Aller au contenu


Eveil + Montée de kundalini, perte de sommeil, faim, soif, identité...


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
261 réponses à ce sujet

#1 jus

jus

    Membre éthérique

  • Membre
  • 62 messages

Posté 31 janvier 2011 - 14:12

Bonjour  ^_^  à tout le monde, je me suis inscrit sur ce forum car je trouve sur certains messages des expériences qui se rapprochent grandement a la mienne et j'ai besoin d'un peu de parler à des gens qui peuvent me comprendre, car je me demande ce qu'il m'arrive et pour combien de temps   :malade:  :wacko:

depuis maintenant six mois je méditais et appréciais énormément le bienfait de la kundalini qui montait  jusqu'au plexus et est sortie par deux fois de ce chakra et m'inondait de joie je trouvais cela sympa car je pouvais sortir de la méditation.

Mais depuis vendredi je suis dans un état de méditation et je ne sais en sortir, cela me rend Pensif
(je sais il faut que j'évite ) mais de fortes énergies me traversent, m'empêchent de dormir me coupent l' appétit et l'envie de boire, je me couche avec et en me réveillant rebelote c'est déroutant.

Cette nuit je n'ai su dormir j'essayais faire abstraction de l'énergie mais elle est si forte et quand j'arrive à m'endormir je me réveille de sursaut à cause de l'énergie j'ai du dormir que deux ou trois heures.. (je trouve que quand on par dans le sommeil on sent aussi  trop l'énergie et ça fait peur)
J'essaye de ne pas me concentrer sur mon corps mais comment ne pas ce concentrer sur son corps et s'endormir??

Si je n'accepte pas cette énergie je pars en panique, et sinon à l'inverse ma kundalini monte facilement et je suis heureux,  (elle monte plus facilement que d'habitude je n'ai presque pas à me concentrer)

Je ne sais que faire je suis dans ma chambre d'étudiant et je me pose quand même quelques questions même si j'évite, j'essaye de ne pas en avoir peur mais ça me traverse vraiment fortement surtout si j'y prête l'attention, je ne sais si c'est un éveil mais alors il me faudra un temps d'adaptation et de plus je ne suis pas entouré aujourd'hui je ne vais pas aller en cours car j'aurais du mal à me concentrer je sais pourtant en lisant d'autre messages que je dois continuer ma vie de tous les jours...  

Je ressens ce sentiment d'incorporation qui me gênait pas avant car je pouvais en sortir, je sais que c'est un état hautement naturel et avant je trouvais les choses merveilleusement belle en méditation dans cet état, mais maintenant comme cet état est constant ce ressenti l'est aussi mais la peur de l'inconnu l'emporte sur le tout.

J'ai donc comme certains ce mal a la poitrine du au fait que je refoule ses ressentis en fait si je refoule ses ressenti c'est parce que j'ai peur que ma kundalini monte de trop et que je perde carrément la tête.


Vendredi soir j'ai pris peur et samedi à mon réveil la sensation resta j'ai pensé à me suicider et je m'en excuse mais pour expliquer au point où je ne comprenais pas et j'avais peur. Hier dans l'après midi j'ai tout fait pour ignorer et ça a marché un peu j'ai même fait machine arrière en essayant de me rattacher a mon ego en me forçant à penser et en ne plus me tournant sur mon corps, paradoxalement c'est l'inverse de ces même choses qui m'amenaient à la joie ces dernier mois, et je réussis à oublier quelque peu ces sensations aussi en faisant des choses quotidiennes comme ranger, puis parler avec des gens au téléphone tout cela me rassurait aussi, mais au soir dans mon lit je ne pouvais plus me concentrer sur autre chose et croyant avoir descendu j'ai été rattraper par la réalité et j'ai été obligé d'accepter pour ne pas paniquer et finir aux urgences.

Pour la kundalini, Je ne sais pas si elle monte à fond, mais cela ne m'intéresse pas non plus.

A moins que je sois obligé d'y passer pour retrouver ma sérénité méditative que je suis obligé d'intégrer vu que cet état méditatif me parait stagnant voir se modifie quelque peu. En fait la kundalini me chatouille le bas du dos et inonde mon coeur de joie et un peu le corps aussi je sens un léger souffle au dessus de ma tête mais léger une légère pression si je fais attention mais vraiment légère. J'aimerais savoir si je suis a fond car si c'est le cas je peux me laisser aller tranquillement sinon je ne veux pas trop aller plus loin, je ne veux voir des anges ou autres j'ai déjà l'impression d'avoir perdu la tête. :bateau: que va être après sinon ???


Une chose m'intéresse beaucoup aussi c'est que certains disent de prendre des antipsychotiques et d'autre des anxiolitiques je ne c'est que faire donc.  Je vais chez le médecin tout a l'heure et j'aurais aimé savoir quel traitement demander car je pense que le médecin ne va pas me comprendre..

Je pense aussi que vous allez me conseiller de retourner en cours mais en dut informatique avec plus de 10 heure de maths par semaine je me demande si je vais y arriver, peut-être est ce la meilleure façon de faire fasse a ce nouvel état.

Une question me pose problème aussi a savoir si je peux me laisser vraiment aller, ne vais je pas m'envoler intérieurement  :bateau: en fait c'est un cauchemar qui m'a réveillé la nuit de samedi à dimanche en ayant ses angoisses toute la journée d'énergie (nouvelle) et non analysable pour ce petit ego qui a peur de sa propre dissolution, et ses ressentis d'énergie montante et ses peurs accumulées dans la journée m'ont fait rêver, que j'étais dehors la nuit près d'un bâtiment, il y avait de petites bourrasques, puis une énorme, du fait je m'envole en essayant avec ma grand mère de retenir la voiture (ma grand mère essayait de me rassurer dans la journée de samedi mais elle ne comprenait pas)
je pense que c'est de la qu'elle était dans le rêve, n'empêche quelle cauchemar même a mon réveil quand je vis que ce sentiment d'envol était en fait réalité et comme bloqué a l'intérieur de moi..

Voila si vous avez plus lire jusqu'ici vous devriez surement ressentir mon désespoir,

ma plus grande question est dois-je me laisser aller ou non et ou vais-je aller si je me laisse aller et ne vais-je pas avoir trop peur, en fait, j'ai l'impression pour ne pas avoir peur que je dois accepter comme je faisais avant quant j'acceptais tout pour aller effleurer ces état de méditation qui étaient temporaire et rassurant, je pense que pour quelqu'un qui na jamais connu ces état et que tout arrive d'un coup cela doit être pire quoi que même moi ça me crispe et me fait peur quand même j'ai l'impression de ne pas être prêt mais en même temps j'ai la sale impression que je (l'ego) n'a pas le choix, et dois vivre avec le vrai (je) énergie.

mais combien de temps avait vous mis pour vous y habituer et vous sentir complétement serein.
Est ce que même ce sentiment de sérénité une fois bien installé la peur ne peut ressurgir quand même.

Puis-je calmer cette énergie va-t-elle se calmer veut elle m'amener a une kundalini intense ? ou l'ai-je déjà atteinte ? suis-je obligé d'y passer  ? que faire ??  :wacko:

lol pas facile :blink:

Merci pour votre aide et vos réponses elle me seront surement précieuses.

:china:

Modifié par Seeker, 31 janvier 2011 - 14:49.
attention à la ponctuation, à l'orthographe, merci :).


#2 Seeker

Seeker

    lamed vav

  • Modérateur
  • 2 072 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:92

Posté 31 janvier 2011 - 15:11

Quelle expérience intense que tu vis là !

Quand on médite, au bout d'un moment, il semble que le processus de nettoyage s'amorce tout seul, beaucoup de gens ressentent ce qu'on appelle donc les montées de kundalini :). Après, je ne sais pas si c'est systématique. Mais théoriquement, cette énergie lovée dans le bassin monte petit à petit (rapidement peut-être dans certains cas) et purifie nos énergies, nos chakras etc. et élimine les blocages limitatifs de notre être. Ce processus s'accompagne alors par l'émergence des peurs refoulées, des pulsions, d'une agitation plus forte que d'habitude du mental, des ressentis énergétiques puissants, des humeurs changeants etc. Donc quand cela arrive, ce n'est pas comme si on prenait un café crème dans un bar. Il faut s'attendre à en prendre plein dans la tronche ! Mais tu verras que c'est très positif, ça ne peut faire que du bien à toi-même. Car à terme, cela devrait mener à l'éveil complet. :)

En général, les états disjonctent quand on vit ce processus: un coup en méditation on est super joyeux, on se sent purifié, clair, connecté etc. mais un autre coup t'auras beau médité, tu te sentiras vidé, déprimé, négatif etc. Pour moi, c'est simplement des choses en toi qui ont besoin d'être évacuées. Pour mon cas, j'ai remarqué qu'à chaque fois que je traversais une période de crise émotionnelle comme celle-ci (pas aussi intensément que toi cela dit), après c'était pour entrer dans un état encore plus positif qu'avant. Et je repars dans un état négatif, j'en ressors à nouveau encore plus fortifié etc. jusqu'à que j'ai pu retrouvé un certain équilibre au niveau de mon énergie. Le processus nous mène inévitablement vers une certaine maîtrise de notre être.

Pour ton cas, repose toi tout simplement. Ca devrait se calmer, ce n'est que temporaire à mon avis. Garde juste courage, et pour tes études, je te conseillerais de faire ton possible. Pour les médicaments, je ne crois pas que cela soit nécessaire. Prends un peu de recul, observe la façon dont ton mental s'agite là-dessus ;).

Modifié par Seeker, 31 janvier 2011 - 15:13.

Mon blog sur les états modifiés de conscience (rêve lucide, projection astrale), la spiritualité et l'éveil de la conscience, selon ma propre expérience.

#3 Héméra

Héméra

    Rockeuse

  • Modérateur
  • 1 506 messages

Posté 31 janvier 2011 - 18:30

Bonjour vous deux !

 Seeker, le 31 janvier 2011 - 15:11, dit :

Pour mon cas, j'ai remarqué qu'à chaque fois que je traversais une période de crise émotionnelle comme celle-ci (pas aussi intensément que toi cela dit), après c'était pour entrer dans un état encore plus positif qu'avant. Et je repars dans un état négatif, j'en ressors à nouveau encore plus fortifié etc. jusqu'à que j'ai pu retrouvé un certain équilibre au niveau de mon énergie. Le processus nous mène inévitablement vers une certaine maîtrise de notre être.
Ca me rassure de ne pas être la seule à vivre ceci : je viens de vivre une de ces crises y'a environ deux semaines et j'ai juste cru que j'allais crever tellement je souffrais. Chez moi, ça dure en moyenne une journée... Juste horrible. Et effectivement, après, je repars pleine d'énergie et de forces nouvelles. Heureusement, ça ne m'arrive pas si souvent mais suffisamment fréquemment pour que je me demande si je devais entreprendre quelque chose au niveau thérapeutique. Du coup, merci de ton partage à ce niveau, tu me rassures. :P

Jus, pourquoi n'essaierais-tu pas de faire du sport ? Histoire d'évacuer ce trop plein et de te rééquilibrer un peu l'organisme... Ca me semble une bonne option. Je comprends ton affolement mais je pense comme Seeker que ça devrait se tasser petit à petit. Mais il faut quand même faire gaffe à mon avis : si tu vois que tu sombres trop, demande de l'aide... Mais n'explique pas les causes que tu imputes à ton état, au risque justement de te retrouver sous antipsychotiques. A mon avis, ça pourrait encore augmenter ton malaise, d'autant plus que ce type de médicament possède de nombreux effets secondaires plus ou moins importants... Dis plutôt que tu penses faire une dépression. La médecine Occidentale ne reconnaît pas du tout les symptômes des désordres énergétiques comme cause possible d'un mental en crise. Pour tes études, essaie de tenir mais si tu vois que tu n'y arrives momentanément plus, prends-toi un semestre en plus pour te ressaisir.
" Ceux qui savent exactement où ils vont dans la vie ne risquent pas de finir ailleurs. "

#4 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 31 janvier 2011 - 18:52

Bonsoir Jus

Bienvenue au club des éveillés. Tu as vécu je suppose la première étape de l’éveil (samadhi) où c’est l’extase, la fusion avec le cosmos, l’amour infini, mais voilà l’étape ultime qui s’amorce, la monté de la kundalini. Elle va monter progressivement pour nettoyer tes chakras et te purifier, tu vas devoir abandonner ton égo pour acquérir une grande sagesse. Tu  vas connaître un grand changement intérieur aussi bien sur le plan psychique (plus de clairvoyance) que physique (plus d’énergie, de vitalité), en vérité tu est entrain de quitter ton ancienne enveloppe pour renaître, comme une chenille qui devient papillon et comme pour le papillon la transformation est difficile notamment  sur le plan psychologique parce que c’est un processus dont personne ne parles, parce ce que beaucoup l’ignorent mais qui existe depuis la nuit des temps. Tu verras le monde différemment et  les gens te verront aussi différemment.  Si tu en es arrivé là, c’est que c’est le moment, tu es prêt. Saches que toute l’humanité devra y passer un jour et  comme tous ceux qui se sont éveillés avant  et ceux qui s’éveillent actuellement, tu essuies les plâtres comme on dit. Sur ce forum on est là pour s’entraider, alors n’hésite pas à venir poser des questions si tu en éprouves le besoin. N’oublies, pas que ce qui t’arrive là est un merveilleux cadeau et que certaines personnes de tous  temps ont essayés et essaient encore par tous les moyens à l’obtenir sans y réussir, c’est une preuve que le processus ne se met en route que lorsque l’être humain est prêt.
Donc, Il faut que tu lâches prise, les médicaments ne sont pas utiles, ils risquent de faire plus de mal que de bien. Essaies de communiquer avec ta kundalini, c’est possible, c’est ce que je fais depuis le début, ça facilite l’acceptation. N’oublies pas que kundalini, c’est l’original de toi-même, c’est pas évident à intégrer, mais c’est ce que j’ai appris en communiquant. Donne lui un nom et  mentalement pose lui des questions, tu peux même l’engueuler aussi ou faire de l’humour avec vu que c’est toi-même. ;)
Je te mets un lien sur google qui pourrait t’intéresser : comment calmer la kundalini. – « KOENDALINIENETWERK »

#5 kundada

kundada

    Membre mental

  • Membre
  • 414 messages
  • Sexe:Femme

Posté 31 janvier 2011 - 21:29

Bonsoir Jus,

Je te répondrai uniquement sur un plan, disons, pragmatique ;)

Je comprends les peurs qui sont les tiennes.
Premièrement, celle de devenir fou.
Je suis également passée par là . Quand "kunda" a commencé à se manifester sérieusement, j'ai navigué entre moments d'euphorie (et surtout orgasmiques, disons les choses telles qu'elles) et d'intense rejet, de peur, parce que je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Le sentiment d'incorporation, l'impression d'être sous la possession d'une "chose" incontrôlable, est très déstabilisant, surtout quand on n'y est absolument pas préparé, comme ce fut le cas pour moi.

Par contre, pour ce qui est de ta propre expérience, tu dis avoir déjà apprécié les montées d'énergie en état de méditation.
Maintenant que ces montées se déclenchent instantanément, il semble que la peur que tu ressens est celle de ne plus pouvoir avoir prise sur ton corps et ta volonté....Une perte de contrôle, en somme. Avec le recul, je peux dire (et cela demeure un avis personnel) qu'il ne sert à rien d'essayer d'éteindre le "feu", même avec la meilleure volonté du monde. Car ta volonté, ou ton égo, comme tu dis, finiront toujours par succomber à ces énergies.
Le mieux est d'essayer de se laisser aller et, comme l'a souligné Totem, d'instaurer un dialogue. Je te jure, ça marche !

Lors de tes montées, essaye de ne pas analyser parce que, de toute façon, il est très difficile d'analyser une situation telle que celle-ci sur le moment même où énormément d'émotions et de ressentis physiques sont mêlés.
Le recul viendra plus tard....
Parle à voix haute si tu en as envie (moi c'est ce que je fais). Essaye d'évacuer les émotions négatives. Si tu ressens de la colère, montre le. Si tu as envie de pleurer, pleure. Fais tout ressortir. Même le rire ;) Mais n'oublie pas que cette étape, qui peut être fortement éprouvante sur le plan psychologique est très certainement transitoire (personnellement, les grosses montées d'énergies ont duré près de deux mois, avec des bas, de très grands hauts et beaucoup de questions à la clé - et un gros mal au coccyx que je soignais avec des applications de Ketum  :rofl1: ). Par conséquent, toutes les idées noires que tu ressens sont également transitoires. N'éprouve surtout aucune culpabilité à apprécier que ces courants d'énergies te traversent le corps ("ce n'est pas sale" :excitation: ).

Physiquement, je ne dormais pas beaucoup. J'ai passé beaucoup de nuits blanches. Mais en même temps, j'avais énormément d'énergie physique et pas beaucoup faim (ça m'a permis de maigrir...).
Dans la mesure du possible, essaye de te dépenser en faisant du sport (même de la simple marche). Sors et respire. Mais si d'un autre côté, tu as envie de rester en tête à tête avec ta "kunda", fais le.... :)

Les premiers temps j'ai bien cru aussi que je sombrais totalement dans la folie parce que "kunda" s'est invitée toute seule (en dépit de quelques signes annonciateurs que je ne savais pas reconnaître). Heureusement que j'ai pu en parler avec un proche (et puis il y a ce forum aussi), ça m'a enlevé un énorme poids, crois moi.
Donc, si tu penses pouvoir en parler à quelqu'un (de familier, pas un médecin....), fais le, mais en fonction de ton intuition seulement. Je pense que le plus difficile, dans ce type d'expérience, est effectivement de ne pas pouvoir partager.

Pour terminer, si tu te sens un peu à cran, par exemple, en rentrant dans ta chambre, tu peux essayer Sympavagol. Ce sont des extraits de passiflore et d'aubépine en comprimés, en vente libre en pharmacie (4 euros environ). Ca te détendra (2 comprimés le soir). Il n'y a aucune addiction possible, c'est que du naturel.

Pour terminer, puisque ces énergies, quand tu les acceptes, t'inondent de joie, comme tu dis, profites-en.....


Et tiens nous au courant  :china:

#6 ibraother

ibraother

    Membre éthérique

  • Membre
  • 45 messages

Posté 01 février 2011 - 08:59

Salut jus et a toute la communauté.
Une chose avant de démarrer, sache que les sensations sont différentes selon les personnes.
En suite il faudrait que tu saches qu'en toi il y a le mental, le mental mal utilisé (ego),l'esprit et la Linda.
nos egos vont tot ou tard disparaître pour la bonne naissance de la chenille comme il disait en haut et tout le monde va y passer.  Ce que je peux te conseiller de faire c'est de faire du sport quand tu peux, agir Le plus naturellement possible en intégrant la kunda ou en l'acceptant tel qu'elle est de par sa manifestation, mediter tous les jours une quinzaine de minutes (si tu le fais cela voudra dire que tu es prêt a faire le chemin avec elle non seulement et que aussi mediter a moyen terme developppe les chakras et permet a kunda de mieu circuler et de nettoyer plus vite et en profondeur.), t'entraîner a ne plus penser losque tu n'a pas besoin de ton cervau pour quelques choses de concrèt..
Moi personnellement c'est ce que je fais et je m'en sors tres bien pour le moment parce que je me suis rendu compte que quand elle se manifestait et que je reflechissais beaucoup je souffrais plus.
Voila,  bonne journée a tout le monde et bon courage !!!!

#7 Asta

Asta

    Membre astral

  • Membre
  • 146 messages

Posté 01 février 2011 - 11:55

Que de sujets intéressants dans cette rubrique en ce moment !!  :excitation:

Citation

Ce processus s'accompagne alors par l'émergence des peurs refoulées, des pulsions, d'une agitation plus forte que d'habitude du mental, des ressentis énergétiques puissants, des humeurs changeants etc

Cette partie me parle seeker et c'est vraiment mes sensations du moment, une semaine de joie intense, de sentiment de liberté et cette semaine sans aucune raison déprime, morosité , vieille rancoeur qui remonte ... bref j'irais pas jusqu'à dire que je subis une montée mais j'ai tous les symptômes. Ca n'a pas l'air d'être aussi costaud que Jus en tout cas, franchement déjà à mon niveau ça me gène alors j'imagine pas au sien.
Des fois je me dis que ça doit être comme ça dans leurs têtes aux femmes pendant leur cycle  :innocent: :innocent: :innocent:

#8 kundada

kundada

    Membre mental

  • Membre
  • 414 messages
  • Sexe:Femme

Posté 01 février 2011 - 15:42

 Asta, le 01 février 2011 - 11:55, dit :

Que de sujets intéressants dans cette rubrique en ce moment !!  :excitation:

Citation

Ce processus s'accompagne alors par l'émergence des peurs refoulées, des pulsions, d'une agitation plus forte que d'habitude du mental, des ressentis énergétiques puissants, des humeurs changeants etc

Cette partie me parle seeker et c'est vraiment mes sensations du moment, une semaine de joie intense, de sentiment de liberté et cette semaine sans aucune raison déprime, morosité , vieille rancoeur qui remonte ... bref j'irais pas jusqu'à dire que je subis une montée mais j'ai tous les symptômes. Ca n'a pas l'air d'être aussi costaud que Jus en tout cas, franchement déjà à mon niveau ça me gène alors j'imagine pas au sien.
Des fois je me dis que ça doit être comme ça dans leurs têtes aux femmes pendant leur cycle  :innocent: :innocent: :innocent:
:fouet:  :P

Pour en revenir au sujet..... :innocent: , en ce moment, je varie entre apathie totale et excitation mentale complète avec un grand besoin de me défouler.

Je me suis également rendue compte qu'en dépit de mon scepticisme vis à vis de la "kunda", mon humeur est quelque peu mélancolique quand "kunda" se fait plus discrète. C'est addictif ou je me trompe ?

#9 ibraother

ibraother

    Membre éthérique

  • Membre
  • 45 messages

Posté 01 février 2011 - 18:45

Hihihi .c 'est drôle kundada mais je me posais la même question.
Je ne sais pas si (je ne le souhaite pas du tout:kunda se désactive totalement ) je pourrais vivre sans !! Je me sentirais seul dans mon corps.Lool.
peut etre c'est du goût de l'humain d'aimer la galère ...

#10 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 01 février 2011 - 19:31

Je me suis également rendue compte qu'en dépit de mon scepticisme vis à vis de la "kunda", mon humeur est quelque peu mélancolique quand "kunda" se fait plus discrète. C'est addictif ou je me trompe ?


Eh bien moi aussi je flippe quand je ne la sens plus, un peu comme dans une grossesse où on ne sent plus l'enfant bouger on a peur de le perdre alors on l'exite pour qu'il bouge, moi je mets mes deux mains sur mon ventre et je dis dans ma tête "fais moi un signe" et aussitôt je la sens monter jusqu'au sternum. Je suis donc bel et bien accro car c'est comme si on perdait une partie de soi même.

#11 Asta

Asta

    Membre astral

  • Membre
  • 146 messages

Posté 01 février 2011 - 22:41

je sais pas trop comment le demander mais l'un des symptômes serait il des coups dans une zone plus bas que le bassin ?  <_<
je viens de tilter sur un truc et j'ai besoin d'une vérification

Modifié par Asta, 01 février 2011 - 22:41.


#12 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 01 février 2011 - 22:54

Effectivement au niveau du coccyx, la kundalini étant enroulée sur elle même dans le bassin.

#13 Asta

Asta

    Membre astral

  • Membre
  • 146 messages

Posté 01 février 2011 - 23:22

t'avais l'impression qu'on t'enfonçait un poing de bébé aussi ?  :unsure:  avec un pression sur le bas du dos ?
Je demande car y a deux trois ans de ça donc à des millénaires de ma pensée actuelle, j'avais fais des examens médicaux pensant que j'avais un souci, bien sûr rien.
Est ce que ceux d'entre vous qui ont subi une montée ont eu des symptômes de ce type bien avant de comprendre ?

#14 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 01 février 2011 - 23:37

oui j'ai eu des symptômes sans savoir ce que c'était comme douleur au coccyx sans raison. Aujourd'hui j'ai pu faire le rapprochement.

#15 Asta

Asta

    Membre astral

  • Membre
  • 146 messages

Posté 01 février 2011 - 23:56

merci pour les infos totem, ça me conforte dans ma façon de voir les choses maintenant :)





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)