Aller au contenu


Tenez-vous un journal de rêve ?


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
52 réponses à ce sujet

Sondage : Tenez-vous un journal de rêve ?

Tenez-vous régulièrement un journal de rêve (pas un journal d'expériences, mais vraiment un journal pour les rêves, qu'ils soient lucides ou non)

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#16 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 06 janvier 2012 - 21:12

Fessait c'est le verbe "fesser", et "faisait" le verbe "faire". ^_^
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#17 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 06 janvier 2012 - 21:22

Héméra dit :

Si je rêve régulièrement du même type de scénario, et que ça génère une certaine angoisse par exemple, ça veut bien dire que ce qu'il se passe dans ma vie continue de me poser souci à un certain niveau et que ma psyché cherche à attirer mon attention là dessus. En regroupant mes rêves par thèmes, ça me permet d'y déceler des éléments communs, des choses dont je n'ai pas forcément conscience dans ma vie de tous les jours. Et puis sur le long terme, ça va me permettre de suivre mon évolution de manière claire, d'avoir un fil conducteur.
Je comprends mieux. C'est vrai que ça permet effectivement d'avoir une vision plus synthétique sur les éléments communs, l'évolution. Et puis avec tes connaissances en psychologie, peut-être que tu as des outils conceptuels pour faire ce genre de travail, voire des méthodes statistiques, etc.
Mais ça ne correspond pas à ma vision des choses pour l'instant.
Et puis c'est tout récent dans mon cas, je n'ai pas vraiment de recul sur tout ça.



corpsfluide dit :

Pour réinterprétation des rêves, je dis souvent (pour provoquouiller un ptit peu): Si les rêves voulaient dire autre chose que ce qu'ils disent, ils le diraient, non?

Un peu plus sérieusement, je choisis un travail sur la lucidité qui donne un rapport plus intime et direct avec le rêves, plutôt que par l’interprétation des symboles que je crois y trouver a posteriori

Je pense qu'on dit plus ou moins la même chose, mais le mot interprétation des rêves est ambigu. En fait, j'aurais plutôt dû dire 'prise de conscience'. En fait ça permet de voir, de ressentir directement certains aspects de la psyché qui sont masqués en temps normal. Là dans les rêves, ils apparaissent clairement sous forme de ressentis. Mais si tu ne fais pas l'effort de chercher à quoi correspond ce ressenti dans ta vie diurne, eh bien tu risques de passer à côté du "lien". C'est pour ça que je disais à Héméra que pour moi l'interprétation n'a du sens pour moi que si tu fais le lien avec ta vie au moment du rêve.

Par exemple, dans le bouquin 'le yoga tibétain du rêve', l'auteur disait que rêver d'être enfermé dans un labyrinthe, c'est lié à un comportement de type animal, dans le sens qu'un animal ne se projette pas dans le futur mais vit les événements comme ils arrivent, en réagissant d'instinct. Hé bien, à un moment, je rêvais souvent d'être dans des bâtiments en sous-sol, ou des caves, ce genre de choses. Dans ces cas là, tu peux faire des choix, avancer, reculer, prendre telle ou telle porte, mais où que tu ailles, tu restes toujours dans cette zone de souterrains finalement, donc ce sont des pseudo choix et une maîtrise bien superficielle de la situation. Et ça illustre vraiment bien le fait de manquer de perspective dans sa vie. A cette époque pourtant, j'avais l'impression de penser avant d'agir, de maîtriser un peu les choses, mais en fait, c'était juste dû au mental qui passe son temps à évaluer et à planifier, mais en fait, les aspirations profondes que j'avais ne pouvaient pas vraiment se réaliser, je n'avançais pas, je continuais sur des rails.

Mais en y repensant, le sentiment qu'on éprouve en étant dans les soubassements durant un rêve, une sorte d'insatisfaction, de lassitude, de manque de perspective, de lumière, eh bien, je le ressentais aussi en journée mais je ne m'en serais pas rendu compte si je n'avais pas été exposé directement à ce ressenti dans le rêve, et si je n'avais "médité" sur le sens traditionnel.


Un autre exemple, cette nuit, j'étais un peu chaud sexuellement, donc j'avais un peu peur d'avoir dû mal à m'endormir. Eh bien dans mon rêve, un gars un peu louche est venu me voir, un peu lubrique, le regard bas en parlant doucement pour me demander de lui donner accès à un truc, un objet qui le faisait fantasmer (dans le rêve, c'était complètement absurde, mais il y avait ce sens là). Et moi, je ne voulais pas, j'avais décidé que c'était pas le moment (pour dormir en fait :lol:), et puis je trouvais le type et son idée un peu pervers. Et en même temps, je devinais la présence d'un 3ème personnage dont je pouvais lire les pensées et qui semblait juger la situation, qui connaissait ma résolution (ne pas fantasmer mais dormir...) et qui semblait évaluer si je tenais mon engagement ou pas.

En ayant noté ce rêve, ça m'a fait penser aux théories de Freud, avec le moi, le ça et le surmoi. Et bien là, c'était 3 personnages, dont les personnalités étaient très claires. En fait, ces 3 tendances psychiques étaient en moi, au moment de me coucher, mais c'est grâce à ce rêve que j'ai pu en prendre conscience, les ressentir avec autant de clarté. En journée, même si ces aspects psychologiques sont évidents si on y réfléchit 30 secondes, ça reste quand même très vague, avec le mental discursif par dessus qui cache encore plus la perception directe de ces choses là.

Enfin, voilà, ce que j'appelle interprétation de rêves. Ce n'est pas une réflexion intellectuelle, mais apprendre à reconnaître des ressentis, (qui peuvent souvent être accompagnés de symboles créés par le mental). C'est ce qui me vient le plus spontanément en mettant un rêve sur papier. Après, utiliser des listes de symboles sans se les approprier, je trouve ça inutile comme toi. Surtout que le mental fonctionne par association d'idée donc certains éléments du rêve ne sont pas forcément significatifs, il faut vraiment tenir compte je pense des symboles qui ont un contenu émotionnel, en rapport avec notre vie diurne. Mais en même temps, simplement vivre le rêve en se disant, c'est cool, j'ai vécu ça et ça, sans chercher des liens avec notre vie, c'est un peu dommage je trouve.

Modifié par Tchandra, 06 janvier 2012 - 21:32.

Caramba ! Encore raté !

#18 tony2512

tony2512

    Membre éthérique

  • Membre
  • 46 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Reims

Posté 07 janvier 2012 - 01:46

Depuis que j'ai commencé à m’intéresser aux rls (depuis 1an maintenant) j'ai toujours tenu un journal de rêves. C'est un petit cahier genre bloc note mais qui a vite été utilisé vu que je note tous les matins le moindre de mes rêves. Ya juste un moment où j'ai arrêté de noter mes rêves à cause de mon boulot d'été qui me faisait lever à 3h30 du matin. A cette heure là on n'a pas trop la tête à écrire ses rêves ;)
Depuis quelques mois je me sers de facebook pour écrire mes rêves. Vu que c'est une amie qui m'a révélé les rls ben tous les matins on s'envoie un message avec nos rêves. C'est assez drôle et sympathique de partager ses rêves avec quelqu'un. Ce sont de bonnes parties de rigolades quasi chaque matin en découvrant les rêves de l'autre =)
Avant, même si je me réveillais en pleine nuit, je notais mon rêve en entier mais depuis quelques mois je suis devenu fainéant donc quand je me réveille en pleine nuit ben je prends mon portable, note un mot clef et attends le matin pour tout noter.
Le journal de rêves m'a permis d'augmenter considérablement mon rappel onirique. Avant que j'en tienne un je ne me souvenais d'un rêve tous les 2-3 jours. Maintenant je m'en souviens de 2-3 minimum par jour. Hier j'ai atteint mon record de 8 rêves (tous les détails de chaque rêve y compris).
Je ne sais pas si ça a une incidence sur mes rêves lucides mais ça vaut tout de même le coup d'en tenir un !

#19 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 08 janvier 2012 - 11:31

tony2512 dit :

Je ne sais pas si ça a une incidence sur mes rêves lucides mais ça vaut tout de même le coup d'en tenir un !
D'après Steity, ça a bien une incidence :)


Lorgel dit :

-Rêve avec entités bas astral : Je suis sur une terrasse d’un toit ou il fait entièrement noir avec une amie qui va mal. Et, la il y a quelqu’un qui vient a moi, il veut que, je le soigne. Il a une tète avec des boursouflures, des pieds non humain avec des bouts coupé de peau en cercle. Et, la il me dit d’une manière non sympathique qu’il a une maladie, d’ailleurs la peau de son visage change de couleur, je ne sais pas l’aider et lui demande si il y a pas d’autres personnes qui pourrait l’aider, et il s’en va.

Et j'imagine que tu étais dans un état émotionnel plutôt négatif dans cette situation non ?
Est-ce que tu as pu trouver à quoi cette négativité correspond dans ta vie ?
Non, non, ne répond pas ! L'intérprétation des rêves est interdite sur AS  :P
Mais j'aime bien cette approche du rêve... :rolleyes:
Caramba ! Encore raté !

#20 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 08 janvier 2012 - 17:21

Lorgel dit :

Et j'imagine que tu étais dans un état émotionnel plutôt négatif dans cette situation non ?
Est-ce que tu as pu trouver à quoi cette négativité correspond dans ta vie ?
Non, non, ne répond pas ! L'intérprétation des rêves est interdite sur AS  :P
Mais j'aime bien cette approche du rêve... :rolleyes:

A rien car pour moi elle ne vient pas de moi. :)
Les gens ont des énergies conscientes et inconscientes, même si tu lui demande si elle va bien elle te dira que oui, alors que sont énergie inconsciente est bourrées de souffrances (attachements refoulés, envies refoulés, tristesses refoulés etc).
Je l’ai pas dis mais la suite du rêve, la fille fini par me quitter et s’en aller comme un chien errant sans vie.
Donc, oui il y a les énergies des autres qui sont sur nous et qui peuvent influencer nos rêves pour moi.

Ensuite, ce n’est pas la première fois que des gens viennent vers moi dans mes rêves, il y a genre un an, une nuit j’ai consolé une vielle dame en pleur dans mes bras car elle venait de perdre son mari. Et, moi je lui disais que, je le voyais prés d’elle dans ma boule de voyance des plans au dessus. Très émouvant. Je ne connaissais pas ces personnes. :)

Voir le messageTchandra, le 06 janvier 2012 - 21:22, dit :

Un autre exemple, cette nuit, j'étais un peu chaud sexuellement, donc j'avais un peu peur d'avoir dû mal à m'endormir.

Tu sais, que les images et ce que tu as vécus cette nuit la, tu nous les envois inconsciemment et que, n’importe qui, qui a un peu de capacité peut les voir et les ressentir sans problèmes. Ensuite, si ca te dérange pas qu’on s’amuse à regarder ta copine et tout ca. :bateau:

Modifié par Lorgel, 08 janvier 2012 - 17:22.


#21 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 08 janvier 2012 - 20:49

Citation

pour moi elle ne vient pas de moi.

Ben justement, je me posais la question... Et en fait, comme par l'inconscient, on est relié à plein de trucs, je ne sais pas trop où s'arrête ce qui est mien et non mien... Je me dis que si on perçoit quelque chose, c'est que ça existe dans notre conscience de manière potentielle et que cela vient de s'actualiser... donc tout est en nous d'une certaine manière...

J'ai relu un chapitre du bouquin de Rimpoché machin sur le yoga du rêve, et il disait qu'on peut connecter des trucs extérieurs à nous dans des rêves de "claire lumière", apparemment, ça correspond à des rêves très stables et très claires.
En dehors de ça, d'après lui dans les rêves ordinaires, "samsariques", on ne fait que créer des scènes à partir de notre propre karma acquis. Mais peut-on dire que ce karma vient de nous ? Non plus, donc, quelque part, tout est extérieur à nous (sauf le "je suis"...)

Bon, je suis perdu là...


Citation

Tu sais, que les images et ce que tu as vécus cette nuit la, tu nous les envois inconsciemment et que, n'importe qui, qui a un peu de capacité peut les voir et les ressentir sans problèmes. Ensuite, si ca te dérange pas qu'on s'amuse à regarder ta copine et tout ca. :bateau:

Ah non, je ne savais pas, merci de me prévenir... j'ai choisi ça parce que le souvenir était frais et illustrait bien mon idée... Cela dit, je ne suis pas sûr que ce genre de perception soit si fiable que ça vu tous les tests de réalité qui ne marchent pas etc
Caramba ! Encore raté !

#22 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 08 janvier 2012 - 22:04

Voir le messageTchandra, le 08 janvier 2012 - 20:49, dit :

Mais peut-on dire que ce karma vient de nous ? Non plus, donc, quelque part, tout est extérieur à nous (sauf le "je suis"...)
C’est une autre histoire mais pour moi nous avons notre propre karma, ce que nous devons vivre ou expérimenter, puis le karma de nos parents, de la société humain, de la planète qui s’ajoutent au notre pour être un Tout évolutif. Enfin, c’est quelque chose qui se voit aussi concrètement bien sur. HS. :)

Voir le messageTchandra, le 08 janvier 2012 - 20:49, dit :

Bon, je suis perdu là...
Tu es sur astral sight. :)

Voir le messageTchandra, le 08 janvier 2012 - 20:49, dit :

Cela dit, je ne suis pas sûr que ce genre de perception soit si fiable que ça vu tous les tests de réalité qui ne marchent pas etc
Oui, mais cela ca vient aussi que justement les tests sont un frein a ce genre de perceptions.  
L’information passe moins bien quand on cherche à voir quelque chose de très précis.
Mais la perception indirecte marche bien. J’ai plus de 20 exemples vérifié. :)

Modifié par Lorgel, 08 janvier 2012 - 22:16.


#23 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 09 janvier 2012 - 08:02

Citation

nous avons notre propre karma, ce que nous devons vivre ou expérimenter, puis le karma de nos parents, de la société humain, de la planète qui s’ajoutent au notre pour être un Tout évolutif.

Justement... c'est bien pour ça que je trouve ça un peu difficile de dire d'un élément de rêve "cela ne vient pas de moi", vu qu'on est relié à plein de choses :)

Wangyal Rinpo Tenzin Rimpoché dans le yoga tibétain du rêve dit qu'il peut contacter son maître via le rêve lucide. Bon dans ces cas-là, la différence est claire. Mais dès qu'il s'agit d'entités non physiques, de divinités, d'archétype, etc, est-ce que cela a un sens de dire qu'ils sont différents de nous ? Bon, en fait ça pose la question du statut de ces êtres là, est-ce que ce sont des êtres indépendants, ou bien juste des éléments de l'inconscient collectifs...

Pour ma part quand je rêve d'un truc qui me paraît venir de nul part, je serais bien en peine de dire si ça vient de moi ou pas... Peut-être qu'avec l'expérience, les choses me paraîtront plus claires.

Modifié par Tchandra, 09 janvier 2012 - 08:03.

Caramba ! Encore raté !

#24 Dragonbreath

Dragonbreath

    Ether nid Thé

  • Membre
  • 600 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Paris

Posté 09 janvier 2012 - 16:30

Sait baba de fesser les gens en leur faisand dé bisous ! ^^
"Passe la porte, entends le rugissement du printemps,
Que la source solitaire des illusions,
Vienne à fleurir en astres véritables
Car je suis celle qui naît de la terre
Et cependant différente de la terre,
Celle que les ténèbres ne connaissent pas
Bien que mon corps soit d'ombre pure,
Celle qui dans le magma est une lampe
Et sur la blanche cime le fond d'un abîme
Te souviens tu enfin de moi? Je suis ta mère
La force impérissable que tu appelles âme.
Je suis la Force!"
Alexandro Jodoroswki

#25 Viviane

Viviane

    Membre mental

  • Membre
  • 310 messages
  • Sexe:Femme

Posté 10 janvier 2012 - 09:05

Voir le messageTchandra, le 09 janvier 2012 - 08:02, dit :

Wangyal Rinpo Tenzin Rimpoché dans le yoga tibétain du rêve dit qu'il peut contacter son maître via le rêve lucide. Bon dans ces cas-là, la différence est claire.

Je m'immisce après avoir il y a déjà quelques temps répondu au sondage. Non je ne tiens pas de journal de rêve. J'y ai songé mais ne m'en souvenant qu'assez mal, j'ai jamais essayé.

Je n'ai pas lu ce livre, mais cela fait partie de la culture chamanique, le dreamtime.

J'en profite pour dire que, dans le cadre de certaines thérapies tel que le Rêve éveillé, cela estconseillé. Le rêve n'est pas nocturne mais il est quand même rêve.
Par ailleurs, il est  largement ou devrait largement être utilisé en psychanalyse

#26 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 12 janvier 2012 - 13:34

Bon, je continue à noter tous mes rêves, et j'ai remarqué une chose, c'est que le fait de noter les rêves rend l'interprétation quasi immédiate parfois. Hier, j'ai fait un rêve et le matin, je me demandais vraiment à quoi ça pouvait faire allusion, vraiment je trouvais ce rêve complètement hors contexte ; et j'avais à peine écrit ma première phrase que l'intérprétation a jailli comme une évidence ! Vraiment frappant à observer.

Sinon, pour la mémoire onirique, c'est fluctuant. Parfois, je me souviens de beaucoup de choses, parfois de rien. Dans ce domaine, ce qui est vraiment important en ce qui me concerne, c'est d'y penser pendant la journée, de garder cette volonté de retenir mes rêves en mémoire, comme une liste de course :lol:

Sinon, la méditation ne semble pas aider la mémoire onirique, par contre elle contribue à la clarté des rêves, ce qui est lié.

Par exemple, hier soir, j'ai fait une méditation qui a bien marché, enfin pas trop mal, et j'ai eu un rêve plus clair que d'habitude cette nuit. Par contre, j'ai tout oublié au réveil... Et hier, j'ai eu quelques préoccupations, et je n'ai pas du tout penser au monde onirique.

Voilà, donc pour moi :
- méditation => clarté des rêves
- y penser pendant la journée, motivation  => permet de porter de l'attention à ses rêves et de trouver l'énergie nécessaire pour faire l'effort de se les remémorer pendant la phase qui va de la fin d'un rêve au réveil (c'est pendant cette phase qu'on oublie petit à petit)
- journal de rêve => idéal pour l'intérprétation ; aide à entretenir la motivation aussi

Sinon, j'ai eu une courte prise de lucidité :) Je m'étais dit le soir, je vais devenir lucide demain matin et ça a marché, mais juste un court instant. En tout cas, ça m'a permis de changer la direction du rêve. Ce qui est drôle, c'est que je ne savais pas quoi faire :lol: J'ai réfléchi pendant 1-2 sec, tout en continuant de rêver : je vais voler, c'est ce que tout le monde fait dans ces cas là ^_^. Bon, dans mon rêve, je conduisais une voiture, et à ce moment un échangeur est apparu qui conduisait "vers le haut", je l'ai emprunté et je suis retrouvé à être Obiwan Kenobi dans un vaisseau de la guerre des étoiles, et j'étais poursuivi par Dark Vador :rofl1: .

J'avais déjà essayé autrefois ce genre de phrase le soir, "je vais faire un rêve lucide", mais ça n'avait pas donné aucun résultat. Je pense qu'il faut d'abord créer et entretenir un rapport quotidien avec ses rêves, avant de pouvoir commencer à agir dessus, et le jounal reste un bon outil pour cela à mon sens, même s'il ne suffit pas.

Modifié par Tchandra, 12 janvier 2012 - 13:46.

Caramba ! Encore raté !

#27 Héméra

Héméra

    Rockeuse

  • Modérateur
  • 1 506 messages

Posté 13 janvier 2012 - 12:09

Voir le messageTchandra, le 12 janvier 2012 - 13:34, dit :

Bon, je continue à noter tous mes rêves, et j'ai remarqué une chose, c'est que le fait de noter les rêves rend l'interprétation quasi immédiate parfois. Hier, j'ai fait un rêve et le matin, je me demandais vraiment à quoi ça pouvait faire allusion, vraiment je trouvais ce rêve complètement hors contexte ; et j'avais à peine écrit ma première phrase que l'intérprétation a jailli comme une évidence ! Vraiment frappant à observer.

Sinon, pour la mémoire onirique, c'est fluctuant. Parfois, je me souviens de beaucoup de choses, parfois de rien. Dans ce domaine, ce qui est vraiment important en ce qui me concerne, c'est d'y penser pendant la journée, de garder cette volonté de retenir mes rêves en mémoire, comme une liste de course :lol:
Tu vois qu'on peut trouver un intérêt à tenir un journal de rêves. ;) Sinon, ma mémoire onirique est extrêmement fluctuante également, je me demande d'ailleurs à quoi c'est dû et je cherche à y remédier mais sans grand succès pour le moment je dois dire. D'ailleurs, ça fait de nouveau plusieurs jours que je n'ai rien noté dans l'Attrape-Songes, si c'est pour écrire une ligne, je trouve que ça ne vaut pas le coup...

Modifié par Héméra, 13 janvier 2012 - 12:20.

" Ceux qui savent exactement où ils vont dans la vie ne risquent pas de finir ailleurs. "

#28 Optimistic Lin

Optimistic Lin

    Membre éthérique

  • Membre
  • 32 messages
  • Sexe:Femme

Posté 13 janvier 2012 - 13:31

Mais c'est trop bien un logiciel pour notre les rêves, génial ! je viens de découvrir cela à l'instant grace à vous . Merci
Laisse parler ton coeur et tu seras dans la vérité

#29 Tchandra

Tchandra

    apprenti yogi

  • Membre
  • 435 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Val-de-Marne

Posté 15 janvier 2012 - 11:31

Citation

ma mémoire onirique est extrêmement fluctuante également, je me demande d'ailleurs à quoi c'est dû et je cherche à y remédier mais sans grand succès pour le moment je dois dire

Salut Héméra

Pour ma part, j'arrive bien à sentir mes cycles de sommeil, les alternances sommeil profond, rêve, et réveil, suivi d'un rendormissement, etc. (quand je parle de réveil, je ne me réveille pas vraiment, mais disons que je reprend conscience, je tangente le reveil)
Je me souviens de 2 ou 3 cycles par nuit (il y en a peut-être plus) et généralement le matin, je ne me rappelle que des rêves du dernier cycle. Comme je travaille de nuit, les jours où je ne travaille pas, je peux me réveiller le matin sans réveil, naturellement, à la fin d'un cycle, ce qui permet de bien se rappeler de ses rêves :)

Sinon, il m'est arrivé un truc nouveau cette nuit. Durant l'avant-dernier cycle, pendant la phase de réveil, en reprenant conscience, ma décision de m'intéresser à mes rêves est revenue d'elle-même, comme une rengaine, et naturellement j'ai passé en revue le rêve que je venais de faire. Ca m'arrive souvent de faire ça dans le dernier cycle de sommeil, juste avant de me lever, mais là, c'était en pleine nuit. Donc, je me suis remémoré mon rêve, j'ai retenu quelques moments marquants, puis j'ai replongé dans le sommeil. (je pense que j'ai déjà dû faire ça dans le passé mais je n'en ai pas gardé le souvenir...)

Le cycle suivant (le dernier), même processus, j'ai aussi passé en revue le rêve que je venais de faire, mais j'ai pu également me souvenir de bribes de rêve du cycle précédant. Je n'ai pas tout retrouvé, mais les éléments marquants que j'avais noté dans le cycle précédent sont revenus.

Et au réveil, finalement, comme j'ai un peu tardé à noter mes rêves, j'ai oublié les rêves du dernier cycle, mais je me suis souvenu de ceux du cycle précédent. Donc pour moi la mémoire onirique est vraiment liée à ce travail de remémoration entre la fin d'une phase de rêve et le réveil complet.


Donc, ça implique je pense :
- de se réveiller à la fin d'un cycle (je me souviens de Dragonbreath qui oubliait tous ses rêves avec le WBTB... en fait, je trouve que le WBTB marche très bien pour se souvenir des rêves qu'on va faire après s'être recouché, car ça rend la conscience plus claire durant cette phase, par contre on oublie tous ceux qu'on a fait avant)
- de garder la motivation, l'intérêt pour ses rêves en permanence. Si on a beaucoup de sujets de préoccupations durant la journée, ça peut empêcher de se souvenir de ses rêves car durant la phase de reprise de conscience qui suit le rêve, on va penser aux choses qu'on a à faire durant la journée qui vient au lieu de porter son attention sur ses rêves.
- d'avoir des moments de conscience pendant la nuit. Là, c'est plus le travail énergétique et la méditation qui peut aider. Ne pas manquer de sommeil, avoir une bonne digestion, etc jouent aussi je pense.

Anduril parle un peu de ça aussi ici :
http://forum.astrals...les-du-sommeil/
Caramba ! Encore raté !

#30 Héméra

Héméra

    Rockeuse

  • Modérateur
  • 1 506 messages

Posté 15 janvier 2012 - 14:01

Voir le messageTchandra, le 15 janvier 2012 - 11:31, dit :

Salut Héméra

Pour ma part, j'arrive bien à sentir mes cycles de sommeil, les alternances sommeil profond, rêve, et réveil, suivi d'un rendormissement, etc. (quand je parle de réveil, je ne me réveille pas vraiment, mais disons que je reprend conscience, je tangente le reveil)
Je me souviens de 2 ou 3 cycles par nuit (il y en a peut-être plus) et généralement le matin, je ne me rappelle que des rêves du dernier cycle. Comme je travaille de nuit, les jours où je ne travaille pas, je peux me réveiller le matin sans réveil, naturellement, à la fin d'un cycle, ce qui permet de bien se rappeler de ses rêves :)
C'est également mon cas en règle générale, mais je traverse des périodes de fatigue qui peuvent durer assez longtemps et là, soit je dors d'un sommeil comateux (ce qui n'est vraiment pas l'idéal quand on veut expérimenter) soit, je suis prise d'insomnies. En général, les deux se mélangent, ce qui fait qu'il est rare que je reste une longue période avec la même qualité de sommeil. Mais d'une manière générale, j'ai un sommeil très léger, ce qui a ses avantages et ses inconvénients. ;)

Voir le messageTchandra, le 15 janvier 2012 - 11:31, dit :

Donc, ça implique je pense :
- de se réveiller à la fin d'un cycle (je me souviens de Dragonbreath qui oubliait tous ses rêves avec le WBTB... en fait, je trouve que le WBTB marche très bien pour se souvenir des rêves qu'on va faire après s'être recouché, car ça rend la conscience plus claire durant cette phase, par contre on oublie tous ceux qu'on a fait avant)
- de garder la motivation, l'intérêt pour ses rêves en permanence. Si on a beaucoup de sujets de préoccupations durant la journée, ça peut empêcher de se souvenir de ses rêves car durant la phase de reprise de conscience qui suit le rêve, on va penser aux choses qu'on a à faire durant la journée qui vient au lieu de porter son attention sur ses rêves.
- d'avoir des moments de conscience pendant la nuit. Là, c'est plus le travail énergétique et la méditation qui peut aider. Ne pas manquer de sommeil, avoir une bonne digestion, etc jouent aussi je pense.

Anduril parle un peu de ça aussi ici :
http://forum.astrals...les-du-sommeil/
Concernant le WBTB, ça dépend s'il est naturel ou forcé. Parce que si tu te réveilles naturellement à la fin d'un cycle au petit matin, tu te souviens normalement bien du rêve qui a précédé. Ca se passe comme ça pour moi en tout cas. Et c'est vrai que ça aide à garder la motivation, ça, c'est clair et net. D'ailleurs, je remarque aussi en ce moment que les préoccupations de la journée ont un effet très néfaste sur mes nuits. Même sans forcément être très angoissée, j'y repense dès que je me réveille la nuit. Mais bon, l'essentiel est que ça ne dure pas sur le long terme. ^_^ Je crois qu'il est inévitable de traverser des périodes qui ne sont pas propices aux expériences nocturnes, et j'inclus la simple remémoration onirique là-dedans.
" Ceux qui savent exactement où ils vont dans la vie ne risquent pas de finir ailleurs. "





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)