Aller au contenu


Intuitions


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
46 réponses à ce sujet

#46 Cube

Cube

    Membre cubique

  • Membre
  • 332 messages

Posté 27 août 2006 - 23:04

Voir le messageAzargoth, le Aug 27 2006, 06:35 AM, dit :

Ca m'est arrivé une fois lorsque je méditais en pleine nuit dans un champ (camping)
J'ai alors fait le voeu d'atteindre l'eveil dans cette vie :lol:

J'ai fais le voeu de me projeter (évidement  :rolleyes:  :) ), je ne me suis pas projeter depuis, mais c'est cette nuit là qu'il m'est arrivé la transe profonde très "extasante" décrite dans mon journal.



@Azargoth : c'est marrant AC/DC arrive dans ma playlist juste au moment ou je tombe sur ta signature :P .

Modifié par Cube, 27 août 2006 - 23:06.

"Bon maintenant vous signez vous adhérez à la secte ou vous vous cassez pasque j'ai du pain spiritique sur la planche."
Skippy le Grand Gourou

#47 Turquoise

Turquoise

    Membre éthérique

  • Membre
  • 37 messages
  • Lieu:30 km de Bruxelles

Posté 28 août 2006 - 22:22

Kalonek dit :

Je ne fais pas de différence personnellement quand à la provenance des intuitions et mon (mes) guide(s) dans la vie. Du moment que les informations sont correctes, je remercie l'auteur de celles-ci mais ne cherche pas à aller plus loin, notamment pour éviter une dépendance individualisée.


Je pense – enfin je veux dire : je suis convaincue -  que le guide intérieur et les intuitions ne sont pas des entités extérieures à nous, mais sont une seule et même entité, c’est-à-dire la part divine de notre être qui est notre âme, notre Moi, quoi, alors ça fait drôle quand tu dis « dépendance individualisée » :blink: .

Je pense que l’être humain a tendance à laisser son mental prendre les rennes de sa vie en se modelant un faux-ego pour être en accord avec les normes de la société et y être accepté (aimé), et ce au détriment de l’âme.  Notre moi (ego) devrait être à l’écoute de l’âme, être « dépendant » de l’âme et non du mental auquel on s’identifie. Lorsqu’on écoute son âme, c’est-à-dire son cœur, on est ouvert aux intuitions, et elles sont tout sauf rationnelles.
Ce qui nous éloigne de notre cœur tout au long de notre vie, c’est la peur sous toutes ses formes (haine, stress, jalousie, envie, indifférence, …). La peur est le contraire de l’amour. Plutôt que de suivre l’amour, la voix du coeur, l’être humain suit la peur, guidé par son mental, essentiellement parce qu’il subit des souffrances, qu’elles soient physiques ou émotionnelles et qu’il a peur de souffrir. Il fera tout pour ne pas souffrir mais il ne se rend pas compte qu’en choisissant le chemin de la peur non seulement il ferme son cœur, et se ferme donc à ses intuitions, mais il se crée d’autres souffrances. Au contraire, s’il suivait ses intuitions il éviterait toute souffrance inutile. L’être humain choisit aussi la peur parce que l’égrégore noir qu’elle représente est bien plus puissant autour de nous que l’égrégore d’amour.
Regardez les enfants, quand ils sont encore assez petits pour ne pas encore être influencés par les croyances et les peurs de leur entourage, ils font plein de choses déraisonnables parce qu’ils vivent pleinement dans le cœur, parce qu’ils s’identifient à leur âme et pas encore à leur mental … et plutôt que de les écouter, on leur dit « soyez raisonnables ! ».

Quand on est déconnecté de son âme/coeur, ses messages nous viennent par bribes sous forme d’intuitions ou de signes et je pense que celui qui vit pleinement dans le cœur doit vraiment avoir l’impression d’être entouré d’êtres stressés et fermés ;) .

Il est donc très important d’être à l’écoute de ses intuitions parce que c’est une manière de se reconnecter à son cœur/âme. Alors soyons déraisonnables  :rolleyes:  !

Le jour où j’ai rencontré mon mari, il y a 6 ans, c’était sur mon nouveau lieu de travail, le jour où on m’a présentée à tous mes nouveaux collègues. Quand j’ai croisé son regard, une voix très claire et puissante m’a dit « c’est lui ! ». Mon mental s’est tout de suite insurgé en argumentant « mais non, il est trop petit, et puis il est trop jeune ». Il m’a fallu un an pour me rendre à l’évidence, c’était lui ! Et quand je dis « lui », c’est ni plus ni moins mon âme sœur  ;) !

Turquoise
"Une perspective éternelle aide à voir les choses sous leur vrai jour"
N.D.Walsch - Conversation avec Dieu





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)