Aller au contenu


OBE et paralysie nocturne


  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
72 réponses à ce sujet

#1 Parphalek

Parphalek

    Apprenti oobéiste

  • Membre
  • 137 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Ilien Du Sud

Posté 14 octobre 2005 - 14:45

Bonjour à tous,
je suis nouveau dans le forum mais l'OOBE ne m'est pas du tout étrangère.
Je souhaitais savoir si quelqu'un a déjà vécu une OOBE en commençant par une paralysie nocturne.

A très bientôt

#2 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 14 octobre 2005 - 14:47

Salut à toi et bienvenue !
Par paralysie nocturne tu veux dire paralysie du sommeil, ou bien juste un état cataleptique ? Dans le premier cas, non, et je supsecte d'ailleurs cet état d'être en fait une PA en cours mais du point de vue du corps physique la plupart du temps, et dans le second cas oui :)
A bientôt !
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#3 Parphalek

Parphalek

    Apprenti oobéiste

  • Membre
  • 137 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Ilien Du Sud

Posté 14 octobre 2005 - 15:01

Salut,

je suis bien surpris de la rapidité à laquelle tu me réponds et cela veux dire que tu t'investis beaucoup pour faire fonctionner ton site. Cela est une bonne nouvelle. Avant de m'enregistrer, j'ai lu beaucoup de posts et j'ai trouvé, que de façon générale, les réponses aux questions posées sont celles que j'aurais aimées lire.
Ce que je veux dire par paralysie noctornes c'est la chose suivante. En pleine nuit je suis réveillé, donc conscient et pris de panique, je me rends compte que je suis paralysé. Je suis conscient mais je trouve qu'il y a une part d'allucination. Je m'explique. Je perçois alors que suis conscient une présence oppréssante. C'est cette présence qui fait que je veux sortir de cette paralysie. J'essaye de crier mais je n'y parviens pas; de bouger mais idem, aucun mouvement n'est possible. Je sais que cet état est longement relaté sur le net mais je voulais avoir l'avis des utilisateurs d'ici.

A très bientôt

#4 Vico

Vico

    Membre éthérique

  • Membre
  • 73 messages
  • Lieu:Toulouse

Posté 14 octobre 2005 - 16:12

Je suis du meme avis que kalonek , il m'est déja arrivé de me réveiller puis de m'assoupir peu après et d'un coup etre éveillé mais paralyser , c'est vraie que la premiere fois on est pris de panique , mais essais de te calmer et de te laissé allé , yaura peut etre un cadeau au bout :)
"Nous le savons: la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. Nous le savons: toutes choses sont liées. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.

L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."

Seattle, chef indien Suquamish

#5 Le Passant

Le Passant

    Membre qui ne fait que passer...

  • Membre
  • 377 messages

Posté 14 octobre 2005 - 16:29

AAAAH, enfin un sujet que je maîtrise à fond.

En effet je suis atteint de paralysie du sommeil depuis mon adolescence. Les premières crises ont commencé chez moi à l'âge de 14 ans environ, et j'aurai 29 ans en Décembre. On peut donc dire que je connais le sujet :P

Ma toute première crise était une PA un peu avortée, je la raconterai plus en détail plus tard parce que là je n'ai pas trop le temps, je ne fais que passer sur le forum. Donc a priori oui c'est possible.

Pour apporter une réponse rapide à ta question, je dirais que faire des projections astrales à partir d'une crise de paralysie du sommeil est à mon sens tout à fait logique, puisque l'état atteint lors de la crise est une transe profonde. Le seul problème réside dans les angoisses créées par les crises, qui n'incitent pas vraiment à vouloir sortir de son corps puisque en général on croit qu'on est en train de mourir quand on ne connaît pas ce syndrome. Si en plus la crise s'accompagne d'hallucinations oppressantes ou effrayantes, on a encore moins envie (je fais partie du petit pourcentage de gens qui en plus de la paralysie ont les hallucinations...).

Si on veut expliquer la paralysie du sommeil en dehors d'une explication médicale, mais selon le point de vue de la projection astrale, je dirais que les crises de paralysie sont en fait des projections qui tournent mal et où tu te retrouves en quelque sorte englué dans ton corps physique : Ton corps astral est superposé au corps physique, mais tu n'as aucune sensation de celui-ci. La séparation serait en quelque sorte complète d'un point de vue projection de conscience dans le corps astral, mais le corps astral n'est pas sorti.

Vous l'aurez compris, c'est un sujet qui me passionne puisqu'il me touche de près et que j'ai découvert à quel point ce syndrome a influencé ma vie depuis 15 ans.

Mais bon, comme je disais là je suis un peu pressé, donc je vais m'arrêter là pour l'instant. A+ !
"Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse." Proverbe arabe
"Il n'y a que 10 sortes de personnes : Celles qui comprennent le binaire, et les autres" Proverbe geek
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que parfois certaines personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air cons." Inconnu

#6 Parphalek

Parphalek

    Apprenti oobéiste

  • Membre
  • 137 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Ilien Du Sud

Posté 14 octobre 2005 - 16:37

Le Passant,

j'ai déjà lu quelques uns de tes posts à ce propos et je m'y suis retrouvé.
Je n'aborderai pas ce phénomène sous l'aspect médical car je sais très bien que l'état de dédoublement n'est pas reconnu. J'en ai vécu plein des paralysies nocturnes lorsque j'étais enfant et dans la nuit, lorsque térrorisé, j'appelais ma mère et qu'aucun son ne sortait de ma gorge... ce qui est bizarre c'est qu'au éveil j'en ai jamais parlé. Plus tard ces terreurs nocturnes ont fait place a des rêves d'envol et des rêves éveillés. J'attends la prochaine avec impatience pour l'utiliser et déboucher sur ce que nous cherchons tous ici.

A lundi

#7 phantom blue

phantom blue

    Membre astral

  • Membre
  • 159 messages

Posté 14 octobre 2005 - 16:43

La paralysie est tout à fait normale. Elle est indispensable pour permettre au corps astral de se séparer (le corps physique ne doit pas bouger). L'auteur qui parle le mieux de la paralysie et Sylvan Muldoon dans sons livre "La projection du corps astral" (éditions Du Rocher). En fait c'est le cœur qui ralentit (je te rassure, c'est normal), provoquant un engourdissement général du corps, et donc cette fameuse paralysie.

Il donne d'ailleurs une méthode pour ralentir son cœur, mais ce ralentissement se fait automatiquement dès que la relaxation devient profonde.

Il faut savoir que l'engourdissement/paralysie part des pieds et monte jusqu'au sommet de la tête pendant la phase d'endormissement (cette info est donnée par le docteur Lefébure dans son livre "La respiration qui ouvre les portes de l'au-delà"). La seule partie restant consciente est un point entre les deux yeux. Et c'est le sommeil. Bien évidemment, cela va très vite. Au réveil, c'est le contraire qui se produit. D'abord on devient conscient au point entre les deux yeux, puis l'engourdissement/paralysie descend du sommet de la tête vers les pieds.

#8 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 14 octobre 2005 - 17:39

phantom blue => En fait d'un point de vue médical la paralysie du sommeil interviendrait quand la liaison entre les centres moteurs du cerveau et le reste du corps demeure coupée comme c'est le cas pendant le sommeil (pour éviter que le corps ne bouge trop), et non pas à cause du ralentisement du coeur. On reprend donc conscience mais le corps est en totale catalepsie, et la sensation est clairement différente de la simple relaxation ou de l'engourdissement, même celui d'un état de transe très avancé. Là on est comme bloqué, il n'y a pas d'autre mot.

Pour ma part je suis intimement convaincu que la sensation d'une présence dans la pièce durant ces expériences peut être en fait lié au fait que l'on perçoit la présence de son propre corps astral en projection dans sa chambre, selon le principe du dédoublement de la conscience durant l'expérience. Mais on le ressent depuis le corps physique.

Ceci dit, dans les cas où il y a oppression et autres manifestations étranges (cris inhumains etc.), je suis aussi convaincu que des entités astrales négatives parasites peuvent en être responsable, et pas seulement des hallucinations. En effet, on associe souvent cela avec la peur ressentie, la sensation d'une présence prédatrice etc. Or dans mon cas personnel, quand j'ai eu ces pressions sur la poitrine, c'était seulement 1 à 2 secondes après m'être réveillé, je n'avais donc même pas le temps de comprendre ce qui se passait que je sentais immédiatement une présence juste au dessus de moi et une immense pression à la fois énergétique et mentale (comme si on voulait me rentrer dedans). La soudaineté de ces expériences fait que je n'ai jamais eu le temps d'avoir peur, au contraire je restais calme et appliquais mes méthodes énergétiques anti-parasitage astral car je n'avais pas le temps de réfléchir ni d'analyser exactement ce qui se passait, et c'est à chaque fois à ce moment que j'entendais des cris et sentais que ça lachait. Donc à mon avis il ne faut vraiment pas sous-estimer les expériences que l'on peut avoir en paralysie du sommeil.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#9 Parphalek

Parphalek

    Apprenti oobéiste

  • Membre
  • 137 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Ilien Du Sud

Posté 14 octobre 2005 - 18:23

Je vous remercie tous pour votre contribution,

la réponse de Kalonek qui dit qu'il reste persuadé que cette personne que l'on sent proche de soi serait en fait son double me semble une réponse séduisante.
Aujourd'hui même si je pense que cette paralysie consciente accidentelle ou provoquée fait partie du mécanisme du dédoublement, je mets un bémol sur le fait d'être complétement conscient lors de cette expérience. Lors que j'ai réussi à m'extraire de cette torpeur nocturne, je me rappelle que j'avais toujours la tête qui tournait. Ce n'est qu'une fois sorti de là, que je réalisais que cette présence était 100% imaginaire (alors que sur le moment, tout cela semblait bien réel).
Bien sûr, toutes vos réponses vont contribuer à ce que je reconsidere le phénomène avec un regard différent. Mais si, une fois encore, je me retrouve conscient dans cet état de paralysie, aurais-je en tête tout ce que je viens de lire?

Bon week end à tous

#10 phantom blue

phantom blue

    Membre astral

  • Membre
  • 159 messages

Posté 14 octobre 2005 - 18:42

Citation

En fait d'un point de vue médical la paralysie du sommeil interviendrait quand la liaison entre les centres moteurs du cerveau et le reste du corps demeure coupée comme c'est le cas pendant le sommeil (pour éviter que le corps ne bouge trop), et non pas à cause du ralentisement du coeur.


Oui, mais je pense que le ralentissement du coeur précède cette paralysie et provoque cet engourdissement du corps, qui permet ensuite cette coupure dont tu parles.

Pour ce qui est de cette sensation de présence, on peut l'attribuer au corps astral, ou à la présence d'une personne qui aide à te projeter (j'en parle dans le topic "Problèmes pour sortir").

#11 Kalonek

Kalonek

    Kamikaze des plans subtiles

  • Administrateur
  • 10 346 messages
  • Sexe:Homme

Posté 14 octobre 2005 - 19:10

phantom blue, le Oct 14 2005, 07:42 PM, dit :

Oui, mais je pense que le ralentissement du coeur précède cette paralysie et provoque cet engourdissement du corps, qui permet ensuite cette coupure dont tu parles.
D'accord :) J'essayerai de faire quelques protocoles d'expérimentation là-dessus un de ces jours, c'est une question en soi mineure en apparence mais qui a son importance dans d'autres considérations comme celles évoquées dans ce topic.
Nous trouverons un chemin, ou nous le tracerons. - Hannibal

#12 Le Passant

Le Passant

    Membre qui ne fait que passer...

  • Membre
  • 377 messages

Posté 14 octobre 2005 - 19:16

Kalonek, le Oct 14 2005, 06:39 PM, dit :

phantom blue => En fait d'un point de vue médical la paralysie du sommeil interviendrait quand la liaison entre les centres moteurs du cerveau et le reste du corps demeure coupée comme c'est le cas pendant le sommeil (pour éviter que le corps ne bouge trop), et non pas à cause du ralentisement du coeur. On reprend donc conscience mais le corps est en totale catalepsie, et la sensation est clairement différente de la simple relaxation ou de l'engourdissement, même celui d'un état de transe très avancé. Là on est comme bloqué, il n'y a pas d'autre mot.

Pour ma part je suis intimement convaincu que la sensation d'une présence dans la pièce durant ces expériences peut être en fait lié au fait que l'on perçoit la présence de son propre corps astral en projection dans sa chambre, selon le principe du dédoublement de la conscience durant l'expérience. Mais on le ressent depuis le corps physique.

Ceci dit, dans les cas où il y a oppression et autres manifestations étranges (cris inhumains etc.), je suis aussi convaincu que des entités astrales négatives parasites peuvent en être responsable, et pas seulement des hallucinations. En effet, on associe souvent cela avec la peur ressentie, la sensation d'une présence prédatrice etc. Or dans mon cas personnel, quand j'ai eu ces pressions sur la poitrine, c'était seulement 1 à 2 secondes après m'être réveillé, je n'avais donc même pas le temps de comprendre ce qui se passait que je sentais immédiatement une présence juste au dessus de moi et une immense pression à la fois énergétique et mentale (comme si on voulait me rentrer dedans). La soudaineté de ces expériences fait que je n'ai jamais eu le temps d'avoir peur, au contraire je restais calme et appliquais mes méthodes énergétiques anti-parasitage astral car je n'avais pas le temps de réfléchir ni d'analyser exactement ce qui se passait, et c'est à chaque fois à ce moment que j'entendais des cris et sentais que ça lachait. Donc à mon avis il ne faut vraiment pas sous-estimer les expériences que l'on peut avoir en paralysie du sommeil.
C'est une théorie intéressante, mais très souvent on ne se contente pas de ressentir une présence, on voit une personne ou une créature dans la pièce.

Pour ma part j'ai fait l'expérience de la vieille bique (old hag) une vieille femme qui est rentré par la fenêtre de ma chambre au troisième étage pour essayer de m'étouffer pendant la paralysie, ainsi qu'un spectre squelettique.

Certaines personnes voient des ET (une bonne part des enlèvements par des ET sont explicables par une simple crise de paralysie)

Dans ces cas là, on n'est clairement pas dans un malaise dû à la sensation de son propre corps astral...
"Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse." Proverbe arabe
"Il n'y a que 10 sortes de personnes : Celles qui comprennent le binaire, et les autres" Proverbe geek
"C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que parfois certaines personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air cons." Inconnu

#13 phantom blue

phantom blue

    Membre astral

  • Membre
  • 159 messages

Posté 14 octobre 2005 - 21:30

Pour ce qui est des agressions astrales, il peut arriver que des personnes ou des entités sur le plan astral ne veuillent pas qu'on se projette, pour la raison qu'elles estiment qu'on n'a pas à se projeter, qu'on doit rester dans notre corps à notre place. Cela se passe surtout au début, pendant les 1res PA.

Les parents peuvent aussi nous empêcher de nous projeter. Ca m'est arrivé plusieurs fois. Ils déboulent dans la chambre (sur le plan astral, évidemment), et font tout un foin. Une fois je m'élève, ma mère m'attrape par la cheville. Pourquoi tout ça ? Peut-être pour la même raison citée plus haut. On doit d'abord faire nos devoirs de classes sur Terre, la PA représentant alors l'école buissonnière.  :)

Robert Monroe parle entre autres de sortes de poulpes qui se fixent sur vous, en se ventousant, généralement dans votre dos. J'ai eu l'occasion de vivre ça. Il suffit de garder son calme, mais c'est pas évident de les détacher, il faut vraiment faire appel à toute sa force et sa volonté.

Il faut savoir aussi que les entités et autres ont le droit de tester votre force de caractère, en essayant notamment de vous faire peur. J'ai vécu cela plusieurs fois. Si vous paniquez, vous n'êtes pas aptes à continuer dans ce domaine. Voyager hors du corps demande quand même un minimum de sang froid et de maîtrise de soi. C'est comme partir en expédition dans la jungle, pour explorer des territoires inconnus.

Donc au final, il faut la jouer cool, surtout ne pas réagir violemment, mais de façon juste et ferme.

#14 Caoimhin

Caoimhin

    Membre mental

  • Membre
  • 207 messages
  • Sexe:Homme
  • Lieu:Strasbourg

Posté 14 octobre 2005 - 21:43

Donc si l'on va dans ton sens Phantom Blue, certaines agressions dont nous serions victimes ne seraient provoquées par des entitées que dans le but de nous "tester" ?
" Ce que nous faisons dans la Vie raisonne dans l'Eternité. "


#15 phantom blue

phantom blue

    Membre astral

  • Membre
  • 159 messages

Posté 14 octobre 2005 - 22:00

Pour voir ce qu'on a dans le ventre. Ca se passe comme ça dans le monde physique, dans beaucoup de domaines. C'est pareil dans l'astral. J'avais lu l'info dans un livre. Celui qui se projette les 1res fois est toujours une source de curiosité. On se demande comment il va s'en sortir. On veut voir s'il tiendra le coup. Etc.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

membre(s), invité(s), utilisateur(s) anonyme(s)