Aller au contenu


Phosphenisme


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
38 réponses à ce sujet

#16 aurinko

aurinko

    Fils du soleil

  • Membre
  • 271 messages
  • Sexe:Homme

Posté 27 mars 2005 - 08:42

Bonjour Dea

Excuse pour le retard  ;)

Les techniques travaillant specifiquement sur le developpement de l'aptitude a la sortie hors du corps sont les suivantes :

Les tensions statiques
-------------------------

Sur le plan physique le mouvement est obtenu par le travail du squelette et des muscles, et donc c'est par le developpement de ce meme sens dans les plans subtils que l'on va developper la faculté a se dedoubler.

L'exercice qui permet de travailler le systeme phenique (le systeme phenique correspond a la perceptions residuelle des sens) sur le plan des muscles et du squelette est les tensions statiques.

En effet les tensions statiques font travailler sur la perception residuelle du mouvement (myophene et osteophene) et comme la demontré le Dr Lefebure le travail sur le systeme phenique permet de developper les capacités correspondantes dans l'invisible.

L'exercice des tensions statique consiste a contracter chaque partie du corps en 3 temps, une contraction par exemple durant 4 secondes, un tremblement pendant 6 secondes et un relachement pour terminer
Avec dans l'ordre bras droit, bras gauche, jambe droite, jambe gauche, torse, nuque, tete, et tout le corps.
Il convient de faire au minimun 5 cycles complets par session.

Les balancements
---------------------

Le balancement le plus en rapport avec les experiences de dedoublement et de reve lucide est le balancement vertical

Le balancement vertical consiste a lever et baisser la tete (comme si on voulait regarder le ciel et ensuite regarder la terre)
Comme dans tout balancement il faut faire attention que l'amplitude soit bien égale dans les deux sens. inutile d'exagerer le mouvement, le menton ne doit pas venir toucher le thorax par exemple, une petite amplitude suffit.

Le travail mental consiste a visualiser une pensée sur le rythme de deux secondes qui se deplace sur le plan vertical (de haut en bas), soit devant toi, soit a l'interieur de ta tete, (une seconde pour monter, une seconde pour descendre)
Personnellement je fait traverser le point de concentration dans tout le corps, en haut en le faisant monter le plus haut possible et idem en bas en repassant par l'axe de la colonne vertebrale.

Le mantra en resonnance a l'analogique avec le balancement vertical est le mantra ALLA, de par la forme que prend la bouche quand on pronnonce la lettre AAAAA (la bouche monte de haut en bas) - le LL etant la consonne des balancements. Il conviendra de reciter le mantra a chaque mouvement de tete, une fois vers le haut et une fois vers le bas

Dernière precision comme dans tout balancement il faut alterner balancement avec grande amplitude et balancement avec faible amplitude (par ex pendant un phosphene, 1 minute de grand balancement, 1 minute a faible amplitude, et 1 minute de grand balancement)

Les exercices respiratoires
-------------------------------

Pour ce qui est des exercices respiratoires, le Dr Lefebure conseil les respirations avec grande rétention d'air. (voir le livre "le pneumophene" ou tout cela est expliqué en detail). Sur cet exercice le mieux est d'experimenter pour trouver le cycle qui convient le mieux. L'idéal est de se rapprocher d'une respiration circulaire donc ce qui s'en rapproche le plus est la respiration carrée avec un temps identique pour chaque cycle, inspir / retention / expir / retention.

Voila un petit résumé.
« To learn, read. To know, write. To master, teach. »


#17 Dea

Dea

    Visiteur

  • Membre
  • 19 messages

Posté 01 avril 2005 - 00:34

Merci bien Aurinko

Après avoir lu des livres pdf de Lefebure, ca fait du sens (plus qu'après avoir lu ce post. lol) Je vais pratiquer un peu, lorsque j'aurai du temps et donnerai des nouvelles.

#18 tybz

tybz

    Membre éthérique

  • Membre
  • 79 messages

Posté 27 septembre 2006 - 12:04

Bonjour tout le monde,

J'aimerai pratiquer les tensions statiques mais j'ai quelques questions à ce sujet :

- sur les 3 phases, à quoi correspond la phase de "tremblements", d'après ce que j'ai lu (yoga de deux secondes du Dr Lefebure), cela correspond à contracter le muscle en imagination, c'est bien ça?

- Est ce indispensable de pratiquer avec un phosphene, je ne vois pas bien le lien entre conscience du corps et le phosphene

- y a t-il un moyen d'effectuer cette pratique avec le NEW (avant ou après, voir en imaginant une technique qui mélange les deux)

- enfin, Aurinko, cette question s'adresse plus particulièrement à toi ;) : cette pratique t'a t-elle apporté des résultats concrets et satisfaisants?

J'espere que ces questions n'ont pas déjà été posées...

A+

#19 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 27 septembre 2006 - 16:26

 tybz, le Sep 27 2006, 01:04 PM, dit :

- sur les 3 phases, à quoi correspond la phase de "tremblements", d'après ce que j'ai lu (yoga de deux secondes du Dr Lefebure), cela correspond à contracter le muscle en imagination, c'est bien ça?
- Est ce indispensable de pratiquer avec un phosphene, je ne vois pas bien le lien entre conscience du corps et le phosphene

Euh... non, pas en imagination !  :D

Ce sont des contractions iso-statiques (on en pratique aussi en musculation intensive - culturisme) : il s'agit de contracter les muscles antagonistes. Par exemple : biceps et triceps sont antagonistes (flexion et extension). C'est très électrique, l'effet produit, ça entre en profondeur dans les muscles et ça renforce les influx nerveux, ça reconnecte aussi mieux au cérébral.

Suite à mes pratiques de musculation, je m'étais déplacé un muscle dans le mollet droit. Depuis des années, il était toujours innervé même quand je me détendais pour la PA, il me fallait constamment revenir sur ce mollet pour le détendre.

En une seule séance du Dr Lefébure avec cet exercice de "tremblement" en isotension, tout est entré dans l'ordre ! Et je n'ai plus jamais eu ce problème depuis ! C'est donc hyper-efficace pour la coordination. Mais ce n'est pas tout : c'est aussi une excellente technique pour la relaxation. On peut atteindre une relaxation très profonde (ou plus profonde que d'habitude si notre méthode initiale n'est pas très efficace) par cette technique.

Le Dr Lefébure ne l'a pas inventée. Elle est une base en culturisme, mais elle était aussi une des méthodes préparatoires à la PA par un maître du zoroastrisme qui a initié Lefébure.

Pour le phosphène, c'est une découverte liée à la particularité de l'information éthérique. On sait par exemple qu'en homéopathie, des dilutions extrêmes chargent la matière éthérique de l'eau : l'information n'est plus dans le physique (la molécule est devenue indécelable), elle est passée dans le plan éthérique et ELLE GAGNE EN INTENSITE. Raison pour laquelle l'homéopathie est très efficace aussi sur les animaux. Les scientifiques bornés préfèrent dire que c'est un effet placebo car ils n'ont aucun paradigme pour expliquer les résultats ! Car résultats il y a ! Samuel Hahnemann (1755-1843), le découvreur de l'homéopathie, avait guéri des centaines de malades atteints de choléra lors de la grande vague de 1831 ! Il n'avait connu que 2 décès sur tous ses patients ! C'est pour dire !  :10:

Donc lorsque l'information (quelle qu'elle soit) est implémentée en quelque sorte dans de la lumière, elle gagne en énergie. Ou pour le dire autrement, la lumière créé une "Forme-Pensée" d'une information. De ce fait, cette information est plus facile à mémoriser, plus vivante, plus durable. La lumière brève (le phosphène) fonctionne comme un "pense-bête" si l'on place dedans l'information.

En mnémotechnique, on prépare aussi des correspondances mais ce sont des liens purement mentaux. Ici on obtient des liens énergétiques : c'est beaucoup plus puissant !

Ces phosphènes peuvent être également naturels : les reflets du soleil sur l'eau, la flamme d'une bougie. On constate la même efficacité.

Voilà, j'espère avoir répondu aux 2 premières questions !  :D

#20 tybz

tybz

    Membre éthérique

  • Membre
  • 79 messages

Posté 28 septembre 2006 - 12:52

salut,

Merci pour ta réponse.

Par rapport aux tensions statiques, je me demande si on parle de la même chose. En effet dans le livre que j'ai lu, le dr Lefebure parle de contracter physiquement les muscles, puis de les contracter mentalement. Je crois que c'est vraiment en imagination car il parle de contracter des muscles imaginaires (dans des zones du corps où il n'y a pas de musle par exemple dans le crâne), et même de contracter à l'exterieur du corps (dans notre double éthérique). Qu'en penses tu?

Sinon, ça a l'air intéressant les contractions iso-statiques, pourrais tu m'expliquer concretement comment les pratiquer?

Je comprends ce que tu veux dire pour les phosphenes (bien que je soit assez sceptique par rapport à l'homeopathie qui à mon avis aussi est surtout un placebo mais bon c'est un autre débat sujet à polémiques :) ) par contre, as tu une idée de la manière de pratiquer des tensions statiques avec un phosphene. Suffit-il de faire un phosphene en même temps que les tensions?

Amicalement.

#21 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 28 septembre 2006 - 17:07

 tybz, le Sep 28 2006, 01:52 PM, dit :

Par rapport aux tensions statiques, je me demande si on parle de la même chose. En effet dans le livre que j'ai lu, le dr Lefebure parle de contracter physiquement les muscles, puis de les contracter mentalement. Je crois que c'est vraiment en imagination

Il y a en effet 2 temps : un temps de contraction musculaire et un temps de contraction par l'esprit.

Mais justement du fait que le Dr Lefébure opère ces 2 étapes successivement, ce n'est pas de la simple imagination. Par exemple imaginer une fleur, ce n'est pas sentir son parfum, ressentir sa consistance, percevoir sa couleur, etc. En revanche rêver de la fleur, ce sera en faire une expérience sensible. Il y a donc une différence entre imaginer et vivre une création dans l'éther (du rêve, de l'astral, etc.). Ce que cherche à faire le Dr Lefébure, c'est de dépasser la simple imagination afin de RESSENTIR le double astral de façon sensible (comme l'exemple de la fleur dans le rêve). C'est pour cela qu'il est important de s'entraîner à faire les contractions isostatiques avant de créer les sensations correspondantes par l'esprit via le double énergétique.


 tybz, le Sep 28 2006, 01:52 PM, dit :

Sinon, ça a l'air intéressant les contractions iso-statiques, pourrais tu m'expliquer concretement comment les pratiquer?
As-tu une idée de la manière de pratiquer des tensions statiques avec un phosphene. Suffit-il de faire un phosphene en même temps que les tensions ?
Amicalement.

Il est assez connu que les techniques du Dr Lefébure sont relativement difficiles car très techniques. On ne peut donc y parvenir sans un entraînement régulier car l'esprit doit coordonner différentes opérations simultanément. De plus, il a calculé un temps spécifique plus efficace que d'autre (qu'il a justifié scientifiquement), au cours des différentes phases.

Donc on peut expliquer les choses théoriquement, mais pour passer à la pratique, je suis persuadé qu'il vaudrait mieux que tu fasses ces exercices à l'aide d'un programme audio de façon à être synchrone. Par la suite, il est alors possible de se passer de ce guide audio et de le faire librement puisqu'on aura mémorisé le temps, la durée de chacune des phases.

:)

#22 aurinko

aurinko

    Fils du soleil

  • Membre
  • 271 messages
  • Sexe:Homme

Posté 28 septembre 2006 - 18:10

Je suis heureux de voir tres cher Scribe que tu as assimilé avec brio les techniques du phosphenisme :10:
« To learn, read. To know, write. To master, teach. »


#23 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 28 septembre 2006 - 18:30

Parce que j'ai eu la chance, très cher Aurinko, de trouver un ami compétent en la matière !  :D

#24 tybz

tybz

    Membre éthérique

  • Membre
  • 79 messages

Posté 28 septembre 2006 - 19:38

Merci pour ses réponses éclairantes (voire lumineuses).

Les techniques phosphéniques ont l'air intéressantes mais c'est vrai que c'est difficile d'accès (de mon point de vue).

A bientôt!

#25 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 28 septembre 2006 - 19:40

Dans un souci de précision et pour répondre à Tybz, il serait fort utile de lire l'ouvrage Le développement des pouvoirs supranormaux de l'esprit par la pensée au sixième de seconde du Dr Lefébure.

Cet ouvrage commence d'entrée de jeu à traiter du yoga mais c'est la physiologie et notamment les rythmes qui l'intéressent dans ses recherches : "le rythme du douzième de seconde et du sixième de seconde constituent les deux rythmes de base de l'électromyogramme au repos (courant électrique musculaire)".

"A priori, il peut sembler très difficile, voire impossible de penser au sixième de seconde, encore plus au douzième...".

Dans cet ouvrage et dans ses programmes audio, il confie des techniques relativement simples pour pouvoir synchroniser notre pensée (et nos exercices mentaux) à ces rythmes.  

C'est donc un livre technique mais il est tellement basique qu'en le lisant, on comprend bien comment fonctionne son système...

Je reviendrai prochainement sur le sujet, je pense...  :D  ;)

#26 tybz

tybz

    Membre éthérique

  • Membre
  • 79 messages

Posté 30 septembre 2006 - 19:27

re-bonjour,

après m'être un peu documenté ;), quelques questions me viennent :

Pour faire une contraction statique, il faut contracter simultanément muscles agoniste et antagoniste,

est ce que par exemple le fait de serrer son poing fort correspond à une tension statique de l'avant bras?

Et pour les jambes, cela revient-il à tirer son talon vers le bas?

J'éspère que vous voyez ce que je veux dire...

Sinon, apparemment suite aux tensions statiques, il faut faire trembler le muscle  :blink: , je ne vois pas comment faire ça spontanément...

A bientôt!

Amicalement

#27 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 30 septembre 2006 - 20:33

 tybz, le Sep 30 2006, 08:27 PM, dit :

Est ce que par exemple le fait de serrer son poing fort correspond à une tension statique de l'avant bras?
Et pour les jambes, cela revient-il à tirer son talon vers le bas?

Sinon, apparemment suite aux tensions statiques, il faut faire trembler le muscle  :blink: , je ne vois pas comment faire ça spontanément...

Pour les avant-bras, serrer le poing ne suffit pas, si tu le fais sans intensité. Il faut chercher à solliciter les muscles de l'avant-bras jusqu'à la tétanisation qui finalement provoque les tremblements. Pas de quoi avoir peur puisque ça ne dure pas longtemps...

Pour les jambes : idem, ça ne suffit pas de tirer le talon vers le bas. Encore une fois, il faut chercher à tendre aussi bien les quadriceps devant (crural, vaste interne, vaste externe, droit antérieur) que les ischios (derrière). La conscience doit solliciter directement les muscles, c'est donc mental et en même temps physiologique. Aller jusqu'à la tétanisation permet de solliciter un grand nombre de muscles (les groupes musculaires). Evidemment, c'est très inconfortable d'aller jusqu'à ce seuil de tremblements mais ça produit ensuite une détente qui frôle l'ivresse : déjà parce qu'on relâche les muscles mais aussi parce que ça créé psychiquement une sorte de décharge d'endorphine (très légère) et que ça permet une détente très profonde du corps physique. C'est jouissif, si tu veux...  :D Mais avant la jouissance, il y a l'inconfort.

Dans l'idéal, si on fait déjà du sport, on connaît certaines sensations musculaires et on peut parvenir à les solliciter plus facilement. Par exemple, pour le cou, ça peut aider.

Mais lorsque le Docteur Lefébure arrive à la tête, là on tombe dans "la science-fiction" puisqu'il est évident qu'on ne peut contracter les muscles de la tête ou du cerveau !  :D

Il faut donc bien comprendre que c'est en réalité un état psycho-physique qui est recherché et non pas un état purement physique puisqu'il est impossible de tendre les muscles du crâne, etc. C'est une représentation mentale à correspondance énergétique en réalité et c'est nécessaire pour créer une sorte de matrice (de modèle) qui va servir à créer le double énergétique ensuite dans des sensations les plus réalistes possibles.

Disons que ça me fait l'effet d'être un infographiste qui va placer son double dans un lieu avec une vision 3D : c'est-à-dire avec le plus de réalisme "physique" possible.

Tu comprends pourquoi il vaut mieux faire cet exercice en audio : l'empirique est parfois plus clair que le théorique, ce qui est d'ailleurs la ligne éthique de ce forum qui n'hésite pas à clore les spéculations pour laisser une place totale aux découvertes, aux explorations purement empiriques.

Donc pour te répondre clairement, on ne fait pas trembler les muscles spontanément : c'est à la fin du processus de la tension qui, lorsqu'elle devient extrême, se met à tétaniser et trembler. Mais on pourrait très bien éviter ces sensations. Or Lefébure explique au contraire que c'est cela qu'il faut rechercher et le plus rapidement possible. Alors, je dirai qu'il faut un très petit entraînement pour parvenir rapidement à ces tremblements car il faut être capable de se connecter à tous ses muscles (agonistes/antagonistes) par la pensée.

Faire de la musculation (ou du culturisme) aide énormément car ces "appels" pensées/muscles sont déjà installés et ces sensations déjà connues. Pour quelqu'un qui n'aurait jamais fait de sport, c'est évidemment plus "flou" à ressentir et à décrire.

Mais en fait, peu importe puisque le but est de CONDENSER une pensée-énergie dans le double... Donc même si tu ne parvenais pas parfaitement à tétaniser tous tes muscles, tu comprends le but essentiel et c'est surtout l'étape finale qui compte. Toutefois, meilleure sera l'étape initiale, plus réaliste sera l'étape finale. C'est finalement une transposition psycho-physique via un ressenti psycho-éthérique ou psycho-astral. C'est génial, il falllait y penser ! Mais ça demande une approche très... comment dire... musclée ?  :D

#28 aurinko

aurinko

    Fils du soleil

  • Membre
  • 271 messages
  • Sexe:Homme

Posté 01 octobre 2006 - 09:18

Une petite precision, attention a ne pas aller jusqu'a la tétanisation pour obtenir le tremblement, si on fait legerement trembler son membre au 1/6e de seconde volontairement, c'est tres bien
Et pour les tensions ce n'est pas la peine de forcer, une contraction de tout le membre est parfaite meme si elle n'est pas totale.
De plus l'important dans la pratique est comme d'habitude la pensée rythmée, l'exercice n'étant qu'un support pour à ce travail de pensée.
Si on force trop avec les tensions statique, on s'épuise vite alors faut y aller mollo, car pour bien faire il faut au moins faire une session de 20 minutes.
« To learn, read. To know, write. To master, teach. »


#29 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 01 octobre 2006 - 14:04

Oui, les muscles sont faits de deux types de fibres (+ 1 intermédiaire) : les rouges (pour l'endurance) et les blanches (pour la force et le volume). Donc aucun risque de réellement les tétaniser par ces exercices. Les mots sont souvent traîtres. En fait, ce sont des allégories, des images car on ne risque pas d'épuiser ses muscles avec de tels exercices, de ce point de vue, c'est sans danger. C'est, comme le dit Aurinko, une simple technique de support pour la pensée pour ensuite créer un double condensé énergétiquement. Ce n'est pas parce que l'exercice peut impressionner (au début) qu'il est dangereux. Il est toutefois complexe lors des premières séances...  :lol:

Modifié par le scribe, 01 octobre 2006 - 14:05.


#30 tybz

tybz

    Membre éthérique

  • Membre
  • 79 messages

Posté 01 octobre 2006 - 17:42

Merci pour ces infos,

Je vais essayer la pratique car effectivement, c'est important de se baser sur son ressenti.

J'ai encore des doutes sur la manière de contracter mais je pense que c'est en tatonnant que ça se fait.

J'espère que ça donnera des résultats intéressants!

A+





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)