Aller au contenu


L'affinement de la conscience


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
198 réponses à ce sujet

#196 hortensia

hortensia

    Membre éthérique

  • Membre
  • 61 messages
  • Sexe:Femme

Posté 02 septembre 2012 - 07:49

Bonjour,

Oui c'est exactement ça Kalonek, un festival d'images qui défilent à une vitesse qui peut être très rapide mais aléatoires. Ce changement permanent, les couleurs vives et les détails me font penser à certains rêves lucides que j'ai faits où le décor changeait en permanence sauf que j'étais carrément dans le rêve alors que là je vois le spectacle de l'extérieur. Ce qui est super agréable c'est la sensation de liberté, sans doute parce-qu'on ne sent plus son corps et qu'on a l'impression de voler, de faire le tour du monde sans changer de place.

#197 Dirker345

Dirker345

    Visiteur

  • Membre
  • 5 messages

Posté 01 novembre 2012 - 11:03

Vous savez, tous ce que dis Kalonek me fait penser au mythe Egyptien. Ben oui !! Au moment de la mort l'âme est pesée si elle pèse moins que la plume, elle est accepté. En fait Kalonek est en train de nous expliquer comment faire en sorte d'avoir une conscience suffisament subtil pour passer la barrière du sommeil, ou de la mort (symbolique).
Kalonek fait en faite quelque chose de génial, il nous explique indirectement que pour faire un voyage astral on ne peut pas se ramener avec un amas de chose dans la conscience.
"Le royaume de la mort n'est franchissable que par les plus digne". Le royaume de la mort étant l'autre monde celui où l'esprit immortel peut y pénétrer et la dignité consisterai en une sorte de dénuement de ce qui est grotesque et inutile tel que le mental.
Je n'ai aucune croyance Egyptienne ^^ je trouves juste que l'analogie est sympa. En outre j'ai vu que plusieurs personnes ne comprenait pas la notion de "centre de conscience" qu'utilise Kalonek, oui on peut avoir du mal à se le représenter. Dans, la culture japonaise, il y a la notion de "Hara" qui correspond au centre de notre être et anatomiquement le ventre (deuxième cerveau par son contenu neuronal), alors je me suis dis que ça pourrait être interessant pour certains d'explorer ce "hara". Après plusieurs lectures à ce sujet je suis dis que le centre de conscience et le hara sont la même chose, le hara dans la tradition japonaise correspond à ce centre où dès lors qu'on y est fixé, on demeure imperturbable, attentif et notre esprit fait un avec le corps.
C'est en fait l'état d'esprit guerrier dans lequel la constance, la stabilité, la présence et la force ainsi qu'une simultanéité parfaite entre le corps et l'esprit.
Pour conclure, ce centre de conscience ou hara consiste en cette état où la disponibilité de la conscience est maximal, elle est présente à l'instant et imperturbable. Cette conscience est comme le lac qui reflète la lune, si elle est calme la lune est clair, net. Si les pierres du mental viennent perturber l'étant de la conscience alors on est sujet au déformation.

En espérant que mon expérience zen ne soit pas un fardeau inutile ;)

#198 Dirker345

Dirker345

    Visiteur

  • Membre
  • 5 messages

Posté 01 novembre 2012 - 11:08

Être suffisament dépossédé de la grossierté du mental afin de conserver l'essentiel, qui est le seul à pouvoir passer sans se faire remarquer par le cerbère du sommeil.

Désolé pour le double post...

#199 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 01 novembre 2012 - 13:37

Je n'avais pas fait le rapprochement mais c'est assez parlant en effet Dirker345 :) Merci pour ta contribution !
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)