Aller au contenu


L'état de conscience à atteindre


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
108 réponses à ce sujet

#1 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 juin 2008 - 13:38

Je pense que le plus difficile, quand on débute en matière de projection de conscience, c'est de parvenir à saisir quel est l'état de conscience idéal à avoir avant de pouvoir effectuer une technique efficacement, sans épuiser ses efforts.

Cela faisait donc quelque temps que je voulais faire ce topic, qui suit en fait mon topic précédent sur le désaxage de la conscience (ou le précède en l'occurrence). J'ai pu faire quelques tests qui m'ont permis, je pense, de pouvoir expliquer à quelqu'un n'ayant aucun repère l'état à atteindre.

Pour cela, plutôt que de longues explications, j'ai trouvé un exercice relativement simple à apprendre (mais qu'il faut maîtriser avec précision) pour saisir la chose.

L'exercice : Allongez-vous et détendez-vous une minute. Maintenant, commencez à visualiser quelque chose. Cela peut être n'importe quoi, un objet, une personne, etc. Disons une corde, vu que c'est en plus une technique de projection bien connue. Cette corde pend au dessus de vous. Concentrez-votre attention sur elle, entièrement, ressentez sa texture, sa forme, sa matière. Vous devez réellement avoir la sensation de cette corde.

Maintenant, éloignez votre attention progressivement de la visualisation (mais en la maintenant toujours tout le long dans votre esprit) et reprenez pleinement conscience de l'environnement extérieur. Vous ressentez votre présence dans la pièce, votre esprit est alerte. Vous ressentez l'espace autour de vous. Vous conservez toujours en arrière-plan mental l'image de la corde, qui n'a désormais pas plus de force qu'une simple idée.

À présent, ramenez lentement votre attention sur la visualisation, en prenant soin de ne pas y revenir d'un seul coup. Faites progressivement glisser votre attention de l'environnement extérieur, de votre présence dans la pièce, jusqu'à la visualisation.

À partir de là, vous devez saisir le moment où votre attention décroche de la conscience de l'extérieur pour se concentrer essentiellement sur la visualisation, et inversement le moment où la visualisation perd sa nature "solide" pour ne redevenir qu'une image creuse alors que notre conscience se concentre trop sur l'extérieur (l'extérieur pouvant aussi être simplement le fait de regarder le noir derrière les paupières, de façon physique).

Le but : En s'entraînant à cet exercice, le principe va être de parvenir à équilibrer parfaitement entre conscience extérieure pleine et visualisation "solide". Vous devez apprendre à accorder, de la même façon qu'un instrument, votre conscience avec simultanément la perception de l'extérieur et celle de l'intérieure (la visualisation).

Vous constaterez qu'il n'y a pas un seul point où les deux peuvent être maintenus, mais une petite marge de progression dans un sens et dans l'autre. Mais vous devez chercher à chaque exercice le point d'équilibre entre les deux, là où ils ont la même force. Comme son nom l'indique, il s'agit alors d'un équilibre qui demande le minimum d'effort, et permet de rester conscient tout en étant parfaitement détendu mentalement ! (ce qui est l'état nécessaire pour se projeter)

Attention toutefois, car on peut glisser très lentement vers la rêverie si on ne maintient pas cet équilibre avec fermeté mais totale tranquillité. D'où l'intérêt de s'entraîner régulièrement, notamment le matin où c'est relativement aisé car on part alors d'un état déjà détendu pour "remonter" vers la surface juste ce qu'il faut pour rester conscient. Comme on ne peut glisser essentiellement que dans un sens en se relaxant (vers l'endormissement), cela est en fait plus facile.

La conséquence : Cette maîtrise permet en fait d'éviter deux écueils : d'une part, le fait de rester "trop conscient" et pas assez relâché mentalement, ce qu'on évoque beaucoup sur les forums et qui est responsable de nombreux échecs. L'un des "secrets" de la projection se situe dans cette détente mentale. Mais la détente mentale ne veut pas dire le laisser-aller. Et c'est là, d'autre part, ce que permet cet exercice : afin d'éviter de glisser dans une rêverie sans appui externe, vous restez concentré et présent à vous-mêmes tout en effectuant une visualisation puissante.

En parallèle, et c'est là le titre de ce topic, cela vous permet, notamment si vous débutez en matière de projection, de saisir l'état de conscience idéal à avoir pour permettre la projection : à la fois présent à soi et conscient de l'extérieur, et avec une conscience intérieure mobile et non paralysée par cette présence au monde. Grâce à cela, au moment de tenter une projection, vous évitez d'entrer en rêve ou en projection onirique (retournement sur soi-même au départ de l'expérience) en "décrochant" au moment de la projection (perte de la conscience extérieure une fraction de seconde au moment de "sortir").

L'état atteint avec cet exercice offre d'autres possibilités de travail sur soi que vous pourrez découvrir avec la pratique. Mais son principal attrait pour ce qui nous concerne, est d'être la "base de départ" pour effectuer une projection en toute conscience. La conscience part vers l'intérieur tout en restant solidement fixée au monde extérieur. Tout un programme ;)

Note : ceci n'est probablement pas le seul état idéal pour effectuer une projection, mais cela permet aux débutants notamment de saisir d'expérience un état propice à la projection qui fonctionne très bien une fois maîtrisé.


[Edit] J'ai oublié de préciser quelque chose, mais en fait en faisant cet exercice, vous noterez que vous ne pouvez pas rester entièrement concentré sur les deux états simultanément, et précisément le point d'équilibre arrive en opérant un recul mental intérieur qui vous permet de voir les "deux tableaux" en même temps, sans se fatiguer. C'est cet état qu'il faut chercher et accrocher une fois qu'on le tient. Il ne faut pas chercher à re-"zoomer" sur l'une ou l'autre perception, ni sur les deux en même temps. Mais rester en recul, comme un observateur de loin qui perçoit les deux tranquillement. Et là, vous avez fait 50% du chemin vers la projection, le plus dur en fait pour beaucoup de gens. D'où l'importance avec cet exercice de pouvoir repérer le moment où on est dans le "bon" état et ne plus le lacher, sous peine d'épuiser ses forces et sa concentration inutilement.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#2 Lala

Lala

    Supercalifragilisticexpialidocious

  • Modérateur
  • 1 732 messages
  • Sexe:Femme

Posté 05 juin 2008 - 18:56

Très intéressant ! Merci beaucoup pour cet exercice. :)

#3 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 juin 2008 - 19:23

Comme si tu en avais besoin :P Mais merci Lala ;)
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#4 Lala

Lala

    Supercalifragilisticexpialidocious

  • Modérateur
  • 1 732 messages
  • Sexe:Femme

Posté 05 juin 2008 - 20:04

Voir le messageKalonek, le Jun 5 2008, 08:23 PM, dit :

Comme si tu en avais besoin :P Mais merci Lala ;)
Ben oui je compte bien essayer ! :)

#5 Jolan

Jolan

    Gardien du Feu

  • Administrateur
  • 3 362 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Liège

Posté 05 juin 2008 - 20:27

Chouette article, kalonek. La projection depuis l'état de veille n'est vraiment pas mon fort, donc ça ne peut être qu'un bon exercice. :)

Les seules fois où j'ai pu remarquer ces états intermédiaires, c'est lors de courtes siestes.
Il m'arrive de me réveiller brusquement après quelques minutes et de réaliser que j'étais en pleine rêverie.

Au départ, ce sont juste des idées inconscientes qui défilent sous forme de visualisation (pas d'images à proprement parler).
Ensuite, je m'immerge peu à peu dans la scène, toujours inconsciemment, et une sensation physique me réveille brusquement (genre une chute à moto).

Le principe de faire des allers-retours semble excellent. C'est effectivement aussi une méthode d'apprentissage musical.
Bon, j'essaie dès ce soir ! Merci ;)

Modifié par Jolan, 05 juin 2008 - 20:33.

Ne vous inquiétez pas ! On va tous mourir.

#6 Anthony12

Anthony12

    Membre éthérique

  • Membre
  • 61 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Rennes

Posté 05 juin 2008 - 20:53

Bonsoir,
Kalonek je te remercie pour ce topic il est super surtout pour moi qui ne saisissais pas l'état qu'il fallait atteindre! :)
C'est super bien expliqué et même si je n'ai pas essayé encore il m'a déjà aidé sur le plan de la compréhension de cet état.
21/12/2012 THE FINAL DAY !

#7 Teroutaspregor

Teroutaspregor

    Visiteur

  • Membre
  • 11 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Orléans

Posté 05 juin 2008 - 21:25

Excellent topic Kalonek, très bien expliqué avec un succès garanti dans la pratique, j'en suis certain. :10:
Ma motivation n'est pas au rendez vous ses derniers temps. Je vais l'essayer moi aussi.

Merci

#8 Solaro

Solaro

    Membre éthérique

  • Membre
  • 84 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 juin 2008 - 21:38

Merci pour ton guide ! C'est très intéressant cette approche, je vais tester ça ce soir !

#9 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 juin 2008 - 22:01

Voir le messageJolan, le Jun 5 2008, 09:27 PM, dit :

Les seules fois où j'ai pu remarquer ces états intermédiaires, c'est lors de courtes siestes.
Il m'arrive de me réveiller brusquement après quelques minutes et de réaliser que j'étais en pleine rêverie.

Au départ, ce sont juste des idées inconscientes qui défilent sous forme de visualisation (pas d'images à proprement parler).
Ensuite, je m'immerge peu à peu dans la scène, toujours inconsciemment, et une sensation physique me réveille brusquement (genre une chute à moto).

Le principe de faire des allers-retours semble excellent. C'est effectivement aussi une méthode d'apprentissage musical.
Bon, j'essaie dès ce soir ! Merci ;)

De rien :) En fait cela fait longtemps que je réfléchis à la façon d'expliquer l'état de conscience qui permet de se projeter depuis la veille, et par hasard il y a quelque temps j'ai constaté durant mes propres exercices que celui-ci permettait de saisir d'expérience cet état. Même sans réussir forcément à partir de là à se projeter dans l'immédiat, cela permet au moins de voir comment se détendre dans un état propice. Car je remarque de plus en plus que c'est bien la difficulté à atteindre cet état qui pose le plus de problèmes aux gens, ils ne savent pas "quand" il font les choses "correctement", et évidemment à partir de là c'est d'autant plus compliqué pour faire quoi que ce soit car on commence à mentaliser, à essayer diverses choses etc. Je ne dis pas que c'est l'unique état de conscience permettant d'atteindre la projection, mais c'est en tout cas un état qui fonctionne de façon certaine.

En faisant l'exercice, on parvient normalement assez rapidement (si on a déjà fait un peu de visualisation) à stabiliser sa conscience dans ce stade où elle est à la fois en visualisation solide mais simultanément bien ancrée dans son environnement. Au début, on croit que notre conscience se "disperse", on dirait qu'elle a perdu en "force d'attention", car on a naturellement tendance à vouloir placer toute notre attention sur l'extérieur (veille) ou l'intérieur (relaxation, sommeil). Mais si on parvient à se détendre un peu et à se relâcher progressivement tout en maintenant l'état en question, on note alors qu'en fait notre perception est assez fine, mais différente de la veille, sans être moins conscient pour autant.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#10 Seeker

Seeker

    lamed vav

  • Modérateur
  • 2 072 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:92

Posté 05 juin 2008 - 22:22

Tu as vraiment tout dit ^^. C'est un beau cadeau pour un anniversaire :D .

En fait pour ma part il y a une autre technique mais qui rejoint le même principe, le même but: laisser défiler ses pensées qui traversent son esprit comme si tu regardais les nuages passaient dans le ciel en étant conscient de soi-même. c'est pas évident au début mais on peut y arriver avec de la pratique.
Mon blog sur les états modifiés de conscience (rêve lucide, projection astrale), la spiritualité et l'éveil de la conscience, selon ma propre expérience.

#11 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 juin 2008 - 22:27

C'est en effet exactement le même principe. Je l'utilise aussi :) Le but de mon exercice est simplement que les gens saisissent concrètement comment faire cela.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#12 neo

neo

    Membre éthérique

  • Membre
  • 90 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Lambersart

Posté 05 juin 2008 - 22:42

Merci, vraiment...

#13 Seeker

Seeker

    lamed vav

  • Modérateur
  • 2 072 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:92

Posté 05 juin 2008 - 22:48

Je pense qu'avec ce topic on a franchi un pas dans la méthode de projection :)

je vais peut être faire un topic sur le lien entre le comportement dans la vie de tous les jours et la projection
Mon blog sur les états modifiés de conscience (rêve lucide, projection astrale), la spiritualité et l'éveil de la conscience, selon ma propre expérience.

#14 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 06 juin 2008 - 10:09

J'attends vos retours bien évidemment pour améliorer éventuellement les explications suivant les difficultés rencontrées ;)

J'ai oublié de préciser quelque chose, mais en fait en faisant cet exercice, vous noterez que vous ne pouvez pas rester entièrement concentré sur les deux états simultanément, et précisément le point d'équilibre arrive en opérant un recul mental intérieur qui vous permet de voir les "deux tableaux" en même temps, sans se fatiguer. C'est cet état qu'il faut chercher et accrocher une fois qu'on le tient. Il ne faut pas chercher à re-"zoomer" sur l'une ou l'autre perception, ni sur les deux en même temps. Mais rester en recul, comme un observateur de loin qui perçoit les deux tranquillement. Et là, vous avez fait 50% du chemin vers la projection, le plus dur en fait pour beaucoup de gens. D'où l'importance avec cet exercice de pouvoir repérer le moment où on est dans le "bon" état et ne plus le lacher, sous peine d'épuiser ses forces et sa concentration inutilement.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#15 Parphalek

Parphalek

    Apprenti oobéiste

  • Membre
  • 137 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Ilien Du Sud

Posté 06 juin 2008 - 13:22

Voir le messageKalonek, le Jun 5 2008, 02:38 PM, dit :

Maintenant, éloignez votre attention progressivement de la visualisation (mais en la maintenant toujours tout le long dans votre esprit) et reprenez pleinement conscience de l'environnement extérieur. Vous ressentez votre présence dans la pièce, votre esprit est alerte. Vous ressentez l'espace autour de vous. Vous conservez toujours en arrière-plan mental l'image de la corde, qui n'a désormais pas plus de force qu'une simple idée.

Bonjour à tous et merci pour cette description,

toutefois je ne suis pas certain de cerner la totalité du passage que j'ai copié ci-dessus. J'aimerais que tu me donnes plus de précisions quant à ton ressenti lorsque tu parles d'éloigner son attention de la visualisation. En fait, je ne comprends pas ce que tu fais vraiment dans ce passage tout entier.

Merci encore.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)