Aller au contenu


Les drogues ?


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
45 réponses à ce sujet

#1 Gauthier

Gauthier

    Membre éthérique

  • Membre
  • 62 messages
  • Lieu:Au chiottes (mais... à Lyon)

Posté 04 mars 2005 - 00:00

Certaines méthodes, notamment certaines formes du chamanisme amérindien, ont recours aux drogues pour rentrer en transe. Certes, c'est le lot de personnes qui ne font pas ça pour fuir la réalité, mais pour des raisons bien précises.

Cependant, il est possible de faire aussi bien sans drogue, je ne suis pas, personnellement, pour une telle méthode.
Quelqu'un aurait-il une opinion là-dessus ?
Mon père, vivait d'amour et de bière...

moi la bière me suffit...



un proverbe chinois dit que lorsqu'on n'a plus rien à dire, on cite en général un proverbe chinois :)

#2 DarkXterminator

DarkXterminator

    Membre éthérique

  • Membre
  • 52 messages

Posté 04 mars 2005 - 00:45

je trouve ce recours inutile aussi , la transe est quelque chose que nous pouvons faire sans la drogue , la drogue pour moi c'est très mal donc le fait d,avoir recours de quelque chose de mal vous mene surement vers le mal  :no:

la drogue a ses effets négatif aussi , ils faut en etre conscient.

nous devons surement etre capable de reproduire cette transe naturellement , peut etre avec plus de pratique mais surement sans les effets néfastes de la drogue , et la drogue apporte des mauvaises vibrations je croit ? elle apporte normalement pas de bonne idées non plus car elle fait diminuer notre taux vibratoire donc recrée cette transe naturellement serait mieux.

bien a vous,

#3 gwelan

gwelan

    Membre éthérique

  • Membre
  • 59 messages
  • Lieu:SalyNiakhNiakhal

Posté 04 mars 2005 - 09:22

Il faudrait peut-être recadrer les choses et ne pas assimiler l'initiation chamanique avec une prise d'ectasy pour aller en boite !!!! Et puis il faudrait recadrer les choses aussi car, si je puis me permettre, il y a transe et transe - et là je ne parle pas de musique - mais visiblement, certaines sont plus existentielles que d'autres.

Alors, je veux bien qu'on parle d'inutilité, mais dans ce cas, il faut présenter pour le moins, un éveil équivalent. Il ne suffit pas de prétendre : " on peut faire aussi bien", il faut sinon le prouver, du moins le démontrer. Quant à parler du mal en personne, cela révèle le carcan de la pensée obligatoire et commune.

De tout temps, sans attendre de recevoir la bénédiction de je ne sais quel curé, la nature a produit de façon pur bio, des plantes qui peuvent nous soigner le corps, mais aussi des plantes qui peuvent nous soigner l'esprit en l'aidant à s'extraire de la non pensée. La non pensée consistant pour moi à simplement faire le perroquet d'idées communément admises, à machouiller à son tour, une pensée qui est passée par toutes les bouches.

La terre est au centre de l'univers. Oui la terre est au centre du monde, seul un esprit du mal peut envisager qu'il en soit autrement !!! Quitte à ne pas faire les choses à moitié, on a même été jusqu'à bruler vif, ces esprits du mal qui voulaient dans leur folie démoniaque, que la terre tourne autour du soleil.

Comme quoi, la vie en sainte foy peut elle-même avoir des effets négatifs, et autrement plus sérieusement négatif.

Je ne veux décourager personne, mais je pense qu'avec des idées de ce genre, il vaut mieux effectivement ne pas décoller, car votre vision du monde risque d'être conséquemment chamboulée en mettant ne serait-ce qu'un petit doigt de pied dans l'astral.

#4 Delhfe

Delhfe

    Membre causal

  • Membre
  • 722 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:95

Posté 04 mars 2005 - 11:03

Il me semble quand même que les chamanes ou amérindiens qui prennent de la drogue, c'est dabord pour libérer leur esprit et se rapprocher de la spiritualité, non?!

Et puis, c'est vrai, il y a une différence entre drogue et drogue. Tout dépend de la raison pour laquelle on en prend et surtout à quelle fin.

Je ne suis pas pour se bourer de trucs en tout genre, mais il est vrai que certaine chose permet de se détendre plus facilement( attention c'est n'est pas un moyen, mais plutôt un "aditif"  :huh: expérimental) :lol: , et d'acceder aussi à un effet vibratoire important... et à d'autres expérience

Ca peut ouvrir une autre porte...
Haï, sujet tabou ... rires
Allez, chacun ses limites et tolérences  ;)
Le principal est d'en être conscient !

#5 lachesis

lachesis

    Vieille membre âne

  • Membre
  • 913 messages
  • Lieu:Ne suis plus dans la forêt et parfois ça me manque...

Posté 04 mars 2005 - 11:12

C'est vrai, il y a l'initiatique et le festif
des fois, en passant par le festif, tu crées l'initiatique

#6 lachesis

lachesis

    Vieille membre âne

  • Membre
  • 913 messages
  • Lieu:Ne suis plus dans la forêt et parfois ça me manque...

Posté 04 mars 2005 - 11:17

enfin, le problème du festif, c'est q ue ça bousille les corps subtils  <_<

#7 Delhfe

Delhfe

    Membre causal

  • Membre
  • 722 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:95

Posté 04 mars 2005 - 11:19

Haaaaaaaa, enfin une parole juste...
Rien n'est tout blanc, ni tout noir ;)

#8 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 04 mars 2005 - 12:27

J'interviens ici en tant qu'administrateur du forum. Je constate que ce post part sur de bonnes bases pour discuter des substances hallucinogènes diverses, donc c'est positif. Toutefois je rappelle que pour des raisons légales le forum (et ses administrateurs) risquerait d'être poursuivi si certains propos pouvaient être compris comme une incitation à prendre ces substances (i.e. "ce n'est pas grave", "ça aide" etc.) , donc continuez sur ces bases, je n'aimerai pas avoir à fermer ce poste par précaution par la suite  :o  Merci de votre compréhension ;)
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#9 gwelan

gwelan

    Membre éthérique

  • Membre
  • 59 messages
  • Lieu:SalyNiakhNiakhal

Posté 04 mars 2005 - 12:50

Citation

enfin, le problème du festif, c'est q ue ça bousille les corps subtils

Çà, pour moi, c'est une affirmation qui reste à prouver ! Je ne veux pas dire que tout est anodin car je suis loin de le penser, mais delà à envisager que çà bousille les corps subtils, je crois que la marche est un peu haute.

Pour moi, çà fait partie de ces mêmes clichés qui font de la sexualité, un empêchement au développement spirituel.

#10 lachesis

lachesis

    Vieille membre âne

  • Membre
  • 913 messages
  • Lieu:Ne suis plus dans la forêt et parfois ça me manque...

Posté 04 mars 2005 - 14:14

tu sais, moi on me l'a prouvé, donc je ne peux rien rajouter...

maintenant peut être aussi que l'hypothèse la plus probable est que tu t'en rendras compte quand tu seras dans l'état, de manière permanente...

#11 gwelan

gwelan

    Membre éthérique

  • Membre
  • 59 messages
  • Lieu:SalyNiakhNiakhal

Posté 04 mars 2005 - 15:37

Citation

tu sais, moi on me l'a prouvé, donc je ne peux rien rajouter...

Bien au contraire. Je ne nie nullement que tu ais pu être confrontée à une situation difficile mais affirmer que le festif bousille les corps subtils, tu avoueras que çà demande pour le moins à être étaillé. Donc si on te l'a prouvé, çà serait intéressant de rentrer dans le détail.


Citation

maintenant peut être aussi que l'hypothèse la plus probable est que tu t'en rendras compte quand tu seras dans l'état, de manière permanente...

Tu veux dire qu'il faut le vivre pour le savoir ? Mais sérieusement, tu veux pas nous détailler un peu la situation, les produits, l'état d'esprit, les faits, les conséquences ... ?

#12 Gauthier

Gauthier

    Membre éthérique

  • Membre
  • 62 messages
  • Lieu:Au chiottes (mais... à Lyon)

Posté 04 mars 2005 - 23:15

Citation

La terre est au centre de l'univers. Oui la terre est au centre du monde, seul un esprit du mal peut envisager qu'il en soit autrement !!! Quitte à ne pas faire les choses à moitié, on a même été jusqu'à bruler vif, ces esprits du mal qui voulaient dans leur folie démoniaque, que la terre tourne autour du soleil.

Comme quoi, la vie en sainte foy peut elle-même avoir des effets négatifs, et autrement plus sérieusement négatif.

Je ne veux décourager personne, mais je pense qu'avec des idées de ce genre, il vaut mieux effectivement ne pas décoller, car votre vision du monde risque d'être conséquemment chamboulée en mettant ne serait-ce qu'un petit doigt de pied dans l'astral.

Gwelan, j'ai dit d'entrée de jeu que les pratiquants de chamanisme ne sont pas au faîte de consommer des drogues pour fuir la réalité :)
Certains utilisent ça pour planer, et font parallèlement de nombreuses PA (j'ai un ami qui n'est pas super clair vis-à-vis de la drogue, mais qui à côté de ça maîtrise plutôt bien les PA)


Je constate simplement que des drogues permettent, dans certains cas, d'entrer en transe et d'effectuer une projection.
On peut voir ça comme une modification de la chimie de son propre corps... Alors, la question qui vient est : est-ce que c'est mal de la part de quelqu'un qui sait comment utiliser ce genre de choses ? Qu'est-ce que ça apporte en plus ?


Parce que visiblement, certains pratiquants ont continué à expérimenter ce type de projection, alors qu'ils seraient sûrement capables de partir sans ça...

Je me pose la question.
Je vous cite une phrase d'un ami qui me parle justement sur MSN (vive la technologie :)) :
"quand tu fumes il y a un décallage entre corps et esprit qui se crée naturellement.
on peut en tirer profit; mais ce n'est pas reellement un avantage, c'est plus au cas par cas , le vécu ça devient un avatage ou inconvenient, surtt que certains qui fument  n'arriveront a rien après (ca fait uen troisième catégorie)"

je n'ai pas tout saisi, mais lui, semblait avoir arrêté de consommer pour faire des PA.


Je n'ai pour ma part jamais essayé, je ne maîtrise pas les projections assez bien pour pouvoir sortir à volonté, quel que soit le plan où je veux aller.
Je me demande si la prise d'une de ce substances améliore significativement nos capacités. Visiblement, certains ici, tels que Kalonek, Gwelan ou d'autres, arrivent à se projeter à volonté, et ce, sans prise de drogues.
Il est possible pour tout le monde d'y arriver, je pense, et je préfère essayer sans produit auxiliaire.

Non pas "parce que c'est mal", la question n'est pas là. Ce qui m'inquiète plutôt, ce sont les dépendances (pas toujours si fortes qu'on croit, me direz-vous... Mais je reste prudent), et le fait qu'on se repose sur les substances consommées pour se projeter, et non sur sa sérénité d'esprit.

Existe-t-il d'autres plantes sans effets néfastes pour le corps ?
Mon père, vivait d'amour et de bière...

moi la bière me suffit...



un proverbe chinois dit que lorsqu'on n'a plus rien à dire, on cite en général un proverbe chinois :)

#13 gwelan

gwelan

    Membre éthérique

  • Membre
  • 59 messages
  • Lieu:SalyNiakhNiakhal

Posté 05 mars 2005 - 10:21

Il me semble que dans le chamanisme, on est avant tout dans un principe de communion avec l'esprit, l'esprit végétal, l'esprit animal, l'esprit de la terre, des éléments ...

Pour le chaman, la plante n'est ingérée que dans le cadre d'un rapport étroit avec l'esprit de la plante, considérée comme esprit enseignant. Une amie m'a raconté certaines pratiques qui encore cours en Amérique du Sud de façon extrêmement courante, avec une plante au nom totalement imprononçable (l'Awaska, ou quelque chose comme çà).

Des chamans mènent des séances avec des petits groupes de personne qui ingèrent cette substance qui est une décoction d'une certaine liane d'Amazonie. Cette plante semble avoir un potentiel certain pour provoquer des états altérés de conscience durant plusieurs heures. Dans cet état qui à certains moments provoque véritablement une catalepsie du corps physique, l'esprit s'évade dans une PA particulière puisqu'elle amène à se présenter devant l'esprit de la forêt. Un esprit en tout cas végétal, plein de l'osmose des vies et de l'enracinement à la terre.

L'habitude, c'est que lorsque les gens ont des soucis ou des problemes de santé, ils se disent :" il y a quelque chose que je ne sais pas vivre bien mais j'ignore ce que c'est". Alors ils vont à la rencontre de l'esprit de la forêt, par le chaman qui va les préparer à cette fin. Les gens qui viennent à ces séances, acceptent non seulement un jeune préparatoire mais une diète post séance qui peut durer jusqu'à 1 mois après. Ce n'est donc pas une fumette d'un soir mais véritablement une démarche initiatique.

Dans cet état, ils peuvent recevoir des réponses à leur questionnement, voir se révéler les aspects précis de leur vie qui posent le probleme qu'ils sont venus régler. Généralement, au moment où ils sont pile poil dessus, cela provoque un vomissement. Il faut le faire sortir de soi quoi ! Ils se soignent comme çà, vraiment.

Dans beaucoup de traditions chamaniques, et j'y intègrerais la tradition druidique chez nous, il y avait et il y a encore la connaissance du pouvoir de certaines plantes à provoquer ces états altérés de conscience qui peuvent être utilisés à des fins de progression. Le balais de sorcière n'était-il pas enduit de certaines substances végétales que les druidesses assimilaient par les muqueuses de leur vagin (stimulation du chakra racine ?). (Et qui les faisait voler ... chacun y mettra le nom qu'il veut).

On peut s'en émouvoir, néanmoins, 80% de la pharmacopé d'aujourd'hui est un héritage direct de ses femmes et de la relation qu'elles parvenaient à établir avec l'esprit de la nature, par le biais de leurs pratiques.

On pourrait estimer qu'on retrouve avec le canabis et encore plus avec les champignons par exemple, quelque chose qui est de l'ordre de cette démarche ou de cette recherche d'initiation, sauf qu'il y manque un élément clef : le chaman, le sorcier, l'homme qui connait les esprits.

Notre société sécuritaire, et disons le, bien pensante, a quasiment totalement perdu ce lien avec la terre, avec le monde végétal. C'est pour çà aussi que l'homme moderne passe son temps à sacager la planète.

Pouvons nous faire l'économie de certaines pratiques pour renouer ces liens rompus ? Je l'ignore. Il faut quand même bien reconnaitre qu'en étant là à se poser la question de certaines substances, on reste malgré tout les plus gros consomateurs de médicaments du monde, et principalement de médicaments psychotropes, et qu'il suffit que çà sorte de labos tout blanc pour avoir un air de sainteté ! On est quand même au coeur du problème de la notion de substance.

J'ai eu une belle mère très bien comme il faut, et surtout grosse consomatrice de ces pilules à bonne humeur. J'ai été mort de rire quand elle m'a raconté sa terreur, en fait un nouveau somnifère que lui avait prescrit le médecin, et qui lui avait provoqué une PA tout à fait involontaire et elle en avait été absolument terrorisée.

Comme quoi, çà peut même être remboursé par la sécu !!!!




:mdr:

#14 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 mars 2005 - 13:47

gwelan, le Mar 5 2005, 10:21 AM, dit :

[...] avec une plante au nom totalement imprononçable (l'Awaska, ou quelque chose comme çà).
:D C'est l'hayahuasca. On en parle dans d'autres topics, notamment dans la rubrique lien pour le documentaire "d'autres Mondes" je crois. Cette plante, mélangée à la chukran, a effectivement des propriétés étonnantes, et qui plus est la substance obtenue n'a pas les effets négatifs des autres drogues : pas d'addiction, pas de mal-être etc., au contraire même. Je conseille ce documentaire à tous ceux qui veulent en savoir plus, ainsi que plusieurs livres comme le Serpent cosmique de Narby je crois, dont on parle dans la rubrique lien.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#15 Gauthier

Gauthier

    Membre éthérique

  • Membre
  • 62 messages
  • Lieu:Au chiottes (mais... à Lyon)

Posté 05 mars 2005 - 13:59

Merci pour ton développement Gwelan :), il y a des choses que j'ai mieux compris :)


Mais alors, si on prend une plante qui n'a pas d'effets tels que l'addiction, le mal-être, et autres... dans ce cas, c'est un aliment, et non une drogue (à condition, biensûr de savoir l'utiliser comme il faut)

Si certains ont entendu parler de Vaudou, vous aurez peut-être remarqué que dans certains cas, l'usage d'une boisson fruitée nommée Noni est utilisée, elle a effectivement des propriétés analogues à l'hayahuasca
Mon père, vivait d'amour et de bière...

moi la bière me suffit...



un proverbe chinois dit que lorsqu'on n'a plus rien à dire, on cite en général un proverbe chinois :)





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)