Aller au contenu


L'affinement de la conscience


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
198 réponses à ce sujet

#16 DooM

DooM

    Ogre de Barbarie

  • Membre
  • 349 messages
  • Sexe:Homme

Posté 16 avril 2009 - 15:40

Il est très bien ce texte... En fait tes deux articles sur l'état de conscience à atteindre et l'afinement de la conscience, ça peut servir à la fois pour le WILD et la projection de conscience...

#17 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 12 mai 2009 - 11:25

Bonjour  :)

J'ai lus ton article : L'état de conscience à atteindre, j'ai essayer et pas de problème.

Je créer une visualisation active (je (une personne) bêche un jardin) tout en restant conscience de l'environnement hors visualisation.
Et je zappe entre les deux (très rapidement), pour ne pas pencher plus d'un coté ou de l'autre (avec les yeux ouvert ou non) et pour que mon bonhomme bêche toujours.

Ensuite, je me rappel plu (j'ai surement abandonne et dodo  :D ).

La, je lis ton article L'affinement de la conscience.
Et, je comprend vraiment pas tout, pour continuer la suite de l'exercice de l'article : L'état de conscience à atteindre.

Citation

Il suffit de se laisser aller à la sensation mentale de s'enfoncer vers l'axe central (grossièrement) de notre corps de façon progressive, en quittant la surface corporelle

Mmmm, tout ça. :o  C'est quoi l'axe central de notre corps ?

En gros,  ça ressemble un peut a de la chute mental sans visualisation non ?
On respire et on relâche tout notre corps ? Tout en gardant notre objet de visualisation et la conscience de l'environnement hors visualisation ?
Jusqu'à rentré en transe alors ?



Quelque autres questions de compréhension de ton article : :rolleyes:

Citation

Centre de conscience.

C'est quoi, ça se trouve ou ?
J'ai lus, la réponse que tu a fait à Jerem.
Ça ressemble, à de la non identification aux pensées, émotions, pour rester dans un état de paix ?


Citation

Tant que l'on reste centré sur ce noyau qu'est le centre conscient, tout va bien, on demeure lucide et stable.

Même, question. :)

Citation

À ce niveau, tout déplacement même infime en dehors du centre conscient devient l'occasion d'une tornade de pensée

Tu parle de pensée image ? Les images de rêve ?

Voila. Merci d'avance à toi.  :yes: :yes:

#18 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 12 mai 2009 - 15:34

Heu, j'ai oublié de mettre a qui mes questions étaient destinées.  :bateau:  :bateau:

Donc, c'est bien à toi Kalonek.  :excitation:

#19 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 12 mai 2009 - 18:28

Je dirais avant tout qu'il est important de pratiquer l'exercice à plusieurs reprises pour comprendre mes propos efficacement. Il est toujours difficile et délicat de retranscrire dans le langage certaines perceptions dans ces états, donc je fais au mieux, mais ça risque d'être mal interprété en effet si on ne voit pas ça à la lumière de l'expérience elle-même.

Voir le messageLorgas, le May 12 2009, 02:25, dit :

Citation

Il suffit de se laisser aller à la sensation mentale de s'enfoncer vers l'axe central (grossièrement) de notre corps de façon progressive, en quittant la surface corporelle

Mmmm, tout ça. :o  C'est quoi l'axe central de notre corps ?

En gros,  ça ressemble un peut a de la chute mental sans visualisation non ?
On respire et on relâche tout notre corps ? Tout en gardant notre objet de visualisation et la conscience de l'environnement hors visualisation ?
Jusqu'à rentré en transe alors ?

C'est à peu près cela. L'axe central de notre corps est l'axe physique qui se situe... au centre de notre corps :) Ce n'est rien de précis ou de concret, juste l'axe qui relie le centre de la surface de notre crâne au centre de notre périnée en gros. Il faut ressentir un enfoncement vers lui. La chute mentale a tendance à nous faire nous enfoncer derrière notre corps, comme pour en sortir par le dos. C'est très efficace pour entrer en transe rapidement. Mais dans l'exercice que je propose il faut se recroqueviller mentalement vers le centre, pas vers le bas. Mais ce n'est pas fondamentalement important, c'est juste l'explication du ressenti que j'ai lorsque je commence à rentrer dans le truc, cette impression que ma conscience rapetisse et tend à s'éloigner de la surface du corps pour aller plus vers l'intérieur.

Citation

Citation

Centre de conscience.

C'est quoi, ça se trouve ou ?
J'ai lus, la réponse que tu a fait à Jerem.
Ça ressemble, à de la non identification aux pensées, émotions, pour rester dans un état de paix ?

En effet, ce n'est pas un objet qu'on trouverait en un lieu :) Il s'agit du "centre" dont semble issue notre conscience. Les pensées, etc. surgissent à partir de lui et autour de lui en fait quand on commence à être dans un état d'affinement très fort. C'en est très étonnant. Il y a alors désidentification du centre conscience, observateur impassible, et des pensées qui tourbillonnent autour dans une tempête mentale puissante.

Citation

Citation

Tant que l'on reste centré sur ce noyau qu'est le centre conscient, tout va bien, on demeure lucide et stable.

Même, question. :)

C'est parce que notre centre de conscience est fondamentalement stable et impassible visiblement. C'est comme un oeil neutre, pourrait-on dire. Quand on est pleinement en lui, on demeure lucide, stable et impassible.

Citation

Citation

À ce niveau, tout déplacement même infime en dehors du centre conscient devient l'occasion d'une tornade de pensée

Tu parle de pensée image ? Les images de rêve ?

Pas forcément d'images, de toute pensée, verbale, auditive, etc. Ça t'arrache comme une tempête. Par contre, quand on arrive à se stabiliser dans le centre conscient, c'est le calme plat, et on "perçoit" ça autour s'agiter sans nous toucher. Mais si on n'est pas suffisamment "affiné", ça t'accroche sur les "bords" et t'emporte très vite. D'où l'importance de respecter les étapes en prenant son temps.

En gros on pourrait comparer ça à être dans l'oeil d'un cyclone (l'esprit). L'oeil, c'est le centre conscient, stable et calme, qui perçoit le tourbillon autour de lui. L'ensemble constitue notre conscience vigile habituelle. Généralement, notre attention est telle un bibendum géant, beaucoup plus large que le centre conscient et agitée dans le tourbillon. L'affinement consiste à stabiliser le bibendum et à le dégonfler doucement, jusqu'à ce qu'il sorte du tourbillon et ne dépasse pas de l'oeil. C'est un peu plus complexe et pas si "visuel" dans les faits, mais l'image me semble valide.

Je vais très bientôt attaquer un article pour le site sur l'affinement de la conscience, me permettant de mieux réécrire cette technique afin qu'elle soit plus claire et plus détaillée. J'attends d'avoir fini mon article en cours pour commencer, ce qui devrait être l'affaire de quelques jours.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#20 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 12 mai 2009 - 19:37

Merci Kalonek, pour toutes ces explications. :)

Tu as raison, je vais pratiquer quelque temps, puis je verrais les résultats. :excitation:

Bonne soirée. :bateau:

#21 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 22 mai 2009 - 15:35

Bonjour Kalonek,  :)

J'ai encore une question sur centre de conscience.

Tu fais comment pour le trouver ou rentrer dedans ? :huh:

Tu fais d'abord beaucoup de chute mental en allongeant ton expiration tout en fessant glisser ta conscience vers le bas de ton corps.

Et après tu le trouve ? :bateau:

Merci d'avance.  :yes:

#22 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 22 mai 2009 - 17:59

Salut Lorgas,

si tu relis ce que je te disais dans l'autre topic :), je dis bien que ce que j'appelle centre de conscience n'est pas un lieu ni quelque chose. C'est un état de l'esprit, que l'on pourrait qualifier de "primordial" pour donner une idée plus claire, dans le sens où c'est un état où l'on ressent notre conscience comme très ténue, comme un petit pois par rapport à notre mental qui se développe autour.

Les techniques que j'expose, de se sentir s'enfoncer en soi, de décoller notre conscience de la surface du corps pour aller plus vers l'intérieur en fait, ne sont que des outils qui facilitent l'affinement nécessaire au passage de l'état de conscience vigile consitué d'un ensemble psychique complexe organisé autour du "centre de conscience", à ce centre de conscience purement et simplement. Je parle alors d'affinement car c'est plus ou moins en se débarassant temporairement de tout le reste (qui n'a rien de mauvais, soyons bien d'accord, c'est juste pour le besoin de l'exercice) pour se centrer en soi, et que la majorité de notre attention soit alors portée à nous observer nous-mêmes dans notre état d'observateur le plus pur. J'entends par là l'état où l'on perçoit juste que l'on perçoit, où tout le reste semble être un "ajout" autour de ce centre de conscience.

J'espère que je suis plus clair :) Mais il ne faut pas commencer à chercher ce centre de conscience comme on courrait après un chakra ou un nadi particulier, c'est un état de conscience, pas une chose concrète.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#23 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 22 mai 2009 - 18:15

Merci Kalonek.

C'est vrais, que j'étais reparti sur l'idée de quelque avec une forme.  :bateau:

Voir le messageKalonek, le May 22 2009, 18:59, dit :

J'espère que je suis plus clair :)

Bien des fois, j'ai l'impression, qu'il n' y a que toi qui te comprend.  :malade: Ou, c'est moi qui comprend rien.  :rolleyes:
Mais, je m'applique ! A comprend de plus en plus ton idée.   :excitation:

Voir le messageKalonek, le May 22 2009, 18:59, dit :

la majorité de notre attention soit alors portée à nous observer nous-mêmes dans notre état d'observateur le plus pur.

Deux question : tu te visualises à coté de ton lit pour faire ça ?
Cet état d'observateur, on peut l'avoir a chaque instant, non ?


Voir le messageKalonek, le Nov 15 2008, 20:46, dit :

Personnellement j'ai noté pour moi-même 3 niveaux environ de "descente" avant d'arriver dans un état propice à la projection. Il s'agit à chaque fois d'enlever la couche d'un oignon, en quelque sorte, et de se placer dans un niveau de conscience encore plus fin et aiguisé.

Tu serais préciser ce qu'est c'est 3 couches ?

:)  :yes:

Modifié par Lorgas, 22 mai 2009 - 18:24.


#24 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 22 mai 2009 - 19:09

Voir le messageLorgas, le May 22 2009, 09:15, dit :

C'est vrais, que j'étais reparti sur l'idée de quelque avec une forme.  :bateau:

C'est ce que je constatais :D

Citation

Bien des fois, j'ai l'impression, qu'il n' y a que toi qui te comprend.  :malade:
:larme:

Citation

Citation

la majorité de notre attention soit alors portée à nous observer nous-mêmes dans notre état d'observateur le plus pur.
Deux question : tu te visualises à coté de ton lit pour faire ça ?
Cet état d'observateur, on peut l'avoir a chaque instant, non ?

Bien sûr ! C'est quelque chose de très simple ! :) Par contre, arriver à un affinement suffisant pour atteindre l'état dont je parle où on semble "toucher le fond" (même si je suis persuadé que ce n'est en fait qu'un pallier) nécessite de prendre son temps pour atteindre l'état de transe profonde que j'explique.
Par contre, non je ne me visualise nulle part ! Je ne visualise plus rien de particulier, au contraire j'essaie de faire ce que je dis dans l'article exactement ;)

Citation

Tu serais préciser ce qu'est c'est 3 couches ?

Ce ne sont que 3 niveaux environ tous subjectifs, peut-être liés à une histoire d'onde cérébrale, ou de passage à un autre état de conscience plus fin à chaque fois. Il ne faut pas trop porter attention à tout ça, et rester concentré sur la pratique. Je ne disais ça qu'à titre d'information, afin que l'on ne s'arrête pas à la première sensation de "pallier" venue ;)
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#25 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 22 mai 2009 - 19:45

Voir le messageKalonek, le May 22 2009, 20:09, dit :

Citation

Bien des fois, j'ai l'impression, qu'il n' y a que toi qui te comprend.  :malade:
:larme:

Faut pas pleurer  :lol:  :D  En plus j'ai dis que c'était peut être moi, qui comprenait rien.  :rolleyes:


Voir le messageKalonek, le May 22 2009, 20:09, dit :

Bien sûr ! C'est quelque chose de très simple ! :) Par contre, arriver à un affinement suffisant pour atteindre l'état dont je parle où on semble "toucher le fond" (même si je suis persuadé que ce n'est en fait qu'un pallier) nécessite de prendre son temps pour atteindre l'état de transe profonde que j'explique.

Heu, c'est du genre : je bouge ma main ?
Je suis entrain de stimuler un chakra ?
Je viens de penser ?

Voir le messageKalonek, le May 22 2009, 20:09, dit :

Ce ne sont que 3 niveaux environ tous subjectifs, peut-être liés à une histoire d'onde cérébrale, ou de passage à un autre état de conscience plus fin à chaque fois. Il ne faut pas trop porter attention à tout ça, et rester concentré sur la pratique. Je ne disais ça qu'à titre d'information, afin que l'on ne s'arrête pas à la première sensation de "pallier" venue ;)

Heu, c'est ton histoire : :unsure:

État d'éveil.
État de demi sommeil : entre le rêve et l'éveil.
Sommeil ?

:yes:

#26 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 23 mai 2009 - 18:39

Voir le messageLorgas, le May 22 2009, 10:45, dit :

Voir le messageKalonek, le May 22 2009, 20:09, dit :

Bien sûr ! C'est quelque chose de très simple ! :) Par contre, arriver à un affinement suffisant pour atteindre l'état dont je parle où on semble "toucher le fond" (même si je suis persuadé que ce n'est en fait qu'un pallier) nécessite de prendre son temps pour atteindre l'état de transe profonde que j'explique.

Heu, c'est du genre : je bouge ma main ?
Je suis entrain de stimuler un chakra ?
Je viens de penser ?

Je ne comprends pas vraiment tes questions, là :P Peux-tu préciser ce que tu entends par là ? D'ailleurs quoi qu'il en soit il est impératif de pratiquer la technique pour saisir ce dont je parle, car c'est très pratique, peu théorique. C'est une description pragmatique d'une perception.

Citation

Heu, c'est ton histoire : :unsure:

État d'éveil.
État de demi sommeil : entre le rêve et l'éveil.
Sommeil ?

:yes:

Pas vraiment, là tu parles de trois états de conscience bien distincts. Dans mon cas je parle de trois étapes au sein d'un état de conscience relativement similaire, ou d'une transition si tu préfères entre l'état de transe léger et la transe profonde où l'affinement de conscience est maximal. Ce qu'on aurait tendance à décrire comme "état de transe" ou "transe alpha/béta/etc." sans vraiment expliquer comment passer en toute conscience de l'un à l'autre jusqu'à atteindre le niveau très profond nécessaire à la projection.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#27 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 23 mai 2009 - 19:49

Merci beaucoup Kalonek.  :yes:

Fessons plus simple.

Dois ton déjà être en état de transe pour atteindre le centre de conscience ? :)

#28 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 23 mai 2009 - 20:17

Cela dépend, mais parfois durant certaines expériences de "reconnexion" intérieure personnelle, on peut l'atteindre plus ou moins longtemps dans sa vie courante. Cela dure cependant rarement plus de quelques minutes ou quelques heures pour ce que j'en ai vu, et n'atteint pas le niveau profond dont on parle ici.

L'exercice d'affinement de la conscience consiste à s'entraîner à se stabiliser dans le centre de conscience, en profond état de transe, permettant de dépasser les blocages psychologiques nous empêchant d'accéder à l'état requis pour se projeter.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#29 Lorgel

Lorgel

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 183 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Belgique

Posté 23 mai 2009 - 21:06

Merci Kalonek.  :10:

Reprenons, les fondamentaux.  :boxe:

Citation

L'exercice : Allongez-vous et détendez-vous une minute. Maintenant, commencez à visualiser quelque chose. Cela peut être n'importe quoi, un objet, une personne, etc.

Si je fais cette visualisation les yeux ouverts, ça va aussi ?
Car, sinon, c'est plus dur de garder la conscience du monde extérieur.  :)

Modifié par Lala, 23 mai 2009 - 22:30.


#30 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 23 mai 2009 - 21:39

Non, il faut fermer les yeux impérativement bien sûr. On peut parfaitement garder conscience sans effort du monde extérieur avec les yeux fermés, ça ne demande que peu d'entraînement le cas échéant : sentir sa position dans l'espace, sa chambre/son salon autour de soi, etc. Il ne faut pas visualiser ça, simplement en avoir conscience.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)