Aller au contenu


Projection involontaire


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
3 réponses à ce sujet

#1 Addict7

Addict7

    Onironaute

  • Membre
  • 62 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Univers onirique

Posté 10 février 2008 - 21:48

Bon je vais peut être enerver tous ceux qui n'arrivent pas faire de projections volontaires, mais pense avoir pour la deuxiement fois avoir fait une projection involontaire, Pourtant avant cette experience, cela ne m'interessait vraiment pas...
Donc voila je me couche a 00h15 avec ma copine sur un lit individuel (donc pas trop confortable à deux!!), étant tres fatigué, je me trouve presque aussi tot dans un reve normal assez étrange, où je suis un ami en voiture de nuit, apres qu'il m'ai dit qu'il avait quelque chose de "marant" a me montrer. A un moment il évite tout juste une poubelle. A ce moment je me dit "Ca suffit, j'ai plus envie de le suivre, je m'arrete la". Je me retrouve alors assez vite alongé dans ma chambre, par une transition qui resemble fort a un reveil. Le son du moteur de ma voiture qui résonnait dans ma tete s'averai finalement etre la bruit de mon frigo, un peu assourdi, comme si j'étais sous l'eau. Dans ma chambre, tout me semble correcte, au détail pres que je n'arrive pas à faire de mouvement, et que j'ai l'impression de tourner tres lentement sur un plan horizontal. A un moment j'ai telement tourné que j'ai peur d'une part de tomber du lit, mais aussi de gener ma copine (toujours présente) avec mes jambes. C'est quand j'ai réalisté que mon corps ne tombais pas du lit que j'ai réalisé ce que je commençais a soupsonner: mon "vrai" corps n'avais pas bougé d'un centimetre, et je flottais a juste à coté de mon lit.
   Plus je dérivais en m'éloignant du lit, plus je me séparai de mon corps. A un moment cette séparation commençais a s'accompagner d'un sorte d'ondulation sinusoidale de l'espace et du temps (sa parait dingue, mais j'ai rien trouvé de mieu pour l'exprimer). Alors j'ai préféré me rapprocher de mon corps (c'était pas vraiment agréable). C'est alors qu'une sorte de visage lumineux ce mis à flotter devant moi. Il avant une expression réelement menaçante. Bientot que je ne croye vraiment pas en toutes ces choses, j'était telement effrayé que  j'ai essayé d'appeler mentalement un "Guide". Un sorte de sensation de confort interieur me remplis et je ressent une sorte de message disant qu'il fallait que je rentre parsque je n'étais pas pret. Je glissa sans aucun controle vers ma position initiale, me retrouvant alors paralysé, et bien eveillé dans mon lit.
   Voila, qu'en pensez vous? que pensez vous de ma rencontre effrayante? ça vous est déja arrivé?

#2 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 15 février 2008 - 21:55

Salut Addict7, une bonne expérience assez classique de projection :) C'est bien que ça t'arrive plus ou moins involontairement, cela indique des dispositions pour se projeter en matinée notamment, lorsque tu es encore déphasé mentalement.
Le coup de la rotation sur un axe horizontale (alors que je suis encore à moitié embué et pas totalement conscient d'être en projection) est assez fréquente chez moi, je suis d'ailleurs étonné que peu ou pas d'auteurs en parlent.

Pour le visage, c'est le genre d'hallucination assez classique en projection, pas de quoi s'en soucier outre mesure.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#3 vapau

vapau

    Visiteur

  • Membre
  • 1 messages
  • Sexe:Femme

Posté 18 février 2008 - 13:38

Bonjour,

J'ai eu le même genre d'expérience involontaire.

1) Il y a 4 ans pendant des vacances au bord de la mer. Un jour où je me faisais bronzée sur ma serviette, j'ai senti mon corps s'enfoncer dans le sol, mais en même temps je me sentais flotter au-dessus du sol. C'était une sensation très surprenante, mais c'était aussi très agréable. ca a duré quelques minutes et j'ai sombré en une fraction de seconde dans un profond sommeil. Quand je me suis réveillée, l'étais dans un état de sérénité que je n'avais jamais ressenti. Qu'est-ce-que je me sentais bien ! Je pensais avoir dormi 1 heure minimum, mais quand j'ai demandé à ma mère, qui était à côté de moi tout le temps, l'heure qu'il était, j'ai été stupéfaite de constater que je n'avis dormi qu'une dizaine de minutes.

2) Un jour, alors que je prenais tranquillement une douche, j'ai perdu connaissance. J'ai senti venir le malaise, et je me suis laissée glissée contre un des murs de la douche, puis ça a été le trou noir. Pfft ! Plus personne. Ensuite, je me suis vue en position foetal, des silhouettes blanchâtres, vaporeuses, étaient autour de moi. Elles chuchotaient entre elles, mais je n'entendais pas ce qu'elles se disaient, et j'ai aperçu une lumière très vive mais curieusement je n’étais pas éblouie, et je me sentais bien dans tout mon être. Quand je me suis redressée pour m'approcher de cette lumière, je me suis sentie comme aspirée en arrière et je me suis réveillée sous les gifles de mon mari. Là ça a été un vrai choc, à la fois physique et émotionnel. J'étais complètement désorientée, la lumière de la salle de bain me faisait mal aux yeux, j'avais l'impression d'avoir un empli dans la tête, car le moindre bruit me perçait les tympans. J'avais le tournis, et envie de vomir. Mon mari m'a assise tant bien que mal dans le bac à douche et m'a emballée avec toutes les serviettes et les peignoirs qui lui tombaient sous la main, car je claquais des dents. Quand le médecin du SAMU a pris ma tension, il l'a prise 3 ou 4 fois de suite, j'avais 5,3 de tension et on a jamais su ce que j'avais eu. Etrangement, je regrettais de m’être réveillée… j’avais entendu et lu beaucoup de témoignages sur l’instance bonheur que l’on ressent quand on s’approche de la lumière, et bien je peux dire que c’est la stricte vérité ! En plus quand j’ai retrouvé toute ma lucidité, j’ai demandé à mon mari combien de temps j’avais perdu connaissance, « une dizaine de secondes » m’a-t-il répondu, alors que j’étais certaine d’être partie bien plus longtemps que ça.

3) Un soir, ça devait faire 10 minutes que j’étais couchée, je commençais à m’endormir, quand j’ai senti mon corps se retourner violement comme une crêpe, les pieds par-dessus ma tête. J’avais l’impression d’être dans le tambour d’une machine à laver. Je me suis réveillée en sursaut, et cette fois la sensation était très désagréable. Le lendemain, je me suis réveillée fatiguée, comme si je n’avais pas fermé l’œil de toute la nuit, et je me suis traîner une terrible migraine toute la journée.

Pourquoi les sensations peuvent-elles être si différentes ?

#4 Devalos

Devalos

    What you want

  • Membre
  • 141 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Bretagne

Posté 12 mars 2008 - 21:34

Dire que ma petite amie arrive à se projeter en une semaine et moi ça fait un an que j'essaye d'en faire !!
J'aimerai trop me projeter involontairement !  <_<

Mais d'un autre côté j'aurais peur de me coucher et de me sentir partir comme ça sans décider.  :lol:
La poésie n'est que sentiments.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)