Aller au contenu


Les graves dangers de la satisfaction sexuelle


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
51 réponses à ce sujet

#46 Gauthier

Gauthier

    Membre éthérique

  • Membre
  • 62 messages
  • Lieu:Au chiottes (mais... à Lyon)

Posté 01 mars 2005 - 18:17

Citation

on perd un peu de vie ...c'est pourquoi certaines pratiques sont utilisées pour éviter l'ejaculation...afin de ne pas raccourcir son existence.
On s'est aperçu également en mesurant qualitativement cette énergie en prenant le pouls au niveau de la cheville, que plus les gens en avait et plus ils étaient "obsédés".

Artis, on voit ton expérience de la médecine chinoise :)
Evidemment, l'orgasme masculin fait perdre de l'énergie (le shen du temps antérieur, comme ils la nomment si poétiquement dans le Chi-kung séminal), mais il y a toujours d'autres moyens de récupérer un peu ce capital.

C'est clair que d'un seul coup, on se dit qu'il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant d'avoir un rapport sexuel... Bien sûr, on a droit à tout un tas de techniques permettant une rétention de sperme, pour que l'akasha puisse utiliser les canaux utilisés normalement par la kundalini pour aller illuminer l'occiput et les chakras et blablabla...

Je considère que c'est la même énergie, sous différentes formes, et il est évident qu'on en perd un peu dès qu'on fait l'amour, comme à chaque fois qu'on accomplit un acte. Cependant, on perd un peu de cet énergie pour en récupérer une autre. En général, l'acte sexuel, s'il est pratiqué entre personnes responsables et consentantes, ne pose aucun problème, il est très intéressant pour l'échange énergétique avec le partenaire.



Alors, chastes convaincus, partouseurs invétérés... Aucun chemin n'est meilleur qu'un autre, l'important est d'être conscient de ce qui se passe, et ce qui est crucial, c'est l'intention véhiculée par un tel acte, à mon avis.


Je pense que l'intention qu'on met en faisant l'amour avec telle ou telle joue totalement sur la perte d'énergie : pour certains, faire l'amour est au contraire le moyen de faire le plein total d'énergie, même s'il y a une éjaculation, ou n'importe quelle autre sécrétion.
Peut-être que quelqu'un a déjà fait cette expérience aussi, mais il m'est déjà arrivé d'effectuer une projection suite à un orgasme, et bizarrement, l'acte a continué...

étonnant, isn't it ? :9:
Mon père, vivait d'amour et de bière...

moi la bière me suffit...



un proverbe chinois dit que lorsqu'on n'a plus rien à dire, on cite en général un proverbe chinois :)

#47 Artis

Artis

    Nada en especial

  • Membre
  • 1 875 messages
  • Sexe:Homme

Posté 01 mars 2005 - 19:49

Citation

mais il y a toujours d'autres moyens de récupérer un peu ce capital.

Pour ce qui est de l'énergie ancestrale, c'est une energie qu'on ne peut pas récupérer malheureusement.
Mais il n' ya pas que l'acte sexuel qui puise dedans.
On l'utilise constament afin d'assimiler les autres énergies.
Elle est utilisée pour rétablir certaines pathologies energétiques etc....
Dans tous les cas la nature est bien faite et le corps utilise les energies à bon escient (lorsque le mental n'interfere pas)

#48 Gauthier

Gauthier

    Membre éthérique

  • Membre
  • 62 messages
  • Lieu:Au chiottes (mais... à Lyon)

Posté 01 mars 2005 - 21:41

Je parlais du capital qu'on a à l'origine en énergie "à soi", pas celle qui es contenue dans le sperme qui nous est donnée par les parents

Celà dit, ça pose une question :
Cette énergie ancestrale est utilisée tout au long de la vie, et ne peut pas être récupérée (encore que... tout est possible, faudra qu'on essaye un jour :)), et elle est plus raffinée que l'énergie brute dont on se sert pour d'autres opérations (soigner les gens, par exemple)

Donc, peut-être qu'on pourrait raffiner notre énergie, et la transformer en une autre, plus raffinée, et pourquoi pas en notre énergie ancestrale ? Je l'ai jamais fait dans cette vie, et j'ai pas le souvenir de l'avoir fait avant. Celà dit... comme fondamentalement, toutes les énergies ne sont que différents états d'une même énergie (un peu lourd ma phrase :hair: ), il y aurait peut-être moyen de récupérer ce capital, qu'en pensez-vous ?

Celà dit... pour quelle utilité ?
Mon père, vivait d'amour et de bière...

moi la bière me suffit...



un proverbe chinois dit que lorsqu'on n'a plus rien à dire, on cite en général un proverbe chinois :)

#49 Artis

Artis

    Nada en especial

  • Membre
  • 1 875 messages
  • Sexe:Homme

Posté 02 mars 2005 - 08:17

Concernant cette energie ancestrale je ne peux en parler que de part mes connaissances et experiences en acupuncture énergétique.
Donc je vais encore y faire référence mais je voudrais pas gaver tout le monde avec mon energétiqe chinoise qui a elle seule ne peut pas tout expliquer  ;)

Cette energie on la sent physiquement aux pouls chinois et dés qu'elle ne peut plus assurer ses fonctions...elle s'arrête de circuler car elle s'économise.
Quand on fait des traitements on s'aperçois qu'elle réagit différement des autres...on a vraimment cette impression de capital (de quantité limitée).
Donc je ne pense pas qu'on puisse la récupérer d'une façon ou d'une autre...mais je peux me tromper (et les chinois aussi   :)  )

Citation

comme fondamentalement, toutes les énergies ne sont que différents états d'une même énergie

Je suis pas tout à fait d'accord. Le nom est le même (energie) mais la provenance et la fonction ne sont pas les mêmes.
L'énergie cosmique, téllurique , allimentaire ou ancestrale n'ont pas la même origine et ne remplissent pas le même rôle.
Elles travaillent ensemble mais n'ont pas les mêmes reservoires et ne se mélangent pas.

#50 Gauthier

Gauthier

    Membre éthérique

  • Membre
  • 62 messages
  • Lieu:Au chiottes (mais... à Lyon)

Posté 02 mars 2005 - 15:31

c'est vrai, mais est-ce que les énergies ne découlent pas justement d'une forme originelle d'énergie ?

Finalement, notre conscience ne fait que puiser dans divers plans pour se construire, mais puisqu'on peut aller d'un plan à un autre, les énergies le peuvent aussi.

Je base ça sur mon expérience personnelle, mais c'est vrai que pour avoir longtemps étudié la médecine chinoise, je n'en ai pas trouvé de trace...
Mon père, vivait d'amour et de bière...

moi la bière me suffit...



un proverbe chinois dit que lorsqu'on n'a plus rien à dire, on cite en général un proverbe chinois :)

#51 Artis

Artis

    Nada en especial

  • Membre
  • 1 875 messages
  • Sexe:Homme

Posté 02 mars 2005 - 16:18

Peut être que l'on peut comparer l'energie à la lumière blanche, qui est unique au départ et dont sa disfraction engendre les couleurs.

Au fait tu as étudier la MC où car mes séminaires se passent sur Lyon ?

Modifié par artis, 02 mars 2005 - 16:21.


#52 Gauthier

Gauthier

    Membre éthérique

  • Membre
  • 62 messages
  • Lieu:Au chiottes (mais... à Lyon)

Posté 03 mars 2005 - 23:01

Tiens, toi aussi tu pratiques la MC sur Lyon ? décidément :) c'est un ostéopathe et magnétiseur qui m'a fait découvrir ça. J'ai beaucoup pratiqué en même temps que je potassais ça par plaisir, ça a fini par rentrer. Ensuite, il y a 3 ans, j'ai commencé à me former là dedans avec la plupart de mes maîtres en arts martiaux. J'ai aussi fait une formation en MTC, tout ce qu'il y a de plus classique et en médecine ayurvédique, mais ça c'est avec un ami qui est branché là-dedans, pas en séminaire :)


Pour en revenir à la satisfaction sexuelle, je pense que c'est un excellent moyen de faire le plein d'énergie(s) à condition que l'intention soit claire, et réfléchie. Evidemment, celà impose que la relation ne soit pas à sens unique.

Je suis assez porté sur la Somafera (c'est un peu la version nordique de l'alchimie, avec un concentré d'arts martiaux, et de pas mal d'autres choses). Ce qui est marrant, c'est que chez eux, l'idée est d'accepter de "lâcher la bête qui repose en nous" (pendant l'acte sexuel, celà revient aussi à accepter l'idée que nous pouvons satisfaire notre nature, dans certaines conditions : l'altruisme).
Pourtant, lâcher la bête est vu d'abord comme un échange, puisque le/la partenaire lâche sa propre bête en nous (je parle au sens figuré, vous l'aurez compris :) ;)  <_< )

J'aimais bien ce que disait Khavan, sur le fait que des liens se créent après une relation sexuelle. Quand on regarde, d'ailleurs l'aura de son/sa partenaire pendant l'acte, on constate une infinité de filaments d'énergie qui se lient aux notres.
Ces petits filaments perdurent assez longtemps, parfois très très longtemps s'il y a un lien réel.


Pour ma part, je pense que le sexe, s'il est vu comme amusement, peut très bien être pratiqué à condition que les partenaires aient la même "intention", j'insiste sur le mot, car c'est vraiment de ça qu'on parle : c'est l'intention qui précède l'acte qui va déterminer si le dit acte est "mauvais", préjudiciable.
Mon père, vivait d'amour et de bière...

moi la bière me suffit...



un proverbe chinois dit que lorsqu'on n'a plus rien à dire, on cite en général un proverbe chinois :)





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)