Aller au contenu


Etape préalable à la PA : la relaxation


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
5 réponses à ce sujet

#1 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 09 octobre 2006 - 15:34

LE RALENTISSEMENT DU RYTHME CARDIAQUE


Cette méthode est encore plus efficace que celle du 6/9/6.

MISE EN GARDE NECESSAIRE :

* Il est capital de rappeler qu'il ne faut JAMAIS FORCER dans ce type d'exercices respiratoires. Cet exercice ne sera pas dangereux si l'on prend tout son temps dans un confort, une aisance certaine lors de toutes les phases : rétention et souffle contrôlés.

* Du fait de la grande efficacité de cet exercice, il ne faut pas le faire en roulant. C'est un tremplin à des états de conscience modifiés. Il faut donc l'utiliser avec sagesse et prudence (termes qui parfois se trouvent associés dans la même définition).


LA TECHNIQUE

Elle est simple à expliquer, mais plus difficile à mettre en place car elle suppose une compréhension pratique :

1. Il s'agit de calmer sa respiration pour respirer et expirer calmement dans un premier temps. Lors de cette étape, il ne faut pas chercher à faire de longues rétentions mais de très courtes.
2. Quand on commence les rétentions, il faut sentir (deviner) leur bonne durée. C'est souvent bien moins que notre capacité naturelle. Cela permet, en effet, de respirer et d'expirer sans aucun à-coups. Ces à-coups ne sont pas dans notre intérêt car si le coeur s'emballe, il faut tout recommencer depuis le début !  :(
3. Visualiser une paille pour respirer et expirer aide à prolonger l'inspiration et l'expiration petit à petit. On peut aussi imaginer que notre souffle va de plus en plus loin dans l'espace. L'esprit suit une sorte de mouvement en balançoire. Il va (on respire puis on fait une rétention aisée), il repart (on expire, puis on fait une expiration aisée sans forcer en vidant les poumons mais jamais à fond).
4. Il est utile aussi parfois de déconnecter l'esprit totalement, y compris le déconnecter de cet exercice. C'est possible car le subconscient continue l'action. Le fait de ne penser à rien ne stoppe pas l'exercice. En réalité on va encore plus loin dans la détente, en lâchant-prise complètement.
5. L'esprit reprend le contrôle conscient et cette fois, on tente d'accroître les rétentions : il faut sentir quand c'est faisable, c'est-à-dire lorsque les respirations sont déjà très lentes, les expirations aussi.

Comment sait-on qu'on parvient à ralentir son rythme cardiaque ?

- D'une part, on ressent son rythme cardiaque de l'intérieur : il est donc facile de contrôler cela avec un peu d'attention localisée.
- D'autre part, on ressent bien si on respire encore avec force ou très finement et très longuement.

Il arrive donc un seuil où la rétention n'est plus perçue comme une rétention mais comme un autre genre de respiration (qui n'est plus du tout pulmonaire). C'est paradoxal et difficile à expliquer rationnellement mais ce qui est certain, c'est qu'il n'y a aucun inconfort de ressentis, à condition bien sûr de prendre tout son temps dans les phases antérieures.

Comment fait-on quand une phase à échoué ?

C'est presque toujours le cas : on ne travaille pas de façon linéaire. Il ne faut jamais brusquer les choses. Donc il faut vraiment se dire que tant qu'on ne force jamais, le reste a peu d'importance (même si on ne se souvient plus très bien de l'ordre des phases, ce qu'il faut faire, etc.). L'essentiel est toujours de garder à l'esprit, qu'en respirant lentement et en expirant lentement : tout peut s'allonger. L'esprit accompagne cette lenteur approfondie.

Que faire si on se surprend à rêvasser ou à perdre totalement le but de l'exercice ?

C'est encore presque toujours le cas. Il faut l'accepter. Cet exercice est très puissant, il apporte des états modifiés de conscience. Donc les images ou les rêveries sont provoquées par la nature même de cet exercice. Mais cela contribue à la parfaite détente de l'esprit. Or un esprit détendu calme le corps et le rythme cardiaque. Par conséquent, ce n'est pas du temps de perdu. Il faut être très en paix avec cela. Il suffit donc de reprendre le contrôle de sa respiration et généralement, on peut aller beaucoup plus loin dans l'allongement des durées du souffle et de la rétention.


ASTUCES :

Pour éviter "la peur des rétentions" : on imagine que les rétentions ne sont que des continuités (de l'inspiration et de l'expiration). C'est aussi cela "le mouvement balançoire". Le blocage après l'inspiration est comme sa continuité. Idem pour l'expiration et le blocage qui s'ensuit.

Bien qu'il faut prendre vraiment tout son temps pour réussir cet exercice, on peut aller plus vite en besogne si on associe un autre exercice en parallèle en travaillant sur Anâhata : le chakra du coeur.

Le fait de placer sa conscience dans ce chakra, de méditer sur le ralentissement cardiaque, sur un sentiment de paix et d'amour désintéressé (qui s'apparente plus à du bien-être qu'à une passion), calme incroyablement rapidement le rythme cardiaque !  :)

Remarques :

Les effets dans la conscience sont innombrables selon les jours où l'on pratique. On pourrait presque tenir un journal uniquement à base de cet exercice ! Certains sont parvenus à faire des projections astrales uniquement avec cette méthode mais ce sont des gens qui ont déjà de grandes prédispositions. Généralement, on associe cette méthode (ou celle du 6/9/6) à une technique de projection. Donc c'est encore une base à partir de laquelle chacun peut ensuite prendre la technique de PA de son choix : celle qui marche le mieux pour lui.  :)

Cet exercice procure énormément de bien-être. Il n'a rien à voir avec quelque chose de forcé ou de contraint. Il ressemble plus à un mouvement pendulaire ou de balançoire qu'on accompagne par sa conscience. Par la pratique régulière, on arrive beaucoup plus loin, qu'en voulant forcer les choses : ce qui susciterait des périls pour sa santé. Cette méthode est donc strictement progressive.


*       *       *       *



Si des membres veulent évoquer cette méthode sur d'autres topics, qu'ils n'omettent jamais ce point : NE JAMAIS FORCER !

Il vaut mieux prévenir très souvent, que d'affronter une certaine responsabilité dans l'inconséquence d'une pratique qui peut s'avérer désastreuse si elle est mal menée... Nous n'avons pas toujours la maturité de comprendre en quoi une méthode qui est bonne en soi, peut s'avérer dangereuse si elle est conduite n'importe comment. Il faut donc prendre les devants surtout pour les non-initiés. Par avance merci de faire preuve de cette prudence ou sagesse auprès de soi-même et des autres !  ;)

Si une personne a des troubles cardiaques, cet exercice est évidemment à bannir !  :wacko:

Et dans le doute, il vaut mieux s'abstenir !  :-:

#2 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 18 octobre 2006 - 13:02

Petite citation de Sylvan Muldoon :

"Nous savons que durant le sommeil naturel, le corps physique est plus ou moins "paralysé" ; pour accentuer cette paralysie, le rythme cardiaque doit être ralenti" (La projection du corps astral, chapitre XI)

Sylvan Muldoon délivre alors une technique qui ressemble fort au point mobile de conscience associé au ressenti du rythme cardiaque dans toutes les zones corporelles. Mais il ajoute : "Si vous souffrez de troubles cardiaques sérieux, ne vous risquez pas à la projection astrale car le coeur y joue un grand rôle, un rôle vital, et bien souvent, il bat très lentement durant une projection. Ainsi que vous le savez à présent, le bien-être du mécanisme physique pendant la projection dépend du bon fonctionnement de la respiration".

:)

#3 Osmose

Osmose

    Vers l'infini et au delà ...

  • Membre
  • 169 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Oise

Posté 15 mai 2009 - 13:01

Cela me rappelle un souvenir d'ado, je me revois pendant un cours de philo, au lycée. Bref, le temps etait long, trés long, c'est comme s'il s'arrétait même, en soi, le cours de philo j'en prends conscience, me mettais déja dans un état de conscience modifié  :rofl1: . Bon je me reprends, comme je le disais, ce cours était propice, comment dire, à différentes expériences de glandouillages intences, et je me souviens une fois avoir une l'idée d'augmenter le temps de mon cycle de respiration (une idée comme ça). Donc j'ai commencé à augmenter doucement mais surement les temps d'inspiration, d'expiration et les temps de pauses entre chaque changement. Je me souviens qu'à la fin de l'expérience, j'en étais rendu à une minute par cycle, donc 30 sec d'inspirations continue avec la pause puis 30 sec d'expirations avec la pause... Par contre, hormis le souvenir d'une espèce de calme olympien, cela n'a pas été l'occasion d'expérience transcendantale particulière...

Osmose
"L'impossible n'est pas envisageable !" : Osmose
Je ne sais pas si je l'ai chipé à quelqu'un (Chipeur arrete de chiper)

"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du
son que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con." : Le soldat inconnu ;)

"1+1=1, il y a Dieu et Jean-Claude dans un même corps" : Jean-Claude Van Damme
(ne pas lire deux mais Dieu sinon le total ferait 3, où 2, où 1, enfin je sais plus moi !)

#4 soki

soki

    apprenti projecteur astral

  • Membre
  • 261 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:montréal

Posté 18 mai 2009 - 18:28

Merci le scribe! Je vais jumeler cette technique a mes affirmations ce soir, et je ferai attention de ne pas forcer!!

Modifié par soki, 18 mai 2009 - 18:29.


#5 Lipo

Lipo

    Membre éthérique

  • Membre
  • 94 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Genève

Posté 18 mai 2009 - 20:01

J'utilise pas mal la respiration ces temps (je suis en plein en train de me remettre à l'exercice après une longue période d'absence) pour avoir une bonne relaxation.

Le fait d'allonger chaque inspiration et expiration est une bonne chose, mais pourquoi pas aussi allonger les retentions ?

La détente est beaucoup plus profonde (mais un peu plus dure à obtenir, certes), avec une respiration carrée (merci Mr. Phosphénisme) de type 4/4/4/4. Ca demande un peu plus d'entrainement, mais j'arrive à de bien meilleurs résultats pour ma part.

Où alors en utilisant ta méthode, on l'associe avec la visualisation d'une balançoire ou d'une feuille en train de tomber. Mais bon faut pas trop forcer sur la visualisation, elle aide juste au niveau du ressenti.

Je dis ça je dis rien !
"Celui qui est capable de s'asseoir un moment en silence, quelle que soit l'urgence de ses obligations, en tirera beaucoup de force." -   Swami Satyananda

#6 soki

soki

    apprenti projecteur astral

  • Membre
  • 261 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:montréal

Posté 18 mai 2009 - 20:27

Je viens de tester la technique du scribe (pas pu attendre a ce soir...), et les resultats ont etes impressinnants! Malheureusement je me suis endormi vers la fin, mais j ai clairement ressenti mon corps energetiques avec des sensations differentes de celles que j obtiens habituellement; entres autres une pression exercee sur mon pouce, comme si je me le faisais tordre...

Je crois aussi que j ai pu experimenter "l astral sight", ou vision astrale: je voyais une grande armoire en bois (ancienne) devant moi, mais mes yeux etaient bel et bien fermes, et il n y a pas de telle armoire dans ma chambre. De plus, je la voyais comme si j etais debout devant elle et la regardait d en bas.

Est-ce que c est bel et bien ca la vision astrale, car ce n est pas la premiere fois que ca m arrive, meme si c etait de loin la plus belle experience de ce phenomene.




P.S. Encore desole de l ortographe, j ai un  vieux clavier car le mien est brise (pas d accents, de sedilles, d apostrophes... Je ne peux contourner le probleme...)

Modifié par soki, 18 mai 2009 - 20:29.






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)