Aller au contenu


Empathe : comment savoir si on l'est ?


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
67 réponses à ce sujet

#46 Voyageurastral

Voyageurastral

    Membre astral

  • Membre
  • 179 messages

Posté 23 juin 2011 - 00:43

Salut ses assez drole de lire sa qui correspond en gros a moi. Jai des caracteristique comme dautre don. Et jai toujours eter comme le texte le décris. Donc je ne savais oas que j'étais empathe mais je l'ai su depuis peu. Je suis a ladolescence 15 ans et justement ce que tu dit sur la violence et les autre jeune me décris je suis introverti et ne comprend pas le mal et les jeunes tout cours. Je me demande comment peuvent t'il faire cela. Hé bien ses pas toujours facile de vivre normalement parceque a l'adolescence les jeunes sont souvent difficile et moi je ne comprend pas.

#47 Papillon empathe

Papillon empathe

    Membre causal

  • Membre
  • 667 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Là, car là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté

Posté 26 juin 2011 - 16:32

Salut, Voyageurastral :)

Moi aussi, j'étais introvertie - je ne le suis plus du tout.

Je pensais que j'avais un problème.
Alors je m'écrasais.
Je n'avais pas compris que je n'avais pas de problème.
Ni les autres d'ailleurs quand ils envoient du négatif à tort et à travers.

Il faut juste comprendre que pour nous, c'est normal de recevoir du négatif de la part des autres.
Mais ça ne veut pas dire grand chose. Ils ne savent pas qu'ils envoient quelque chose.

Concentre toi uniquement sur ce qu'ils disent et font.
Le reste ne t'est pas destiné : ça ne compte pas.
Et prend ta place comme tout le monde. :lol:
C'est dingue, tout ce qu'on peut faire avec son corps !

#48 Kvothe

Kvothe

    Explorateur du monde énergétique

  • Membre
  • 76 messages
  • Sexe:Homme

Posté 26 juin 2011 - 17:04

Bonjour tout le monde!

Personnellement, je suis Empathe de naissance, et j'ai compris assez tôt que j'avais ce petit quelque chose. Des évènements dans lesquels je n'étais pas engagé, mais où j'étais spectateur (de près ou de loin), et bien je les ressentais comme si j'en étais le principal acteur; je connaissais précisément l'état émotionnel des personnes qui m'entouraient. C'est par ce genre d'expériences qu'au fil des années, je me suis mis à rechercher (par mes propres moyens. Je n'avais pas internet à l'époque, et les livres sur le sujet... enfin voilà quoi :P) l'origine de ces sensations. Sans m'en rendre compte, je commençais déjà à vouloir me "fermer", me "barricader" sur le plan émotionnel, à tel point que même mes propres émotions, je les ignorais...

Alors voilà : aujourd'hui, j'ai appris (et continue d'apprendre!!!) à maîtriser cette faculté, et je m'y intéresse fortement, "j'étudie" presque les portraits émotionnels de certaines personnes etc... Mais en lisant tes propos, Papillon Empathe, je me suis rappelé une grande question qui me trotte dans la tête depuis longtemps. Faut-il ou non, s'y "attarder" (si je puis dire), sur ces émotions extérieures?

Je sais qu'on pourrait me répondre "Ca dépend ce que tu souhaites...", mais justement, je ne sais pas réellement, au fond, ce que je veux. Je pense qu'écouter les avis de personne dans le même cas que moi, pourra m'aider. Je ne cherche pas vraiment de notion de "bien" ou de "mal", mais plus de "pour" et "contre". Y a-t-il des effets néfastes, autres que sur soi-même? Au long terme, quels genres de déséquilibres peuvent apparaître (j'ai déjà pu en observer sur moi-même, mais j'aimerai des témoignages :P)?


Voilà, j'espère m'être exprimé de façon assez claire :S


Je remercie d'avance les réponses :)


Kvothe.

Image IPB


#49 Papillon empathe

Papillon empathe

    Membre causal

  • Membre
  • 667 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Là, car là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté

Posté 30 juin 2011 - 22:10

Citation

1. Faut-il ou non, s'y "attarder" (si je puis dire), sur ces émotions extérieures? ...
2. Y a-t-il des effets néfastes, autres que sur soi-même?
3. Au long terme, quels genres de déséquilibres peuvent apparaître (j'ai déjà pu en observer sur moi-même, mais j'aimerai des témoignages :P)?


Hum...
1. Oui et non
2. Oui et non
3. ces "déséquilibres" deviennent des "traits de caractère"

Ces questions sont extrêmement complexes et méritent chacune un fil séparé. Si tu souhaites approfondir... :)

Pour le 3. je peux te donner quelques exemples:

- je suis d'accord avec tout le monde, parce qu'ainsi j'évite le désaccord et tous les désagréments qui l'accompagnent. C'est plus "savoureux" d'être d'accord avec les autres; sinon, c'est désagréable voire insupportable. Je n'ai aucun problème à penser que "blanc" et "noir" sont tous deux présents au même moment, mais les autres me trouvent girouette et peu ferme.
Ça, c'est quelque chose que j'aime bien.

- mon corps s'est adapté pour "absorber". J'ai placé des blocages dans les membres pour empêcher l'énergie des autres de passer à travers moi (je suis en train de tout débloquer). Pour mieux absorber, je suis devenue toute molle et sans structure. A force de me retirer avant que les autres ne manifestent du négatif. Au propre et au figuré. Fuite systématique.. J'apprends maintenant à camper sur mes positions. Pas facile.

- je me suis tellement blindée - bardée de "boucliers" - que j'étais devenue totalement indifférente aux peines et douleurs des autres. Ça me gonflait. Je suis occupée à retirer tous ces boucliers. Pas facile non plus, mais beaucoup plus facile que je ne l'imaginais. En fait, aujourd'hui je n'ai plus vraiment besoin d'eux. Mais ils se sont incrustés.

Il y en a beaucoup d'autres. Toute ma vie tourne autour de mon empathie.


Ces 3 exemples sont des stratégies pour éviter la douleur... tout simplement. Physique ou morale. Leur seule raison d'être a été mon empathie - ou plus précisément ça a été la seule réponse que j'ai pu trouver. Toute seule dans mon coin, sans Internet et sans même très bien savoir ce qui se passait. J'ai su que j'étais empathe vers 20 ans et je n'ai commencé à comprendre les conséquences de mon empathie que vers 30 ans. Je n'avais rien compris avant : personne n'en parlait ! :lol:

Heureusement, vous n'êtes plus obligés de faire comme moi :)

Modifié par Papillon empathe, 30 juin 2011 - 22:13.

C'est dingue, tout ce qu'on peut faire avec son corps !

#50 Dragonbreath

Dragonbreath

    Ether nid Thé

  • Membre
  • 600 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Paris

Posté 01 juillet 2011 - 11:02

L'empathie est une forme de communication. Ce n'est pas une tare. C'est ce qu'on en fait qui va donner la note ou la couleur de ce que ce moyen de communication va nous apporter ou nous faire subir.

Des boucliers (ou ce que moi j'appelle une bulle) c'est bien pratique quand on prend un RER bondé. Toutes ces formes pensées, et autres qui trainent, quand on est empathe c'est pas facile à vivre. Depuis, que j'ai appris à faire des bulles je ne suis plus agoraphobe. Avant, si je me trouvait au milieu d'une foule je me mettais à fuir au bout d'un moment comme un missile lancé à toute vitesse vers un espace vide. C'était inssuportable. Le pire étant pour moi un centre commercial bondé en période de soldes. La les énergies de la frustration, convoitise, orgueil, égo, souffrance, peurs, colère, le stress et toute cette ébullition pour dépenser l'argent au plus vite. J'ai d'abord appris à faire des bulles en écoutant systématiquement de la musique avec un bon casque dans les oreilles. Il faut savoir que dans l'astral la musique est perceptible et forme ainsi un bouclier naturel d'autant plus lorsqu on participe en pensée à celle ci. Je m'évade alors dans mon monde : ça crée naturellement un bouclier puisqu on est concentré sur autre chose qu'autrui : (donc on ne se connecte pas et on est pas disponible). Biensûr ceci est le strict minimum et ne peut s'appliquer partout. Hier j'étais au concert de Prince, il valait mieux que j'ai une autre forme de bouclier qu'un baladeur lol.

Une bulle n'est pas permanente. Le bouclier dont tu parles papillon, ressemble plutôt à un blocage que tu t'es construite (et que je peux aisément comprendre ^^).


Après il y a la bulle que l on fait consciement par visualisation. Serge Boutboul en parle, il existe des exercices de respirations qui permettent de le faire également, moi j'utilise les deux et parfois quand cela concerne une personne en particulier avec qui je vais avoir du mal à faire ma bulle, je le fais au pendule avant de la recevoir. Je porte également des pierres, très pratique et ne nécessite pas beaucoup de connaissance si ce n'est comment la programmer très simplement, la nettoyer, et la recharger.

Cela ne m'empeche pas d'utiliser mon empathie pour les soins ou pour les tirages de cartes, ou tout simplement quand quelqu'un se confie à moi. Là encore j'utilise une bulle. Je décide de ce qui passe et de ce qui ne passe pas. Je décide de ressentir mais de ne pas prendre sur moi. J'affirme interieurement que le karma de l'autre ou ses douleurs, ou son fardeau, ou ses maux ne m'appartiennent pas, que je n'ai pas à les prendre.
"Passe la porte, entends le rugissement du printemps,
Que la source solitaire des illusions,
Vienne à fleurir en astres véritables
Car je suis celle qui naît de la terre
Et cependant différente de la terre,
Celle que les ténèbres ne connaissent pas
Bien que mon corps soit d'ombre pure,
Celle qui dans le magma est une lampe
Et sur la blanche cime le fond d'un abîme
Te souviens tu enfin de moi? Je suis ta mère
La force impérissable que tu appelles âme.
Je suis la Force!"
Alexandro Jodoroswki

#51 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 01 juillet 2011 - 11:18

Voir le messageDragonbreath, le 01 juillet 2011 - 11:02, dit :

C'était inssuportable. Le pire étant pour moi un centre commercial bondé en période de soldes. La les énergies de la frustration, convoitise, orgueil, égo, souffrance, peurs, colère, le stress et toute cette ébullition pour dépenser l'argent au plus vite.

Et le bonheur d’avoir acheté un nouveau vêtement, la joie d’avoir trouvé un produit pas cher. :)

Les gens sont beaux, même si c’est que du négatif qu’ils ont en eux.
En retirant notre idée que le négatif, c’est mal et pas bien, on voit les gens différemment.  :yes:

#52 Kvothe

Kvothe

    Explorateur du monde énergétique

  • Membre
  • 76 messages
  • Sexe:Homme

Posté 01 juillet 2011 - 12:51

Bonjour!

Je vous remercie pour vos réponses!

Moi aussi je suis donc passé par cette période de "blindage". Comme je l'ai dit, j'ignorais même mes propres émotions.

Pour répondre à ton petit passage sur les pierres que tu porte : moi aussi, quand je sors en ville, ou quand je vais assister à un évènement regroupant beaucoup de monde, je prends mes Larmes d'Apache (à défaut d'une Kunzite).

Sinon, je vois à peu près ce que tu veux dire par les "Oui et non" ^^


Kvothe

Image IPB


#53 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 01 juillet 2011 - 16:51

Voir le messageLorgel, le 01 juillet 2011 - 11:18, dit :

Voir le messageDragonbreath, le 01 juillet 2011 - 11:02, dit :

C'était inssuportable. Le pire étant pour moi un centre commercial bondé en période de soldes. La les énergies de la frustration, convoitise, orgueil, égo, souffrance, peurs, colère, le stress et toute cette ébullition pour dépenser l'argent au plus vite.

Et le bonheur d’avoir acheté un nouveau vêtement, la joie d’avoir trouvé un produit pas cher. :)

Les gens sont beaux, même si c’est que du négatif qu’ils ont en eux.
En retirant notre idée que le négatif, c’est mal et pas bien, on voit les gens différemment.  :yes:

Je crois que le bouclier est nécessaire quand on est affecté par les pensées des autres, mais il faut apprendre à surmonter le problème pour arriver à sentir les pensées des autres sans en être affecté mais c'est assez dur quand même, et je crois que l'éveil permet cela, en tout cas pour moi c'est ce qui s'est passé. Je peux resssentir la douleur et recevoir le pensées négatives des autres sans en être affectée alors qu'avant cela me faisait très mal.
Quelque fois je me dis que je suis insensible, mais en fait non car je ressens ce que les autres ressentent et dans ces cas là je leur envoie une pensée d'amour et bizarrement ça a un effet. Bref je pense que le négatif peut aider à évoluer mais il n'en faut pas trop, il faut le contrer par des pensées positives. C'est ce que croit et expérimente.

#54 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 01 juillet 2011 - 17:06

Voir le messageTotem, le 01 juillet 2011 - 16:51, dit :

Je crois que le bouclier est nécessaire quand on est affecté par les pensées des autres, mais il faut apprendre à surmonter le problème pour arriver à sentir les pensées des autres sans en être affecté mais c'est assez dur quand même,

En ben, oui tout à fait. Enfaite, au début, je dirai que cela est plus facile de se fermer légèrement pour travailler avec peu d'émotions différentes pour bien les dépasser une par une, que d'être complétement ouvert et d'être trop remplis d'émotions différentes et donc incapable de faire le tris et d'avancer correctement. :)

Voir le messageTotem, le 01 juillet 2011 - 16:51, dit :

Quelque fois je me dis que je suis insensible, mais en fait non car je ressens ce que les autres ressentent et dans ces cas là je leur envoie une pensée d'amour et bizarrement ça a un effet.

:yes: :)

Modifié par Lorgel, 01 juillet 2011 - 17:07.


#55 Dragonbreath

Dragonbreath

    Ether nid Thé

  • Membre
  • 600 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Paris

Posté 01 juillet 2011 - 17:43

Oui exactement. Mais au début, mieux vaut faire une bulle. Il est plus facile d apprendere a faire une bulle que de changer soit même. Le processus est bien plus long.
L'un n'empechant pas l'autre ceci dit :)

D'ailleurs je pense qu'à partir du moment où on a une aura costaud (qui va biensûr de pair avec ce qu'évoque lorgel et totem) on a ni beaoin de bulle ni besoin d envoyer des pensées positives : il suffit d'Être pour que rien de négatif ne nous touche et diffuser que du positif sans même y penser :)

Ben moi ça dépend des jours. Y a des jours rien de négatif me touche, y en a d'autre c'est pas le cas. Quand c est pas le cas, je le sens et je fais ma bulle. Et comme tout n'est ni tout noir ni tout blanc... donc d'un coté y a pas que des méchantes larves et pensées négatives et entités et tout le tralala qui nous entoure, dans l autre sens il n y a pas non plus que des éléphants roses, des fleurs qui sentent bon le primptemps. Il y a un tout et faut juste savoir composer avec dans l'homéostase la plus totale.

Modifié par Dragonbreath, 01 juillet 2011 - 17:44.

"Passe la porte, entends le rugissement du printemps,
Que la source solitaire des illusions,
Vienne à fleurir en astres véritables
Car je suis celle qui naît de la terre
Et cependant différente de la terre,
Celle que les ténèbres ne connaissent pas
Bien que mon corps soit d'ombre pure,
Celle qui dans le magma est une lampe
Et sur la blanche cime le fond d'un abîme
Te souviens tu enfin de moi? Je suis ta mère
La force impérissable que tu appelles âme.
Je suis la Force!"
Alexandro Jodoroswki

#56 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 01 juillet 2011 - 18:08

Voir le messageDragonbreath, le 01 juillet 2011 - 17:43, dit :

D'ailleurs je pense qu'à partir du moment où on a une aura costaud (qui va biensûr de pair avec ce qu'évoque lorgel et totem) on a ni beaoin de bulle ni besoin d envoyer des pensées positives : il suffit d'Être pour que rien de négatif ne nous touche et diffuser que du positif sans même y penser :)

Oui et non, disons que l'idée de n'avoir plus de négatif en nous signifie souvent la fuite aux émotions négatives. Alors, que les émotions négatives sont aussi belles que les positives, c'est juste que notre perception est duel.

Personnellement, j'ai appris a aimer les émotions négatives que j'avais et ressentais des autres.

Et, je ne suis pas moins heureux pour autan.  :excitation:

#57 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 01 juillet 2011 - 19:14

Voir le messageDragonbreath, le 01 juillet 2011 - 17:43, dit :

Oui exactement. Mais au début, mieux vaut faire une bulle. Il est plus facile d apprendere a faire une bulle que de changer soit même. Le processus est bien plus long.
L'un n'empechant pas l'autre ceci dit :)

D'ailleurs je pense qu'à partir du moment où on a une aura costaud (qui va biensûr de pair avec ce qu'évoque lorgel et totem) on a ni beaoin de bulle ni besoin d envoyer des pensées positives : il suffit d'Être pour que rien de négatif ne nous touche et diffuser que du positif sans même y penser :)

Ben moi ça dépend des jours. Y a des jours rien de négatif me touche, y en a d'autre c'est pas le cas. Quand c est pas le cas, je le sens et je fais ma bulle. Et comme tout n'est ni tout noir ni tout blanc... donc d'un coté y a pas que des méchantes larves et pensées négatives et entités et tout le tralala qui nous entoure, dans l autre sens il n y a pas non plus que des éléphants roses, des fleurs qui sentent bon le primptemps. Il y a un tout et faut juste savoir composer avec dans l'homéostase la plus totale.
tout à fait d'accord avec toi, mais quand je réagi à une grosse agressivité, cela signifie que je me suis laissée dépassée, et j'en subi le contre coup chose qu'il faut éviter, alors j'essaie d'atténuer cela si je peux.

Modifié par Totem, 01 juillet 2011 - 19:20.


#58 Lyn

Lyn

    Membre astral

  • Membre
  • 159 messages
  • Sexe:Femme

Posté 02 juillet 2011 - 00:52

Pour empathe dépassé et débutant dans sa maîtrise : analyser.

Pour les autres : smile.
Mais aucun d'entre vous n'a abordé une situation de conflit ouverte il me semble?
(Au passage, comme je te comprends pour les magasins en période de soldes Dragonbreath...)

Vous réagissez comment lorsque quelqu'un vous prend à la gorge directement?
Vous lui envoyez de l'amour en imaginant la colère vous glisser dessus en espérant que ça passe? Image IPB

On est humains, tous. Et personne ne me fera croire ne jamais réagir impulsivement. Parfois, les émotions négatives ne viennent pas de l'extérieur et en "environnement hostile" pour un empathe, c'est vite explosif :)

Modifié par Lyn, 02 juillet 2011 - 01:00.

"A présent, laisse toi être libéré par ce que tu es."

#59 VINCENT333

VINCENT333

    presque heureux parce presque libre

  • Membre
  • 34 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Bordeaux, pour vin bien sûr !

Posté 17 juillet 2011 - 20:33

maintenant je peux me fermer à la demande, quoique il arrive que je me fasse surprendre par inadvertance ou si l'émission est trop forte , tel les émissions dans une unité Alzheimer (berkkk).
le + agréable que j'ai rencontré :
  • l'émission d'amour d'un bébé heureux
  • ce qui ce dégageait d'un ancien bathysphère (pour bénir les nouveaux nés)
  cette dernière impression était aussi de l'amour, mais plus fort ; [après çà dépend de chaque croyance]
Laissez tomber votre intelligence du cerveau, préférez celle du cœur. Il est le centre magnétique, l'instrument qui génère toute votre énergie vitale. Lorsque vous lui laissez les rênes, votre niveau énergétique augmente sur les plan physiques, mental, émotionnel et spirituel.

#60 SecretGirl

SecretGirl

    Visiteur

  • Membre
  • 1 messages

Posté 18 octobre 2012 - 00:13

Hello !
Cet aprés-midi je suis allé chez une voyante pour la toute 1er fois, suite à un décès dans ma famille j'avais besoin de savoir où j'en était et surtout ce que le destin me reservé car j'était un peu perdu... Enfin voilà, elle m'a dit que j'ai le don d'empathie...  Je savais ce que ce "mot" voulait dire mais je pensé que c'était normal qu'on ressentais ce genre de chose... Des questions pliens la tête je me suis retrouvé ici et j'ai trouvé toutes les réponses a mes questions ! :D
je comprend mieux certain de mes comportement, ces voix, ces rêves ces angoisses... L'imite je savais ce qu'une personne voulais me dire avans d'ouvrire sa bouche...
Je suis souvent déprimé, je pleur sans réson, je suis fatigué... comment on peut faire pour arrêté tout sa et etre juste normal ?!
Malgrès avoir lu cette articles, même si j'ai les réponses je me pose toujours des questions du genre, pourquoi ? On est destiné a avoir ce don ? pourquoi nous et pas un autre pourquoi on souffre 100 fois plus qu'une personne normal ? Je passe du rire au larme chaque jours. Je ne savais pas pourquoi je ressentais une tristesse quand mes amis ce confier a moi; je pensais que tout le monde étai comme sa que tout le monde ressentais la même chose, mais non... Je suis juste différente, on est juste pas comme les autres...





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)