Aller au contenu


Écrire ses rêves...un éternel projet...


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
54 réponses à ce sujet

#16 Zia

Zia

    Membre astral

  • Membre
  • 112 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Lille

Posté 26 octobre 2010 - 11:10

Bonjour à tous !  :)

Bon, j'ai bien un rêve aujourd'hui mais il est franchement pas terrible... m'enfin je le note quand même  ^_^

Le contexte, c'est que j'ai reçu et lu dans la soirée le bouquin de Max Christensen, "Kunlun" dont on parle beaucoup ici sur un autre topic ; c'est un bouquin de pratiques énergétiques.


"Le séminaire de Max"

Je suis dans une grande salle de classe vide, uniquement éclairée par la lumière de la lune qui filtre au-dehors. C'est ici que, dans la journée, ont lieu les séminaires de Max Christensen. Le matériel qu'il utilise pour présenter sa méthode est resté dans la salle : je décide de jeter un coup d'oeil.

J'avise un ensemble de grands panneaux d'affichage ( environ 3 mètres de haut ), que j'inspecte attentivement : le premier panneau est recouvert de reproductions de hiéroglyphes égyptiens. En bas, à certains endroits, quelqu'un a rajouté à la craie blanche la traduction de certains signes.
Je passe derrière les panneaux, où la structure prend davantage l'aspect d'un meuble de rangement, avec étagères, casiers, tiroirs... La plupart sont remplis de dossiers bien classés. Je découvre cependant dans un casier du haut des espèces de pinces porte-documents en métal, ornées de petites têtes de bouddha sculptées. Je les contemple avec ravissement ( j'ai l'air d'avoir six ans d'âge mental dans ce rêve )... Il y en a même une qui représente Phra Rahu, une divinité thaï représentée en train de dévorer le soleil.

Soudain, un klaxon retentissant se fait entendre : je sursaute et tourne la tête vers les fenêtres... où un énorme camion vient d'apparaître ! Le chauffeur mécontent me fait signe depuis sa cabine de déplacer une table au milieu de la pièce afin qu'il puisse traverser la salle :blink: ... Alors que, confuse, je m'apprête à m'exécuter, je me réveille...

:-: Je le crois pas ! J'hallucine de ne pas être devenue lucide en voyant surgir ce gros camion - d'autant plus que la pièce se situait à l'étage...  :larme: C'est désespérant. Je récapitule le rêve, non sans me demander avec  curiosité comment le rêve s'y serait pris pour faire traverser la salle de classe à cet énorme camion... et je me rendors.Retour dans le rêve ( le même ) :

Près des panneaux d'affichage, je remarque un accessoire utilisé lors des séminaires : c'est un gros bout de bois creux, un peu tordu, avec un ou deux trous ( apparemment d'origine naturelle ) sur les côtés. A l'une des extrémités, l'ouverture est très large, mais à l'autre bout du bâton, elle est aussi fine qu'un trou d'épingle... Je décide qu'on tient l'ouverture la plus large vers le haut et je commence à souffler dedans, comme si c'était un instrument de musique. Et en effet, en bouchant plus ou moins certains trous, j'arrive à créer une rythmique au flutiau assez sympa, avec des effets polyphoniques étranges qui se rajoutent.

Pendant ce temps, le décor s'est transformé en ma maison d'enfance, et je me dirige vers la cour tout en jouant du bâton-flutiau. Une fois dehors, je remarque par-dessus le mur deux gros nids d'oiseau qui se font face : dans le premier, il y a un pic-vert ( tout mal fait, on dirait une cigogne déguisée ), et dans l'autre, une cigogne. Tous deux trépignent et claquent du bec, tentant de s'intimider mutuellement.




Voilà voilàààà...
En fait Le Jeune, je me demande si ce genre de rêve va vraiment t'encourager à tenir un journal de rêves ou si au contraire ça ne va pas te dissuader complètement ! ( Pour le cas, bien sûr, où tu l'aurais lu jusqu'au bout )
J'espère avoir mieux à proposer d'ici la fin de semaine !  :lol:

Sweet dreams everyone  :huglove: !
Be Just One

#17 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 27 octobre 2010 - 18:25

Oh la la... Quel rêve intense cette nuit! Image IPB
Je n'aime pas utiliser le mot cauchemar, mais il se classerait probablement dans cette catégorie. En tout cas ça fait longtemps que je n'avais pas fait un rêve aussi bizarre dans le genre.

Je ne pourrai pas l'écrire au complet, c'est trop long, trop d'événements, mon rêve m'a semblé durer 3 jours. Alors je vais écrire le début et la fin.

Le titre serait :
"Au pays des géants nordiques"

Je suis en voyage dans une région du nord de l'Europe, en solitaire, et je suis dans un lieu inconnu, c'est la nuit. C'est un lieu extrêmenent rural, il y a des installations d'hébergement rudimentaires en bois que je distingue à peine. On y voit rien, et je cherche à localiser où je dormirai, comprendre où je me trouve, etc. Je sais comme si quelqu'un m'en avais informé que je dois me rendre à l'extérieur pour accéder à de l'eau et en chemin je marche sur un sol trouble, je dois faire attention à mes pas pour ne pas me retourner une cheville en marchant alors j'avance à tâtons puisque je ne vois absolument rien... J'arrive à l'eau, une pompe manuelle, je me lave le visage, j'en boit un peu... elle a un goût amer et ferreux particulier. Déjà je ne me sentais pas du tout à l'aise à cet endroit, mais ce sentiment prend de l'ampleur de plus en plus. Je m'arrête un instant à ressentir le lieu, l'ambiance est vraiment lourde, le temps semble arrêté, il y a des bruits bizarres au loin, un grondement particulier qui vient du sol. Je ne connais pas mes "hôtes", ni le lieu où je me trouve. Je sais seulement que c'est un pays nordique mais nous ne sommes pas en hiver.

Dans cette nuit noire, je cherche à voir mieux et ma vision nocturne se développe et je commence à distinguer de mieux en mieux ce qui m'entoure. Le sol est jonché de carcasse de bovins par dizaines, la plupart en putréfaction (mais pas d'odeurs)... Il y a de la boue partout... Tout est en décrépitude, c'est sale. L'eau que je viens de boire est rouge fonçée ou noire, il est clair que ce n'est pas de l'eau. Tout ça me répugne et m'indigne... Je distingue à peine de vieux bâtiments tout autour de moi, ça me donne une impression de pavillons, mais j'ose pas trop imaginer ce qu'on y fait. La place semble à peu près déserte, en tout cas je suis seule. Je me sens choquée de ce que je vois et ressens. Beaucoup de violence, de négativité, le mot sadisme conviendrait mieux. Je réalise soudainement que je suis complètement vulnérable mais je refuse de me laisser envahir par la peur et au donc j'ai une montée d'adrénaline intense, pas question que je sois une victime (lol). Ce qui ressemble à un instinct de survie me donne une force incroyable.

Je reviens sur mes pas et le dégoût alimente toujours mon indignation et augmente ma force intérieure. Je trouve un bâtiment éclairé et j'y entre. Un groupe de gens très bizarres sont à l'intérieur, ce sont les occupants de ce lieu...  mon regard est tout de suite attiré vers une femme en retrait qui me semble dégager une autorité supérieure aux autres, elle ne dit rien mais je sens intérieurement qu'elle essaie de m'intimider, comme sur un autre plan même si elle ne fait absolument rien. C'est pourquoi mon regard a été attiré vers elle, J'arrive donc en "position de force", je demande des explications qu'on me refuse. Cette femme sors de l'ombre d'un trait, elle est derrière un énorme mur en verre très très épais, genre blindé, et qui est fermé. Comme une espèce de porte de coffre-fort. Je lui fait face et décide de lui montrer qu'elle ne l'aura pas aussi facile qu'elle prétent le penser et me le faire sentir, alors je "décuple mes forces" et je déplace ce mur devant ses yeux pour le faire traverser le mur adjacent. Je lui projète une image de puissance. Erreur. Au même moment plein d'autres personnes sortent de l'ombre derrière elle pour former un groupe et je les sens tous plus menaçants les uns que les autres. Je quitte illico ce bâtiment et je me dis que je m'en sortirai pas la ruse.

Je m'envole aussitôt et je vais me percher en hauteur sur une corniche pas très loin dans la noirceur pour les observer en retrait, Ils sortent du bâtiment mais je les vois se métamorphoser en géants, en colosses... Je comprend que c'est leur vraie nature. J'y vois pas très bien, c'est comparable à la lueur bleutée de la Lune. À la hauteur où je suis perchée je suis tout juste au dessus de leurs yeux. Alors je me concentre pour me rendre invisible le temps d'élaborer une stratégie mais ça me demande beaucoup d'énergie. Après un moment le doute de tenir assez longtemps m'envahit et c'est assez pour que l'un d'eux me voit alors je "l'arrête", en levant ma main vers lui il se fige un moment et ça me laisse tout juste le temps de m'éclipser en volant. Par contre j'ai du mal à maintenir mon vol, l'air est comme trop dense là-bas.

Je me retrouve un peu plus loin dans une petite rue sombre. Je sais que maintenant je suis sans papiers, sans argent, etc. De toute façon c'est pas très important mais je me sens quand même prise au piège car si j'arrive à quitter ce pays, je n'aurai pas de preuves de mon identité. Je dois me cacher de tous, tout en explorant les lieux car en plus de ces géants qui me poursuivent derrière, toute la population semble aussi machaviélique, ce sont des géants aussi. Les maisons sont drôlement faites. C'est toujours la nuit, je frôle les murs, je passe dans les ruelles incognito, j'observe et j'espionne, tentant de comprendre et trouver une faille pour m'enfuir, etc...

[.....] Le jour ne vient jamais... mais les jours passent quand même (?) J'en suis au point où je dois manger de l'herbe pour subsister, mais elle est incroyablement tendre et nourissante (ou alors j'avais vraiment trop faim lol). Je me cache sur un mur, dans une fente, c'est comme une fortification, c'est assez haut en fait. "Dans le mur ou derrière le mur", (vraiment dedans, comme si je voyais à travers) je vois qu'une jeune femme normale, humaine comme moi, est sous l'emprise d'un colosse et sa vie est en danger. Je suis consciente que je n'ai aucunes chances contre ce géant mais je ne peux le laisser faire alors - allez savoir pourquoi l'idée - j'arrache de l'herbe sur le sol et je le "lance" en direction de ce géant dans le mur. L'herbe que je lance se transforme en autre chose dans sa course, comme des pierres pointues, ou en tout cas quelque chose qui pourrait être une forme d'arme. Et ces pierres le traversent si je peux dire, en tout cas elles l'atteignent. Il lève la tête et me voit et sort de ce mur. J'en ai assez et je n'ai plus rien à perdre alors je lui fait face (au pire je m'envolerai).

De l'agressivité et la colère initiale qui l'habitait, je vois sa surprise de constater que moi, toute petite par rapport à lui, j'ose le défier ainsi. Il y a comme un rapport d'égalité qui semble s'installer entre nous mais difficile à décrire, en tout cas comme une forme de respect? Il est intrigué et s'approche. Je demeure vraiment sur mes gardes. On a parlé un peu avec une certaine distance, je ne me souviens pas exactement du discours mais je me souviens que je ne me sentais plus tellement en danger.  Il m'offre finalement de m'escorter pour sortir de la ville comme si je n'avais aucunes chances autrement. Alors je dois m'en remettre à lui. Je marche à ses côtés et on traverse quelques rues isolées de cette petite ville. Puis on tombe face-à-face avec le groupe initial qui me poursuivait. Il part vers eux, dans le doute de savoir si il est avec eux ou non, moi je m'enfuie dans la direction opposée. La rue descend en pente et je cours dans de grandes enjambées pour la descendre... À un moment je m'arrête, j'ai du mal à maintenir ma course... Je regarde sur le sol et de ce qui sert de trottoir sortent des pointes de métal poitues, comme des lames de couteaux, dans un angle qui pointe vers le haut de la pente. De telle sorte que mes pieds sont maintenant en lambeaux, beaucoup de sang... C'est assez je ne veux plus être là je refuse que ce soit réel et je me réveille aussitôt. Image IPB

Par contre j'aurais aimé connaître la suite de cette histoire!
Alors c'est vraiment un rêve particulier.... voilà pour moi
ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

#18 Elensila

Elensila

    Membre éthérique

  • Membre
  • 42 messages
  • Sexe:Femme

Posté 27 octobre 2010 - 20:10

Intrigant ces rêves !

Eh bien pour ma part, vous me croirez ou pas, mais depuis dimanche, impossible de me souvenir de mes rêves ! A croire que c'est fait exprès...  <_<

J'espère que les prochaines nuits seront plus fructueuses.
Elen síla lúmenn' omentielvo.

#19 Le Jeune

Le Jeune

    Membre éthérique

  • Membre
  • 24 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Montréal, Qc, Canada, Planète Terre.

Posté 27 octobre 2010 - 23:47

Merci pour ces premiers rêves que vous avez soigneusement écris !
Pour ma part, j'attend jusqu'à dimanche pour sélectionner le plus captivant !Image IPB
Le Jeune.

#20 Elensila

Elensila

    Membre éthérique

  • Membre
  • 42 messages
  • Sexe:Femme

Posté 28 octobre 2010 - 08:53

C'est bon! Cette nuit je me souviens parfaitement de ce dont j'ai rêvé et par la même occasion je me suis souvenue de ceux d'hier !  :lol:

Tout commence alors que je me trouve dans une salle en présence de différentes personnes que je connais pour la plupart. Nous sommes un peu plus d'une vingtaine. Là, une personne de ma connaissance me parle d'un film d'animation qui devrait sortir au cinéma bientôt, il s'agit du périple d'un couple de petites poupées en tissus à travers des égouts. Le film à l'air mignon mais triste, visiblement beaucoup de gens l'attendent avec impatience. Soudain des extraits du film d'animation défilent sous nos yeux comme si nous y étions. Comme si nous faisions partie intégrante de la scène en étant spectateurs. Evidemment cela n'étonne personne, tout le monde sait que ce phénomène est tout à fait normal !  :P  

Là, le décor du rêve change, nous nous retrouvons tous dans des égouts, les mêmes que ceux du film en fait. L'endroit n'est pas accueillant, il est sombre et humide. Le sol sous nos pieds est fait de dalles de pierres, le plafond est assez haut, je dirais à environ 4~5 mètres au dessus de nos têtes. A quelques centimètres de moi se situe le fossé dans lequel s'écoule les eaux usées, il a la taille d'une petite rivière profonde d'un mètre et le courant à l'air assez rapide. A droite, l'eau s'écoule dans une sorte de gros tuyaux qui plonge quelques mètres plus bas. Bref tout ça n'a pas l'air très rassurant.

D'un coup mon prof d'archéologie surgit à ma gauche, jusque là il n'était pas présent avec nous donc il sort un petit peu de nulle part. Cependant j'ai l'impression qu'il avait toujours été là avec nous. D'ailleurs je sais immédiatement pourquoi nous sommes tous là, cela me paraît évident comme si ça avait été prévu. Mon prof d'archéologie veut nous faire visiter les conduits souterrains de l'époque romaine (Là je me dis que c'est vraiment grave, ces égouts n'ont rien d'antique ! Mais bon dans mon rêve c'est une réalité très sérieuse...). Donc on se lance tous à l'eau, et un sentiment de panique m'envahit. L'eau est marron, on ne voit rien au travers mais ce qui me fait le plus peur c'est ce tuyaux énorme qui tombe quelques mètres plus bas, dans d'autres circonstances ça aurait pu être un super toboggan mais là je redoute d'atterrir je ne sais où..

Le parcours commence, certains passent devant et se jette dans ce "tuyaux-toboggan". Les autres n'ont pas l'air à l'aise et moi je le cache mais je suis complétement paniquée. Je finis quand même par emprunter ce tuyaux. Je glisse à travers le conduit et atterrit dans une sorte de bassin très profond, il n'y a pas de bords puisque le bassin est en fait une grande pièce immergée d'eau. Il doit faire à peu près 6 mètres de large sur 15 mètres de long. Sur tous les côtés du bassin sauf sur le mur derrière moi et celui de droite, il y a d'autres gros tuyaux comme celui que je viens d'emprunter. Ceux sur ma gauche (il y en a trois) débouchent tous sur le même endroit mais les autres emmènent beaucoup plus loin et ils pourraient être dangereux. C'est pourquoi notre professeur nous demande de ne prendre que les tuyaux de gauche. Mais il y a beaucoup de courant et il faut lutter et s'accrocher pour ne pas être emporté. Maintenant j'ai plus l'impression qu'il s'agit d'un véritable parcours du combattant plutôt que d'une simple visite. J'ai beau être terrifiée, plutôt que de prendre le tuyaux le plus proche de moi je m'entête à prendre le plus éloigné, le troisième ! Cela me rend la tâche encore plus difficile, et ma peur est plus grande puisque de ce fait je me rapproche des autres tuyaux qu'il ne faut surtout pas prendre. Enfin j'arrive quand même devant ce troisième tuyaux, je m'y accroche et plutôt que de m'y précipiter pour en finir avec cette horrible expérience j'aide d'autres personnes à passer. Finalement tout le monde est passé et à mon tour je passe à travers le tuyau.

Nous atterrissons tous dans un autre conduit mais cette fois-ci nous avons les pieds bien ancrés au sol (Allez savoir où est passée l'eau du bassin ! :blink: ) Cette pseudo-visite touche à sa fin et je reprend mon calme. A droite le conduit donne sur des escaliers qui remonte vers la surface. Nous quittons donc l'endroit et quel bonheur de se retrouver à l'air libre. Je me retourne vers la sortie des escaliers et je m'aperçois que tout ce temps nous étions sous le bâtiment de ma faculté. Je trouve cela très bizarre mais fait vite l'impasse dessus lorsque mon prof m'interpelle. Je me retourne vers lui et là mon professeur n'est plus mon professeur! :wacko: En fait il s'agit de Gibbs (pour ceux qui regardent NCIS vous connaitrez...). Il ne s'agit plus de la même personne pourtant j'ai l'impression que c'est cette personne qui était notre professeur depuis le début tout en sachant que ce n'était pas lui (Ce phénomène m'arrive souvent dans mes rêves, et j'ai du mal à l'expliquer... :( )

Bref, il me félicite, il est très fier de moi et je sens qu'il me porte beaucoup d'estime. Moi je suis super heureuse d'avoir la reconnaissance de cet homme que j'admire vraiment. A partir de là le rêve se termine et nous rejoignons tous nos voitures pour rentrer dans nos maisons. Mon véhicule est une sorte d'énorme 4x4, pourtant je suis loin de conduire un 4x4 dans la vraie vie !  ^_^ J'ai fait un autre rêve plus court juste après, mais qui n'a pas son importance alors je ne vous le décris pas.

Ce rêve a vraiment était une grosse épreuve pour moi, dans la vie je n'ai pas peur de l'eau mais j'ai toujours eu peur de me faire emporter par le courant ou dans un tourbillon... Si ce rêve m'a aidé à me souvenir de mon rêve de la nuit d'avant c'est parce qu'il s'agissait de la même chose. J'étais aussi dans des égouts, et j'empruntais différents tuyaux, mais le cadre était beaucoup plus dangereux et angoissant, j'étais seule et je ne me souviens pas en être sortie.

Voilà j'espère que aurez réussi à suivre, j'ai parfois du mal à m'exprimer correctement. :)
Elen síla lúmenn' omentielvo.

#21 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 28 octobre 2010 - 18:41

Voir le messageElensila, le 28 octobre 2010 - 08:53, dit :

Ce rêve a vraiment était une grosse épreuve pour moi, dans la vie je n'ai pas peur de l'eau mais j'ai toujours eu peur de me faire emporter par le courant ou dans un tourbillon...

J'adore lire les rêves, ça fait travailler mon imaginaire... et le tien est tès riche en détails Image IPB
C'est aussi une excellente chose que tu parviennes à comprendre les symboles que ton inconscient te projète! Les rêves sont une incroyable source de connaissance de Soi, enfin pour certains... car il y a plusieurs types et classes de rêves en fait.

Sinon pour ma part, aucuns souvenirs hier soir.... meilleure chance la prcchaine fois...
Faites de beaux rêves!
ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

#22 Elensila

Elensila

    Membre éthérique

  • Membre
  • 42 messages
  • Sexe:Femme

Posté 29 octobre 2010 - 11:33

Voir le messageanniebel, le 28 octobre 2010 - 18:41, dit :

C'est aussi une excellente chose que tu parviennes à comprendre les symboles que ton inconscient te projète! Les rêves sont une incroyable source de connaissance de Soi, enfin pour certains... car il y a plusieurs types et classes de rêves en fait.

C'est vrai, mais je n'y parviens pas toujours, même très rarement...  :(
Elen síla lúmenn' omentielvo.

#23 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 31 octobre 2010 - 22:38

Hier soir j'ai fait un rêve hors du commun. Je ne suis pas certaine que ce soit un rêve classique en fait.
J'étais debout, et je me sentais un rôle similaire à celui de chef d'orchestre mais je me trouvais dans le vide.
Devant moi, plein de réceptacles en verre de toutes formes qui flottaient à différentes hauteurs, dont certains contenaient de l'eau ou un liquide transparent.
Et je versais de récipient en récipient cette eau, pour remplir certains verres, d'autres non.... et en bout de ligne ça donnait de la musique, mais une forme de musique très "diffuse". En tout cas très belle.

Et à la fin, je n'avais plus besoin de toucher aux récipients, je le faisais seulement par la pensée et donc je n'avais plus à appréhender de résultat, juste à suivre mon instinct.
J'ai fais ça un bon moment, en tout cas ça m'a semblé assez long, j'étais dans l'état d'esprit d'un enfant qui s'amuse et qui est si absorbé par son scénario qu'il en perd la notion du temps...
Voilà pour moi hier...

À bientôt :rolleyes:
ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

#24 Zia

Zia

    Membre astral

  • Membre
  • 112 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Lille

Posté 01 novembre 2010 - 10:42

Bonjour à tous !  :)

Argh, je voulais noter ma modeste contribution onirique hier, mais je n'ai pas réussi à me connecter sur AS... :huh:

( N.B. : Je n'ai pas grand chose, car en ce moment je suis tellement déçue par la pauvreté de mes rêves, tristes bribes anodines et décousues ramenées à grand-peine du royaume de Morphée, que je n'arrive plus à me rappeler d'aucun ou presque... Je sais que c'est complétement crétin d'avoir cette réaction, que je devrais au contraire n'avoir aucune attente, mais j'ai relu dernièrement en intégralité mon carnet de rêves et c'est l'effet que ça m'a fait  ^_^   )

Il s'agit de la fin d'un rêve, au moment où je commence à me réveiller ( me souviens pas de ce qu'il y avait avant ). J'ai trouvé intéressant la façon dont était mis en scène le thème du réveil ( à mettre en parallèle avec ce qui se passe en rêve lucide quand je commence à me réveiller : le décor s'assombrit, les personnages se figent - ils deviennent comme des mannequins - avant de disparaître alors que tout devient noir ) :

"Apocalypse" ( RN - bribe de fin )


Alors que je me baladais dans la rue ensoleillée d'une ville onirique, je m'aperçois brusquement que le décor a changé : la rue est en ruines, tout est sombre et calciné, comme après un bombardement ou une catastrophe nucléaire. Etrange, car je ne me souviens d'aucune explosion ou quoi que ce soit : on dirait que la transition s'est faite instantanément  :huh: . Mais le plus bizarre, c'est que tous les personnages qui évoluaient tranquillement dans la rue une seconde auparavant ont tous disparu, comme s'ils s'étaient désintégrés d'un coup !

Ahurie, je réalise que je suis à présent toute seule dans ce décor post-apocalyptique... Se peut-il que tous ces gens aient disparu, qu'il n'y ait plus aucune vie nulle part à part moi ?

La sonnette d'un vélo d'enfant qui retentit derrière moi me fait tourner la tête, pleine d'espoir : la petite fille que j'ai vu un instant auparavant en train de faire du tricycle sur la chaussée aurait-elle survécu ?

Hélas, il n'y a personne sur le tricycle qui me dépasse avant de continuer sa course aveugle dans la rue en pente : c'est le dernier coup de pédale de sa conductrice juste avant qu'elle ne se désintègre qui l'a ainsi propulsé...

Le tricycle n'a plus pour passager qu'une poupée calcinée, et se perd dans la nuit.


La disparition du dernier PR - moi - achève cette apocalypse qu'on nomme réveil.

Modifié par Zia, 01 novembre 2010 - 10:44.

Be Just One

#25 Elensila

Elensila

    Membre éthérique

  • Membre
  • 42 messages
  • Sexe:Femme

Posté 01 novembre 2010 - 11:41

Bonjour, je n'ai également pas réussi à me connecter à AS hier.

Cette fin de semaine mes rêves ont été plutôt courts et assez incohérents, si bien que moi-même je ne sais que penser. Donc je vais juste vous raconter celui qui est le plus facile à raconter mais pas le plus intéressant.

Je suis à mon job, dans une salle de classe entourée de deux de mes collègues animateurs et des enfants de l'école. Je suis debout dans la salle et d'une voix très autoritaire je réclame le silence et demande aux quelques élèves levés d'aller s'asseoir immédiatement. Mes collègues paraissent surpris de mon autoritarisme. La scène devient floue, je me vois vaguement quitter la salle avec une rangée d'élèves pour rejoindre la cour de récréation. Ensuite je me vois en train de surveiller la cour, je discute avec quelques collègues. Il y a une porte au fond de la cour qui donne sur un bâtiment, je vais y jeter un œil pour vérifier qu'aucun enfant n'est entré. J'ouvre la porte, et je m'aperçois qu'au milieu c'est un fleuve qui y coule, plus précisément la Seine...  :blink: D'où l'importance de vérifier qu'il n'y a pas d'enfants, ils pourraient s'y noyer !! Je me souviens que cette pièce me fait peur, et qu'elle à l'air très dangereuse, d'ailleurs elle est très sombre et l'eau y parait rougeoyante... Bref comme il n'y a rien à signaler je referme la porte et retourne à mon poste. Mais soudain mon attention se porte sur un de mes collègues qui joue avec un enfant, je suis très surprise il s'amuse à le lancer en l'air, seulement là il le lance à au moins 4 mètres au dessus de lui ! Finalement il ne rattrape même pas l'enfant, et celui-ci tombe au sol visage contre terre (goudron plutôt...). Tout de suite des adultes sont là pour s'occuper de l'enfant et je me dis que mon collègue va avoir de sérieux ennuis. Et puis là fin du rêve.

Voilà pour moi ! :)
Elen síla lúmenn' omentielvo.

#26 Le Jeune

Le Jeune

    Membre éthérique

  • Membre
  • 24 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Montréal, Qc, Canada, Planète Terre.

Posté 01 novembre 2010 - 16:44

Tout comme Anniebel, j'ai fais mon premier cauchemar. Enfin, disons que de mes trois rêves de la semaine, celui que je vais vous relater n'était pas bien joyeux. Je m'attendais à rêver d'avantage, à avoir des rêves longs et intrigants, mais mon inconscient/subconscient n'a pas été aussi généreux que le votre...

Petite marche vers un montage horrifique.

Je marche avec mon petit frère le long d'une mince et étroite ruelle, qui semble d'ailleurs peu convoitée. À ma droite, je vois les "arrières" de maisons et d'appartements, et découvre une affreuse demeure complètement blanche (ressemble très étroitement à ceci). Je m'arrête un instant pour contempler l'étrange demeure qui est de contraste avec les autres structures environnantes. J'aperçois ensuite un homme vêtu de noir qui s'approche de moi, à sens inverse de mon cheminement. Spontanément et intuitivement, je l'invite à discuter avec moi sur la laideur de l'habitation. Ont s'engagent alors dans un débat tonitruant, discutant de pleines voix* sur notre conception de la beauté. Le sujet dérive étrangement vers nos passions et, à cet instant, je découvre que mon interlocuteur me ressemble beaucoup psychologiquement. À la suite de plusieurs autres bavardages (qui paraissent durer plusieurs dizaines de minutes) que nous maintenons en marchant côte à côte, l'homme est finalement rendu à sa destination. J'ai l'impression d'être tout proche de chez moi, mais le décor ne me dit rien: une grande maison aux briques rouge-rose avec d'énormes fenêtres de cathédrales, soigneusement construites. Il y rentre, et je lui fait des signes de "au revoir !" par le fenêtre, de façon presque suppliante.

Puis je flâne dans la ruelle, la tête remplie d'idées noires telles que: "Je n'ai plus d'ami" ou bien "je ne suis pas unique"(?). Transporté par ses pensées négatives, je me retrouve dans une salle d'informatique, où un projecteur est disposé au centre de la pièce. Plusieurs chaises font face à un rideau blanc où un montage vidéo est joué en boucle. Je m'assois silencieusement sur l'une d'elles. Un ami du nom de Colin se trouve à côté de moi, plus ou moins fiers de son montage, comme si il avait été poussé à le faire par de méchantes entités (c'est la pensé qui me vient à l'esprit). La manette de contrôle en main, Colin tente d'éviter de nous faire regarder certains passages du vidéo mais suite à une erreur technique la manette cesse de fonctionner. Tous le public (des "présences sensorielles", c'est à dire des gens invisibles qui me semble bien présent)et moi sommes enveloppés d'effroi à la vue d'images et de vidéos affreux. On peut y voir des hommes de religions diverses qui mange de façons animale des non-croyants, une cuisine pleine de sang, des couverts rempli de morceaux d'êtres humains. Bref, des choses pas bien jolie à voir. Ayant "légèrement" prit conscience que je rêvais, j'ouvre les yeux et me réveil.


J'ai de la difficulté à croire que j'ai rêvé de ces choses affreuses. Il m'est jamais arrivé de vivre cela.
Certains autochtones de souche affirme que les rêves sont bels et bien le moyen que la source* utilise pour communiquer avec le corps et l'esprit. Si cela est vrai, je me demande sérieusement quels messages peuvent émerger de ce rêve...
J'ésite à vous dire "Et vous qu'en pensez-vous ?" puisque la réponse viendra probablement de moi. Laissons mûrir la réflexion !-_-

*Expression québécoise, je crois.
* Certains l'appelle Dieu, l'Être Suprême, Le Divin, etc.

Modifié par Le Jeune, 01 novembre 2010 - 16:45.

Le Jeune.

#27 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 04 novembre 2010 - 03:36

Oh, je vais écrire mon rêve en direct ici.
Je viens tout juste de me réveiller, je crois bien m'être endormie en cours de méditation ou transe, je voulais essayer une nouvelle façon de démarrer une projection en fait et je ne sais pas trop ce qui s'est passé. Si c'est une projection, elle ne ressemble pas du tout à ce que je vis d'habitude, et ce n'est pas non plus un rêve lucide.

Alors voilà, pendant ma méditation, mon corps devient vibrant, d'énergie, tout le tralala, je maintiens ma conscience dans cet état, je me sens sur le bord de me détacher...

Bang! Subitement je me retrouve dans une gigantesque cathédrale. Il n'y en a pas de cette taille ici au Québec ou même en Amérique, c'est certain. Et de toute façon elle est beaucoup beaucoup plus ancienne que la découverte des Amériques. La particularité est que je me sens toujours aussi vibrante que l'état atteint dans ma méditation. J'ai conscience de la forme de mon corps qui est plutôt de forme "normale", mais je semble quand même passer inaperçue pour le peu de personnes qui se trouvent à l'intérieur de cette cathédrale. En fait ceux qui s'y trouvent me semblent aussi d'une autre époque, très pieux, ils se receuillent en silence, quelques moines habillés à l'ancienne. Autre point majeur, toute la cathédrale est éclairée au feu. De très nombreuses chandelles et aussi comme des récipients dans lesquels brûle une large flamme vive un peu partout le long des murs principaux.

Je ne me préoccupe pas vraiment des gens, ils sont peu nombreux et je ne veux pas les déranger. Ce qui retient mon attention ce sont tous les courants d'énergie différents que je ressens à certains endroits quand je me déplace, et je me déplace en flottant à quelques centimètres du sol d'ailleurs. C'est comme les courants froids et chauds dans un lac. Je ne les ressens pas ainsi, mais ils se déplacent ainsi. Je me déplace et m'arrête aussi à regarder l'immensité de cette cathédrale, la hauteur du dôme central, et les nombreux symboles et peintures qui ornent tous les murs. Elle est mystérieuse, très ancienne, et chargée de symboles. Il y a en bruit de fond des genre de chants eucharistiques, des moines qui font des chants très "graves" et lents.

Aux quatre coins de l'intérieur de cette cathédrale, ainsi qu'à divers endroits le long des deux murs de longueur, se trouve des "pièces" rondes (Dans la réalité, de l'extérieur, ça doit donner des tours ou des structures circulaires). Il doit y en avoir au moins 8. Je suis vraiment attirée par l'une d'entre elles, je suis curieuse d'aller ressentir l'énergie qui s'y trouve, puisque c'est nouveau pour moi et que j'ai déjà testé plusieurs points de l'intérieur de la cathédrale. Ces tourelles ne sont pas éclairées.

Pour me rendre à la pièce ronde qui m'attire, je passe une série de bancs en rangée où se trouve assis un vieil homme, il a l'air un peu triste, morne, habitué de la place on dirait.
Ah? Celui-là peut me voir! Je passe et comme dans un geste de la tête je lui montre que je vais dans la tourelle juste à côté de lui, il ne bronche pas mais m'a bien regardé dans les yeux.

Je vais donc dans cette tourelle sombre. Je m'appuie contre le mur, je lève la tête et je regarde tout en haut. Peut-être à cause de la noirceur je ne vois pas de plafond alors ce point de vue me donne l'impression d'être dans un tunnel. ET LÀ...OH.... et oh combien désagréable! Je suis traversée vraiment violemment d'une énergie plus "solide" et dense, rien à voir avec tout ce que j'ai ressenti ailleurs. C'est vraiment très puissant, à tel point que ça me paralyse littérallement. Ça me traverse de haut en bas avec tant de violence que j'ai l'impression d'avoir la tête martelée comme sous une chute d'eau très haute (pour l'avoir déjà fait, c'est vraiment pareil et dur à tenir). Pour la paralysie, c'est une sensation pratiquement comparable à une électrocution. Impossible de bouger, je voudrais retrouner ma tête pour que le vieil homme sur le banc me voit, car j'ai l'impression qu'il me regarde en plus, mais rien à faire je n'y arrive pas. J'ai les pieds littéralement soudés au sol, c'est par là que je suis retenue "prisonnière" ou dumoins que le point de contact est le plus fort. Tout ça a duré moins d'une minute mais ça m'a semblé vraiment interminable, car difficile à supporter et plutôt négatif comme expérience.

À force de volonté je parviens enfin à me délier de cette emprise paralysante. Mon premier réflexe et seul désir est d'aller demander au vieil homme s'il a vu ça! Et s'il sait ce qui se passe à cet endroit!!! Comme je m'approche vers lui, il s'éloigne, et je le suis en lui parlant de tout ça. Il me semble inateignable, je le suis à grande vitesse. En fait je me sens comme PacMan qui poursuit un fantôme hihi, toujours la même distance entre nous et je remarque aussi qu'on se déplace de la même façon que moi, soit en flottant légèrement au dessus du sol. Ça retient mon attention (première fois que ça m'arrive).

Au détour d'un mur, il détourne la tête et me regarde et enfin s'arrête. Je m'arrête aussi net. Et sans me parler vraiment, je comprend qu'il me dit qu'il a vécu ça aussi et plusieurs autres personnes, mais ils ne savent pas ce que c'est. Par contre je sens en lui de la peur, et je comprend que c'est pour ça qu'il me fuyait. Parce qu'il se sentait lâche de n'avoir pas intervenu, ne voulant pas revivre ça à nouveau.... Il me transmet comme un début d'images mentales, je ne sais pas trop ce que c'était mais ça m'a déplu, je me réveille, et me voilà ici à écrire tout ça...

Rêve ou expérience bizarre... C'est le moins qu'on puisse dire, mais je n'ai pas eu peur, ce n'était pas vraiment un cauchemar, j'étais et je suis encore plutôt stupéfaite :unsure:

Modifié par anniebel, 04 novembre 2010 - 03:41.

ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

#28 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 04 novembre 2010 - 14:33

Salut salut Le Jeune :rolleyes:

En écrivant mon rêve d'hier, j'ai vu que tu posais une question sur ton rêve... alors comme elle n'a pas été répondue, je vais te donner mon point de vue sur la question.

Alors je crois qu'il y a plusieurs types de rêves pour commencer. Un de ces types de rêves et sûrement le plus fréquent est une forme de communication entre notre inconscient et notre conscient. En tout cas je classerais assurément ton rêve dans cette catégorie là.

Une chose très importante : chaque personne possède son propre dictionnaire intérieur, alors on ne peut pas vraiment analyser un rêve pour quelqu'un d'autre sans lui poser beaucoup de questions, presque faire une entrevue style "psychologue" et en bout de ligne souvent le rêveur parviendra lui-même à mettre les choses en perspective et à trouver le sens du message insconscient. (et en passant pour cette raison les dictionnaires de rêves sont vraiment à éviter à mon avis!).

Voici un exemple démontrant ma façon de voir tout ça avec un rêve super simple :
plusieurs personnes différentes rêvent qu'elles marchent sur des oeufs qui se cassent sous leurs pas.
• Le premier est aviculteur, élèveur de poulets
• Le deuxième est en période de remise en question dans sa vie
• Le troisième est en processus d'adoption depuis longtemps
• Le quatrième fait des réactions alimentaires en consommant des oeufs

Autant de personnes, autant d'interprétations différentes du même symbole onirique!
• Le premier pourrait y voir le signe qu'il néglige son entreprise, il fait peut-être de l'auto-sabotage dans sa vie
• Le deuxième qu'il doit faire le deuils de projets non aboutis, qu'il doit lâcher-prise sur certaines choses pour avancer
• Le troisième un reflet de sa crainte de ne pas arriver à adopter, de faire des erreurs en cours de processus
• Le quatrième qu'il commence à prendre le dessus sur un élément malsain présent dans sa vie...

J'aurais bien mon idée sur ton rêve mais c'est vraiment à toi de voir... je peux par contre te donner peut-être des pistes de questionnements qui me viennent en tête à la lecture de ton rêve? Aussi n'oublies-pas que les émotions ressenties au cours de ton rêve et celle au réveil sont aussi à considérer et importantes dans son interprétation générale et dans l'interprétation de tes symboles inconscients.

La ruelle et les arrières de maisons sont-il pour toi des endroits "fréquentables", sécuritaires? Si non, pourquoi? As-tu des préjugés envers ces rues moins visibles, moins accessibles? Pourraient-elles représenter certaines parties de de ton intérieur où tu ne vas pas t'aventurer vraiment souvent ou alors où tu sens un malaise?

Ton double psychologique en noir, quels étaient ses arguments face à la beauté ou la laideur des choses?
Que voulait-il te dire essentiellement?
Pourrait-il représenter une autre facette de toi qui émerge de la noirceur mais qui gagnerait à être connue?

Projecteur... symbole puissant! La censure de certaines scènes du montage... aurais-tu tendance insconsciemment à refuser de voir certaines choses que tu juges "laides" en toi (pensées, désirs, etc)?

Manette hors d'usage (contrôle)... As-tu l'impression parfois qu'entre ce que tu veux faire et ce que tu fais, il y a un court-circuit? Peut-être qu'une partie de toi que tu condamnes inconsciemment au silence cherche à être entendue. Peut-être qu'elle intervient dans tes pensées, paroles et actions au quotidien?


Bon... j'en ai sûrement déjà trop dit déjà lol!
Mais tu vois, je voulais surtout représenter ma façon d'interpréter mes rêves... j'espère que ça te sera utile de les aborder de cette façon pour les interpréter.
À bientôt! :rolleyes:

Modifié par anniebel, 04 novembre 2010 - 14:40.

ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

#29 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 04 novembre 2010 - 19:39

Salut  Anniebel

La lecture de ton rêve me laisse vraiment perplexe.
Lors d’une PA au mois d’Août, j’ai eu la sensation de monter très haut et très vite dans l’espace et tout d’un coup m’est apparue une église gigantesque, (cette taille n’existe pas dans la réalité), très très ancienne, les premières marches à l’entrée de celle-ci étaient abîmées et même cassées sur la gauche, chose qui a retenu mon attention. Je suis entrée dedans, il y avait quelques personnes sur les bancs habillés en sombre, comme dans les temps les plus reculés, elles n’ont pas bougé à mon arrivée,  l’intérieur correspond à peu près à ta description, que je trouve super bien détaillée. Il y avait des vitraux, la voûte était très haute. Je suis montée jusqu’au cœur et il y avait un vieillard cheveux blanc, barbe blanche,  assis dans une espèce de vieux fauteuil, il m’a parlé, je n’ai pas  compris ce qu’il disait, il avait l’air agacé , comme toi j’ai senti un malaise, comme si j’étais une intruse, j’ai fait demi tour et suis sortie rapidement et en redescendant j’ai été assaillie par des visages ressemblant à des masques horribles, pour y échapper, je me suis imaginée redescendant dans le désert et j’ai atterri dans le sable (c’est l’endroit où je me retire quand je ne me sens pas en sécurité), soulagée j’ai stoppé la PA mais je n’ai pas vraiment eu peur, seulement interloquée.
Récemment lors d’une nouvelle PA j’ai retrouvé cette église, j’ai essayé d’y entrer mais la porte était fermée (une énorme porte en bois très vieux), impossible de l’ouvrir, j’ai fait le tour de celle-ci, (elle avait des tourelles à l’extérieur)  mais il n’y avait aucune autre issue, je suis donc rentrée au bercail, assez perplexe d’avoir retrouvé cette église. Ce lieu existe-t-il quelque part dans l’astral ?  C’est curieux d’avoir vu pratiquement la même chose toutes les deux ?
Il se trouve que chaque chakra correspond aux sept églises de l’Apocalypse en Turquie, j’ai fait une recherche sur le net, et j’ai pensé que ça pourrait être  l’Eglise d’Ephèse qui correspond au chakra Muladhara. Je n’ai pas eu le temps de tout lire, je tâcherais de le faire quand j’aurais un moment.
Tu me diras ce que tu en penses ou si tu as une autre idée.

Voici les liens :
Les sept églises de l'Apocalypse
MF05 Les Sept Eglises - Le Chakra Muladhara ou l'Eglise d'Ephèse

#30 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 04 novembre 2010 - 21:13

Wow, et lire ta réponse me laisse tout aussi perplexe! :blink:
Je copie ton texte et je surligne tout ce qui est pareil, je vais commenter après...

une église gigantesque, (cette taille n'existe pas dans la réalité), très très ancienne, les premières marches à l'entrée de celle-ci étaient abîmées et même cassées sur la gauche, chose qui a retenu mon attention. Je suis entrée dedans, il y avait quelques personnes sur les bancs habillés en sombre, comme dans les temps les plus reculés, elles n'ont pas bougé à mon arrivée, l'intérieur correspond à peu près à ta description, que je trouve super bien détaillée. Il y avait des vitraux, la voûte était très haute. Je suis montée jusqu'au cœur et il y avait un vieillard cheveux blanc, barbe blanche, assis dans une espèce de vieux fauteuil, il m'a parlé, je n'ai pas compris ce qu'il disait, il avait l'air agacé , comme toi j'ai senti un malaise, comme si j'étais une intruse, j'ai fait demi tour et suis sortie rapidement et en redescendant j'ai été assaillie par des visages ressemblant à des masques horribles, pour y échapper, je me suis imaginée redescendant dans le désert et j'ai atterri dans le sable (c'est l'endroit où je me retire quand je ne me sens pas en sécurité), soulagée j'ai stoppé la PA mais je n'ai pas vraiment eu peur, seulement interloquée.
Récemment lors d'une nouvelle PA j'ai retrouvé cette église, j'ai essayé d'y entrer mais la porte était fermée (une énorme porte en bois très vieux), impossible de l'ouvrir, j'ai fait le tour de celle-ci, (elle avait des tourelles à l'extérieur) mais il n'y avait aucune autre issue, je suis donc rentrée au bercail, assez perplexe d'avoir retrouvé cette église. Ce lieu existe-t-il quelque part dans l'astral ? C'est curieux d'avoir vu pratiquement la même chose toutes les deux ?



La façon dont tu décris la cathédrale, les gens qui n'ont pas bougé, le vieillard... c'est vraiment la même chose que là où j'étais! La taille était immense en effet, et la hauteur incroyablement haute. Elle était lourdement ornée à l'intérieur, c'était chargé, c'était sombre aussi mais sûrement à cause de l'éclairage. Pour l'ambiance, c'était mystérieux mais plutôt neutre. Je ne me sentais ni protégée, ni menaçée.

Et bien que j'en sois incertaine, je crois aussi que c'était une PA que j'ai faite. Ce qui me rends incertaine, c'est qu'après comme un coup ou un bruit fort je me suis retrouvé là automatiquement, alors pas de souvenir de m'y être rendu ou d'avoir voulu m'y rendre. Pour le retour, retour direct en éveil aussi. Pour le reste cependant, ça serait bien une projection mais avec une forte imagerie, tout semblait plus que réel.

Alors tu vois, de mon côté cette décharge énergétique était si forte et tout était si réaliste qu'hier en fin de soirée j'ai passé 45 minutes à chercher de quelle cathédrale il pouvait bien s'agir. Dans Google Images j'ai tapé "plan cathédrale", j'ai visionné tous les plans trouvés et aucuns ne correspondait à l'endroit que j'avais visité, et je connaissais bien l'intérieur pour m'être déplaçé pour aller ressentir les énergies à différents endroits. Je dois dire que je cherchais parmis les cathédrale européennes Une seule ressemblait un peu pour l'extérieur, tout ce dont je me suviens c'est qu'elle était de style byzantin. (fait intéressant, je viens d'aller voir les dates de l'empire byizantin et ça commence en l'an 400. L'Église d'Éphèse aurait aussi été construite autour de l'an 400!)

Que ce lieu existe simplement dans l'astral aussi ne me surprendrait pas. Que les plus expérimentés me corrigent si je me trompe, mais d'après moi il doit être possible que se "matérialisent" sur ce plan des créations provenant d'une forme d'inconscient collectif, de mythes, des représentations d'archétypes peut-être..

Concernant les sept églises de l'Apocalypse en Turquie et le lien aux différents chakras, je ne savais pas mais je t'assures que ce soir je ferai des recherches à porpos de tout ça et je réécrirai un autre message là-dessus! :)

Vraiment, ça me renverse, mais j'aime bien ça lol.
À plus tard alors ^_^
ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)