Aller au contenu


Acouphènes


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
28 réponses à ce sujet

#16 disciple_soufi

disciple_soufi

    de passage...

  • Membre
  • 60 messages
  • Sexe:Homme

Posté 26 février 2011 - 21:35

Voir le messageKalonek, le 20 février 2005 - 16:53, dit :

J'aborde un sujet qui me semble très "méconnu" (du moins on en parle rarement), à savoir le fait qu'après les premières expériences de transe ou de PA, certaines personnes (peut-être même la majorité, je n'en sais rien, d'où ce post) se mettent à avoir des acouphènes dans les oreilles, surtout dans la gauche généralement. Ceci peut se manifester (comme ça a été le cas chez moi) par le fait d'entendre une respiration différente de la sienne  derrière soi à gauche lorsqu'on y prête attention. Cela a duré pour ma part pesque 18 mois, m'empêchant même de m'endormir durant les premiers mois (je ne savais pas ce que c'était qui plus est donc j'avais un peu peur). Je lance ce post car je viens de voir dans le journal de PA de Samsarabio qu'il semble avoir connu cela aussi. Je ne parviens pas à comprendre d'où cela provient. D'autres avis/expériences sur la question ?
salut Kalonek

Je confirme que pendant mes experiences de transe ou de reve onirique, je ressents et ce, depuis quelques semaines deja, des acouphenes.
Pour ma part c'est plutot les 2 oreilles, mais plus celle de droite ( 60 40 je dirai).
Par contre je n'entends aucun son de cloche ou voix, etc, juste un sifflement.
J'ai remarqué qu'il s'est legerement estompé mais est toujours present. J espere vraiment ne pas avoir de sequelle.
J ai tout arreté pour l'instant : transe PA etc, le temps que cela se resorbe!! ça me manque deja  :(  
voilà

#17 Alquanta

Alquanta

    Membre éthérique

  • Membre
  • 28 messages
  • Sexe:Homme

Posté 04 mars 2011 - 21:14

Pour ma part, je n'ai pas encore vécu de sorties hors du corps consciente.
En revanche, j'ai déjà eu des états vibratoires où j'étais sur le point de sortir sans réussir à aller jusqu'au bout.
Depuis mes différentes tentatives, j'ai un léger sifflement dans mes oreilles mais c'est infime. Ca ne me gène pas plus que ça, il faut vraiment que je soie dans le silence total pour que j'y fasse attention.
Aussi, j'ai constaté que ce sifflement est un peu plus fort lorsque j'essaie de faire une sortie, ou si celle-ci va se manifester sans que je m'y attende.
Ce "sifflement" ressemble à une sorte de bruissement. C'est un peu comme quand on coupe le son d'une télévision (avec un tube cathodique), il y a un petit son aiguë qu'on peut entendre du tube.

Je pense donc aussi que les sorties hors du corps et les acouphènes ont un rapport, mais ce ne sont pas des "séquelles" ou une conséquence physiologique.

Peut-être une prise de conscience d'une fréquence ou autre chose ?

Modifié par Alquanta, 04 mars 2011 - 21:17.


#18 Yoan

Yoan

    Membre astral

  • Membre
  • 184 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Dans mon corps

Posté 05 mars 2011 - 03:26

Il parait que quand tu écoute sa, c'est ton corps que tu entends.
Histoire de chercher à provoquer un résultat quelqu'onque, j'ai cherché a me focaliser sur ce son, à l'amplifier. Il y a une limite, on peut forcer, sa demande de la volonté et de la concentration.
J'ai aussi écouté ce son en ayant une focalisation locale mouvante tout le long de mon corps. Il semblerait que sa ne change rien, j'ai juste un doute si le son se modifie légèrement celons l'endroit du corps sur lequel on se focalise mais je ne penses pas.

#19 Aislean

Aislean

    Betterave cosmique

  • Membre
  • 725 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Ariège

Posté 07 mars 2011 - 11:54

Je ne suis pas sûr de comprendre exactement de quoi l'on parle ici, j'ai l'impression que plusieurs sujets très différents sont mélangés sous la même rubrique.

Si j'ai bien compris le vieux post de Kalonek datant de 2005, il s'agirait d'acouphènes qui se produiraient dans la journée une fois qu'on a commencé à pratiquer des méthodes de type endormissement conscient. Sur ce point, je n'ai pas souvenir d'avoir lu de tels rapports en 6 ans que je fréquente différents forums. J'aurais donc tendance à penser qu'il s'agit d'une attention excessive portée à certaines manifestations normales, qui passaient inaperçues d'habitude, mais qui semblent bizarres à partir du moment où l'on a quelques inquiétudes pour une raison ou une autre. Ca me semble assez courant avec les acouphènes : sauf bien sûr cas dus à des lésions physiques (lésions du tympan, traumatisme ou vieillissement de l'oreille interne, etc.) certaines personnes qui se plaignent d'acouphènes n'ont parfois pas beaucoup plus d'acouphènes que les autres, mais un état de stress les fait se concentrer sur le bruit et le rend insupportable (un peu comme les aboiements du chien du voisin deviennent soudain insupportables lorsqu'on a une dépression nerveuse).

Secondement, il est question d'entendre une autre respiration que la sienne au moment de s'endormir. Tout comme Anakine plus haut, j'ai eu l'occasion de me rendre compte lors d'années de tentatives d'endormissement conscient que cette respiration "extérieure" était en fait ma propre respiration. La seule différence est que, dans certains états de conscience modifiés au bord du sommeil, on ne la perçoit pas comme telle. Je vois plusieurs raisons possibles : une d'entre elles est que le corps perçu à ce moment n'est déjà plus le vrai corps (on ne perçoit plus par exemple les sursauts, parfois forts, qui se produisent à l'endormissement).

Troisièment, il est enfin question des acouphènes lors de la tentative d'endormissement conscient. C'est effectivement très commun, ça varie du petit sifflement inaperçu dans la journée mais qui apparaît dans le silence de la nuit lorsqu'on y prête attention, jusqu'au vrombissement de tronçonneuse qui accompagne souvent la paralysie. Ce dernier point a été expliqué : en fait, la survenue du sommeil paradoxal s'accompagne de mouvements oculaires rapides mais aussi, ce qui est bien moins connu, de l'activation de petits muscles de l'oreille, qui font vibrer les petits os jouant un rôle dans l'audition. D'où ces forts bourdonnements qui pourront éventuellement être interprêtés par la suite de manière diverse, à la façon des taches de Rorschach pour la vision.

#20 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 07 mars 2011 - 21:36

Salut Aislean,

des rapports, il y en a quelques uns ici. :P C'est amusant car j'ai reçu un email à ce sujet il y a seulement 15 jours environ. Mais ça répond à ma question initiale d'il y a 6 ans, à savoir que ce n'est pas majoritaire du tout a priori dans tous les cas. Mais il ne me semble qu'il y a un autre phénomène qu'une simple attention plus grande portée aux acouphènes naturels quand cela survient. Ça a duré presque une bonne année et demi dans mon cas ; c'était vraiment notable au début (je ne pouvais pas l'ignorer), et survenu du jour au lendemain après mes premières expériences, sans raison apparente. Après, l'attention portée peut amplifier le phénomène aussi sans aucun doute, bien sûr.

Pour ce qui est de la respiration, il y a là deux choses différentes je pense. Le phénomène que tu es évoques est en effet assez surprenant à vivre, et en général un bon indicateur qu'on commence à s'enfoncer dans un état profond. Par contre, dans ce que j'évoquais au début du message, c'était dans mon cas dans des états de relaxation assez léger (idem pour Devneil quand il m'en avait parlé). J'avais pensé sur le moment que ça pouvait être une sorte d'écho à ma propre respiration, donc je changeais volontairement le rythme de ma respiration pour voir ce qu'il en était, et les rythmes étaient décalés. Plus encore, j'avais noté que cette "respiration" n'avait pas un rythme parfaitement défini, mais était vraiment comme une respiration réelle, parfois avec des "inspirations" plus longues, des pauses plus ou moins longues aussi, etc. (car j'avais pensé au début que ça pouvait aussi être un écho de mon battement cardiaque entendu dans mon oreille, même si ça n'y ressemblait pas). Je ne sais toujours pas ce que c'est, mais à part être dérangeant pour s'endormir, ça n'est pas bien méchant.

Très intéressant, sinon, ce que tu évoques pour les muscles de l'oreille ! :) Aurais-tu quelques références ou liens sur la question, notamment le nom de ces muscles ? J'aimerai bien en savoir plus.  :yes:
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#21 Totem

Totem

    Membre atmique

  • Membre
  • 1 105 messages
  • Sexe:Femme

Posté 07 mars 2011 - 23:21

J'ai eu aussi pendant longtemps des problèmes d'acouphènes, de sons bizarres aussi genre tintement de cloche ou coup de tonnerre, cri du grillon quand à la respiration bizarre comme venant d'une autre personne, ça m'arrive toujours. Hier soir en état d'éveil j'ai entendu cette respiration venant de moi mais qui n'était pas ma respiration habituelle, j'ai changé de position et ma respiration normale est revenue. Cette respiration est un peu rauque ce qui surprend et donne l'impression que c'est quelqu'un d'autre qui respire. C'est assez troublant quand même.

#22 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 08 mars 2011 - 00:03

Dans ton cas, c'était bien ta respiration. Dans ce qu'on évoque ici, il s'agit bien d'entendre un son de respiration qui n'est pas la sienne (expérience à l'appui comme je le dis dans mon message précédent). Évidemment, il ne s'agit pas vraiment d'une respiration, mais sans doute de quelque chose au niveau cérébral à mon avis. Dans mon cas, ça donnait l'impression de venir de derrière moi à gauche, et continuait même en me bouchant les oreilles. Je mets cela en lien avec des expériences de "présences" perçues derrière soi à gauche (Robert Bruce par exemple dit ainsi ressentir son "Moi Supérieur"/Guide/etc. derrière lui à gauche quand il est en transe, ce qui m'avait interpellé par rapport à ces expériences "respiratoires") : je ne partage pas son analyse mystique de la chose, mais imagine au contraire que cela pourrait être lié à une activation des neurones dans un point particulier du cerveau, stimulé de façon inhabituelle par les pratiques faites, et qui créerait cette impression (présence, sons, etc.).
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#23 anniebel

anniebel

    Esprit libre

  • Membre
  • 493 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:Québec, Québec, Canada

Posté 08 mars 2011 - 04:33

Salut xddj, vraiment je compatis avec toi...
Je viens d'en subir un qui a duré seulement deux courtes semaines (des suites d'un gros rhume) et effectivement ça peut devenir envahissant à la longue. Alors je te félicite d'être parvenu à vivre avec, c'est un bel exemple de résilience :yes:
ॐ Avec nos pensées, nous créons ce monde...
❤ Il n'est pire servitude que l'espoir d'être un jour heureux...
☮ Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

#24 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 08 mars 2011 - 05:39

Désolé d'entendre ça xddj... :( Heureusement que tu as appris à les ignorer à un certain degré dans ton cas.

Ceci dit, attention à bien rester dans le sujet de ce topic, qui est l'apparition d'acouphènes pendant une période limitée suite au début de la pratique d'états de projection/transe.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#25 Yoan

Yoan

    Membre astral

  • Membre
  • 184 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Dans mon corps

Posté 08 mars 2011 - 17:57

Je peux entendre ces acouphènes à volonté, déplacer le point d'où ils viennent d'une oreille à l'autre, augmenter ou diminuer le son, influencer les graves/aiguë.
Je m'en sert parfois pour la méditation et les tentatives de PA (qui d'ailleurs n'ont pas réussit )

#26 Aislean

Aislean

    Betterave cosmique

  • Membre
  • 725 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Ariège

Posté 10 mars 2011 - 12:01

Kalonek dit :

Très intéressant, sinon, ce que tu évoques pour les muscles de l'oreille ! Aurais-tu quelques références ou liens sur la question, notamment le nom de ces muscles ? J'aimerai bien en savoir plus.
Pour l'oreille en sommeil paradoxal, je n'ai malheureusement pas plus d'infos qu'un documentaire en anglais sur Youtube, avec le Pr Allan Cheyne (le principal spécialiste de la paralysie du sommeil). Ca traite de l'origine des forts bourdonnements et de leur éventuelle interprétation subjective dans le cadre de la paralysie du sommeil : Science of SP, part 2. Listen Up! Il y a à un moment donné une phrase dont voilà la traduction : "en plus des mouvements rapides des yeux, les scientifiques ont aussi enregistré une activité similaire dans l'oreille moyenne, durant le sommeil paradoxal. Ici, les plus petits muscles [sic] du corps humain, le marteau et l'étrier, vibrent pendant que l'on rêve". Je mets "sic" parce que le marteau et l'étrier sont des tout petits os de l'oreille, pas des muscles...

La découverte semble récente (le reportage date de 2008) et pas encore très diffusée. Par exemple, je ne l'ai pas dans mes bouquins de référence sur le sommeil, plus anciens. On en trouve une vague bribe, pas très explicite, sur le site de vulgarisation Le cerveau à tous les niveaux : "Durant le sommeil paradoxal, [...] nos muscles oculaires (ainsi que les minuscules muscles de l’oreille interne) demeurent actifs".

Kalonek dit :

Des rapports, il y en a quelques uns ici. C'est amusant car j'ai reçu un email à ce sujet il y a seulement 15 jours environ.
Voilà justement ce qui m'intrigue. Car sur les forums de rêve lucide, où les techniques d'endormissement conscient (identiques à celles qu'on pratique ici) sont très prisées des débutants, on ne trouve pas ces rapports et encore moins le fait de recevoir des mails (qui j'imagine émanent de personnes inquiètes ? sinon je ne vois pas le pourquoi du PM). D'où mon impression qu'une attention accrue portée sur des phénomènes apparemment bizarres pouvait suivre une expérience que l'on estimait bizarre. C'est d'ailleurs un type de comportement qu'on retrouve souvent dans les récits sur les forums de paranormal.

Idem pour les "respirations décalées", pas si fréquentes chez les personnes qui pratiquent le WILD, voire moins fréquentes que des tas d'hallucinations auditives possibles et inimaginables. Sur le LD4all international les membres s'étaient amusés à les lister (voix, musique, grognements, bourdonnements, craquements, etc.) dans un topic. Mais ça intervient à des phases de transe plutôt profondes, voire en paralysie du sommeil, pas dans les états de relaxation légers. Donc cela semble aussi étonnant.

Pour les "expériences de présences", aussi curieux que ça paraisse, c'est un type d'hallucinations un peu connu : ça peut se trouver dans les psychoses, l'épilepsie, la maladie de Parkinson, dans des cas de lésions cérébrales, ou tout bêtement chez des sujets normaux à la suite de chocs émotionnels, à l'endormissement ou durant des paralysies du sommeil. On peut le reproduire en labo en activant une zone du cerveau, je me souviens d'une étude où un sujet décrivait une présence juste derrière lui. Dans le Cerveau & Psycho n°31 de janvier/ février 2009, il y avait un article sur les hallucinations. Cet extrait est intéressant car il fait un lien entre présence et respiration : « évoquons les hallucinations qui activent la sensation de présence de quelqu’un près de soi. Les sujets décrivent une présence, ressentent le souffle de sa respiration, l’entendent se déplacer, sentent son odeur ou ont la conviction d’une présence. Cette « personne » semble souvent imiter les mouvements et postures du sujet. Ce type d’hallucination soulève la question du double, miroir du sens de soi. »

Et en ce qui concerne les acouphènes, je viens justement de rendre visite au père d'un ami il y a deux jours, qui souffre terriblement d'acouphènes sans que rien de physiologique ne semble entrer en jeu. Il s'agirait d'un filtre dans le cerveau qui ne fonctionne plus.

Il y a donc peut-être en effet quelque chose d'autre qu'une attention accrue, on peut imaginer que certaines pratiques stimulent (ou inhibent) de façon inhabituelle certaines zones cérébrales, provoquant ces sensations.

Modifié par Aislean, 10 mars 2011 - 12:03.


#27 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 10 mars 2011 - 18:40

Merci pour la référence, Aislean, je vais aller voir ce docu et faire quelques recherches sur la question, car ça me semble être un point nouveau particulièrement intéressant pour expliquer les vrombissements puissants parfois entendus durant ces expériences d'un point de vue physiologique.

Pour les mails et mp, en effet ce sont en général des personnes inquiètes. Par rapport à ce que tu dis, il faut peut-être chercher la solution dans les différences au niveau de la pratique stricte et des attentes de la pratique, plutôt qu'au point de vue technique pur. Il me semble par exemple qu'un problème très courant des projecteurs débutants est de chercher à rester bien trop éveillé durant leur pratique, car il y a l'idée qu'il ne faut pas s'endormir, ce qui peut rallonger grandement le temps de pratique (on lit souvent plusieurs dizaines de minutes à plusieurs heures !) et les oblige à "forcer" sur la technique employée en parallèle, là où, j'imagine, les rêveurs lucides s'enfoncent bien plus rapidement dans le sommeil peut-être (car l'idée est de s'endormir) ? Peut-être est-ce ce qui produit une stimulation "trop" forte de certaines zones cérébrales et conduit à des manifestations peu fréquentes pour les rêveurs lucides, qui pratiquent différemment ? Je ne sais pas. Mais c'est ce que j'ai noté pour ma part sur les différents types de forums : les pratiques semblent similaires en général, mais ne semblent par contre pas être employées de la même manière du fait des attentes différentes.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#28 disciple_soufi

disciple_soufi

    de passage...

  • Membre
  • 60 messages
  • Sexe:Homme

Posté 12 mars 2011 - 22:53

salut à tous

Perso, les sensations d acouphenes que je vis acteullement suite à ma premiere projection onirique n est nullement de nature subjective.
C'etait vraiment tres leger, mais cela m'avait intrigué de ressentir cela.
Ce n'est qu'apres avoir pratiqué une transe d'1h30 (quelques semaines plus tard), que ce phenomene d'acouphene s'est accentué pour ma part. ca me pourrit pas la vie mais c'est bizarre de ressentir une telle sensation.

ce n'est nullement lié à un quelconque stress ni quoi que ce soit, enfin pour ma part.
J'ai consulté mon medecin qui n'a rien décelé d'anormal.

Tout ce que j'espere est que cela cesse un jour quand meme....

Pour kalonek : lors de tes premiers signes d'acouphenes, as tu continué la transe et tes tentatives de PA? c'est juste pour comprendre comment cela a cessé pour toi...car de mon coté j'ai tout arrété en attendant que cela s'estompe. Est ce la bonne méthode à ton avis?
merci

#29 Aislean

Aislean

    Betterave cosmique

  • Membre
  • 725 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Ariège

Posté 14 mars 2011 - 11:29

Kalonek dit :

Il me semble par exemple qu'un problème très courant des projecteurs débutants est de chercher à rester bien trop éveillé durant leur pratique, car il y a l'idée qu'il ne faut pas s'endormir, ce qui peut rallonger grandement le temps de pratique (on lit souvent plusieurs dizaines de minutes à plusieurs heures !)
On rencontre le même écueil chez une majorité de débutants qui se lancent dans le WILD sans avoir lu les conseils et le pratiquent au coucher ; d'où des attentes infructueuses pouvant durer des heures. Sinon, de manière générale, après quelques essais tout le monde se rend rapidement compte qu'il faut trouver un juste milieu entre endormissement et insomnie. C'est le sujet de pas mal de topics sur le WILD et je pense que, dans ce cas précis, les exigences de la pratique passent avant les attentes "culturelles".

Une différence "culturelle" pouvant éventuellement jouer me semblerait par contre celle du choix à l'intérieur des méthodes d'endormissement conscient : ici, on va privilégier les méthodes à base d'OBE sur celles à base de visuel. Or ces deux branches d'endormissement conscient semblent ne pas jouer sur les mêmes mécanismes cérébraux.

Ceci dit, on a quand même pas mal de WILDeurs qui privilégient le style OBE sur les forums de rêve lucide (soit parce qu'ils sont sujets à la paralysie du sommeil, soit parce que c'est leur mode préférentiel). Je viens donc de vérifier 6 ans de posts sur le LD4all anglais (en cherchant "tinnitus"). On constate surtout que finalement pas mal d'adolescents et de jeunes adultes ont des acouphènes dans la journée (mais ce n'est pas vraiment une surprise si on jette un coup d'oeil aux études médicales). Sinon presque rien : les quelques personnes dont la méthode préférentuelle est un WILD à base de concentration sur les acouphènes semblent plus sensibles aux acouphènes dans la journée (en particulier, MatrixManNeo se plaint d'avoir des bouffées d'acouphènes) ; mais dans le fond, ce n'est pas non plus surprenant qu'une attention accrue à un phénomène se transporte dans la vie quotidienne.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)