Aller au contenu


Etape préalable à la PA : la relaxation


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
54 réponses à ce sujet

#16 Azargoth

Azargoth

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 846 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Bas-Rhin

Posté 11 août 2006 - 13:50

J'ai essayé hier soir et j'ai rarement atteint un état de relaxation aussi profond  :lol: Au bout de 20 minutes, j'étais tres détendu, les affirmations semblaient marcher et la respiration que je faisais a 5/10/5 aussi.

Donc, au début c'était très simple, le corps se relaxait tres tranquillement, quelques respirations puis quelques affirmations pour les jambes, les bras et enfin le torse.
Et par la suite je ressentais ce qui m'arrive rarement en ce moment, à savoir, certains membres qui ne paraissent plus être au meme endroit. La tête un peu relevé, la main completement retournée, l'impression d'être un peu audessus de mon corps physique, de ne plus trop toucher mon lit et de ne plus trop sentir mon visage, le dos un peu froid. Cette sensation m'a fait un peu sourir, et c'est surement ça qui a annulé ma progression  :angry:
Après cela, mon corps était de moins en moins en transe et trop de pensées ont surgit.

Donc j'aimerai regler quelques détails.
Quand faut-il arreter de faire cette respiration ? Car lorsqu'on respire pleinement, le ventre se gonfle et ceci n'annulerai pas la relaxation du ventre ?  :blink:
Quand est-ce que je sais que le corps est parfaitement prêt à une sortie astrale ? Et puis-je utiliser la corde a la fin ?

Voila, merci beaucoup  ;)
Sig Froûr Ingvë, Sig Woudha Mônn, Sig Thoroû Dag

"Si quelque chose s'achève, il nous faut penser que quelque chose commence."
Rudolf Steiner


http://www.editions-triades.com/

#17 Romichou

Romichou

    Membre astral

  • Membre
  • 105 messages
  • Sexe:Homme

Posté 11 août 2006 - 17:45

Oui tu peux utiliser la corde, c'est une technique de PA et après la relaxation c'est ce genre de choses qu'il faut faire  :D
user posted image

#18 Cube

Cube

    Membre cubique

  • Membre
  • 332 messages

Posté 11 août 2006 - 17:51

J'ai éssayé aussi. :)

J'ai fais du 3/6/3 pendant quelques minutes, ça avait l'air de très bien marcher mais je trouvais ça encore trop fatiguant (pour le gros fénéant que je suis) sûrement parce que je n'ai pas encore trouvé mon rythme.

Ensuite j'ai finis "au pif", mais sans forcément l'intention de me projeter, je voulais la relaxation la plus profonde possible, et je suis arrivé à un stade où mon visage était presque totalement relaxé, ce qui ne m'arrive que trés rarement.
Ensuite ma vision astrale s'est légerement activé ! :10:

J'ai tenté une projection mais les spasmes musculaires que j'ai d'habitude quand j'exerce la pression ne sont venus que très tardivement.


Je commençais un peu à désepérer de ne pas avoir encore trouvé de méthode qui me convienne, mais ta technique vient de me redonner une grande motivation, merci le scribe ! :10:
"Bon maintenant vous signez vous adhérez à la secte ou vous vous cassez pasque j'ai du pain spiritique sur la planche."
Skippy le Grand Gourou

#19 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 11 août 2006 - 19:22

Voir le messageAzargoth, le Aug 11 2006, 02:50 PM, dit :

J'aimerais régler quelques détails.
Quand faut-il arrêter de faire cette respiration ? Car lorsqu'on respire pleinement, le ventre se gonfle et ceci n'annulerait pas la relaxation du ventre ?  :blink:
Quand est-ce que je sais que le corps est parfaitement prêt à une sortie astrale ? Et puis-je utiliser la corde à la fin ?
Voilà, merci beaucoup  ;)

La respiration, dans cet exercice, doit nous amener à un autre état de conscience. Si on arrête avant, tout va se figer... C'est la raison pour laquelle elle doit être douce, agréable, confortable, pour être durable : un rythme qui permet, au fur et à mesure des pratiques régulières, de faire le vide mental... ça semble impossible de faire le vide mental en comptant son rythme ternaire ? Non... car à la longue, on peut "programmer" ce rythme sans qu'il soit nécessaire de compter les temps.

LE VIDE MENTAL

Cette technique est connue de plusieurs projeteurs. Elle est même enseignée dans certains arts martiaux du fait de son efficacité. Paradoxalement, le vide mental peut permettre une réelle efficacité de nos buts psychiques. En fait, le vide mental est celui de l'esprit conscient... Toute l'énergie qui, dès lors, est disponible (puisque l'esprit conscient ne l'utilise plus) peut être transférée directement au subconscient qui se retrouve donc plus dynamique ! En réalité le vide mental n'est pas un vide de la totalité de l'esprit. C'est un peu comme sur une scène de théâtre : la salle se tait, fait silence... pour mieux percevoir, mieux entendre ce qui se passe sur la scène ! Donc le vide mental va AMPLIFIER les suggestions conscientes qui ont été installées, instaurées juste avant.

Evidemment, le vide mental n'est qu'une étape ponctuelle. Il convient de savoir quand, à quel moment l'employer...  :)

RESPIRER AMPLEMENT

De ce fait, "respirer pleinement" ou "amplement" signifie "prendre tout l'air dont on a besoin" mais sans forcer aucunement. Car dans ce cas, nous sommes ramenés à la perception du corps physique. Or, à terme, ce dernier doit totalement s'effacer.

Donc on ne gonfle ni le ventre, ni la poitrine et on inspire pas brutalement l'air. C'est le fameux "exercice de la paille" du yoga : une respiration très fine, très calme (comme si l'on respirait à travers une paille) et c'est elle qui amène les meilleurs résultats. On peut y parvenir en quelques séances. Disons qu'on évolue sans cesse dans le Pranayama car il y a énormément de subtilités dans l'art de respirer qui se développent à la longue.  :)



AUTRES TECHNIQUES


Pour éviter la dispersion de la conscience, on peut ramener toute sa conscience en un seul point, éventuellement le point situé au niveau du troisième oeil (ou bien du chakra coronal selon notre préférence) qu'on peut faire passer de l'intérieur de soi à l'extérieur du chakra. Ou encore "la méthode Robert Monroe" : une ascension du point-conscience que l'on projette à différentes hauteurs.


LE COMPTAGE POUR ELEVER LE CORPS ASTRAL


Attention, cette technique ne fonctionne que si nous avons déjà le corps totalement soumis à la suggestion "mon corps physique est lourd comme du plomb". Au besoin, une fois qu'on a passé tous les membres en revue (les pieds, les mollets, etc.), on reformule la même suggestion pour tout le corps plusieurs fois. Cette étape est cruciale.

Le corps est donc réceptif à nos suggestions : c'est un fait, c'est prouvé par notre état de lourdeur totale du corps qui ne peut plus du tout bouger et qui s'efface progressivement dans les sensations physiques.

NOUS COMPTONS ENSUITE JUSQU'A 10 (ou un autre chiffre, peu importe : 50 ou 100) en disant :

"à 10 (à 50 ou à 100) MON CORPS ASTRAL S'ELEVE A 1 METRE AU-DESSUS DE MON CORPS PHYSIQUE"

Et en effet, il se passe bien quelque chose de surprenant !  :lol:

Mais il faut une concentration ABSOLUE et déjà avoir rempli l'étape préalable du corps lourd comme du plomb.

On ne peut pas brûler les étapes (sauf peut-être pour des pratiquants confirmés qui ont certainement développé de nouvelles configurations énergétiques).

Evidemment, je ne dis pas que ça marche du premier coup mais dès le premier essai, on obtient des signes vraiment très encourageants.  :10:

Ce qu'il y a de bien avec cette méthode du comptage, c'est qu'elle peut s'associer à votre méthode de PA favorite, celle qui fonctionne bien sur vous !  :rolleyes:

- L'injonction
- La visualisation
- Le lieu-cible
- La corde (ou différentes tractions du genre ski nautique, par exemple)
- La bulle en apesanteur
- Le vortex en spirales
- Les effets stromboscopiques (visualisations de saccades dynamiques dans une ascension)
- Les effets élastiques (on visualise alternativement le plafond, le lit, et ainsi de suite)
- La pyramide (convergence des plans vers un point de sortie lumineux)
- La porte de la pinéale (ouverture à travers le chakra frontal) ou celle du coronal.
- L'ascenseur
- Le rebond (comme une balle qui prend de l'impulsion. On voit cette technique dans Matrix II)
- La vapeur (qui forme un nuage au-dessus du corps physique)
- La main dédoublée (qui prend appui pour sortir le corps astral, ou qui attend l'aide d'un guide)


Etc.  :)

Modifié par le scribe, 11 août 2006 - 19:29.


#20 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 12 août 2006 - 03:39

Voir le messagele scribe, le Aug 11 2006, 08:22 PM, dit :

Donc on ne gonfle ni le ventre, ni la poitrine et on inspire pas brutalement l'air. C'est le fameux "exercice de la paille" du yoga

Bien sûr, ceci ne peut pas se faire d'emblée !  :P

Au début, il est évident qu'on sent bien le ventre, la poitrine, se gonfler mais nous ne devons pas y prêter particulièrement attention. Petit à petit, le corps va se détendre, en profondeur, l'inspiration se fera plus fine, plus douce et en effet, nous ne sentirons plus le ventre, la poitrine se gonfler avec "l'exercice de la paille". Arrivé à ce point, on se demande presque si on respire : c'est alors une relaxation très profonde qui est obtenue. Ce processus peut prendre du temps : il faut de la patience. :)

Un autre petit truc : lorsqu'on expire, on peut marquer juste 1 temps, avant de respirer de nouveau (puis de faire la rétention). Car c'est un peu "violent" d'expirer puis de respirer aussitôt.

Donc ça donne (pour le 6/9/6) :

Inspiration : 6 temps
Rétention : 9 temps
Expiration : 6 temps
PAUSE : 1 temps....... et on recommence.

Je souligne bien qu'il ne faut pas prendre tout ceci au pied de la lettre et qu'il faut adapter cet exercice sur ses propres capacités respiratoires afin qu'il devienne simple, agréable, efficace. Nous ne devons jamais brusquer, violenter nos capacités puisque le but recherché est d'atteindre un état modifié de conscience dans un repos total ! Brusquer, violenter, produira l'effet opposé recherché !

Les premiers pas en Pranayama sont les plus difficiles, on pense qu'on arrivera jamais à établir un bon rythme, tout en faisant le vide mental ou en se suggestionnant. Mais c'est comme avec toute pratique technique, il y a le temps de l'apprentissage puis ensuite vient le temps "où il est rentré" : on peut donc prendre beaucoup de plaisir à le faire et même se recharger quelque peu en le faisant.  :)

#21 quebec

quebec

    Membre éthérique

  • Membre
  • 78 messages

Posté 12 août 2006 - 21:57

Salut,

En ce qui concerne la technique du «lourd comme du plomb», j'ai beau chercher mais je ne trouve pas le topic qui en parle. Est-ce que tu pourrais me donner le lien stp. Je l'ai essayé mais ça n'a pas vraiment marché. Sûrement parce que je n'avais pas le bon ton...

Merci.

#22 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 13 août 2006 - 18:11

Voir le messagele scribe, le Aug 10 2006, 04:37 PM, dit :

Mais on peut aussi la renforcer, cette détente, de la façon suivante :

"Je vais compter jusqu'à 10. Quand je serai arrivé à 10, mes pieds seront aussi lourds que du plomb".

Et ainsi de suite avec le passage en revue de toutes les parties du corps. Au final, on refait la même chose mais pour le corps en entier :

"Quand je serai arrivé à 10, mon corps tout entier sera aussi lourd que du plomb".

Associer la technique du 6/9/6 + celle de la suggestion pour alourdir tous ses membres, donne une qualité rarement égalée pour obtenir UNE RELAXATION TOTALE TRES PROFONDE.

;)


#23 quebec

quebec

    Membre éthérique

  • Membre
  • 78 messages

Posté 13 août 2006 - 18:47

Ok...

Ce que je voulais dire c'est que je ne trouve pas le topic qui en parle. J'ai lut ces lignes, j'ai lut tout ce topic. Mais quelqu'un a dit qu'il y avait un topic qui expliquait plus en profondeur comment proceder.

J'aurais besoin de plus de détails sur la technique voilà cest tout merci.

#24 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 13 août 2006 - 19:26

Je pense que tout est là :) .
Allonge toi confortablement, les bras le long du corps, ferme tes yeux et commence à te DETENDRE. Attends que ta respiration se calme, puis détends chaque parties de ton corps, de bas en haut par exemple.
Pour moi la relaxation fonctionne mieux à l'expiration. A chaque expiration sent toi t'enfoncer de plus en plus dans le sol, expire lentement et en profondeur. A chaque expiration, ton corps et tes pensées se calment, et ton corps devient de plus en plus lourd car totalement relaxé. Tu peux aussi faire un décompte si cela t'aide.

#25 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 13 août 2006 - 23:20

La base de la relaxation ? Elle consiste à placer sa conscience dans la partie à détendre. Donc initialement, il faut une position dans laquelle on se sent bien, des vêtements amples, agréables, couper tous les téléphones, installer un climat propice.

Pour le pied : toute la conscience se concentre dedans. Et elle dit : "Je détends tous les muscles de la plante des pieds. Je détends tous les orteils. Mon pied se détend intégralement... Je vais compter jusqu'à 10. Arrivé à 10, mon pied sera lourd... aussi lourd que du plomb...". Et tu comptes jusqu'à 10, en te concentrant sur cette progression d'un pied détendu qui devient lourd, aussi lourd que du plomb. Ensuite tu fais l'autre pied.

Pour le mollet : tu places toute ta conscience dedans. Et tu dit : "Je détends tous les muscles de mon mollet. Il se détend entièrement, lentement. Je vais compter jusqu'à 10. Arrivé à 10, mon mollet sera aussi lourd que du plomb. Puis tu comptes jusqu'à 10, en te concentrant sur cette détente qui est de plus en plus profonde.

Pendant tout ce temps, ta respiration est lente, profonde, calme. Au choix tu peux alterner : placer un 6/9/6 entre un groupe musculaire et un autre. Tu peux varier puisque ce qui compte c'est l'efficacité de l'exercice.

Le secret réside, bien entendu, dans ta concentration. Ta pensée ne doit pas se détourner de ton exercice.

Pourquoi commence-t-on par le bas, comme le signale Moira ? Parce que l'on s'est rendu compte que dans le cas inverse, on s'endort très rapidement si la détente est efficace. Il est donc préférable de détendre les muscles du visage en dernier pour garder la conscience alerte.  :)

Pour la tête, en dernier donc : "Je détends tous les muscles de mon visage, je détends mon front, mes yeux, mes joues, ainsi que les muscles de mon cou. Je détends mon cuir chevelu. Je ressens de la sérénité sur mon visage. Je vais compter jusqu'à 10. Lorsque je serai arrivé à 10, ma tête entière sera aussi lourde que du plomb. Je me détends. Je compte jusqu'à 10... 7, 8, 9, 10 : mon visage est maintenant aussi lourd que du plomb.

A présent, je détends tout mon corps, encore plus profondément. En comptant jusqu'à 10, je vais atteindre un état de détente encore plus profond.


*      *      *



Voilà, c'est le schéma de base : beaucoup de répétitions dans les formules afin que le subconscient enregistre bien le message.

Tout le monde a parfois des difficultés avec un groupe musculaire. En ce cas, on repasse plusieurs fois dessus, à différents moments. C'est assez facile de voir s'il reste encore des sensations musculaires, des tensions. Ou si le corps est "léger", qu'il ne se fait plus sentir.

C'est difficile à expliquer, mais on ressent "comme une main qui innerve le corps". Et c'est "cette main" qui doit lâcher le corps physique. Or la peur, fait que "cette main" ne veut pas le lâcher. On ressent que, lorsque l'exercice fonctionne bien, que "cette main" lâche petit à petit le corps. C'est une image... Je ne parle pas d'une main véritable.  :P Disons que c'est une préhension, pour parler plus justement, une préhension qui a des attaches. Ou encore, c'est comme un navire qui aurait beaucoup d'amarres au port. Ce bateau ne risque pas de prendre le large si des amarres sont encore bien solides...

C'est donc un processus assez long. Il faut être patient pour passer tout son corps ainsi en revue. Mais c'est la clé pour aller vite ensuite. Le navire peut enfin mettre les vapeurs ou les voiles. Une mauvaise relaxation ressemblera à une agitation sur le pont, avec des tas de directives derrière le gouvernail... sans aucun résultat !

Mais comme je le disais, cette détente préliminaire peut devenir un plaisir... Car en réalité, se sentir léger, aérien, est plus agréable à ressentir, que se sentir "comprimé" dans un corps de chair. Certes, on ne se sent pas comprimé habituellement mais "normal". Toutefois, lorsqu'on rentre d'une PA, on sent soudainement qu'on entre comme dans un costume de plongée...

Beaucoup d'allégories mais c'est pour bien comprendre l'enjeu de la relaxation. Elle ne doit pas être précipitée et peut représenter un plaisir dans ce processus.

Voilà, j'espère avoir assez détaillé. Si ce n'est toujours pas suffisant, tu me le diras !  :D

#26 quebec

quebec

    Membre éthérique

  • Membre
  • 78 messages

Posté 14 août 2006 - 00:27

Merci beaucoup je comprend beaucoup mieux maintenant :)

Je vais ressayer cette technique ce soir et voir si elle fonctionne mieux avec tes conceils.

#27 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 14 août 2006 - 00:31

Méthode éprouvée et prouvée !  :D

#28 Cube

Cube

    Membre cubique

  • Membre
  • 332 messages

Posté 14 août 2006 - 14:03

Voir le messagele scribe, le Aug 14 2006, 01:31 AM, dit :

Méthode éprouvée et prouvée !  :D

Et même testée et aprouvée, la nuit dernière. :)

Je suis pourtant aller très vite : "À 5, mon pied droit est aussi lourd que le plomb ... 3, 4, 5 !" et pareil pour toutes les parties du corps.
Même pas à la moitié je me sentais déjà dans un environement complètement vide et énorme. :10:

En ce qui me concerne ça marche encore mieu que le x/y/x.

Ceci fait, j'ai utilisé l'effet élastique, en visualisant le plafond à l'inspiration, puis le lit (avec moi dessus) à l'expiration.
Sans utilisé une quelconque conscience corporelle ni aucun dispositif de traction ou de chute, je sentais la pression s'exercer sur tout le corps. :10:


A partir de maintenant je n'utiliserais exclusivement que ces deux techniques, qui ne demandent pas de gros efforts mentaux et qui ont l'air de très bien marcher.

Encore 1000 merci le scribe. :)
"Bon maintenant vous signez vous adhérez à la secte ou vous vous cassez pasque j'ai du pain spiritique sur la planche."
Skippy le Grand Gourou

#29 le scribe

le scribe

    Ex-membre

  • Membre
  • 1 480 messages

Posté 14 août 2006 - 15:46

Bravo et Félicitations bien méritées !  :10:

Tu as su adapter cette méthode et tu as eu déjà des résultats très encourageants !  :10:

Je suis étonné de découvrir qu'en effet certains auteurs américains préconisent d'aller assez rapidement pour la détente... Peut-être est-ce pour garder un maximum de vigilance psychique si nous voulons une PA qui reste consciente...

Ceci dit, se détendre rapidement ne signifie pas se détendre superficiellement. C'est tout de même une clé essentielle de bien l'établir.  :)

D'autres pratiquants parviennent à faire des PA uniquement par des détentes ultraprofondes, notamment lorsqu'ils arrivent au niveau du plexus cardiaque, voire frontal...

Il faut donc croire que, pour certains sujets, il n'y a pas besoin de beaucoup plus, pour parvenir à faire une PA !  :D

Merci pour ton témoignage Cube !  ;)

#30 Seeker

Seeker

    lamed vav

  • Modérateur
  • 2 072 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:92

Posté 14 août 2006 - 17:02

Je suis en vacances, donc ceci dit je n'ai pas assez de temps, j'ai des questions, je serais donc bref.

Avant de partir j'ai reessayé la technique de relaxation; et 50 minutes aprés, j'arretais d'utiliser la technique, (là je suis toujours allongé) et soudain, je me sentis balancé dans n'importe quelle direction, j'avais vraiment l'impression de faire un tour de manége, puis je sentis des espéces de vibrations dans mon cerveau ainsi que des balancements, j'étais trés surpris, et j'ai arreté a partir de là.

Et depuis, j'essaye 2 fois par jour en vacances, je n'ai pas reussi à reatteindre cette etat de relaxation si profonde, surment parce que je n'ai pas été au dela de 40 minutes de détente (faute de temps). Hier j'ai commencé à utiliser la technique de comptage aprés cette de respiration, ça marche vraiment trop bien, mais je n'étais pas totalement paralysé, ni aussi lourd. Par contre tout à l'heure, je ne sentais plus mes jambes a tel point que je me demandais si j'en avais...
Donc voilà mon probléme, je ne sais pas si il faut passer plus de temps sur la respiration ou sur la technique de comptage. Je passe environ 40 minutes sur la respiration et 10 minutes a peu prés sur le compte.

Et en combien de temps on obtient une relaxation compléte ?

Sinon je continue à m'entrainer...

Merci encore le scribe.

Modifié par Jeremy, 14 août 2006 - 17:09.

Mon blog sur les états modifiés de conscience (rêve lucide, projection astrale), la spiritualité et l'éveil de la conscience, selon ma propre expérience.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)