Aller au contenu


Phosphenic-machine et Hemi-sync


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
49 réponses à ce sujet

#31 FABULOUS FAB

FABULOUS FAB

    Membre éthérique

  • Membre
  • 51 messages

Posté 03 juillet 2006 - 15:21

Remarque très pertinente, je suis en pleine dépression, c'est pour ça que je cherche desespérement de l'aide extérieure... mais, je ne quitte pas des yeux les moyens plus traditionnels, notamment les affirmations, je me suis bloquée 3 semaines à la fin du mois pour pratiquer, les méthodes qui m'ont été transmises par Akhena, les affirmations de WB, mais si je peux en remettre une couche avec autre chose je n'hésiterai pas... grosse motivation, cela fait plus de 4 ans que je cherche et mes forces s'amenuisent, je n'ai plus envie de lutter et pourtant je sais que mon "salut" est bien là et pas ailleurs, j'en ai marre d'attendre, alors pendant les quelques mois qui viennent je mettrai tout en oeuvre pour y arriver.

#32 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 03 juillet 2006 - 15:37

Merci MAIKO pour ta réponse !  :)

Ta détermination est, et fait, ta plus grande chance de succès. Un obstacle pourrait être (au conditionnel, car je n'affirme rien) une crispation du genre : - Qu'est-ce que je vais faire ou devenir si ça ne marche toujours pas ? etc.

J'ai constaté que l'esprit (donc la somme de toutes nos pensées) est comme une fine horlogerie dont dépend la réussite ou l'échec. De l'énervement, de l'impatience, voire même des peurs, des angoisses, peuvent mettre un terme à un processus qui s'enclenchait pourtant bien.

C'est en fait à ceci que visait mon intervention : ne pas attendre le bien-être de la PA (quelle que soit la méthode choisie), mais travailler le bien-être au préalable afin d'aborder sereinement "le voyage".

Quand il est effectué avec une grande douceur, une grande confiance, et une totale détermination (c'est d'ailleurs le but des affirmations de Buhlman puisqu'il faut croire et penser le contenu de chaque injonction pour que ça fonctionne efficacement), ce voyage a toutes les chances de bien s'effectuer.

Si nécessaire, voici un autre gain de cette approche : en état de bien-être, les peurs ou même les exaspérations puisqu'elles sont absentes, ne peuvent plus "se condenser" en des formes-pensées parasites... C'est donc l'assurance d'une PA bien amorcée dans le processus.

Il semble bien que ces plans de conscience extériorisent nos intériorités (vie actuelle, vies passées, etc.). Il est donc utile de travailler déjà en ce sens. De même, dans bon nombre d'arts martiaux, c'est celui qui est sans colère, sans combats émotionnels, qui pourra maîtriser tous ses gestes, toutes ses esquives. Il reste souple, ouvert, attentif.

Ou encore, pour le dire autrement, cette envie de ne plus lutter pourrait être ta nouvelle force, ta nouvelle approche. Ne plus lutter pour laisser venir sereinement les choses, uniquement par "cette force tranquille" de la certitude d'y réussir. Ce sont moins les moyens et leur nombre mis en oeuvre qui doivent compter, que la qualité d'esprit que tu vas mettre dans les méthodes de ton choix puisque c'est bien l'esprit qui gère ces voyages en fin de compte !  :)

Tu vas sûrement y arriver et tu nous raconteras MAIKO !  :lol:

Modifié par le scribe, 03 juillet 2006 - 15:48.


#33 aurinko

aurinko

    Fils du soleil

  • Membre
  • 271 messages
  • Sexe:Homme

Posté 03 juillet 2006 - 21:21

Voir le messageMAIKO, le Jul 3 2006, 01:48 PM, dit :

Merci de m'avoir répondu, je vais attendre de voir si d'autres ont eu des experiences positives, ça coût quand même 100 €...

contact moi en pv MAIKO
« To learn, read. To know, write. To master, teach. »


#34 FABULOUS FAB

FABULOUS FAB

    Membre éthérique

  • Membre
  • 51 messages

Posté 04 juillet 2006 - 11:58

Voir le messageaurinko, le Jul 3 2006, 10:21 PM, dit :

Voir le messageMAIKO, le Jul 3 2006, 01:48 PM, dit :

Merci de m'avoir répondu, je vais attendre de voir si d'autres ont eu des experiences positives, ça coût quand même 100 €...

contact moi en pv MAIKO

Quoi qu'est-ce en PV ???

#35 Aanaon

Aanaon

    .

  • Membre
  • 1 395 messages

Posté 04 juillet 2006 - 12:04

en mp.  message privé quoi.  

Tu cliques sur le bouton vert "mp" sous l'image de l'utiisateur ( en l'occurence, aurinko ), à coté du bouton "carte",  et vogue la galère.


ou sinon, il y a MSN.......

#36 Jsf

Jsf

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 892 messages

Posté 04 juillet 2006 - 12:59

Citation

je ne crois pas que Dieu nous ai abandonné à notre triste sort avec des enseignements très lointains, je pense qu'il continue à nous envoyer des techniques pour nous permettre de nous retrouver,

:rofl1:  :rofl1:  :rofl1:  :rofl1:  :rofl1:  :rofl1:  :rofl1:   :D  Il peut pas m'envoyer un truc aussi ?  :blink:
"Vivre pour autrui : délassement infiniment agréable pour les hommes fortement égoïstes." Nietzsche, V. de puissance II, p.119.

#37 manu

manu

    Membre astral

  • Membre
  • 111 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:ille et vilaine

Posté 04 juillet 2006 - 14:25

Comme tu dis le scribe il faut imprégner le subconscient ou l'esprit par des volontés, je pense qu'il suffit de se le répéter 3 fois pour marquer l'esprit et en plus avec ce point qui je pense est essentiel : c'est d'avoir aussi imprégné son esprit de sa ou ses motivation de faire une PA, d'avoir un but solide pour soi, qu'on aura pu se répéter 3 fois, sinon l'esprit ne voit peut-être pas de raison valable de nous rendre conscient de ses sorties, parce que lui il sort souvent de notre carcasse.
Ce qui est sûre, c'est que MAIKO est motivé pour faire une PA, bon courage  :)

#38 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 04 juillet 2006 - 15:20

D'ailleurs, j'ai oublié de préciser dans mon journal, que la veille de mon expérience de "conscience sphérique" au réveil, j'avais de nombreuses fois répété avant de m'endormir de faire une PA... Je suis certain que c'est lié...  :)

William Buhlman préconise de faire au moins 50 répétitions... Il parle d'injonctions répétées au minimum 10 à 15 minutes...

Citation de Voyage au-delà du corps, p. 17, 24, 52 :

Entrée du journal, le 4 octobre 1972

      Je répète silencieusement une affirmation - "Maintenant, je sors de mon corps" - pendant dix à quinze minutes, tandis que la somnolence me gagne peu à peu. J'intensifie le plus possible mes affirmations pendant les derniers instants avant de succomber au sommeil".

Entrée du journal, le 21 juin 1973

     Je m'éveille à 5 h du matin et vais m'asseoir sur le divan. Après environ quinze minute de lecture, la somnolence me gagne et je décide de tenter quelque chose de nouveau. Je prends une feuille de papier et commence à écrire des affirmation pour favoriser la sortie hors du corps. "Je suis maintenant hors de mon corps". A mesure que je les écris, je me les répète à voix haute. Après en avoir écrit environ une cinquantaine...

Idem le 14 septembre 1973, le 5 décembre 1986...

Entrée du journal, le 16 septembre 1989

     Tandis que le sommeil me gagne peu à peu, je répète à trente ou quarante reprises mon affirmation habituelle : "Maintenant, je sors de mon corps".


* * *


Il faut y consacrer du temps car ce n'est pas si facile d'impressionner le subconscient dans le sens que l'on souhaite consciemment... :P  D'ailleurs, je pense qu'on peut renforcer ces injonctions par des désirs visuels, des envies de voler, des souvenirs de ce type, etc., car ça renforce la programmation. En fait, il s'agit de créer un fort conditionnement... pas seulement à l'instant "t" lors de l'exercice tenté, mais aussi sur une durée de 30 jours.

Certains rêves ne fonctionnent pas autrement : des désirs (souvent intenses mais refoulés) servent de trame de base.  

Dans ce grand nombre de répétitions, le plus difficile est de garder la pensée désirante avec l'injonction, afin de ne pas "parler dans le vide" mais vraiment de façon ferme et résolue. Je suis persuadé que c'est la clé de la réussite, à en juger aussi le nombre de succès publié dans Le secret de l'âme.

Pourquoi ne peut-on pas impressionner facilement le subconscient ?
Parce qu'il est souvent "ailleurs", (pré)occupé dans ses propres fantasmagories, pensées, désirs, etc.

C'est un peu comme s'adresser à quelqu'un qui n'est vraiment pas du tout attentif... 3 fois, même à quelqu'un de ce genre, ne suffit pas, c'est clair... Pensons à certains enfants à qui il faut répéter au moins 10 fois quelque chose avant qu'ils réagissent vraiment...  :D

Alors le subconscient, c'est encore pire !  :lol:

(Freud compare d'ailleurs souvent l'inconscient à un enfant...)

Il faut carrément l'assaillir d'injonctions, jusqu'à ce qu'il soit impossible "qu'il fasse la sourde oreille". Et alors, ça a de bonne chance de marcher sans aucun autre accessoire que l'esprit pur... D'ailleurs les mystiques hindous disent que les mantras pensés (c'est-à-dire qui ne sont plus oralisés) sont souvent bien plus puissants... Ce qui se rapproche aussi de la magie égyptienne... et de la notion même du "logos" (dans l'antique tradition mystique, bien entendu... Pas dans le "discours" actuel...  :P ).

On peut aussi se dire que plus on renforce une injonction, plus on crée une "forme-pensée" de qualité... Cette fois non plus au niveau formel, mais au niveau de la force énergétique canalisée...  :)

"La racine du mot "affirmer" signifie "rendre ferme" ; c'est donc une méthode visant à solidifier une pensée ou une idée en nous". (William Buhlman, Voyage au-delà du corps, p. 201)


Persévérance, ténacité ! Maîtres mots !  :D  :)

Mais dans un esprit de lâcher-prise pour ne jamais se crisper sur de tels buts...

"La main de fer dans un gant de velours", en quelque sorte...  ;)

Modifié par le scribe, 04 juillet 2006 - 15:56.


#39 Enrix

Enrix

    Membre éthérique

  • Membre
  • 77 messages
  • Sexe:Homme

Posté 04 juillet 2006 - 17:43

Donc si j'ai bien compris il faut envoyer des injonctions à l'esprit sans arrets et croire à ce qu'on lui dit (aux injonction)

#40 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 04 juillet 2006 - 18:39

Oui enfin "sans arrêt", ce n'est pas forcément l'aspect ininterrompu du processus qui compte... (l'hypnose est basée sur de tels automatismes et ne conduit pas forcément à une conscience très aiguë de ce qui se passe...), mais disons une persistance, une insistance, avec comme tu le soulignes, une conviction réitérée...

Si l'on répète constamment une injonction en n'y croyant pas, je crois qu'on perd son temps... Puisque l'on parle à une partie de soi-même, on ne peut réellement se mentir...

Le mieux est donc de savoir que c'est possible, mais que c'est une question de disponibilité du subconscient puisque c'est lui qui gère l'ouverture des portes...

D'ailleurs, j'en profite pour dire que ces notions de "subconscient" et de "surconscient", dont il est forcément question ici, échappent de plein pied à la connaissance de l'inconscient par la psychanalyse... J'ai de nouveau consulté un "Dictionnaire de la psychanalyse" sur la question (celui chez Fayard d'Elisabeth Roudinesco de 1997), et il est clair que Freud a voulu éliminer ce "sous" (sub) et ce sur.. conscient... Or, à mon avis, c'est une erreur...

"Avec Freud, en effet, l'inconscient n'est plus une "supraconscience" ou un "subconscient" situé au-dessus ou au-delà de la conscience, il devient réellement une instance à laquelle la conscience n'a pas accès mais qui se dévoile à elle, par le rêve, les lapsus, les jeux de mots, les actes manqués, etc." (p. 488)

Il y a bien du sous-conscient et du surconscient (auquel on a d'ailleurs accès pour ce dernier) avec ces expériences métaphysiques. Dès lors, il serait utile de distinguer les termes "subconscient" et "inconscient", justement pour éviter la réduction freudienne...

J'ai disons l'impression que le subconscient "ouvre les portes", et que le surconscient "prend la relève"... Quant à l'inconscient, il reste ce vaste réservoir du refoulé avec les diverses instances déjà largement mises en lumière par la psychopathologie de la vie quotidienne et clinique, notamment.

Pourquoi est-ce que je pense que c'est le subconscient qui gère l'ouverture des portes ?
Eh bien parce que, comme le disait Manu, il suffirait seulement de répéter 3 fois une injonction pour que le surconscient la prenne en compte... Par définition, cette instance psychique étant plus vaste, pas besoin de la répéter indéfininiment ou d'insister...

Ce côté "sourde oreille" semble au contraire être le fait d'une instance psychique plus abyssale...

Inversement, ce serait le surconscient qui prend la relève car l'esprit ayant une sagacité et une vitesse de réflexion accrue dans cet état de PA, il dépasse l'état habituel dit "conscient"...

C'est d'ailleurs intéressant de distinguer ces diverses instances, car le risque, lors d'une PA, serait de basculer progressivement du surconscient au subconscient : c'est-à-dire de sombrer dans des rêves...

Lorsque William Buhlman formule les injonctions : - Clarté de conscience maintenant ! "J'ai également commencé à réaliser à quel point, il est facile d'avoir la maîtrise de nos expériences hors du corps si nous arrivons simplement à nous souvenir de demander régulièrement la clarté. Le simple fait de demander fermement la clarté de pensée et de vision, a un prodigieux effet sur notre état de conscience lors d'une sortie hors du corps. En répétant cette technique de clarté, j'ai découvert qu'il est possible de prolonger durant plusieurs heures les expériences de sortie extracorporelles" (Voyage au-delà du corps, p. 76)
et qu'il change de plan en surfant sur les fréquences dimensionnelles, il ne fait qu'accroître le degré de surconscience...

On retrouverait donc toute une échelle depuis le subsconscient jusqu'à la surconscience via le Soi, qui passe totalement à la trappe avec la notion d'inconscient...

Bref, j'approuve la terminologie du "sub" si fréquente sur ce forum. Elle devient cohérente face à ces expériences de PA et des "rêves frontières"...  :)

Il resterait à étudier comment avec "les technologies" du phosphénisme (Dr Lefébure) et celle dite "hemi-sync" (Robert Monroe), entre autres - car il existe en effet d'autres approches - ces notions s'en trouvent confirmées ou infirmées, bref, de réviser intégralement ces notions à la lumière de ces expériences...

Modifié par le scribe, 04 juillet 2006 - 19:20.


#41 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 04 juillet 2006 - 20:35

Après plusieurs recherches dans divers dictionnaires, j'ai enfin trouvé une définition qui correspond totalement au subconscient et aux injonctions répétées :

"On parle de "subconscient" pour la partie la plus proche du conscient, d'où émanent nos soucis et préoccupations, parfois allant jusqu'à l'obsession. Avec Emile Coué, on constate que ce subconscient est susceptible d'avoir un rôle, dans notre vie végétative en particulier (santé, processus de guérison, etc.). Il est possible de le contrôler par des méthodes simples de répétition mentale ("autosuggestion conscientes") proches du "conditionnement opérant" (Pavlov). Ce subconscient pourrait être le fait d'instances du cerveau "primitives" ou "animales" que nous partagerions avec nos ancêtres dans l'évolution. Ces instances agiraient dans le contrôle des automatismes acquis : la conduite devient une "habitude" qui décharge notre conscience".

Philippe Wallon, psychiatre, in Dictionnaire des Miracles et de l'extraordinaire chrétiens, Fayard, 2002, p. 372

Et dans le "Vocabulaire Technique et Critique de la philosophie" aux PUF (dit "Le Lalande" puisque rédigé par André Lalande), un dénommé L. Boisse affirme que nous ne devrions pas confondre l'inconscient avec le subconscient.

En tous les cas, il demeure en effet que les injonctions répétées fassent bien partie d'un phénomène reconnu, identifié, sur ce que nous nommons "le subconscient". D'où la pertinence du propos de ce psychiatre concernant les autosuggestions, les répétitions mentales, dont "la méthode Coué" fut la version la plus popularisée...  :D

http://www.methodecoue.com/

Modifié par le scribe, 04 juillet 2006 - 20:36.


#42 FABULOUS FAB

FABULOUS FAB

    Membre éthérique

  • Membre
  • 51 messages

Posté 05 juillet 2006 - 08:35

Je suis tout-à-fait convaincue de l'importance des affirmations, mais je pense que la principale difficulté c'est de les dire "de toute son âme", il m'arrive fréquement d'en faire 10,20 ou 30 fois, et ça ne donne rien parceque je crois que je n'y met pas toute ma conviction, c'est comme dire une prière, il faut la dire avec son âme... enfin c'est mon ressenti, et comme depuis ma première expérience de l'état vibratoire, j'ai cette foutue trouille au ventre, je les dit en général plutôt mollement, on ne sait jamais dès fois que ça marche, donc "en mon âme et conscience" j'ai décidé que j'allais en dire peu avant de me coucher mais avec toutes mes forces, et surtout tout mon amour !!! enfin c'est compliqué à expliquer, avec toutes mes tripes serait presque plus juste.

#43 phantom blue

phantom blue

    Membre astral

  • Membre
  • 159 messages

Posté 05 juillet 2006 - 09:18

POUR MAIKO (et les autres).

J’en ai déjà parlé dans mes posts, mais je le refais ici.

Pour résumer le principe exposé par le docteur Francis Lefébure :

Quand on passe d’un plan à un autre, toutes les lois s’inversent. En passant du plan végétal au plan humain (animal y compris), tout s’inverse. Deux exemples : La plante absorbe du gaz carbonique et rejette de l’oxygène ; l’humain absorbe de l’oxygène et rejette du gaz carbonique. La sève est verte ; le sang est rouge (couleur opposée sur le schéma des couleurs). Etc.
Donc pour passer du plan objectif aux plans subjectifs (et donc au 1er plan astral), il faut tout inverser.

En partant du bas vers le haut, voici les 3 choses essentielles à faire :

Ton corps bouge, il ne faut plus le bouger, donc l’immobiliser.

Tu respires, il ne faut plus « respirer », enfin le moins possible en réduisant ta respiration au minimum.

Tu penses, il ne faut plus penser.

Ainsi tu diminue tout, tu inverses, et tu peux franchir le seuil qui sépare le plan objectif du plan subjectif (1er plan astral).

Je détaille :

Tu ne bouges plus ton corps. Un engourdissement va partir de tes pieds et remonter jusqu’à ta tête.

Quand tu t’endors, un engourdissement naturel part de tes pieds, remonte le long de ton corps, et finit au sommet de ta tête. Seul reste le point-conscience entre tes deux yeux. Et tu plonges dans le sommeil.
Quand tu te réveilles, c’est l’inverse. D’abord apparaît le point-conscience entre les deux yeux, puis l’engourdissement descend du sommet de ta tête vers tes pieds.

Cet engourdissement est causé par le ralentissement des battements du cœur. Sylvan Muldoon, dans son livre « La projection du corps astral » (Du Rocher), travaille uniquement avec le ralentissement du cœur et cet engourdissement. Il donne d’ailleurs une méthode pour y parvenir. Mais de toute façon, dès que tu te calmes et tu ne bouges plus, les battements de ton cœur ralentissent naturellement.

Pour ne plus « respirer », il faut respirer plusieurs fois profondément en utilisant toute ta capacité pulmonaire. Le sang est ainsi oxygéné. Il n’y a plus de gaz carbonique (c’est sa présence qui déclenche le mécanisme respiratoire). Et tu peux ainsi diminuer ta respiration au minimum). Tu adoptes alors la respiration dite petite circulaire : inspiration (un demi-cercle qui tourne), expiration (un demi-cercle qui tourne). Ce rythme va se répercuter sur les 2 cerveaux et les synchroniser.

Quand tu penses, toute ta conscience est concentrée dans la zone frontale, en plus tu es en ondes d’éveil bêta, voire super bêta. Dès que tu ne penses plus, que tu gardes simplement ta conscience en éveil sans concentration dans le noir de tes yeux fermés, ta zone frontale se déstresse, tes ondes cérébrales passent en mode alpha, puis super alpha. Et du coup cela contribue à synchroniser aussi tes 2 cerveaux.

En faisant les 3 choses citées, tu te déconnectes du plan objectif pour passer au plan subjectif. Une fois le seuil franchit, tu retrouves ta pensée, ta « respiration » astrale, et ta mobilité (corps astral).

Mais à la base, quels que soient les exercices que tu fais (visualisation, etc.), il y le calme intérieur nécessaire à leurs réussites.
N’espère pas être calme juste au moment où tu tentes une PA, alors que dans la journée tu speedes pour un oui ou un non, et à tous les niveaux.
Tu dois être calme en permanence. Et tu pourras réaliser la PA.

Et laisse les affirmations de côté. Tu baignes dans un climat trop émotionnel et tendu pour qu'elles soient vraiment efficaces. Calme-toi ! Vide ton esprit ! Respire profondément ! Ne te focalise pas sur le but de la PA ! Pense juste à l'instant présent ! Sois patient et confiant ! Et le miracle aura lieu !

Voilà.

J’espère que cela t’aidera.  :)

Modifié par phantom blue, 05 juillet 2006 - 09:19.


#44 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 11 juillet 2006 - 12:42

J’ai vu que tu avais laissé le même post sur plusieurs sites… De ce fait, j’interviens car il me semble que ce jeu d’opposition est factice :

1. sur les plantes
2. sur les couleurs

1. Les plantes produisent du dioxyde de carbone (CO2) et absorbent de l’oxygène la nuit…

http://www.aquarioph...chnique_co2.php

et toutes les plantes n’ont pas une sève de couleur verte… La couleur de la sève peut être blanche, grise, brune, marron et parfois même noire (pour le châtaigner atteint du champignon Phytophtora cinnamoni, par exemple). C’est donc très varié, quelle que soit la santé de la plante…

2. Le rouge est opposé au vert, dans le sens « complémentaire » et pour le cercle chromatique en synthèse additive… Mais en réalité les couleurs sont toutes des longueurs d’onde et donc il n’y a aucune opposition réelle entre ces deux longueurs d’ondes particulières : 780 nm pour le rouge et 530 nm pour le vert, ce serait absurde.

http://fr.wikipedia....complémentaire

http://www.commentca...eo/lumiere.php3

http://semsci.u-strasbg.fr/rouedes.htm

Cette représentation en cercle ne doit pas nous leurrer, il s’agit en réalité d’une échelle car au-delà du rouge, nous avons les infra-rouges, au delà du violet, les ultra-violets, etc. (bien que "les couleurs" ne soient plus visibles pour l'oeil humain).

Dès lors, le passage d’un plan à un autre, obéit certes, à d’autres lois, mais pas forcément à des inversions systématiques… Diminuer (la respiration, la pensée, etc.), est plus pour permettre un passage que tomber dans une inversion. Et c’est justement parce qu’il y a passage qu’on retrouve la pensée, le mouvement, l’énergie, etc. On pourrait même dire que non seulement ce n’est pas une inversion, mais une amplification… de la pensée, la concentration, la lucidité, la vitesse des mouvements, etc.

Il faut se méfier des idées reçues (dans tous les domaines) car on tombe alors dans une dogmatique qui freine voire perturbe le déroulement d’une expérience.  :)

Modifié par le scribe, 11 juillet 2006 - 12:43.


#45 phantom blue

phantom blue

    Membre astral

  • Membre
  • 159 messages

Posté 11 juillet 2006 - 18:21

Petite rectification : il s’agit en fait de la chlorophylle (verte) et de l’hémoglobine (rouge). J’avais noté de mémoire, je viens de relire.

Bien sûr que les plantes absorbent de l’oxygène pour vivre, tous les organismes vivants le font, bien sûr qu’ils existent d’autres couleurs de sèves, mais dans l’éventail de toutes les possibilités de la nature cette opposition existe, et elle se retrouve partout, à tous les niveaux. C’est comme une sorte de fil conducteur qui fait ressortir cette loi de passage entre le plan objectif et subjectif. Il est indéniable qu’en cogitant, en respirant de façon saccadée et en bougeant, on ne pourra pas réussir une PA. Ou alors il faut que l’activation de la Kunda soit vraiment plus forte. La relaxation et la diminution des activités physiques et psychiques reste la base.

Le docteur Lefébure expose aussi autrement les lois de symétrie et d’opposition. Il part du cercle et du trait, donc de la sphère est du rayon. La sphère est toujours en nombre limité et pratiquement statique. Les rayons toujours en très grand nombre et très mobiles. Par exemple les ovules (en nombre limité) se fixant dans la matrice, et les spermatozoïdes (en très grand nombre et très mobiles, ressemblant à des traits quand ils sont droits). Puis les yeux, au nombre de deux, à mobilité réduite dans leurs orbites, et les dix doigts, très mobiles dans l’espace (vue et toucher se rapportant aux sens). A la tête (en gros une sphère,) et au buste et aux quatre membres. Aussi le soleil et ses rayons. Etc. Le principe est réel à la base, habillé ensuite par les formes, avec des variations.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)