Aller au contenu


J'ai guéri une verrue


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
23 réponses à ce sujet

#1 Lilly_____

Lilly_____

    Membre astral

  • Membre
  • 193 messages
  • Sexe:Femme

Posté 22 mai 2010 - 22:57

Je vous explique : je touche par inadvertance la verrue plantaire d’un ami qu’il a depuis plus de 20 ans. ça me dégoûte et je m’en veux un peu d’être dégoûtée parce que c’est mon ami mais je vais me laver les mains quand même. Le lendemain matin, il sort de la douche et m’annonce, ahuri, qu’elle a disparu !

Comment est-ce possible ?
Est-ce du magnétisme ?
Comment travailler là-dessus pour pouvoir guérir volontairement ?

#2 Draug

Draug

    Membre causal

  • Membre
  • 658 messages
  • Sexe:Homme

Posté 25 mai 2010 - 00:22

Bonsoir Lilly,

Ce qui me paraît étrange c'est le fait qu'en touchant et surtout en aillant du dégoût tu aies pu guérir cette verrue !
Attention je ne dit pas que ce n'est pas possible mais en vue des circonstances dans lesquelles cela a été fait je trouve ça paradoxale en fait.

J'irais faire un petit tour dans les hôpitaux à ta place. Ou alors pour commencer, tu dois certainement avoir autour de toi d'autres connaissances ou amis ayant de petits boutons ou autre verrue à soigner peut-être ?

A bientôt  :china:
Pitètre que demain en te réveillant tu seras mort ! (Homer Jay Simpson)
Ah l'alcool, la cause et la solution de tous nos problèmes dans la vie ! (Homer Jay Simpson)
Tais toi le cerveau ou je te tue avec un coton-tige ! (Homer Jay Simpson)

---

Devenez Immortel sur http://www.immortalswar.com

#3 Arkh

Arkh

    Membre mental

  • Membre
  • 297 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Nord

Posté 25 mai 2010 - 01:25

Même avec le reiki une verrue est dur à soigner alors la dégommer du premier coups rien qu'en la touchant ... après bon aller dans un hôpital juste pour une verrue  :rolleyes: ils ont d'autres choses à faire, un dermato par contre je dis pas.

#4 Draug

Draug

    Membre causal

  • Membre
  • 658 messages
  • Sexe:Homme

Posté 25 mai 2010 - 07:11

Citation

après bon aller dans un hôpital juste pour une verrue :rolleyes: ils ont d'autres choses à faire, un dermato par contre je dis pas.

Arf une fois de plus je me suis mal exprimé  :innocent:
Je disais ça parce que si elle arrive à soigner une verrue en la touchant 2s, il y a plein de monde dans les hôpitaux qui aurait besoin d'elle ... pas que pour des verrues lol
Pitètre que demain en te réveillant tu seras mort ! (Homer Jay Simpson)
Ah l'alcool, la cause et la solution de tous nos problèmes dans la vie ! (Homer Jay Simpson)
Tais toi le cerveau ou je te tue avec un coton-tige ! (Homer Jay Simpson)

---

Devenez Immortel sur http://www.immortalswar.com

#5 Lilly_____

Lilly_____

    Membre astral

  • Membre
  • 193 messages
  • Sexe:Femme

Posté 25 mai 2010 - 13:36

Bonjour Draug, bonjour Arkh ;)

Oui moi aussi je trouve ça étrange parce que je n’ai rien fait volontairement, si ce n’est que le dégoût que j’ai ressenti m’a poussée à vouloir très fort m’en débarrasser sur mes mains en les lavant.
Je me demande si ce n’est pas dû au hasard finalement, même si ce serait alors vraiment une énorme coïncidence.
C’est la personne a qui j’ai enlevé cette verrue (tellement surprise et bien sûr contente) qui a cherché à me convaincre que ça ne pouvait pas être dû au hasard et me fait un peu culpabiliser (genre que je pourrais peut-être soulager d’autres personnes si je faisais preuve d’un peu de bonne volonté). Mais quand même, ça paraît assez énorme.
Le seul moyen de le savoir serait effectivement de le retenter pour voir si ça fonctionne de nouveau mais je ne saurais pas comment m’y prendre. Est-ce qu’il existe des techniques spécifiques que je pourrais essayer d’appliquer ? Quelqu’un m’a dit qu’il fallait faire très attention, ne pas essayer à l’aveugle parce qu’on peut prendre le mal qu’on soigne sur soi.
Il m’est déjà arrivé pas mal de choses un peu bizarres mais jamais en matière de guérison, sauf une fois où j’ai rêvé avoir une sorte d’épine à un endroit où j’avais vraiment mal dans la réalité, je l’ai enlevée et le lendemain je n’avais plus rien. Mais c’est tout.

#6 lapinpiskopat

lapinpiskopat

    Membre astral

  • Membre
  • 101 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Tarnos

Posté 26 mai 2010 - 08:55

Héhé, il est arrivé la même chose à ma mère il y a quelques années !

Je crois que les deux facteurs importants de ton expérience ont étés la spontanéité de ta réaction et la projection d'une émotion pure, nette, claire et sans équivoque. Tu le dis toi-même "si ce n’est que le dégoût que j’ai ressenti m’a poussée à vouloir très fort m’en débarrasser". L'effet produit par cette impulsion a du être suffisamment fort pour devenir palpable.

Tu peux le retenter, mais ce sera difficile à maitriser étant donné que les conditions pré-requises vont être très difficiles à obtenir à nouveau.
Il te suffira de penser à l'enjeu (est-ce que je peux réellement le faire ?) pour faire rentrer en ligne de compte des doutes qui bloqueront l'effet de ce genre d'impulsion. Tu perds alors l'aspect spontané, qui t'empêchait justement de réfléchir à ce que tu fais (et donc d'avoir des doutes), ainsi que l'émotion pure, qui commence alors à être filtrée par ton intellect et perd de sa puissance (par ces mêmes doutes).

Modifié par LaPiNPiSKoPaT, 26 mai 2010 - 08:58.


#7 Lilly_____

Lilly_____

    Membre astral

  • Membre
  • 193 messages
  • Sexe:Femme

Posté 26 mai 2010 - 13:38

Bonjour LaPiNPiSKoPaT ,

Hé ! C’est exactement ça ! Je le sais, je le sens, c’est exact mot pour mot. Comme quand on trouve l’interprétation juste d’un rêve, on a le sentiment qu’on l’avait sur le bout de langue, de l’avoir toujours su.

Merci beaucoup.

#8 lapinpiskopat

lapinpiskopat

    Membre astral

  • Membre
  • 101 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Tarnos

Posté 26 mai 2010 - 15:35

Mais de rien.  :lol:

#9 Sylvio

Sylvio

    Membre causal

  • Membre
  • 507 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:La yaute

Posté 28 mai 2010 - 03:19

 Hey Lilly, j'ai une verrue à enlever, tu ne veux pas essayer sur moi ? :)

Sinon pour l'épine j'ai une théorie, je t'expliquerai ce que je sais en mp si tu m'en fais la demande.

Modifié par Sylvio, 28 mai 2010 - 03:19.

Être bien intégré à une société qui a perdu la raison n'est pas un signe d'équilibre.

#10 Lilly_____

Lilly_____

    Membre astral

  • Membre
  • 193 messages
  • Sexe:Femme

Posté 28 mai 2010 - 17:58

Concernant le rêve d’épine que je mentionne plus haut, j’ai trouvé ceci, un exemple de rêve chamanique de guérison (avec épines aussi !;)) raconté par Jeremy Taylor (cf. Where people fly and water runs uphill, Warner Books). Il travaillait alors comme thérapeute auprès de jeunes autistes et schizophrènes :

"Je me retrouve flottant dans un espace flou et gris. Eric, un des jeunes les plus perturbés et les plus violents, apparaît devant moi, riant en roulant les yeux comme quelqu'un de fou. Je le regarde pendant un long moment, puis je commence à voir son aura. Il est d'une drôle de couleur rose et il s'étend autour de lui jusqu'à une distance d'environ 20 pouces. L'aura ondule lentement et change de forme, comme un nuage de gaz. Je remarque qu'il y a d'étranges piquants noirs tout autour de lui. Ils ont à peu près un pied de long et un demi pouce d'épaisseur à leur base, là où ils sont attachés à son corps. Je me sens terriblement fatigué, j'ai envie de dormir. Comme je combat ma fatigue, je me dis qu'il serait absurde de dormir puisque je dors déjà. Je réalise alors que je suis en train de rêver.
Maintenant je regarde Eric plus attentivement. S'agit-il d'une projection de moi-même, d'un aspect de moi ? C'est ce que je pense, mais j'ai pourtant le sentiment qu'il y a plus que cela. Mon épuisement augmente, et mon esprit est confus et lent. Pourquoi mon rêve m'offre-t-il cette image d'Éric couvert de piquants ? Quel est le sens thérapeutique de ce rêve ?
Je réalise que peu importe le sens du rêve, ces piquants ne devraient pas être là. Alors je me dis que quoiqu'ils représentent, je devrais les enlever. Je me déplace vers Eric et je lui dis télépathiquement que je vais "déraciner" les piquants de son aura. Je commence donc à arracher, déraciner les piquants avec mes mains, et déraciner est le terme exact car si je ne fais que les casser j'ai le sentiment qu'ils repousseront . Il faut donc les déraciner pour s'en débarasser.
Je viens à bout d'enlever tous les piquants, et je ressens un immense soulagement. Alors je m'éloigne d'Éric et je quitte le rêve."

Le lendemain matin, alors qu'il n'avait raconté ce rêve à personne, J.T croise Eric qui bondit vers lui, très fâché, et lui crie : "Tu m'as volé quelque chose la nuit dernière !" J.T lui répond que la nuit dernière il dormait dans son lit, mais l'autre insiste : "Tu as enlevé quelque chose de moi ! Rends-le moi !"
J.T lui demanda de quoi il s'agissait. Eric ne pouvait répondre. Alors J.T lui demanda comment il se sentait. Surpris, Eric répondit qu'il se sentait bien. Alors J.T lui dit : "Voilà qui est plutôt inhabituel, n'est-ce pas ? Peut-être que tu ne veux pas vraiment ravoir ce que tu as perdu la nuit dernière ?" Ils se regardèrent un long moment, puis Eric acquiesca.



Il faudrait vraiment que je teste de nouveau cela en rêve lucide. Je sais que je le peux (pourtant je suis pas du genre à être sûre de quoi que ce soit, mais là je le sens plutôt bien). Il suffit, d’après moi, quand je suis lucide, de me regarder dans un miroir. Etrangement, dans le miroir, en lucidité, on se voit tel qu’on est réellement. Par exemple, une fois en lucidité je me suis regardée dans un miroir et j’ai vu une irruption de boutons sur le visage. Quelques jours après, vous vous doutez de ce que j’ai constaté, pour de vrai : une irruption de boutons sur mon visage. Je vais tenter prochainement de me regarder dans un miroir, et si je vois le moindre truc qui cloche, d’y remédier. Affaire à suivre… ;)

PS : et quand je serais au point, je guérirai la verrue de Sylvio ;))))

D'ailleurs Sylvio, moi je suis prenante pour une théorie à ce sujet par MP.

Amicalement, Lilly.

#11 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 26 juillet 2010 - 04:09

Citation

Le seul moyen de le savoir serait effectivement de le retenter pour voir si ça fonctionne de nouveau mais je ne saurais pas comment m'y prendre.<br />Est-ce qu'il existe des techniques spécifiques que je pourrais essayer d'appliquer ?

Bonsoir Lilly, Je ne sais pas si cela pourra t'aider, mais je vais te partager mon expérience personnelle et mon point de vue sur tout cela.

Notre famille a ce genre de dons depuis je ne saurais dire combien de générations (mon arrière-grand-père que j'ai connu l'avait, ses descendants, et d'autres aussi l'ont de l'autre côté de ma famille).

Ce que je peux t'en dire est qu'il n'y a aucune technique spécifique à respecter et s'il y en a une, ce n'est qu'un support servant à te convaincre. Pour cette dernière affirmation, je me fie sur mes propres expériences, car j'avais une "procédure" à suivre au début mais un jour j'ai voulu faire sans l'appliquer et ça a fonctionné. En fait, à mon avis, le secret réside dans l'absence de doute, donc la Foi, et probablement la volonté spontanée d'aider autrui.

Croire, c'est pouvoir.

Pour en revenir aux verrues, personnellement je n'ai jamais eu l'occasion de guérir les verrues mais ma grand-mère le faisait et des tantes le font. Ma grand-mère recevait régulièrement des téléphones de gens qui voulaient se débarrasser de verrues. Elle disait simplement : "ok, passez une bonne journée" et elle raccrochait, et c'est tout ce qu'il fallait. On pouvait aussi simplement penser à elle sans devoir lui parler pour guérir ses verrues.

Pour ma part, je n'ai jamais guéri de verrues mais j'ai quelques fois "arrêté le sang", et "arrêté le feu" (expressions faisant référence au saignement abondant d'une plaie ou à la sensation de brûlure). Dans tous les cas il faut un minimum de connaissances de base et un peu de jugement car il ne serait pas recommandé - par exemple - d'arrêter le sang sur une plaie qui pourrait être infectée comme celle laissée par un clou rouillé dans un pied. Il vaut mieux laisser le saignement nettoyer la plaie un certain moment. De même il faut parfois être en mesure d'accompagner le blessé pour "repartir le saignement" lorsque nécessaire, lorsque le blessé se trouve entre de bonnes mains pour la suite.

La plus belle intervention de ma grand-mère que j'ai vu de son vivant est d'avoir arrêté le saignement d'une artère d'une jambe d'une de mes tantes qui s'était très gravement blessée, le temps que l'ambulance arrive sur les lieux (45 minutes). Pour donner une idée de la gravité de la blessure, ma tante devait tenir son mollet qui pendait dans sa main et ça a nécessité si ma mémoire est bonne 70 points de suture sur toute la longueur de la jambe Image IPB

Si je me fie à mon expérience personnelle, dans tous les cas le toucher n'est pas nécessaire du tout. Et ce qui est le plus surprenant : le fait de dire à la personne ce qu'on s'apprête à faire n'est pas utile non plus. J'ai longtemps cru à l'effet placebo pour expliquer ce genre de phénomène car je disais à la personne que j'allais l'aider mais il semble après avoir expérimenté autrement que ça n'ait rien à voir. De la même façon on peut agir sur des animaux qui ne pourrait pas comprendre un seul mot de toute façon. Et j'avoue que depuis que j'ai réalisé cela, ça me laisse perplexe. J'ai un peu de difficulté avec l'idée d'avoir ce genre de pouvoir sur autrui. Qui suis-je pour décider de ceci ou cela? Je crois qu'avant tout c'est une volonté qui fait écho ou non à la leur, ou à une volonté supérieure, sur un autre plan, et c'est là que ça devient possible.

Cela étant dit, je ne me sens pas très à l'aise d'utiliser quelque chose dont j'ignore la provenance ou les implications. J'ai donc fait beaucoup de recherches pour tenter de comprendre le phénomène. J'ai voulu connaître la position et les théories de l'église, celles de la science, de la médecine, du chamanisme, et d'autres. Autant de sources, autant de points de vue différents. Ça n'a pas été d'une grande aide en fin de compte.

La seule chose qui me laisse croire que c'est une bonne chose, mis à part la façon dont je le ressens intérieurement, est que ma grand-mère me disais qu'il y avait des règles importantes à respecter sans quoi je perdrais ce don, et elles me semblent en accord avec ma vision des choses.
Les voici :
  • Ce don n'est pas monnayable et on ne peut rien accepter ou demander en retour, même des remerciements, il n'y a pas de mérite à être un "intermédiaire", pour reprendre ses mots.
  • Il ne faut pas se gonfler l'égo avec cela, se sentir plus important ou supérieur, agir avec humilité
  • On ne peut pas s'en servir pour soi-même (quoique je n'ai jamais eu de verrues et je ne saigne jamais longtemps, à vérifier)
  • On ne peut pas aller "contre ce qui doit être". Si ça ne fonctionne pas, c'est qu'il doit en être ainsi pour la personne blessée, accepter ce fait sans pouvoir l'expliquer

J'espère que mon petit texte éclaircira quelques points à propos de ce qu'on appelle des "dons".  Je crois effectivement que tu devrais essayer de nouveau, quelque soit le type de situation rencontrée. Avec ces informations je suppose que tu auras plus de facilité à entrevoir ce qui entre en jeu dans le processus.

Et enfin... je parle de mon expérience mais je sais que chaque famille a souvent une façon différente d'exerçer ses dons, de se les transmettre, et tout le reste. Je n'ai jamais eu la chance d'échanger avec d'autres pour en discuter, malheureusement. (à ce sujet, j'aimerais bien savoir si d'autres vivent ça et comment ils voient tout ceci).

Bonne expérimentation Image IPB
ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

#12 jeanfred28

jeanfred28

    Membre astral

  • Membre
  • 155 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Chartres/Tours

Posté 31 juillet 2010 - 02:23

Personnellement, je ne crois pas trop au hasard. Et je me demande toujours quelle est la part de guérison apportée par celui qui magnétise et celui qui est soigné, car parfois même les plus sceptiques peuvent être aidés quoi qu'on en dise (l'effet marche bien que plus court sur la durée).
Peut être as-tu guéri cette verrue. Cette histoire résonnait comme familière à mes yeux car étant enfant, j'étais très douillet (ça n'a pas changé d'ailleurs) et j'avais deux verrues sous le pied, mais j'avais peur de voir le médecin et d'en parler. Et un jour j'ai découvert qu'elles avaient disparues toutes les deux, pied intact.
Alors c'est possible qui sait, tout ça pour dire que ma peur du médecin a suffit à m'aider à faire disparaître malgré moi celles-ci. J'ai toujours cru plus ou moins que ce genre de chose était possible, aujourd'hui plus que jamais. J'ai réussi sans vraiment le faire consciemment, mais peut être sur un cours laps de temps, cette guérison a opéré.
J'utilise un processus de visualisation sur moi, ajouté à la sensation de la zone du corps en question, et après j'imagine le membre en question irradiant de lumière ou d'énergie, façon de parler, je suis convaincu qu'on peut ralentir un saignement, régénérer plus vite des fractures, foulures etc.
"Vous créez votre réalité en fonction de vos croyances et des vos attentes, donc il est nécessaire que vous examiniez soigneusement ces dernières. Si vous n'aimez pas votre monde, alors examinez vos propres attentes. D'une manière ou d"une autre, c'est par vous que les idées accèdent au monde physique. Votre monde constitue une réplique fidéle de vos propres pensées..."

#13 Yoan

Yoan

    Membre astral

  • Membre
  • 184 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Dans mon corps

Posté 31 juillet 2010 - 11:40

L'autre jours, j'étais en voiture, direction chez ma chérie, et là je vois, au milieu de la chaussé une chouette. Je fais demi-tour, pensant qu'elle n'est peut être que blessée, et c'était bien le cas. Elle est tellement sonnée qu'elle ne réagis pas quand je la prends.Je la pause sûr mes genoux et je continu mon trajet pour me rendre chez l'élue de mon coeur. Durant tout le trajet (40 min) tout en ayant jamais vraiment pratiqué ce genre d'exercice, je veux la sauver, alors j'essaye, en me disant que sa ne fera rien au pire des cas et que sa l'aidera au mieux, de lui communiquer le calme par la pensée, le bien être. J'essaye de lui transmettre le maximum de mon énergie, je veux qu'elle vive! j'essaye de réparer ses blessures, en mettant mon énergie positive dans son corps de façon à la guérir, en gros j'utilise la même technique que jeanfred28 du post au-dessus, j veux qu'elle guérisse. En plus d'utiliser mon énergie, j'essaye d'utiliser l'énergie universelle. C'est peut-être idiot mais j'ai même pleuré quelques larmes pour cet animal.

J'arrive donc chez ma princesse, je prends la chouette, elle était morte. Et moi dégouté, surtout qu'elle est probablement morte à cause d'un mec qui a eu la fleme d'apuyez sur la pedalle de frein. Enfin bref, je me suis sent épuisé durant les jours suivants, peut-être un hasard, peut-être pas.

Enfin je me suis dit que ces blessures étaient trop importantes, et je penses avoir réagis pour le mieux.

Je pense que le plus important à retenir de ce post, c'est que les animaux nous sont quelque pars égaux, voir supérieurs, ils sont "vivants" "conscients" et eux au moins ils on sut garder quelque chose que l'homme à perdu. Alors respectez leurs vies et leurs environnement, prenez conscience qu'un animal est mort pour que vous viviez quand vous regardez votre assiette.

Merci.

#14 Yoan

Yoan

    Membre astral

  • Membre
  • 184 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Dans mon corps

Posté 31 juillet 2010 - 13:10

Je ne sais pas, ces animaux ne pensent pas comme nous, je dirais qu'ils sont beaucoup plus solitaires que nous et qu'ils savent se contenter de eux mêmes

#15 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 03 août 2010 - 23:07

C'est triste qu'elle soit morte... mais tu as fait un très beau geste Yoan et je suis certaine que, d'une certaine façon qui nous est maintenant moins perceptible ou accessible à nous les humains, cette chouette a ressenti ton intention bienveillante bien plus que tu ne pourrais le croire :) Et je partage ton avis sur la façon dont nous avons asservi la nature et les animaux... Il faut les respecter et surtout remercier tout le peuple animal de se sacrifier ainsi dans une vie souvent pitoyable et jugée de peu de valeur - à tort - pour simplement pourvoir à nos besoins alimentaires, cosmétiques, ou autres... Je nous trouve ingrats parfois, parce que je crois qu'ils ne sont pas des êtres vides d'émotions et de conscience, même si exprimé et vécu différemment des nôtres, et peut-être sommes nous lâches en quelque sorte car ça nous rend la chose supportable d'adhérer à cette idée générale.
ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)