Aller au contenu


Le désaxage de la conscience


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
141 réponses à ce sujet

#16 disjoncteur

disjoncteur

    l'aube et le crépuscule

  • Membre
  • 780 messages
  • Sexe:Homme

Posté 03 septembre 2007 - 14:23

Sujet interessant qui va surement aider pas mal de personnes.

Voir le messageKalonek, le Sep 2 2007, 05:30 PM, dit :

Si vous avez des difficultés à voir, n'essayez pas d'ouvrir les yeux, mais demandez fermement à obtenir la perception visuelle ("je veux voir", "clarté" etc.) et continuez sans le cas échéant, en vous éloignant de votre lit, elle apparaîtra plus tard.

J'ai pour ma part dernièrement changé cette formulation en (je veux..) "conditions parfaites!", ça donne des resultats assez... parfaits  :lol:
Quand ça fonctionne bien sur.
dormez.

#17 Focalis

Focalis

    Visiteur

  • Membre
  • 14 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Voiron Isère

Posté 03 septembre 2007 - 16:59

Bonjour,


Le processus dont parle Kalonek peut être facilité par un exercice très simple de "différenciation des deux corps" effectuer état de *conscience ordinaire, sans relaxation (puis reproduit en relaxation profonde pour bénéficier de la réduction des stimuli sensorielles perçu par le corp physique):

1 - Tender votre bras à l'horizontal et ressentez bien chacune de ses parties, ses contours etc.
2 - Descender votre bras doucement le long du corps en suivant très attentivement le mouvement.

Faites les étapes 1 et 2 quelques fois de suite.

3 - Revenez à la position initiale et faites exactements la même chose en pensée cette fois-ci.Provoquez les mêmes sensations que vous avez ressenties pendant le mouvement réel, mais en laissant votre bras réel immobile.

Voilà ceci peut etre appliqué à n'importe quel mouvement et en effet si vous le faites avec la tête en fermant les yeux vous serez supris d'avoir des visions fugitives de l'endroit où vous regardez. Essayez aussi de tendre votre "bras imaginaire" (astral) jusqu'à toucher le mur avec et observez ce que vous ressentez.

Cette technique est immédiate

Cordialement.

je pensais que vous la connaissiez ...

PS: Personnellement je trouve intéressant de faire cette apprentissage sans relaxation profonde afin d'associer l'état de veille (conscient) au processus de différenciation des deux corps. De plus si vous utilisez des suggestions pour vous dédoubler en état de rêve lucide ou hynagogique votre esprit aura une représentation claire de ce que vous désirez qu'il accomplisse.

Modifié par Focalis, 03 septembre 2007 - 17:05.


#18 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 03 septembre 2007 - 17:58

En effet, la base de la technique est de savoir maîtriser un minimum la conscience corporelle, ce que tu évoques étant un bon entraînement. La méthode NEW de Bruce fait aussi bien l'affaire. Cela est à faire en dehors de l'application de la technique elle-même ceci dit pour plus d'efficacité, mais le minimum de maîtrise commune est suffisant généralement pour ce que j'évoque en particulier dans cette "technique" de sortie toute simple.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#19 Anakine

Anakine

    Disciple

  • Membre
  • 2 061 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:essone 91

Posté 04 septembre 2007 - 12:47

C'est incroyable cette synchronicité !
Merci Focalis pour cet exercice que je vais essayer régulièrement !  :10:

Je dis cela , car ce matin j'ai essayé ta technique Kal. mais comme toujours, j'ai de gros problèmes avec les techniques ou il faut reproduire des mouvements internes.
Je me suis réveillé à 5h50 pour voir ma fille qui pleurait. Comme j'étais encore bien dans le paté, je me suis dis pourquoi ne pas essayer de me détendre un maximun et d'essayer la technique.
J'ai commencé à utiliser ma méthode habituelle de décompte et je suis tombé rapidement en état hypnagogique.
J'ai alors essayer de regarder "mentalement" le mur de droit comme tu l'as indiqué. Ce que je peux dire c'est que j'ai senti immédiatement comme une grosse pression.
Mais le problème c'est qu'a chaque fois, je me crispe physiquement et mentalement.
C'est pourquoi je pense que cet exercice préparatoire ne sera pas de trop pour moi.
Compassion et amour sont les maîtres mots !

Mon blog (toutes mes expériences sont ici).
Mon site : Le Temple Reiki.
Mon forum (dédié principalement au Reiki, mais aussi à tout autre sujet que vous souhaiteriez aborder, même les sujets théoriques).
Mon myspace (venez découvrir mes créations musicales).

#20 Artis

Artis

    Nada en especial

  • Membre
  • 1 875 messages
  • Sexe:Homme

Posté 04 septembre 2007 - 13:47

C'est marrant mais pour en revenir à l'ECI, c'est un état vraiment particulier.

On parle toujours de relaxation physique et mentale, c'est vrai, mais j'ai constaté à plusieurs reprises, notamment en sortie de réveil, une fois dans l'état de conscience idéal que je n'étais pas si relaxé que ça physiquement et mentalement.
Pourtant il m'était très simple de voir à travers les paupières ou de provoquer de fortes vibrations , bref de faire diverses expériences.

J'ai l'impression qu'il y a autre chose, mais quoi?
C'est vraiment un "bon moment à chopper" ou a provoquer, mais j'ai la sensation qu'il  manque un ingrédient.
Je pense qu'il est possible de faire une PA sans être à 100% relaxé.
Déjà mentalement, une fois hors de son corps on "pense" normalement et physiquement il arrive que certains fassent bouger une partie de leur corps physique à distance.

Il y a un truc qui cloche je trouve.

Lorsqu'on rêve lucidement, le corps physique peut très bien bouger et le mental n'est pas au repos puisqu'on apprécie en toute conscience l'environnement onirique.
Et pourtant on est en plein dans l'ECI pour provoquer une PA.

Il me semble que le mental et le corps physique doivent tous deux se trouver dans un état spécifique mais pas forcément un état de relaxation, du moins total.

#21 Anakine

Anakine

    Disciple

  • Membre
  • 2 061 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:essone 91

Posté 04 septembre 2007 - 15:58

Voir le messageArtis, le Sep 4 2007, 02:47 PM, dit :

Il me semble que le mental et le corps physique doivent tous deux se trouver dans un état spécifique mais pas forcément un état de relaxation, du moins total.


Oui je suis entierement d'accord avec toi !
Dans cet état que tu appelles ECI, tout semble vraiment très simple et naturel.

Alors que lorsque l'on essaye de faire des PA comme je l'ai fait hier, j'avais vraiment l'impression d'être oblige de lutter !

Je pense qu'effectivement il y a "un truc"  !
quelque chose à piger pour pouvoir reproduire le phénomène "facilement".
Compassion et amour sont les maîtres mots !

Mon blog (toutes mes expériences sont ici).
Mon site : Le Temple Reiki.
Mon forum (dédié principalement au Reiki, mais aussi à tout autre sujet que vous souhaiteriez aborder, même les sujets théoriques).
Mon myspace (venez découvrir mes créations musicales).

#22 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 04 septembre 2007 - 18:40

En fait il faut peut-être voir les choses sous un angle différent je pense : Artis, ce que tu dis sur l'ECI est juste, mais provient surtout du fait de se retrouve dedans, de prendre conscience de l'ECI. Il n'est alors par provoqué volontairement en tant que tel très souvent, surtout durant un réveil nocturne ou au réveil. La détente mentale correspond au fait de se laisser aller intérieurement, ne pas être crispé sur l'attente de la sortie, en guettant les signes etc. En se relaxant mentalement complètement, c'est-à-dire en se laissant aller, comme pour s'endormir finalement, on peut atteindre l'ECI. Le passage du non-ECI à l'ECI est subtile et correspond au shift interne de la conscience dans le "corps astral". Mais cela ne signifie pas qu'on ne pense plus etc., simplement que notre mental est relaché et ne se focalise pas sur le corps physique ou autre, afin de permettre le shift. Sinon, j'ai en effet déjà parlé plusieurs fois du fait qu'on peut sortir tout en pouvant encore bouger physiquement. Mais la relaxation physique totale rend la sortie beaucoup plus aisée et stable.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#23 Focalis

Focalis

    Visiteur

  • Membre
  • 14 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Voiron Isère

Posté 04 septembre 2007 - 21:04

Voir le messageArtis, le Sep 4 2007, 02:47 PM, dit :

C'est marrant mais pour en revenir à l'ECI, c'est un état vraiment particulier.

On parle toujours de relaxation physique et mentale, c'est vrai, mais j'ai constaté à plusieurs reprises, notamment en sortie de réveil, une fois dans l'état de conscience idéal que je n'étais pas si relaxé que ça physiquement et mentalement.
Pourtant il m'était très simple de voir à travers les paupières ou de provoquer de fortes vibrations , bref de faire diverses expériences.

J'ai l'impression qu'il y a autre chose, mais quoi?
C'est vraiment un "bon moment à chopper" ou a provoquer, mais j'ai la sensation qu'il  manque un ingrédient.
Je pense qu'il est possible de faire une PA sans être à 100% relaxé.
Déjà mentalement, une fois hors de son corps on "pense" normalement et physiquement il arrive que certains fassent bouger une partie de leur corps physique à distance.

Il y a un truc qui cloche je trouve.

Lorsqu'on rêve lucidement, le corps physique peut très bien bouger et le mental n'est pas au repos puisqu'on apprécie en toute conscience l'environnement onirique.
Et pourtant on est en plein dans l'ECI pour provoquer une PA.

Il me semble que le mental et le corps physique doivent tous deux se trouver dans un état spécifique mais pas forcément un état de relaxation, du moins total.


Bonsoir,

Justement, j'ai discuté hier soir de cette question sur l'astralchat avec quelques membres.

J'évoquais aussi l'existence d'un état particulier dans lequel nous sommes tout à fait vigilant. Néanmoins je ne considérais pas comme un ECI (Etat de Conscience Intermédiaire). D'ailleurs je trouve cette dénomination tellement générique (générale) qu'elle risque bien de nommer des états tout à fait différents les uns des autres.

Une des particularités de cet état de vigilence parrallèle est qu'il semble être séparé de l'état de vigilence ordinaire alors qu'il partage la même qualité d'attention. Je me permets ces dénominations pour distinguer deux états identiques mais dont l'un est tourné vers l'intérieur et l'autre vers l'extérieur.

Je remettais aussi en doute la nécessité de passer par la relaxation physique et mental, néanmoins aujoud'hui je serais plus modéré sur cette question. Je pense que la phase de relaxation sert principalement à réduire les stimulis sensoriels externes (sons, images, etc) qui sont relatifs à l'état de vigilence ordinaire. En résumé si vous ne décrochez pas de l'extérieur vous ne passerez en état de vigilence parallèle.  A mon avis, la détente n'a qu'une utilité restreinte : elle aide à l'isolation sensorielle au niveau du toucher externe, c'est-à-dire à atteindre le point où les sensations externes ne sont plus perçues par l'attention. Pour moi la clé du basculement (shift) d'un mode à l'autre c'est en partie l'isolation sensorielle. (Il y a pas forcément besoin d'un caisson.)

Les méthodes traditionnelles utilisent deux approches:

- soit il faut soit dormir et ensuite éveillé son attention dans le rêve,
- soit il faut descendre proche du sommeil (ECI) et passer vers le rêve lucide ou la PA.

Il est admis qu'il faut "plonger d'un côté et remonter de l'autre", mais pour moi le problème de ces approches réside dans le fait que la plupart des personnes se noient dans le sommeil ou remonte du même côté. (Comme je l'exprimais exactement hier soir)

Donc je me demandais si plutôt que de cumuler les techniques qui suivent le même principe sous des formes différentes il ne serait pas plus utile de trouver d'autres pistes.

Une première piste m'est venue à l'esprit en considérant le passage du rêve à l'état de veille. Il vous est sûrement déjà arrivé d'avoir l'impression d'être bloqué dans un cauchemard, tout en sachant que vous rêviez, vous n'arriviez pas vous réveiller. Une des caractéristiques de ce que je nomme ici "état de vigilence parrallèle" : c'est qu'il est isolé de l'extérieur et a lieu à l'intérieur. Je pense que l'image des vases communiquants se prête bien ici - c'est comme si l'attention s'était déplacée dans le vase intérieur et lorsque l'on se réveille elle se déplace vers le vase extérieur (des sens). Je sais pas si vous avez remarqué mais pour sortir d'un cauchemard nous nous aidons soit de la peur (qui nous pousse à nous en sortir) soit d'une forte conscience de l'extérieur (sortir) qui attire l'attention vers le "vase extérieure" sans aucune perte de conscience.

La piste technique que je propose c'est de chercher à faire le processus inverse : déplacer l'attention vers l'intérieur tout en produisant une isolation sensorielle visuel (yeux fermés) auditive (oreilles bouchées) et tactile (détente phyique = uniformisation de la sensation tactile simule l'absence de stimulation) de sorte à ce que l'attention décroche du vase extérieur.

Personnellement, je pense avoir trouver comment produire de la visualisation hypnagogique rapidement mais je vous le communiquerait utlrieurement, si je suis capable de répéter l'expérience.

Le but de cette réflexion est de trouver ensemble d'autres méthodes, si cela vous intéresse.

Cordialement

Modifié par Focalis, 04 septembre 2007 - 21:08.


#24 Artis

Artis

    Nada en especial

  • Membre
  • 1 875 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 septembre 2007 - 07:39

Citation

ECI (Etat de Conscience Intermédiaire)
Non, ECI = Etat de Conscience Idéal. ;)
C'est un terme que j'avais proposé car bien souvent on parle de l'état hypnagogique ou hypnopompique et comme je pense que l'ECI est juste après, je préfère nommer cette état particulier ECI.
Mais c'est vrai que cette appellation reste encore trop imprécise.

C'est intéressant Focalis ce que tu racontes.
Par contre certains de mes sens sont en éveil lorsque je suis dans l'état idéal, comme par exemple l'ouïe ou le touché.

Pour être un peu plus terre à terre, je pense que le cerveau est l'intermédiaire du processus.
C'est lui qui possède les "interrupteurs" qui commandent l'endormissement du corps physique, de la conscience, des sens etc...
Ces interrupteurs sont appelés neurotransmetteurs.
Donc lorsqu'on utilise des techniques de relaxation mentale ou physique, on agit sur ces neurotransmetteurs.
On va pouvoir ainsi provoquer des états de conscience modifiés, c'est à dire agir sur l'environnement de la conscience.
Notre but étant de la libérer ou de l'expanser comme je le pense.

Bref on utilise des techniques imprécises, c'est à dire que l'on va commander un groupe de neurotransmetteurs et non un type spécifique.
Par contre il est vrai qu'avec de l'entraînement, comme arriver à maintenir sa conscience éveillée alors que le corps physique dort, on arrive à recentrer son champ d'action.

Bref, je ne m'étendrai pas plus sur le sujet car je suis en train de rassembler des infos pour un prochain article complet. ;)

Tout ça pour dire que l'ECI se traduit par la bonne combinaison de neurotransmetteurs et c'est la raison pour laquelle je pense aussi qu'il doit exister d'autres moyens, d’autres techniques plus efficaces pour provoquer une PA.

Citation

Artis, ce que tu dis sur l'ECI est juste, mais provient surtout du fait de se retrouve dedans, de prendre conscience de l'ECI. Il n'est alors par provoqué volontairement en tant que tel très souvent, surtout durant un réveil nocturne ou au réveil. La détente mentale correspond au fait de se laisser aller intérieurement, ne pas être crispé sur l'attente de la sortie, en guettant les signes etc. En se relaxant mentalement complètement, c'est-à-dire en se laissant aller, comme pour s'endormir finalement, on peut atteindre l'ECI.

Oui je suis d'accord avec toi Kalo, il faut lâcher prise, prendre plaisir et désirer la sortie.
Les tensions mentales que j'ai connu dans l'ECI m'ont fait disparaître les vibrations, par contre dès que lâchais prise de nouveau elles repartaient.
Mais j'étais toujours dans l'ECI.
Il n'y a que le fait de bouger complètement mon corps qui me sort de cet état.

Là où je te rejoins c'est que pour atteindre cet état idéal il faut un mental relâché.

#25 Anakine

Anakine

    Disciple

  • Membre
  • 2 061 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:essone 91

Posté 05 septembre 2007 - 08:21

Vos deux approches sont vraiment très intéressantes, je suis impatient de lire la suite de vos réflexions et recherches.
:10:
Compassion et amour sont les maîtres mots !

Mon blog (toutes mes expériences sont ici).
Mon site : Le Temple Reiki.
Mon forum (dédié principalement au Reiki, mais aussi à tout autre sujet que vous souhaiteriez aborder, même les sujets théoriques).
Mon myspace (venez découvrir mes créations musicales).

#26 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 05 septembre 2007 - 11:28

Voilà plusieurs nuits que j'essaye cette technique, sans succés. Je n'arrive pas à maintenir le "désaxage"! Mais je sens que ca pourrait finir par fonctionner.

#27 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 septembre 2007 - 11:32

Si déjà tu arrives à le causer, c'est le principal. Après, c'est une question d'entraînement. Si tu oscilles entre la position visualisée et la position réelle de ton corps, sors un bras et touche ou agrippe-toi à ton rebord de lit. Cela va t'aider à stabiliser la position visualisée.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#28 lechat

lechat

    Membre éthérique

  • Membre
  • 25 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Nogent sur Marne

Posté 05 septembre 2007 - 11:38

Bonjour à tous ! :rolleyes:

Citation

Là où je te rejoins c'est que pour atteindre cet état idéal il faut un mental relâché

Artis, comment tu fais pour relacher le mental alors que dans tous les exercices de Buhlman, tu dois rester concentré ?

Lechat

Modifié par Kalonek, 05 septembre 2007 - 12:10.

Ce sont ses pensées qui façonnent la vie d'un homme.
                                                            Marc Aurèle

#29 Artis

Artis

    Nada en especial

  • Membre
  • 1 875 messages
  • Sexe:Homme

Posté 05 septembre 2007 - 11:53

Citation

Artis, comment tu fais pour relacher le mental alors que dans tous les exercices de Buhlman, tu dois rester concentré ?

Comme le dit Buhlman, il faut prendre plaisir à faire les exercices et se laisser "happer" par sa visualisation.
En fait on pourrait qualifier ceci de "concentration passive".
A partir du moment où ce n'est pas une contrainte mais au contraire un jeu plaisant, ta concentration est meilleure et plus facile à maintenir.
Du coup tu ne créais pas de tension mentale.

Modifié par Artis, 05 septembre 2007 - 11:53.


#30 Aanaon

Aanaon

    .

  • Membre
  • 1 395 messages

Posté 05 septembre 2007 - 11:54

tu te concentres, mais tu ne te crispes pas dessus.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)