Aller au contenu


Les guides


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
50 réponses à ce sujet

#16 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 07 avril 2005 - 13:33

Je suis moins raisonnable que vous!
Je Crois.
Sans avoir de preuves scientifiques! D'ailleurs qu'est-ce qu'une preuve?

Je suis mon intuition! De là à parler de "sujétion absolue"...

Il s'agit tout de même de la liberté de chacun de croire en ce qu'il veut, que vous le "supportiez difficilement" ou pas :)

Abby: "toutes les (nouvelles ou non) théories ou systèmes plus ou moins cohérents d'énergétique, de spiritualité ne doivent servir qu'à une chose : monter son niveau, mieux vivre, mieux communiquer, mieux aimer. S'ils ne remplissent pas ce rôle : direct à la poubelle après en avoir fait le tour. "

Bien......bon.........pourquoi pas! Et si on pense differement?
Faut-il être aussi catégorique quand on parle de ce que l'on croit être le but de la spiritualité?

Abby: " Attendre patiemment que les connaissances évoluent"

Je ne pense pas que ce soit le but de la science actuelle( la majeure partie) de nous faire entrevoir des réalités différentes autre que cette bonne matiere qui nous entoure; quoique avec la physique quantique ca commence à venir.

Alors je vous souhaite une bonne attente! et beaucoup de patience!

Allez, chacun ses croyances!
:ovni:

#17 Sakshin

Sakshin

    Ex membre

  • Membre
  • 1 291 messages
  • Sexe:Homme

Posté 07 avril 2005 - 13:38

Citation

Allez, chacun ses croyances!

Ou son absence de croyances.   :)

#18 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 07 avril 2005 - 14:29

C'est vrai! :P

#19 abby

abby

    Membre astral

  • Membre
  • 112 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:au bord du Rhin

Posté 08 avril 2005 - 08:09

Artis, j'adore cette notion de "moi du futur" ; c'est une piste qui m'interpelle.
J'en ai eu une approche avec la pratique des Tarots : lorsque je me les tire, je me suis rendue compte qu'ils ne faisaient qu'expliciter, de "concrétiser" ce que j'avais en moi. Ce qui me faisait beaucoup sourire. Des clins d'oeil, quoi.

Wendy Moïra, je respecte tout à fait tes prises de position. Je peux même envier cette propension à croire. J'exprimais juste la mienne, en essayant d'expliquer comment je fonctionne, avec mes limites (ui ui, tu peux en rire !) mais aussi mes "facilités" de concrétisation. Si tu savais pourtant les "progrès" que j'ai fait depuis qq années !

Au départ, lorsqu'une notion est trop éloignée de mon domaine habituel, elle ne pénètre que dans la couche superficielle de mon intellect et bam, contre le mur. Elle reste là, je l'accroche joliment ou je la classe dans l'armoire "instances pour plus tard". Je continue à gratter ailleurs, aller à des conférences, lire, avoir un autre angle d'attaque. Et puis soudain une seule phrase peut-être dans une après-midi va percuter avec ce que j'ai déjà rencontré, et ça y est, ça se transforme en un système cohérent POUR MOI. Je fonctionne beaucoup par les petites pierres amassées. Faut ruser avec ses conditionnement.

De temps en temps, ça va plus vite tout de même, il y a les "rencontres" Exemple : un gars comme Patrick DROUOT, je le capte 100% direct, ses bouquins hop là, c'est du petit lait pour moi. Un beau gros caillou multicolore dans le jardin.

Je suis très intéressée par les notions de croyance, de compréhension, de changement de mentalité, donc de changement tout court. M'exprimer dans un forum est un exercice d'entraînement à cette démarche actuelle.

Nous ne sommes pas câblés pareils, indépendemment de l'appartenance culturelle (occidentale), religieuse, générique (homme ou femme), familiale, etc. J'en ai pris lumineusement conscience en faisant de l'astrologie ; c'est une grille de lecture qui permet de comprendre, d'anticiper comment la personne va se comporter.
Et je n'y "crois" pas, à l'astrologie,  je l'utilise et ça marche. point.  ha ha ha ! :lol:

C'est le pragmatisme à la chinoise :sage:  qui fait que je me suis sentie inexplicablement comme un poisson dans l'eau dans cette civilisation dès que je m'y suis intéressée. Je vois avec plaisir que Yog a l'air de s'y être structuré aussi. Super.
abby
Hexagramme 35 : Le progrès. Le soleil s'élève au-dessus de la terre

#20 abby

abby

    Membre astral

  • Membre
  • 112 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:au bord du Rhin

Posté 08 avril 2005 - 11:06

W-M, je reviens sur cette réflexion qui me trotte dans la tête depuis le début et que tu as d'ailleurs relevée :

Citation

Abby: "toutes les (nouvelles ou non) théories ou systèmes plus ou moins cohérents d'énergétique, de spiritualité ne doivent servir qu'à une chose : monter son niveau, mieux vivre, mieux communiquer, mieux aimer. S'ils ne remplissent pas ce rôle : direct à la poubelle après en avoir fait le tour. "

Bien......bon.........pourquoi pas! Et si on pense differement?
Faut-il être aussi catégorique quand on parle de ce que l'on croit être le but de la spiritualité?

J'y vois a posteriori une grosse contradiction : d'un côté dans le post, je prône consciemment la tolérance, la différence des points de vue, la différence d'équipement psychologique et paf ! là dans ce § je suis normative : y'aurait LA vérité d'un côté, nue et radieuse telle Vénus sortant de l'onde et les niaiseux, les zigoui-gouis un peu escrocs de l'autre, que je voue dédaigneusement à la poubelle !

c'était bof de dire ça ; et un peu beauf aussi. Là-dedans y'a un peu de peur (c'est vrai quoi, tous ces extra-terrestres !), un zeste d'arrogance (ah mais moi je me fais fort de distinguer le bon grain de l'ivraie !). Mais surtout de l'exaspération devant la multiplication des sources, des avis, de l'info en général qui stigmatise notre époque. Comme je ne suis pas du genre à me donner un guru, un maître, je me rends compte à cette réflexion que je suis parfois lasse…  :(

Et si on ouvrait un autre topic :"quel est à votre avis le but de la spiritualité ?".

abby
Hexagramme 35 : Le progrès. Le soleil s'élève au-dessus de la terre

#21 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 08 avril 2005 - 11:32

Oui c'est ca, c'est comme tu l'annalyse!
Mais bon, moi d'habitude je ne rentre pas dans ce genre de conversations, parceque je n'ai pas d'opinions arrétées. Je pourrai suremment dire le contraire de ce que j'a

#22 Sakshin

Sakshin

    Ex membre

  • Membre
  • 1 291 messages
  • Sexe:Homme

Posté 08 avril 2005 - 12:55

Citation

J'y vois a posteriori une grosse contradiction : d'un côté dans le post, je prône consciemment la tolérance, la différence des points de vue, la différence d'équipement psychologique et paf ! là dans ce § je suis normative : y'aurait LA vérité d'un côté, nue et radieuse telle Vénus sortant de l'onde et les niaiseux, les zigoui-gouis un peu escrocs de l'autre, que je voue dédaigneusement à la poubelle !

Etre tolérant ou ouvert d'esprit ne veut pas dire qu'il faut accepter tout et n'importe quoi. Je pense qu'il faut faire une distinction ici entre, d'un côté, les personnes qui cherchent sérieusement, dans lesquelles on va trouver une grande diversité d'opinions et d'approches qui se démarquent par leur profondeur, et de l'autre côté ceux qui acceptent tout et n'importe quoi que parce que ça les arrange, parce qu'ils ont hâte de donner de la consistance à leur vie, à calmer leur profonde angoisse. Généralement on assiste alors dans ce cas prècis à une perte totale d'auto-critique, d'esprit critique et de remise en question, souvent doublé d'une intolérance flagrante vis à vis d'autres opinions.
Reconnaitre ce genre de comportements ne veut pas dire non plus qu'on possède la vérité, mais sous prétexte que personne ne peut revendiquer avoir la vérité il faudrait alors être d'accord sur tout. A ce moment-là, en poussant la logique jusqu'au bout, ça veut aussi dire qu'il faut accepter la société telle qu'elle, être tolérant vis à vis d'elle et ne pas vouloir constamment annuler son "formatage". Bref...
Ce que je veux dire, c'est qu'on peut être tolérant, en comprenant les opinions des autres, mais ceci ne veut pas dire qu'on doit être d'accord. Lorsqu'on est pas d'accord, il est légitime de vouloir argumenter son point de vue, afin de permettre une meilleure compréhension de celui-ci. Mais là il faut faire attention, c'est ne pas vouloir imposer son point de vue, et ceci est valable autant pour ceux qui sont tolérants que pour ceux qui ne le sont pas. Combien d'entre nous sont-ils capables d'accepter un point de vue sans émettre en soi un jugement ou une opinion vis à vis de celui-ci ?
Lorsque j'écris ce post, tous ceux qui vont le lire vont forcément avoir une opinion sur ce que je dis, et ceci se fera en fonction de son conditionnement, de sa culture, de sa sensibilité, de son engagement spirituel. Certains seront d'accord, d'autres pas, d'autres encore seront mitigés. Quoi de plus naturel.
Le fait de dire qu'on est pas d'accord avec une idée, à condition d'apporter des arguments qui étayent notre opinion, peut être extrêmement enrichissant, encore ne faut-il pas entrer dans le cercle vicieux de vouloir imposer sa façon de penser et c'est ce point là qui est très important.
Si tout le monde pensait pareil, alors à quoi bon discuter ?
Il me semble avoir lu plusieurs ici sur ce forum des personnes qui s'insurgent sur le formatage de notre société, mais vouloir absolument entrer dans un autre moule, qui généralement se situe à l'opposé des idées préconçues ou du moins se veut différent, est aussi une façon de revenir au même processus de conditionnement. Il y a juste un déplacement de paradigmes, mais nous restons dans un conditionnement. Chaque conditionnement aura des avantages et des inconvénients, mais ça reste un conditionnement.

Pour revenir à cette histoire de sujétion absolue, je pense qu'il faut bien comprendre, que ce qui me gène par dessus tout, c'est le fait que certaines personnes qui ont recours au channelling, aux arts divinatoires, aux invocations, ou autres méthodes, c'est cette facilité à abandonner tout esprit critique et prendre pour argent comptant tout ce qu'ils reçoivent de ce qui vient d'ailleurs, avec cette idée persistante, que tout ce qui vient "d'en haut" provient forcément de forces célestes et donc qu'ils ont un contact privilègié avec des forces divines. C'est du même ordre d'idée que quelqu'un qui se met à genoux devant un gourou en soif de domination. Il faut bien se rendre compte de la gravité de cette attitude, le fait de mettre entre les mains d'autrui, ou d'entités, notre avenir spirituel.
Par exemple, dans un livre du Dalai-lama, il insiste bien sur l'importance de choisir son guide spirituel, car le maître devra alors jouer le rôle de celui qui devra dissoudre les voiles de l'illusion. Ca rejoint ce que je disais dans un autre topic sur la responsabilité de l'aide spirituel.
Maintenant, le fait qu'il y ait danger, ne veut absolument pas dire, que je nie en bloc toutes possibilités d'avoir recours aux guides spirituels dématérialisés, quelque soit le nom qu'on leur donne. Je pense juste qu'il faut être très prudent vis à vis de ça. Ah et surtout méfions-nous de notre orgueil, cet orgueil qui est capable de nous faire croire qu'on ne sera jamais berné, car certaines personnes, et certains êtres sont capables d'une grande ingéniosité afin de nous faire croire qu'ils ont la vérité.

#23 abby

abby

    Membre astral

  • Membre
  • 112 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:au bord du Rhin

Posté 08 avril 2005 - 17:45

ouf ! la tartine du maître !
Je me moque gentiment, Yog, mais tu as nuancé le sujet d'une façon qui me va, le côté "orgueil" par ex, le côté "faire voler en éclat un formatage pour adopter son contraire".

Je suis toujours très scrupuleuse quant à la précision de ce j'avance. Mais il faut se lâcher un peu de temps en temps, sinon où est le "vivant" ? et après je me dis : mais j'ai parlé trop vite. D'où mon retour sur émission.

Et je m'aperçois seulement maintenant que tu es le modérateur du sous-forum Spiritualité !  :confus:
J'adore tirer les moustaches du tigre, mais bon, là, je me calme, mon ange à 3 paires d'ailes me souffle de bosser plutôt les changements de niveau énergétique de la Terre !
abby  :D
Hexagramme 35 : Le progrès. Le soleil s'élève au-dessus de la terre

#24 abby

abby

    Membre astral

  • Membre
  • 112 messages
  • Sexe:Femme
  • Lieu:au bord du Rhin

Posté 09 avril 2005 - 07:03

j'ai enfin trouvé ce qui ne me plaisait pas dans ma phrase :  

Citation

L'important à mon humble avis est que toutes les (nouvelles ou non) théories ou systèmes plus ou moins cohérents d'énergétique, de spiritualité ne doivent servir qu'à une chose : monter son niveau, mieux vivre, mieux communiquer, mieux aimer. S'ils ne remplissent pas ce rôle : direct à la poubelle après en avoir fait le tour. Ne soyons pas naïfs

C'est effectivement ok si je parle de moi et pour moi. Vivre c'est choisir, on ne saurait tout accepter (cf Yog dernier message de ce forum)

Par contre, le normatif peut apparaître si je parle des autres, pour les autres. Qu'importe le mulet, pourvu qu'il vous porte sur VOTRE chemin, après tout. Je ne peux préjuger de ce qui intéresse, convient à l'autre, même si ça me fait ricaner. Cf Yog dans un autre topic sur l'aide spirituelle :

Citation

Ca me fait penser à un livre sur Aurobindo où il expliquait qui lui était possible de donner des recommandations contradictoires en fonction des disciples. En fait tout est en mouvement et il arrive par moment que telle chose nous amènera une prise de conscience, alors que pour une autre personne cette même chose sera totalement inutile. D'où la difficulté de la transmission spirituelle qui ne peut pas se concevoir comme quelque chose de figé mais bien comme quelque chose de vivant.

Le cheveu est maintenant bien coupé en quatre. Je peux retourner dormir
abby  :)

Modifié par Kalonek, 09 avril 2005 - 09:47.

Hexagramme 35 : Le progrès. Le soleil s'élève au-dessus de la terre

#25 Sakshin

Sakshin

    Ex membre

  • Membre
  • 1 291 messages
  • Sexe:Homme

Posté 09 avril 2005 - 09:55

Citation

Le cheveu est maintenant bien coupé en quatre. Je peux retourner dormir
abby

Oh, mais fallait pas se tourner les neurones dans tous les sens comme ça.  :D

Citation

Par contre, le normatif peut apparaître si je parle des autres, pour les autres. Qu'importe le mulet, pourvu qu'il vous porte sur VOTRE chemin, après tout. Je ne peux préjuger de ce qui intéresse, convient à l'autre, même si ça me fait ricaner.

Je ne pense pas que tu avais besoin de te justifier, mais bon à chacun de faire selon son ressenti.  :)

Par contre pour le mulet, en effet c'est intéressant. Petite histoire :

Un jour un homme marchait sur un chemin. Il arriva face à une rivière. Pas de ponts, pas de passages, aucun moyen pour le traverser. Alors il décida de construire un radeau pour parvenir à surmonter cet obstacle. Quand il eut fini, il traversa. Sur l'autre rive, il continua son chemin avec son radeau sur le dos, il l'emporta avec lui. Il croisa alors le Bouddha qui lui demanda ce qu'il faisait avec ce radeau. L'homme répondit qu'il l'emmenait avec lui au cas où. Alors l'Eveillé lui dit que ce radeau était un fardeau, et qu'il ferait mieux de le laisser près de la rivière afin qu'il soit utile à d'autres personnes.

:D

abby dit :

Et si on ouvrait un autre topic :"quel est à votre avis le but de la spiritualité ?".

C'est fait. Voici le lien : Quel est le but de la spiritualité ?  ;)

Modifié par Yog, 09 avril 2005 - 10:04.


#26 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 06 mai 2005 - 11:19

Une reflexion que je trouve trés interessante:


"UN GUIDE SPIRITUEL EST-IL NÉCESSAIRE POUR ÉVOLUER?

Par Pierre Lassalle

Tant que l'individu n'est pas sur un sentier spirituel, le guide est superflu. En revanche, dès que l'aspirant foule le sentier spirituel, le guide devient indispensable pour une évolution correcte.

Lorsque les intellectuels entendent parler de l'idée du "Maître spirituel" ils sentent leurs poils qui se hérissent. Au nom de leur sacro-sainte liberté de penser, ils croient qu'ils peuvent évoluer seuls, sans guide.

Ils ont raison tant qu'il ne s'agit que d'une étude de la spiritualité. Ils n'ont besoin de personne pour leur dire quoi lire ou étudier.

Cette première phase nécessaire à l'évolution de l'être humain se situe à la frontière entre la pensée philosophique classique et le sentier spirituel.

Les intellectuels sont persuadés qu'ils évoluent en étudiant la spiritualité alors que, dans leur cas, on ne peut parler véritablement que de préparation à la voie spirituelle.

Alors, qu'est-ce que le sentier spirituel? À quel moment peut-on dire que l'on entre sur un sentier spirituel?

On y entre à partir du moment où l'on prend conscience que l'on se trouve sur un "terrain inconnu". Alors on éprouve la peur de l'inconnu.

Lorsque l'aspirant pénètre sur le sentier spirituel il éprouve cette sorte de "sainte terreur" qui fait prendre conscience que l'on a besoin d'un guide spirituel pour progresser sur le sentier.

En effet, poursuivre son sentier spirituel sans un authentique guide spirituel c'est s'exposer à la névrose lorsque l'on franchit le premier seuil du monde spirituel (le monde éthérique), puis s'exposer à la psychose lorsque l'on franchit le deuxième seuil du monde spirituel (le monde astral).

Aujourd'hui, l'humanité entière flirte avec le premier seuil du monde spirituel (le monde éthérique) ce qui explique la recrudescence des névroses.

Les gens très sensibles peuvent être amenés à franchir ce premier seuil mais sans aucune connaissance ni maîtrise du processus initiatique : il en résulte de graves déséquilibres psychosomatiques. Tant que l'individu ne s'intéresse à la spiritualité que d'une manière intellectuelle, il ne risque rien : il n'a donc pas besoin d'un guide.

En revanche, lorsque l'aspirant apprend à méditer d'une manière efficace, il ne tarde pas à vivre des expériences intérieures inexplicables pour un intellect rationnel : sans explication, il peut se sentir fortement déstabilisé et renoncer à poursuivre son évolution. . . .

Un guide spirituel pourra l'aider à comprendre ce qui lui arrive et lui permettre de se rééquilibrer. La voie spirituelle n'est pas un jeu.

En général, tous ceux qui pensent qu'ils n'ont pas besoin d'un guide spirituel pour évoluer sont ceux qui ne savent pas encore ce qu'est véritablement un sentier spirituel : ils ne sont pas encore aptes à la voie spirituelle.

En revanche, tous ceux qui ont commencé à fouler le sentier spirituel et qui ont vécu quelques expériences intérieures savent qu'un guide spirituel est indispensable pour ne pas s'égarer et pour garder sa raison intacte.

Ceux-là ont éprouvé maintes fois cette "sainte terreur" devant l'inconnu que représente le monde spirituel que ni la science ni la psychologie modernes ne savent expliquer.

Qu'est-ce qu'un guide spirituel? C'est un individu qui vit dans le monde sans être attaché à ce monde. Par son propre travail spirituel à l'intérieur de lui-même et par la Grâce, il a franchi le seuil du monde spirituel (le deuxième).

Il ne transmet aucune théorie mais son vécu spirituel. Il refuse d'être cru sur parole ou d'être suivi car il respecte, par-dessus tout, la liberté de l'être humain.

C'est un révélateur, un "miroir", qui vous permet de voir qui vous êtes réellement derrière le masque de l'ego.

Ceux qui refusent l'idée du guide spirituel ont-ils peur de se voir en face et de se remettre en question?

N'oublions pas que la première qualité dont l'aspirant moderne doit faire preuve est le courage. Et retenons également que les deux principaux maux de l'humanité actuelle sont la spiritophobie (peur du monde spirituel) et la faiblesse de la volonté.

Je vous laisse y réfléchir . . ."

#27 Sakshin

Sakshin

    Ex membre

  • Membre
  • 1 291 messages
  • Sexe:Homme

Posté 06 mai 2005 - 11:52

Puisque tu as mis dans la section liens, un lien vers Krishnamurti, je me permets de citer une phrase de ce sage:

"Etre son propre Maître et son propre disciple"

Quelque soit le chemin emprunté, c'est à nous de le faire. Avoir ou pas un Maitre représente autant de risques. Ceux qui choississent la voie avec un Maitre, doivent bien choisir leur guide, car sinon, ils vont à l'encontre de grandes difficultés.
Mais cheminer seul comporte aussi des risques.

#28 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 06 mai 2005 - 11:52

Pour ceux que ca a interressé, j'ai mis une interview de Pierre Lassalle dans la rubrique Liens.

Modifié par wendy moïra, 06 mai 2005 - 11:53.


#29 Moïra

Moïra

    Membre bouddhique

  • Membre
  • 859 messages
  • Sexe:Femme

Posté 06 mai 2005 - 12:12

Yog, le May 6 2005, 11:52 AM, dit :

Ceux qui choississent la voie avec un Maitre, doivent bien choisir leur guide, car sinon, ils vont à l'encontre de grandes difficultés.
Je suis d'accord avec toi Yog.
Mais je concilie le fait d'être son propre maître et d'avoir cependant un guide, en considerant que mon ange gardien, mon guide peut importe, N'est autre que la partie divine de mon âme.  :)

En effet, je sens quelque chose ou quelqu'un de bienveillant sur moi; mais en même temps j'ai la sensation que ce n'est pas different de moi.

Modifié par wendy moïra, 06 mai 2005 - 12:14.


#30 damabiah

damabiah

    Membre éthérique

  • Membre
  • 73 messages

Posté 06 mai 2005 - 19:24

"Wendy Moïra" dit :

Mais je concilie le fait d'être son propre maître et d'avoir cependant un guide, en considerant que mon ange gardien, mon guide peut importe, N'est autre que la partie divine de mon âme.

En effet, je sens quelque chose ou quelqu'un de bienveillant sur moi; mais en même temps j'ai la sensation que ce n'est pas different de moi.

  Tout à fait !  :yes:

   Le seul vrai maître est le maître intérieur, il peut parfois "utiliser" des canaux extérieurs pour nous parler ou directement "en nous" ....

   Dans le boudhisme thibétain il existe le "GOUROU YOGA" qui est justement une pratique de dévotion face au maître pour qu'il nous guide et il y est clairement mentionné les différents "types de maîtres" que l'on peut prendre suivant son degré d'évolution et sa motivation.
- Cela va du maître en chair et en os ayant "bonne réputation" ,
- Cela passe aux "maîtres immatériels" diverses déités, grand maîtres morts et
- Enfin, le summum, le maître intérieur, sans aucun intermédiaire ...

Amicalement,

Jean III,3 (333) "En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu"





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)