Aller au contenu


Travailler ses sentiments...


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
7 réponses à ce sujet

#1 Menta' Masta

Menta' Masta

    Membre mental

  • Membre
  • 382 messages

Posté 30 octobre 2006 - 23:25

J'ai pensé a une chose (non incroyable !  :D )

Lorsque vous revez, ne vous êtes t'ils donc jamais arrivé de changer d'estime envers une personne ?
Le soir vous la detestez encore, et le matin, vous êtes pret à l'aimer.
Pourquoi ? et bien parceque dans votre reve cette personne s'est comporté de facon de à vous plaire.
Ca n'a pas manqué.
Le contraire est valable aussi.

Maintenant, si on reve lucidement, c'est la meme chose vous pensez ?

Vous pensez que les sentiments sont fortifiés, consolidés, ou alors tout simplement demontés dans ces types de reves ?

Je ne suis pas assez avancer pour y repondre...

#2 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 31 octobre 2006 - 01:58

Ce qui est certain, c'est que le rêve présente de nouvelles données à la conscience. Il est donc comme un laboratoire, aussi bien d'idées que de nouvelles émotions.

Le tout est de deviner si un rêve est plutôt du type "désir inconscient qui se réalise" ou bien "dévoilement" (prise de conscience de données refoulées qui se mettent en scène).

Et c'est plutôt quand c'est un rêve de dévoilement qu'on comprend mieux une personne car justement l'inconscient a dévoilé des aspects insoupçonnés.

Si c'est un rêve de mise en scène d'un désir personnel (fantasmagorie), eh bien la personne démentira par son comportement tout ce qu'on a vu en rêve. Les personnes du monde extérieur peuvent aussi être des supports à fantasmagories, des emprunts pour l'inconscient, du fait que des thématiques (par les traits de caractère) en sont ainsi facilitées.

Par exemple, ça donne une sorte de rébus. Dans ce cas, la personne rêvée est plutôt une sorte de personnage archétypal symbolique qui incarne un type de caractère... Un peu comme si l'inconscient faisait des liens entre la personne A, la personne B, la personne C du fait qu'un trait de caractère les relie. Et pourtant rien ne semblait relier A, B et C à première vue (pays différent, époque de vie différente, etc.).

Pour y voir plus clair, la méthode reste l'association-libre... et puis la vérification empirique de ses intuitions ou théories...

C'est justement parce que les rêves relèvent de plusieurs registres, qu'ils sont soumis aux propres associations d'idées du rêveur, que les "dictionnaires de rêve" avec les interprétations toutes faites ne sont d'aucun secours pour une étude sérieuse...

En soi (c'est-à-dire en l'esprit) se cache la vérité (une ou plusieurs vérités)...  :)

#3 Merkaba21

Merkaba21

    Membre éthérique

  • Membre
  • 21 messages

Posté 31 octobre 2006 - 02:53

Je crois que pendant un rêve "normal" tout dépends en effet de si c'est un dévoilement de ton inconscient ou si ce n'est que fantasmagorie comme la si bien expliqué Le Scribe. mais pour répondre plus directement a ta question d'après mes propres expériences en Rêves Lucides on laisse tombé un peu le côté de l'inconscient puisqu'on est en rêve "Lucide" donc je crois que le dévoilement de sentiments ou de choses refoulés pour te faire prendre conscience de quelquechose laisse plûtot sa place a la fantasmagorie..

Moi dès que je suis en rêve lucide je fais ce qui me plait je suis emportée par une émotion de découverte de vouloir créer des scènes de vouloir m'envoler de vouloir faire apparaitre ceci ou cela... je ne laisse plus beaucoup de place a l'inconscient donc pour conclure je ne crois pas que les sentiments épouvées lors d'un rêve lucide se fortifie pour apprécié davantage une personne ;)

#4 Invité_A-Nepheli_*

Invité_A-Nepheli_*
  • Invité

Posté 31 octobre 2006 - 18:36

J'ai toujours pensé que mon inconscient en savait plus que moi.

Ca m'est arrivé de rêver de quelqu'un, de façon méliorative, m'invitant à revoir mon jugement sur cette personne. Généralement, ces rêves subliment des personnes que j'apprécie déjà. Je me met même parfois à les aimer tout court :)

Dans le cas où ce sont des personnes que je n'apprécie pas, et que le rêve m'invite à les apprécier, toujours le même déroulement : j'essaye d'adopter le point de vue de mon rêve pour finalement me rendre compte que je n'aime définitivement pas cette personne.

Donc, je ne comprend pas...  :P

Modifié par A-Nepheli, 31 octobre 2006 - 18:38.


#5 Addict7

Addict7

    Onironaute

  • Membre
  • 62 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Univers onirique

Posté 01 novembre 2006 - 15:42

J'aimerai ajouter un témoignage car je suis assez concerné par ce sujet.

J'avais 15 ans. A cette époque une fille que que laissé totalement indifferente à revé de moi une nuit. Elle ne m'avais jamais adressé la parole, mais cette nuit elle revait que nous étions en couple etc...
Et bien ce sentiment est resté en elle, a tel point que cette année, cela va faire 3 ans que nous sommes ensemble, et heureux.

N'était-ce pas un signe?

#6 White Spirit

White Spirit

    Visiteur

  • Membre
  • 5 messages

Posté 06 novembre 2006 - 00:05

Je suis d'accord sur le fait que pendant les rêves on peut changer d'estime pour une personne car nous avons tendance à nous imaginer la personne tel qu'on voudrait qu'elle soit dans la réalité mais maintenant je ne sais pas si une fois de retour dans la réalité nos sentiments peuvent vraiment êtres changés c'est pour ma part une chose complexe que seul les rêves ne peuvent nous apporter!

#7 jml

jml

    Visiteur

  • Membre
  • 2 messages

Posté 06 novembre 2006 - 01:18

 Menta' Masta, le Oct 30 2006, 11:25 PM, dit :

J'ai pensé a une chose (non incroyable !  :D )

Lorsque vous revez, ne vous êtes t'ils donc jamais arrivé de changer d'estime envers une personne ?
Le soir vous la detestez encore, et le matin, vous êtes pret à l'aimer.
Pourquoi ? et bien parceque dans votre reve cette personne s'est comporté de facon de à vous plaire.
Ca n'a pas manqué.
Le contraire est valable aussi.

Maintenant, si on reve lucidement, c'est la meme chose vous pensez ?

Je crois que la pensée est une forme de rève plus ou moins éveillée.
Et donc que le même type d'exercice mental a bien les mêmes effets
A bientôt
Jean marc

#8 Azargoth

Azargoth

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 846 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Bas-Rhin

Posté 06 novembre 2006 - 19:03

Je rajouterai qu'après une nuit de sommeil, on peux mieux analyser les relations avec une personne, et que les mauvais souvenirs sont toujours bien plus rapidement placé dans l'inconscient que les bon souvenirs ;)
Sig Froûr Ingvë, Sig Woudha Mônn, Sig Thoroû Dag

"Si quelque chose s'achève, il nous faut penser que quelque chose commence."
Rudolf Steiner


http://www.editions-triades.com/





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)