est d'observer avec les yeux quelque chose ayant une forme et une couleur, de s'en imprégner, puis de fermer les yeux. Tenter avec concentration de ne pas s'éloigner de l'objet et laisser nos oreilles faire chanter le ressenti. C'est parfois de la musique, parfois des mots, parfois des bruits... Mais tant que nous entendons quelque chose de la sorte qui vient de notre esprit, il est peu probable que nous entendions conjointement cette satanée voix parasite qui nous rappelle à notre égo :)

#5 Alaeheyne

Alaeheyne

    Membre astral

  • Membre
  • 126 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Tours

Posté 28 mai 2012 - 12:10

eh bien zadig il semblerait que tu ais trouvé ton mantra naturel ^^ en tout cas super ! bonne exploration ;-)





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)